Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:53:49 PM Jeudi, 15 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Sénégal La politique fait les choux gras de la presse sénégalaise


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 476 fois


Les journaux sénégalais parvenus à APA ce jeudi traitent essentiellement de sujets politiques, notamment la sortie de l’ancien ministre de l’Energie, Samuel Sarr, qui soutient que Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, a failli être assassiné le 27 juin 2011.

« Révélation de la coalition de Samuel Sarr : Comment Karim a échappé à un projet d’assassinat le 27 juin 2011 » barre à sa une le quotidien Vox Populi avant d’informer que : « L’opération (avait été) montée par les libéraux qui voulaient faire porter le chapeau à l’opposition d’alors ». Citant Samuel Sarr, le journal précise que « Cette nuit-là, le fils de Wade visitait les centrales de la SENELEC en compagnie d’une équipe de la RTS. Et les comploteurs voulaient attaquer son cortège à son retour ».

Abondant dans le même sens, le quotidien L’AS arbore cette titraille : « Samuel Sarr jette un gros pavé dans la mare - Le jour où Karim Wade a failli être assassiné ». A sa page 2, le journal, citant la cellule de communication de la coalition de Samuel Sarr, souligne que « Les acteurs de cette tentative punissable sont ceux qui voulaient que Karim Wade quitte le gouvernement pour mieux isoler son père ».

Evoquant le même sujet, WalfQuotidien arbore cette manchette : « Guéguerre entre libéraux : Samuel Sarr descend Souleymane Ndéné Ndiaye ». Et en sous-titre, on peut lire cette citation de l’ancien ministre de l’Energie : « Il (Souleymane Ndéné Ndiaye) dévoile un plan de liquidation physique contre Karim en 2011 ».

Sous le titre : « Macky Sall est un vrai poltron », le journal L’Observateur revient sur la visite du député Ousmane Sonko à son collègue Khalifa Sall. Et en sous-titres, on peut lire ces déclarations du président du parti PASTEF : « Les sénégalais l’ont vomi », « Je ne suis pas allé à Rebeuss pour jouer au vautour », « J’ai vu un Khalifa Sall extrêmement motivé et décidé à se battre ».

Les journaux sénégalais se sont, par ailleurs, intéressés au rapport sur les droits de l’homme publié par l’ONG Amnesty International. « Amnesty accable le Sénégal » titre le journal Enquête avant de reprendre à sa page 3 cette déclaration de l’ONG : « La priorité du Sénégal doit être de garantir des procès équitables et d’arrêter l’intimidation et le harcèlement des leaders d’opposition ainsi que leur répression qui a sensiblement augmenté avant la présidentielle de 2019 ».

Sur un autre sujet, le même journal consacre un dossier sur « L’avenir de la gauche sénégalaise » et arbore cette titraille : « La lutte des places » - « Impliquée dans la gestion du pouvoir à partir de 2000, la gauche sénégalaise semble, aujourd’hui, abandonner ses idéaux pour garder des strapontins » - Madièye Mbodj (Yoonu Askan Wi) : « Les vraies valeurs de gauche ne mourront jamais » - Amadou Ka (Enseignant à l’Ugb) : « Pour relancer la gauche, il faudrait que les gens se débarrassent de tout ce qui est addiction au pouvoir ».

Evoquant cette gauche, SudQuotidien a donné la parole au secrétaire général du parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, qui affirme à la une de ce quotidien : « L’ère des aventures solitaires est révolue ». Et le président du Haut conseil des collectivités territoriales de poursuivre sur cette même page : « Le PS ne s’est jamais porté aussi bien », « La candidature de Khalifa Sall ne fait rien dans ma conscience », « Macky est l’homme qu’il faut, à la place qu’il faut ».

Le Quotidien s’est quant à lui intéressé au rappel de l’ambassadeur de Guinée à Dakar et souligne qu’il n’y a « Pas de peau de banane » avant de préciser que « Condé avait prévenu Macky Sall ». A en croire le journal, « La mesure touche une douzaine d’ambassadeurs guinéens ».

Le quotidien national Le Soleil s’est pour sa part intéressé aux « travaux d’assainissement de la ville de Tivaouane (ouest) (qui ont été) lancés » et informe que « 22 000 personnes seront impactées ».





Autres titres

Sénégal maouloud: prise de dispositions sécuritaires et sanitaires dans les sites et foyers religieux 
Sénégal politique et économie parmi les sujets à la une au sénégal 
Sénégal la presse sénégalaise endeuillée par le décès du khalife de ndiassane 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com