Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:08:57 PM Dimanche, 19 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le boulevard des Armées toujours hanté par le syndrome de la route Lomé-Vogan-Anfoin


société

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer Lu : 4446 fois


Les travaux de réfection du boulevard des Armées sont au point au mort depuis plusieurs mois. Le chantier est complètement abandonné, laissé en piteux état. Et ce, au grand dam des usagers qui ne cessent de se plaindre. Visiblement, circuler sur ce boulevard d’à peine 2 kilomètres revient à s’armer de patience et de prudence.

Le fantôme de la route Lomé-Vogan-Anfoin rode actuellement sur le boulevard des Armées. Cette route qui quitte Tokoin-Ramco et passe par la devanture de la paroisse St Martyr de l’Ouganda.

L’entreprise CECO-BTP qui avait remporté le marché et entrepris la réfection a tout simplement abandonné le chantier depuis plusieurs mois, laissant la route presque impraticable. C’est la croix et la bannière pour les usagers et riverains installés le long de cette route où la circulation est devenue un chemin de croix. Les travaux sont à moitié exécutés. Avec les nids de poule, les usagers font toutes sortes de gymnastiques et acrobaties pour pouvoir circuler surtout au niveau des feux tricolores de Tokoin-Gbadago. Des accidents de circulation, on y enregistre presque chaque jour.

A en croire Ninsao Gnofam, ministre des Infrastructures et des Transports, c’est l’entreprise CECO-BTP qui est le seul et unique responsable de cette situation.

« Pour ce qui concerne la session du boulevard des Armées, c’est l’entreprise (CECO-BTP, ndlr) qui a en charge les travaux qui est devenue défaillante. Nous avons résilié le contrat, on a attribué les travaux à une autre entreprise qui va les terminer proprement. Mais nous ne sommes qu’à la phase des processus, parce que c’est un bailleur qui a financé la réfection de cette route. Donc il faut aller lui expliquer tout, afin qu’il accompagne jusqu’au bout avec la nouvelle entreprise », a indiqué Ninsao Gnofam ce matin sur la radio Victoire Fm.

Ce n’est pas la première fois que ce ministre, que d’aucuns jugent « arrogant et insuffisant », serve cet argument à l'opinion pour justifier le
laxisme des autorités togolaises devant la situation, et aussi son manque de perspicacité quant à la supervision de l’exécution des travaux de réfection des routes au Togo.

En juin 2016, sur le scandale de la route Lomé-Vogan-Anfoin, Ninsao Gnofam avait déclaré devant des députés sidérés que l’entreprise CECO-BTP (actuellement en faillite) avait utilisé une partie des fonds (26 milliards FCFA) destinés à la réalisation de cet axe, pour acheter des engins.

L’Etat est-il finalement devenu le pourvoyeur de fonds pour l’équipement d’une entreprise privée ? Avant d’octroyer un marché à une entreprise, l’équipement, les moyens financiers disponibles, les chantiers déjà réalisés sont, entre autres, les critères requis. Quel est alors le dossier technique présenté par CECO BTP qui lui a permis d’obtenir le bitumage de la route Lomé-Vogan-Anfoin ? Voilà des questions restées en suspens jusqu’aujourd’hui sans réponse.

Finalement, c’est à China Road and Bridge Corporation (une entreprise chinoise) que le gouvernement a confié les travaux de réfection de l’axe Lomé-Vogan-Anfoin. Mais jusqu’à présent, le chantier peine à redémarrer.

Tout porte à croire que le boulevard des Armées financé par un bailleur (selon les propos du ministre Gnofam Ninsao), va inexorablement subir le sort de la route Lomé-Vogan-Anfoin.

Fidèle à ses habitudes, le ministre promet que les travaux de réfection de ce boulevard reprendront bientôt. « Les travaux vont démarrer incessamment. Ça ne saurait tarder », a-t-il déclaré.

A suivre!

Godfrey Akpa




Autres titres

Togo la menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise 
Togo condamnation d’ethiopian pour licenciement abusif d’un employé : de quoi se mêle le colonel gnama latta ? 
Togo concours à l’otr et indices d’aggravation du chômage au togo : 321 postes disponibles pour 24.503 candidats 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 7   Bernard Dovi | Jeudi, 9 Août 2018  - 12:12
  Je ne sais même pas pourquoi les journalistes continuent de tendre leurs micro à cette ord.... qui continue de se plaire dans la peau de ministre, un mot dont il ne connait même pas le sens

 6   ENAUCUN CAS | Jeudi, 9 Août 2018  - 7:52
  Réponse à 2-El Niño
  à quatre mois de la Présidentielle !

 5   kodjo | Mercredi, 8 Août 2018  - 21:38
  Réponse à 3-Navi
 
TCHALEVI dans l'argot ewe signifie petit homme en opposition à TCHALE qui veut dire homme

 4   Evil | Mercredi, 8 Août 2018  - 15:49
  le president est con c est tout.

 3   Navi | Mercredi, 8 Août 2018  - 15:23
  Mes chers amis commentateurs...
Quelqu'un pourrait-il me donner la traduction française du mot : Tchalévi que j'ai lu déjà dans certains de vos commentaires ici ou là ?
Merci d'avance et bonne journée 🇹🇬🇹🇬🇹🇬

 2   El Niño | Mercredi, 8 Août 2018  - 14:21
  © Koaci.com- Mercredi 08 Août 2018 –Le président congolais Joseph Kabila ne se représentera pas pour un nouveau mandat et vient de choisir l'ex-ministre de l'Intérieur Ramazani Shadary comme dauphin pour la présidentielle de Décembre.

L'annonce a été faite ce mercredi par le porte parole du gouvernement .

Joseph Kabila contre toute attente vient de choisir un dauphin au sein de la coalition au pouvoir en la personne de l''ancien ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary .

Cette annonce vient mettre fin à aux soupçons de l' opposition et ses détracteurs sur son éventuelle candidature .

Porté au pouvoir depuis 2001, élu en 2006 puis réélu de façon contestée en 2012, la constitution ne lui permet pas de se représenter à la prochaine élection présidentielle .

KOACI.COM

 1   El Niño | Mercredi, 8 Août 2018  - 13:53
  Ce Gnafam Ninsao et Amouzou Constatin devraient se retrouver en prison si le Togo était un pays normal.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com