Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:08:41 PM Dimanche, 19 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Paul Dodji APEVON: «Si l’opposition exploite efficacement les acquis de la feuille de route, nous arriverons aisément à l’alternance en 2020»


politique

Le Correcteur | | 14 Commentaires |Imprimer Lu : 3348 fois


Au sein de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, il fait partie des voix qui attirent l’attention. Dans des situations difficiles, ses propositions empreintes de lucidité et de responsabilité avérées sont souvent attendues. Avocat de profession, Me Paul Dodji Apevon fait partie des jeunes artisans de la lutte pour l’avènement de la démocratie depuis les années 1990. Président des Forces Démocratiques pour la République (FDR), Me Apevon dans cet entretien exclusif à la Rédaction de Le Correcteur analyse la feuille de route de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo. Pour lui, au-delà des insuffisances, il y a beaucoup d’acquis non négligeables si ils sont bien orientés, peuvent permettre d’obtenir l’alternance en 2020. Toutefois, il appelle à la vigilance et à la détermination du peuple pour parachever la lutte.

Quels commentaires faites-vous des recommandations de la CEDEAO ?


Les populations togolaises, qu’elles soient de l’opposition ou de la majorité, ont attendu avec beaucoup d’impatience et d’inquiétude la feuille de route de la CEDEAO qui est censée apporter des solutions pour une sortie pacifique et durable de la grave crise socio-politique que notre pays traverse depuis des décennies. La tension dans le pays était d’autant plus justifiée que le dialogue entamé depuis le 19 février 2018 entre le pouvoir et l’opposition n’a apporté aucune réponse aux revendications légitimes de cette dernière. La feuille de route rendue publique le 31 juillet a été diversement appréciée. A la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, nous en avons pris acte en saluant les points positifs et en déplorant les insuffisances.

Sur le chapitre des réformes constitutionnelles et institutionnelles, la feuille de route a donné des orientations claires pour la limitation à deux (2) du nombre de mandats présidentiels, le mode de scrutin à deux (2) tours pour l’élection du Président de République, la recomposition de la Cour Constitutionnelle pour notamment revoir sa composition et limiter le nombre de mandats de ses membres.

Au titre des réformes du cadre électoral, la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO a recommandé la révision intégrale du fichier électoral, la recomposition de la CENI, le vote des Togolais à l’étranger, le déploiement des observateurs électoraux, l’appui et l’expertise technique de la Commission de la CEDEAO dans l’organisation et le déroulement des prochaines élections, la mise en place d’un comité composé des représentants des Facilitateurs et de la Commission de la CEDEAO pour assurer le suivi de la mise en œuvre des décisions prises.

Un autre point positif de la feuille de route vient du fait que la Conférence a renouvelé son soutien aux deux facilitateurs du dialogue inter-togolais et leur a demandé de poursuivre leurs efforts en vue d’une résolution rapide et durable de la situation sociopolitique au Togo et de lui rendre compte lors de sa prochaine session. Ce qui signifie clairement que le dialogue se poursuit.

Tout en saluant ces acquis, la Coalition a cependant décelé plusieurs insuffisances liées notamment à la question des personnes encore en détention dans le cadre des manifestations et dont la libération a été renvoyée aux calendes grecques, des personnes réfugiées et déplacées qui n’ont fait l’objet d’aucune attention de la part de la Conférence, aux questions sécuritaires, au mode de scrutin pour les législatives, à la question liée à la désignation et aux prérogatives du Premier Ministre, aux conditions d’éligibilité du Président de la République, à la question de la transition. Comme vous pouvez le constater, les insuffisances existent mais les acquis ne sont pas à minimiser. Il revient donc à la classe politique de démontrer son amour pour la patrie en faisant preuve d’une réelle volonté politique pour préserver les acquis et corriger les insuffisances.

Quelles garanties pour la mise en œuvre ?

Il est certes exact que la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO a décidé d’instituer un comité composé des représentants des Facilitateurs et de la Commission de la CEDEAO pour assurer le suivi de la mise en œuvre des décisions prises et a instruit la Commission de la CEDEAO de poursuivre son soutien aux Facilitateurs, mais la vraie garantie pour la mise en œuvre des recommandations de la feuille de route ne peut venir que des Togolais eux-mêmes par la volonté et le courage qu’ils exprimeront pour sortir définitivement de la crise.

Que répondez-vous à ceux qui estiment que vous avez échoué dans vos revendications ?

