Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 2:55:46 AM Samedi, 18 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Kadanga, par sa provocation, s’est lourdement compromis et avec lui, sa CENI !


politique

- | | 33 Commentaires |Imprimer Lu : 6192 fois


Nous avons appris avec stupeur et un brin d’ironie que le président d’une CENI mise entre parenthèses depuis le 19 août 2017, s’exprime à travers un communiqué rendu public le 08 août dernier, sur les enjeux électoraux à venir au Togo. L’auteur du malencontreux communiqué, semble-t-il, converti aux nouvelles propositions et recommandations de la CEDEAO du 31 juillet, serait en retard d’une guerre. Plus aucune élection ni processus d’élection ne sera engagée au Togo sans que, dans les discussions en cours pour résoudre la crise du Togo, une nouvelle loi électorale ne fixe de nouvelles règles de vote notamment comment voter, qui va voter, pour qui et dans quelle circonscription électorale, avec éthique d’équité totale et surtout qui va compter le vote sans la machine frauduleuse d’Aganahi !

Cette CENI est « ….instituée par la loi 2012-002 du 29 mai 2012 portant Code Electoral qui en fixe également les attributions, la composition et le fonctionnement. L’article 3 du Code dispose que « il est créé une CENI chargée d’organiser et de superviser les consultations électorales et référendaires. Elle est une institution permanente. Elle a son siège à Lomé ». Elle n’a d’autonomie que limitée à des fonctions exécutives dans le cadre de la loi électorale, elle-même contrôlée par la Cour constitutionnelle du Togo.

Le communiqué du président de la CENI n°003/2018/P/CENI, dont la littérature est un quelque peu compliquée, rappelle « ..l’exhortation à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l’organisation le 20/12/2018 des élection législatives… » et par conséquent … annonce la reprise de ses activités pour l’installation de ses démembrements, et de la préparation du recensement des électeurs.

L’article 5 du Code indique que la CENI élabore et gère son budget de fonctionnement et celui des élections selon les normes en matière de budget et de comptabilité publique. Puis l’article 6 précise que l’Etat met à sa disposition les moyens nécessaires à son fonctionnement permanent… ».

Rappelons au passage à quoi est censé servir cette CENI.
La principale mission de la CENI est l’organisation et la supervision des opérations électorales et référendaires. Dans cette perspective, elle est chargée de :
– l’élaboration des textes, actes et procédures devant permettre la régularité, la sécurité, la transparence des scrutins, d’une part, puis garantir aux électeurs ainsi qu’aux candidats le libre exercice de leur droit;
– la nomination des membres de ses démembrements ;
– la formation des agents électoraux et celle des citoyens en période électorale ;
– la commande, l’impression et la personnalisation des cartes d’électeurs ;
– la commande du bulletin unique de vote et de l’ensemble du matériel électoral ;
– la ventilation du matériel électoral dans les bureaux de vote ;
– l’enregistrement, la ventilation et la publication des candidatures ;
– la désignation des observateurs nationaux et l’attribution de leurs documents d’identification et la coordination de leurs activités ;
– la centralisation des résultats et la proclamation des résultats provisoires des scrutins.

La CENI n’est pas incarnée par elle-même. Son périmètre doit épouser les contours de la loi, de la constitution. On ne peut en la substantialisant, la soustraire de l’ensemble des institutions qui font l’état. Elle ne saurait être autonome dans le contexte où le soulèvement populaire et l’invite faite aux partenaires du Togo en développement, interrogent et exigent des évolutions majeures : des réformes avant toute initiative.

Le Prof. Kadanga veut enjamber la CEDEAO et le peuple togolais, dans cette sorte de fuite en avant sans attendre que le dépoussiérage en cours, ait commencé à nous débarrasser du passé électoral nauséabond. Ce faisant, deux hypothèses se dégagent : ou bien le Prof. Kadanga gesticule pour mériter les millions qu’il engloutit comme émolument à la tête de son institution qui en l’état est à ranger dans les musées de la dictature Gnassingbé ou bien sa provocation vise à tester les Togolais et la CEDEAO.

Dans tous les cas, la réaction des Togolais lui demande de ne pas être plus royaliste que le roi. Le Togo se purge de ces institutions qui ont tant et tant hypothéqué notre destin !

Source: coditogo.org




Autres titres

Togo le mpl-ablodeviwo condamnent les profanations des mosquées et interpelle le gouvernement sur la libération des prisonniers politiques 
Togo message du professeur pascal kossivi adjamagbo aux militants du mpl-ablodeviwo du bas mono 
Togo qu’est-ce qui peut encore sauver faure gnassingbé? le coup est sans remède ! 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 33   Maximus Djitri | Lundi, 13 Août 2018  - 12:34
  L'APG est devenu caduque depuis l intervention de la CEDEAO et la publication de la feuille de route.

Donc cette composition de CENI/APG trop assujettie au pouvoir Rpt doit etre revue.

La CENI actuelle est illegitime et infeodee au dictateur et a sa machine de fraude electorale

ILS N ONT JAMAIS RESPECTER L APG DONC LA CENI DOIT ETRE IMPERATIVEMENT RECOMPOSEE.

