Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 6:58:04 PM Mardi, 23 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Revue de presse du mercredi 08 août 2018


presse- presse togolaise

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 1777 fois


Ce mercredi 08 août 2018, trois journaux sont parvenus à la Rédaction d’iciLome.com. Ils traitent divers sujets.

« Faux diplômes et fonctionnaires fictifs/Gouvernement Klassou : une crédibilité entamée », affiche La Manchette à sa une.

« Au Togo, l’affaire a fait grand bruit en juin 2016 avec la radiation de certains fonctionnaires d’Etat pour faux diplômes, faux et usage de faux lors de leur recrutement. Les noms de plusieurs faussaires radiés qui sont des agents de la préfecture du Golfe ont été même publiés dans le journal officiel de la République togolaise. Deux années plus tard, lesdits faussaires sont restés fonctionnaires d’Etat et certains ont été même promus. Un grand contraste avec ce qui se fait ailleurs sur le continent », écrit le journal.

Selon l’hebdomadaire, « le mérite n’est plus la condition première de promotion au sein de la République. Les principaux critères de sélection sont : l’art de roublardise et de sabotage des hommes de l’antisystème. Une situation qui, non seulement ne profite guère au Gouvernement togolais, mais entame fortement sa crédibilité. Les gouvernants togolais se doivent de réagir promptement et positivement. Il en va pour l’intérêt supérieur de la nation ».

« Geste de réconciliation de Ouattara en Côte d’Ivoire/Les ’’prisonniers personnels’’ de Faure Gnassingbé attendent leur miracle », titre le quotidien Liberté dans ses colonnes.

« Alassane Dramane Ouattara, gracier Simone Simone Gbagbo, qui fait partie de ses « prisonniers personnels » ? C’est impensable, même dans un rêve, jusqu’au lundi 06 août 2018 quand ADO (Alassane Dramane Ouattara, ndlr) a surpris son monde en amnistiant un certain nombre de détenus politiques parmi lesquels la femme de Laurent Gbagbo. Un geste certain de réconciliation nationale dans un pays déchiré par des années de guerre civile. Et le commun des citoyens togolais souhaiterait vivement voir Faure Gnassingbé s’en inspirer au Togo… », note le quotidien.

Pour ce journal proche de l’opposition togolaise, Faure Gnassingbé est aussi capable de « ce geste de réconciliation » de son homologue ivoirien. D’autant plus que « des prisonniers personnels, il en a énormément dans les geôles au Togo. (…) Le premier de la liste, c’est sans doute son demi-frère Kpatcha ».

Selon Liberté, Faure Gnassingbé sera, lui-même, « le grand bénéficiaire d’une éventuelle grâce en faveur de ces détenus politiques au Togo ».

Le quotidien privé revient sur l’affaire de vandalisme des lieux de culte au Togo et affiche :« Profanation des mosquées : De la nécessité d’aller au-delà de la ’’littérature’’ et retrouver les ’’vrais’’ auteurs ».

« Une, deux, trois, quatre. C’est le nombre des mosquées qui ont été profanées à Lomé, notamment dans la préfecture d’Agoè ces derniers jours.(…) Ces actes d’un autre âge suscitent un torrent de réactions. Après celle du gouvernement, c’est au tour de l’Union musulmane du Togo de faire part de son indignation à travers une déclaration. Seulement, ces déclarations ne s’arrêtent qu’à la condamnation de ces actes et à la demande d’enquête, que l’autorité promet de diligenter. Mais à y voir de près, le mal paraît plus profond et appelle à plus de tact et de circonspection. D’aucun soupçonnent une entreprise ‘’machiavélique’’ visant à pousser la communauté musulmane, incarnée en partie par les Tem (très actifs dans la contestation du pouvoir) sur un terrain ‘’glissant ‘’ », analyse l’auteur de l’article.

Sur le même sujet, le journal La Dépêche titre : « Profanation des Mosquées : A qui profite le crime ? La Guerre Religieuse n’aura pas lieu au Togo ».

« La profanation des mosquées n’est pas un fait hasard. Comme hier, elle obéit à des motivations politiques. En s’attaquant aux Mosquées, on vise les militants du PNP (Parti National Panafricain de l’opposant Tikpi Atchadam, ndlr). De sources dignes de foi, il faut s‘attendre dans les jours à venir aux destructions des églises dans le pays. (…) En s’en prenant aux mosquées, les malfrats instrumentalisés poursuivaient un but : provoquer la réaction des musulmans qui pour rien au monde n’acceptent pas qu’on touche à tous les symboles de leur prophète, Mahomet. (…) il ne faut pas s’en cacher. C’est au profit de Faure que tous les actes de violences sont commis dans le pays. (…) La politique sans morale n’est que ruine», fait observer l'hebdomadaire privé d'information et d'analyse.






Autres titres

Togo revue de presse du vendredi 19 octobre 2018 
Togo revue de presse du lundi 15 octobre 2018 
Togo taxi-presse du vendredi 12 octobre 2018 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com