Je ne sais pas ce qui constitue l’échec dont parlent ceux qui tiendraient de pareils propos. Il est vrai que beaucoup de nos compatriotes s’attendaient à voir prendre par la Conférence des Chefs d’Etat une résolution interdisant au Président Faure d’être candidat pour l’élection présidentielle de 2020 et le fait que les recommandations n’en ont pas fait état est pour eux une déception. Mais si l’opposition exploite efficacement les acquis de la feuille de route en les renforçant au cours des discussions à venir et en faisant corriger les insuffisances, nous arriverons aisément en 2020 à l’alternance tant souhaitée par nous tous. Et c’est pour cause que les partisans du pouvoir ne crient pas victoire à la publication de la feuille de route. D’ailleurs, lorsqu’on examine les diverses réactions venant de la société civile et de la diaspora, il est aisé d’affirmer sans risque de se tromper que globalement nous sommes sur la bonne voie même si nous devons être encore plus vigilants et plus déterminés pour la suite du dialogue.

Quelle suite pour la lutte ?

Comme je l’ai dit plus haut, le dialogue n’est pas terminé. Il va se poursuivre pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et du cadre électoral. Les populations togolaises tant de l’intérieur que de la diaspora doivent donc rester constamment mobilisées et déterminées pour accompagner cette phase cruciale de notre lutte.


Au lendemain du Sommet de la CEDEAO, Faure Gnassingbé en Conseil des Ministres du vendredi 03 août, estime avoir tiré tous les enseignements politiques par rapport à la situation que le Togo vient de traverser. Vous le croyez ?


Notre pays aurait pu faire l’économie de l’exacerbation de la crise qu’il a connue depuis le 19 août 2017 avec son lot de morts, des blessés et des réfugiés, situation qui a sérieusement affectée notre économie, si le Président Faure avait pris de la hauteur par rapport aux réformes constitutionnelles et institutionnelles indispensables par l’ancrage de la démocratie. Si aujourd’hui, il a compris que rien ne sera plus comme avant et qu’il a tiré des enseignements politiques conséquents, comme il le dit, ce sera à son honneur. Mais si au contraire, ses nouvelles déclarations sont juste un effet d’annonce à l’endroit de l’opinion nationale et internationale, ce sera bien dommage. Dans tous les cas, les Togolais et les Togolaises sont décidés à sortir du statu quo pour engager résolument notre pays sur la voie de la démocratie et du progrès.

Message de conclusion ?


Je demande à tous nos compatriotes qui veulent ardemment le changement de ne pas se laisser manipuler par ceux qui veulent les pousser au découragement en leur faisant croire que l’opposition a échoué dans ses revendications. Je demande aussi aux tenants du pouvoir de saisir la dernière opportunité qui est offerte à notre pays de sortir de la crise en s’ouvrant à de vraies discussions sur tous les sujets à inscrire à l’agenda du dialogue direct qui va commencer très bientôt. Je demande enfin à l’Eternel de continuer à nous assister et à bénir le Togo.


Entretien réalisé par Honoré ADONTUI/Source : Le Correcteur N. 831 du 06 Aout 2018




Autres titres

Togo le mpl-ablodeviwo condamnent les profanations des mosquées et interpelle le gouvernement sur la libération des prisonniers politiques 
Togo message du professeur pascal kossivi adjamagbo aux militants du mpl-ablodeviwo du bas mono 
Togo le pnp se rappelle le début du soulèvement populaire 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 14   El Niño | Jeudi, 9 Août 2018  - 0:39
  Réponse à 13-Gogo
  Pourquoi pas Faure 2100, 2200 Pauvre ESCLAVE?
Pendant tout ce temps, tu meurs dans l'extreme pauvreté et dans l'oubli total. Pfffff!

 13   Gogo | Mercredi, 8 Août 2018  - 23:14
  Réponse à 9-El Niño
  FAURE 2020, 2025, 2030

 12   Nyanu | Mercredi, 8 Août 2018  - 20:14
  Réponse à 2-Clement GAVI
  Mercredi, 8 Août 2018
...et a bodjé, a notsé ,... Il y a pu de morts en 90???
Eyadema était la dans le temps et essayait d'applerer l'autre camp a la retenue. Mais depuis 2005 il n'est plus. Maintenant quelqu'un touche a quelqu'un , riposte immédiat . Faure ne peut rien chacun connaît comment exercer la violence

 11   Nyanu | Mercredi, 8 Août 2018  - 20:12
  ...et a bodjé, a notsé ,... Il y a pu de morts en 90???
Eyadema était la dans le temps et essayait d'applerer l'autre camp a la retenue. Mais depuis 2005 il n'est plus. Maintenant quelqu'un touche a quelqu'un , riposte immédiat . Faure ne peut rien chacun connaît comment exercer la violence.

 10   KASSANDA | Mercredi, 8 Août 2018  - 15:40
  Réponse à 6-Allah
  Nous on a rien obtenu mais faites d'abord ce que vous vous avez obtenu alors.
En d'autres termes faites les réformes. Hihihihihi togolais couillon bé couillon.