Plus jamais de vol ou de subterfuges comme 1 representant de l' administration car nous savons tous bien que ADMINISTRATION = RPT UNIR FAT cad un tromperie poyr avoir 1 vote de plus. Meme chose pour les 3 delegues de la societe civile, du gouvernement. Qui dit gouvernement dit Majorite presidentielle donc ARRETEZ MOI TOUT CA.

Mme Adjamagbo, tikpi atchadam, fabre etc, il faut reformer la CENI, remplacer Kadhanga et annuler tous ces petit subterfuges que je viens de citer plus haut. Merci

 32   Maximus Djitri | Lundi, 13 Août 2018  - 12:18
  La composition retenue lors du dialogue en vue de l'APG et entérinée par le code électoral dit 17 membres à raison de :
-5 pour la majorité parlementaire
-5 pour l'opposition parlementaire
-3 pour les partis extra parlementaires
-3 pour la société civile
-1 pour l'administration

Prennent déjà part aux travaux de la CENI:
5 Mouvance présidentielle
1 Opposition
3 Extra parlementaires
3 Société civile
1 Administration

<<soit 13 sur 17. Il reste 4 places que l'opposition doit se partager.>>

 31   tedlesaint1 | Lundi, 13 Août 2018  - 11:43
  En fait de quoi accuse-t-on le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et sa commission ? D'avoir pondu un communiqué demandant aux partis politiques d'envoyer leurs délégués pour siéger dans les Commissions électorales locales indépendantes (CELI) en vue de la poursuite du processus électoral pour les législatives le 20 décembre selon l'une des recommandations de la feuille de route de la Cedeao ? C'est bizarre certains parlent de précipitation. Qui se précipite dans l'organisation des élections? La feuille de route parle de reformer la Cour Suprême, en ce qui concerne la Ceni sa composition doit être exclusive, d'aucuns pensent qu'il faut recomposer la Ceni, pour quelle raisons? la Dame Adjamagbo-Johnson coordinatrice de la Coalition des 14 partis et responsable de la CDPA, qui aime gueuler sur les médias à tout moment à un représentant au niveau de la Ceni, bien que son parti n'ai pas vraiment sur assise politique importante dans le pays, certains parleraient de "coquilles vides". Mais ce genre de parti trouve que certains partis extra-parlementaires qui sont actuellement dans cette institution sont des béquilles du régime en place. Il faille arrêter de faire la politique politicienne pour envoyer les délégués occupés les sièges qui leur reviennent dans cette institution pour avancer.

 30   EN TOUT CA | Lundi, 13 Août 2018  - 10:51
  Réponse à 22-ESSODINA
  Toi tu n'existes que parce que Faure existe et respire. Vous allez mourir ensemble ou quoi? Réfléchit et bon courage à toi.

 29   BOSS | Lundi, 13 Août 2018  - 9:42
  Pourquoi faire une fixation sur kadanga.L'opposition dans ses vélléités de vouloir saper le processus démocratique en marche au TOGO s'en prend même aux personnes qui sont censées être de bonne foi.Mr kadanga vient à peine de se prononcer et les opposants lui tombent dessus.Vous voulez qu'on vous remette le pouvoir dans un plat en argent ??? Eh ben ce ne sera pas le cas !!! Il faudra battre Faure dans les urnes et c'est loin d'être gagné.

 28   Oneman | Lundi, 13 Août 2018  - 9:21
  Comment ça se fait que le gayman Christian Trimua qui devait être sous les verrous se promène encore?

 27   ESSOTITINA | Dimanche, 12 Août 2018  - 22:4
  Réponse à 22-ESSODINA
  Plus cafards que ESSODINA, plus idiot que ESSODINA je vais retourner dans le ventre de ma mère

 26   Ancien Combattant | Dimanche, 12 Août 2018  - 21:59
  Réponse à 19-PEUR BLEUE
  Je pleure!!! Donc la ministre des affaires étrangères M. Dusseh à triché??? C'est à dire il a prit le travail , la sueur de quelqu'un pour garder pour lui? C'est ça que nous les militaires on appelle tricherie et ça ds notre l'armée, c'est prison à vie.
Comme Togo c'est Togo, c'est des gens comme ça que FAURE GNASSINGBÉ aime.
Bande de cons , des KOSSIAAA comme ça tchrrrrrrrrrrr

 25   Noé Kutuklui | Dimanche, 12 Août 2018  - 21:45
  On trouve sur les réseaux sociaux que Nana et Alpha sont attendus cette semaine à Lomé pour re-expliquer la feuille de route au pouvoir et demander à Katanga de ne pas pousser le bouchon loin.

 24   avounlété | Dimanche, 12 Août 2018  - 18:27
  Réponse à 11-Allah
  Toi Allah
Ou allaha tu penses avec ton cu vous vous faites sodo pardon miser par tchalevi simple il en a marre de vous et vous ne voulez pas le laisser tomber car vous n auriez plus a manger vous allez mourir tous le 20/12 n est pas loin allez chercher un metier de laveur de wc que de jouer au griot de urine



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com