Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:39:16 AM Mercredi, 19 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Sénégal Faits de société et droits de l’homme font la une de la presse sénégalaise


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 293 fois


Les quotidiens sénégalais parvenus à APA ce vendredi traitent essentiellement des faits de société et de la réaction de l’Etat suite à la publication du rapport de l’ONG Amnesty International invitant le Sénégal à respecter les droits de ses citoyens dont notamment celui à un procès équitable.

« Des accusations graves et erronées » barre à sa une le quotidien national Le Soleil avant d’indiquer à sa page 3 que « L’Etat du Sénégal a constaté une absence « d’objectivité et de méthodologie » dans le rapport annuel d’Amnesty International sur le Sénégal ».

Ce qui arrache ce titre au journal Le Quotidien : « IMF (Ismaïla Madior Fall, ministre de la justice) met le rapport d’Amnesty dans le sceau ». Et le quotidien L’AS de renchérir : « Rapport accablant sur les droits de l’Homme : Ismïla Madior Fall démonte Amnesty ».

« Le gouvernement du Sénégal dément formellement la situation dépeinte par Amnesty concernant les droits de l’Homme au Sénégal », souligne L’AS, ajoutant qu’à travers son communiqué, le ministère de la justice soutient que l’ONG « fait plus état de questions politiques que des sujets axés sur les droits et les libertés des citoyens ».

Sur le même sujet, le quotidien Les Echos titre : « Rapport de Amnesty International : Ismïla Madior Fall rejette tout en bloc ». Et en sous-titres, il affiche : « Cas Assane Sarr et Fallou Sène (victimes des confrontations avec la police) - Les enquêtes ouvertes et confiées à la police prévôtale - Le parquet attend les résultats pour enclencher les procédures - En 2016, sur 999 demandes de manifestation, 981 ont été effectivement tenues, 18 seulement ont été interdites ».

Dans son rapport annuel sur le Sénégal, Amnesty International a relevé des « restrictions » sur les droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’expression, des conditions de détentions « particulièrement dures » et des « contraintes » poussant les enfants à mendier dans les rues.

La fête de la Tabaski sera célébrée la semaine prochaine. Et Vox Populi s’intéresse aux difficultés que rencontrent certains vendeurs de moutons et arbore cette titraille : « Les vendeurs de ‘Laadum’ (race très prisée par les sénégalais) frappés par la conjoncture », « Certains exposent des moutons qui coûtent 700 000 à 20 millions, mais peinent à trouver acheteurs », « Abdoulaye Guèye, éleveur de ‘Laadum’ : « Depuis 15 jours, je n’ai vendu que 4 moutons », I. Diallo : « Les temps sont durs, mais je ne vais pas vendre à perte. Avec 10 ‘Laadum’ à élever, c’est un sac de ‘ripas’ à 8000 F tous les deux jours ».

Sur un tout autre sujet, WalfQuotidien revient sur le classement Shanghai 2018 et souligne à sa page 5 que : « Les universités sénégalaises ne sont pas parmi les mieux notées du monde » ce qui le pousse à arborer cette manchette : « Classement des meilleurs universités : Le Sénégal recalé d’office ».

Avec les sous-titres : « BT (Babacar Touré) préconise le renforcement des acquis », « Macky encense Babacar Touré », SudQuotidien s’est intéressé à ce qu’il qualifie de « Dernier acte d’un régulateur ». Le président sortant du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) remettait, hier, les rapports 2016 et 2017 du Cnra au président de la République et a profité de cette occasion pour faire le point de son mandat de 6 ans à la tête de cette institution au président Macky Sall.

Sous le titre « La bombe Sandaga », l’Observateur renseigne que « Cinq ans après le violent incendie nocturne qui avait ravagé tout le bâtiment du marché, le 25 octobre 2013, Sandaga n’a toujours pas changé de visage ». Le journal note toutefois que « Macky Sall (a annoncé) la pose de la 1ère pierre avant fin 2018 » pour amorcer la réhabilitation.

Pour sa part, le journal Libération s’est intéressé aux « Comptes et mécomptes de Siré Dia (Directeur de la Poste) » et indique dans ses colonnes que « La poste a saigné le Trésor public avec une ardoise de 150 millions de F CFA au titre de la compense ».




Autres titres

Sénégal la politique fait les choux gras des quotidiens sénégalais 
Sénégal politique, faits de société et sport se partagent la une des quotidiens sénégalais 
Sénégal la crise au sein du parti démocratique sénégalais fait la une des quotidiens 
Plus de nouvelles







TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com