La page des réformes n'est plus tournée ?
Si vous vous amusez on reprend les manifestations et la CEDEAO sera obligée de venir vous taper sur les doigts encore.
Même votre ami Ouattara ne pourra rien faire.

 9   El Niño | Mercredi, 8 Août 2018  - 13:36
  Merci Paul Apévon. N'oublions pas de dire adieu au systeme ZETES. Une simple feuille Excel peut faire le travail de ZETES.

Restons Vigilants, Mobilisés et Unis.


 8   Jihadiste Atchadam | Mercredi, 8 Août 2018  - 12:9
  Si c'est encore des clochards comme les leaders actuels de la c14 c'est encore raté en 2020.
Il n'est un secret pour personne, les leaders de la c14 sont tous nuls.
Aucun d'entre eux n'inspire confience au peuple togolais.
Fabre est un voyou et délinquant politique qui s'exprime mal sans logique dans ses raisonnements.
Mme zéro virgule de la CDPA est ne peut même pas être élue localement.
Atchadam est un jihadiste.
Apévon est une marionnette
Gogué est un toquet
Agboyibor est un traitre
Natanaël Olympio est ne vaut rien
Habia Nicodème est un illettré
Antoine Folly est un voleur
Wolu Komi est un toto politique
Tchassona Traoré est un tricheur
Dr Kouessan est un parasite
Les autres sont des plaisantins.
Faure Gnassingbé va vous battre proprement dans les urnes en 2020.
Bande de canailles !

 7   Togolais | Mercredi, 8 Août 2018  - 12:0
  En ce qui me concerne, je ne commente plus d'article/interview si ce n'est pas dans les forums (car faute de problemes "techniques" ici il n'y a pas la protection des pseudos...comme dans les forums (crees en premier))...donc c'est facile pour les lecteurs de se rendre compte de l'usurpation de mon pseudo.

D'autres mises au point suivront!!!
--------------
Faure Gnassingbe & co,Jean Pierre Fabre, Isabelle Ameganvi,Dodji Apevon, Brigitte Adjamagbo,Tikpi Atchadam,Martin Amouzou, Yves Amaizo, Nicodeme Habia,Nathanaeil/Alberto Olympio etc. de parts leurs mefaits me contraingnent a etaler (malgre toute ma volonte et patience durant plus d'une dizaine d'annees) certains details sur ma vie privee. Cela va du beau pere irresponsable, pret a sacrifier le premier fils de sa femme jusqu'aux irresponsables politiciens hyper-supertitueux(dont ceux cites ci-dessus), aidant ce dernier dans son projet macabre dans le cadre d'un echange de bons procedes.

Des mentalites d'arrieres!!!

Rendez-vous donc dans le forum diaspora dans les prochains jours.

La Justice c'est ce que nous voulons tous!!!

---------------------
Pour rappel, voila ce que j'ai recolte de mon combat pour l'alternance au Togo : agression physique causant des sequelles a vie, diffamation, usurpation d'identite, tentatives de meurtres (plusieurs depuis Aout 2017), tentatives d'esclavage moderne, tentatives d'intimidation par des agents/partisans de jean pierre fabre en Europe (c'est le monde a l'envers) en complicite avec le gouvernement (et dernierement egalement les partisans d'Atchadam), traques electronique (et en vue en particulier de me briser toute vie sociale), tortures physique et tortures psychologiques/blanches....et meme tentatives d'abus sexuel par des agents secrets gays payes par l'opposition idiote et leur amis du gouvernement togolais.....tout cela parceque je ne "fais pas parti d'un certain cercle" pour faire de la politique au Togo.

Et ces salopards ont payes et continuent de payer tres gracieusement des mafias locales en Europe pour leur mefaits : me maintenir dans une prison synthetique a ciel ouvert...

Vous pouvez des a present remercier l'un des agents principaux de ces malfrats, nomme Bernard/Benali A., au numero suivant :
0022890091923
Bernard/Benali A. (que je connais depuis mon adolescence dans le quartier de Djidjole) est apparement passe expert en usurpation d'identite. Suite a sa demande d'invitation d'ami sur facebook que j'avais visiblement fait l'erreur d'accepter, a mon insu, Bernard A. est parti parler en mon nom au sein du PNP de Tikpi Attchadam...faisant probablement croire aux gens que j'avais egalement adhere au PNP et que je serais de confession musulmane, ce qui est totalement faux : je suis Chretien/Rasta et je n'ai jamais adherer au PNP de Tikpi Achadam ni d'ailleurs a aucun autre parti (adhesion VIRTUELLE n'est pas adhesion REELLE...).

