Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 1:40:44 AM Mercredi, 19 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Gerry Taama : « Je souhaiterai que Faure Gnassingbé ne se présente pas en 2020 »


politique

iciLome | | 37 Commentaires |Imprimer Lu : 7335 fois


Devant la presse lundi à Lomé, Gerry Taama, président du Nouvel Engagement Togolais (NET), s’est prononcé sur la question de la candidature du chef de l’Etat aux élections 2020. Selon l’ancien officier des Forces Armées Togolaises (FAT), Faure Gnassingbé ne doit pas se présenter aux prochaines échéances.

« La question de la candidature de Faure Gnassingbé en 2020 doit pouvoir être débattue dans un cadre qui soit différent de la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Mais moi en tant que Gerry Taama, je souhaiterai que Faure Gnassingbé ne se présente pas en 2020 », a-t-il déclaré.

Pour lui, la grande partie des Togolais souhaite une alternance au sommet de l’Etat. Le rapport de la CVJR, les conclusions de la tournée d’Awa Nana et les résultats des récentes enquêtes d’Afro-baromètre illustrent bien le tableau. « Cependant, précise-t-il, l’opposition doit se préparer dès 2018, pour battre quel que soit le candidat de UNIR aux élections 2020 ».

Au passage, le président du NET convie les protagonistes de la crise togolaise à faire preuve de "maturité" et régler le problème togolais entre-eux.

« Nous regrettons aujourd’hui que nous sommes obligés, à force de ne pas nous entendre, d’attendre la décision de la CEDEAO en ce qui concerne la crise togolaise. Nous exhortons l’ensemble des acteurs à essayer d’aller au-devant de leurs positions et peut-être surprendre agréablement la CEDEAO en trouvant une solution à la crise. Tout le monde sait les éléments sur lesquels il faut évoluer. S’il faut faire cet effort-là, nous aurons montré que nous avons atteint la maturité suffisante dans notre pays pour régler les problèmes nous-mêmes », a-t-il souligné.

L'homme politique estime également que les réformes constitutionnelles et institutionnelles, et l'amélioration du cadre électoral peuvent s’opérer dans des délais raisonnables, permettant la tenue des législatives avant fin 2018.

Godfrey Akpa








Autres titres

Togo rapport du cacit sur la répression des manifestations : 19 morts… 
Togo entretien/forces vives de la diaspora togolaise : jean-paul oumolou parle de la ceni, de la cedeao, du pouvoir, de la c14 et lance un appel de résistance au peuple 
Togo dr georges william kouessan en tournée de sensibilisation à djagblé, adétikopé et kpogan 
Plus de nouvelles







TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com