Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 6:48:02 PM Jeudi, 20 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Pour un fonctionnement harmonieux de la C14 : Cet homme doit contrôler son langage


politique

Fraternité | | 57 Commentaires |Imprimer Lu : 7823 fois


La disparité de commentaires au sein de la Coalition des 14 formations politiques de l’opposition (C14), du fait des errements communicationnels des responsables du Parti National Panafricain (Pnp) devient de plus en plus remarquable. Des actes préjudiciables susceptibles de mettre à mal, la dynamique et l’harmonie qui règnent dans ce groupe. A l’origine, les déclarations intempestives et très souvent discordantes du Conseiller du Tikpi Atchadam, Ouro-Djikpa Tchatikpi.

Tchatikpi… D’errement en errements

S’il y a une vertu pour faire perdurer, dans le temps et dans l’espace, les relations humaines et un groupe d’hommes, c’est bien évidemment l’harmonie. Malheureusement, celle qui règne au sein de la coalition des 14 formations politiques (C14) au cœur de la contestation populaire du pouvoir de Faure Gnassingbé depuis le 19 août 2017 semble régulièrement amochée depuis quelques mois.

En effet, depuis le repli tactique de son Président national, Tikpi Salifou Atchadam, les déclarations du Conseiller spécial du Parti National Panafricain (Pnp), Ouro Djikpa Tchatikpi se multiplient et sont, souvent contrastantes, avec celles de la coalition. Un groupe qui, malgré les divergences de points de vue des hommes qui l’animent, parle depuis lors d’une seule et même voix.

Malheureusement, le comportement du bras droit de Tikpi Atchadam, tend à causer du tort à la Coalition. Voulant se prononcer sur la feuille de route de la Cedeao, parallèlement à la déclaration officielle de la C14 sur le sujet, Ouro Djikpa Tchatikpi a déclaré, samedi, au meeting hebdomadaire du Pnp que « Sur 4, nous avons obtenu 3. Si on était dans une classe d’examen, sur 20, nous avons 15. C’est ce qui explique notre succès par rapport au sommet de la CEDEAO ».

Le lit à la confusion

S’il est vrai que ce dernier a toute la latitude de se prononcer sur n’importe quel sujet sans un quelconque avis préalable, il ne devra pas, néanmoins, perdre de vue que son parti, le PNP s’est engagé depuis dix mois déjà dans une dynamique unitaire avec 13 autres partis et qu’il faille, pour les besoins de discipline, respecter l’esprit de groupe. En multipliant les déclarations qui divergent de celles des 13 autres, Ouro-Djikpa Tchatikpi sème, non seulement la confusion au sein de l’opinion éprise de changement et d’alternance, mais aussi et surtout trahi la démarche de son Président national, Salifou Atchadam qui a plutôt cru bon d’appeler, dès le lendemain du 19 août réussi, à une unicité d’action.

Cette dernière déclaration n’est donc que le corollaire d’une litanie de faits et gestes posés par l’homme et qui ont failli saboter les efforts consentis depuis lors par les différents partis qui, malgré leurs lectures relatives de la situation sociopolitique du Togo, ont fait des concessions énormes pour rester un bloc uni et solidaire. On se rappelle de quand cet homme c’était plu entre temps à se moquer de la faible mobilisation que connaissaient jusque-là, les partis traditionnels dans leur quartier de prédilection à Lomé.

Vite se ressaisir

De là, l’on a compris que le peuple togolais, loin de se cloîtrer dans une spirale de culte de personnalité ou de parti politique, sait désormais où se trouve son intérêt, notamment les germes de l’alternance. Plus loin, pendant que les autres responsables de la coalition parlaient d’une seule voix, peu avant le début du dialogue politique, on se rappelle encore des déclarations intempestives du même conseiller du Pnp, qui faisait du départ de Faure Gnassingbé, le Centre d’intérêt de tout dialogue.

Aujourd’hui que les choses semblent évoluer sur de bonnes auspices, il urge de rappeler à l’ordre, ce conseiller dont les errements et agissements communicationnels semblent l’attitude d’un novice politique. Il revient à ce dernier de vite se ressaisir et redescendre de son piédestal et de l’euphorie du 19 août 2017. La situation sociopolitique actuelle du Togo est telle qu’aucun parti ne peut prétendre mener, seul, la lutte. La libération ne viendra que de la convergence de vues et d’actions. Ce que semble ne pas bien comprendre jusqu’alors Ouro-Djikpa Tchatikpi.



Cyrille PESSEWU





Autres titres

Togo nathaniel olympio: « la grève de la faim de nicodème habia est un acte symbolique digne d'un homme engagé » 
Togo le pnp ne participera pas aux meetings de la coalition des 14 
Togo raphaël kpandé-adzaré : « nous pensons que le cadre électoral doit être renforcé » 
Plus de nouvelles







TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com