Entre 2002 et 2004 je m'etais interresse a la religion musulmane mais en faisant une retrospection cela etait surtout lie a un drame survenu en 1995 pendant que j'etais en prepas et drame dont j'avais la premonition (pour la premiere fois dans ma vie) toute la semaine precedent ce malheur : le deces mysterieux et brutal en France d'un de mes proches qui s'etait avant moi interesse a la religion musulmane.
Ce n'est pas parcequ'entre 2002 et 2004 j'avais dit dans ce forum que j'etais devenu musulman que ceux la me lisant peuvent exactement de quoi je pouvais parler...Tout croyant, peu importe sa religion est normalement soumis a Dieu... Pour moi il sagissait plus d'une recherche de spiritualite qu'autre chose...et tres certainement ma facon de faire mon deuil et essayer de comprendre ce qui etait reellement arrive a mon cousin.

Le fait que j'avais cessez de m'interesser a la religion musulmane a partir de fin 2004 semble ne pas avoir enchanter l'assureur, son rejeton & co car aujourd'hui j'y vois plus clair, cela faisait obstacle a leur "projet".
Mr assureur & co m'ont alors convaincu en 2008, via un de leur ami, que je devais utiliser les produits pour les yeux des gens du Sahel car cela allait remedier aux graves maux de tete/brulures des yeux dont je souffrais : en realite ces malfrats voulaient tout simplement que je ressemble en apparence (le maquillage des yeux) a un musulman (meme si en realite je ne l'etais pas ou plus (a chacun sa vision des choses...)) car cela etait utile a leurs basses besognes.
En effet, en 2008, j'ai fais mon long sejour au Togo pour raison de sante se manifestant de graves maux de tetes/cephalees et intenses brulures dans les yeux. Ces intenses maux de tetes avaient commence au lendemain d'un repas "familial" en 2005 en France. Aujourd'hui, en re-analysant les faits, il me parrait qu'en realite ces cephalees soit lies a un semi-empoisenement, car d'autres jeunes (dont un ami d'enfance) de mon quartier etaient brutalement decede a la meme periode de maux similaires.

Durant les dix dernieres annees l'assureur, son rejeton & co ont ainsi donc fais courir des rumeurs/allegations mensongeres comme quoi j'etais de confession Musulmane et extremiste, etc. alors qu'ils savent tres bien que je suis Chretien/Rasta (mais ne fume pas et ne bois pas...), uniquement car cela servaient leurs uniques interets.
Ca n'a pas marche...ensuite ce fut la diffamation comme quoi j'etais membre d'Unir alors que jusqu'a ce jour je n'ai jamais ete (et ne suis toujours pas) membre d'aucun parti.

Je remets ici le numero de l'un des agents locaux de ces salopards :

Bernard/Benali : 0022890091923.

Vous pouvez lui faire un grand "coucou" si vous le voulez (mais sans violence physique car c'est juste un pauvre type)!!


 6   Allah | Mercredi, 8 Août 2018  - 11:53
  Maître, ne nous amène pas dans les verbillages des avocats . Dis nous si l'opposition a obtenu les préalables non négociables suivants qu'elle agite depuis un an afin d'amener ses partisans aux destructions du pays qu'on connaît :

1. La démission de Faure
2. Sa non candidature en 2020
3. Le retour à la C92
4. Le cantonnement de l'armée
5. Le bombardement du Togo par
l'armée de Bouhari ( et non du
Nigeria)
6. Le gouvernement de transition

Le reste de vos acquis sont ceux présentés par Faure et adoptés par l'Assemble que vous avez boycotté . Au cours du fameux prochain dialogue , toute discussions tourneront aux desirs de Faure . Regarder la Guinée ou toute manifestation est interdite par le gouvernent. Ce n'est pas ce dernier qui viendra donner des leçons au Togo .

Pour finir Le reste de votre bavardage n'apporte rien à personne. C'est plutôt la démobilisation au sein de l'opposition qui doit affronter aujourd'hui la dure réalité qu'elle a voulu fuir à savoir les ÉLECTIONS

Au fait ou est Mme Adjamago depuis le 31 Juillet , elle qui était prompte à ouvrir sa grande guele à tout bout de champ ? Est elle abattue par son échec entend que présidente de la transition à la place de Faure ?

 5   Lecontributeur3252 | Mercredi, 8 Août 2018  - 11:9
  Le 5 septembre 2017 le gouvernement a envoyé in projet de loi comprenant : la limitation du mandat du President entre autre. Comment avez vous resit a ce projet de loi?
Mr Apevon, tu dis so President FAURE avait pris de la hauteur.... Pour une fois soyeze honnetes.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com