Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:01:20 AM Mercredi, 18 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo GERRY TAAMA AGRESSÉ OU UN CŒUR BLESSÉ SE MOQUE DE LA DÉMOCRATIE L’i


opinions

- | | 2 Commentaires |Imprimer Lu : 1113 fois

GERRY TAAMA AGRESSÉ OU UN CŒUR BLESSÉ SE MOQUE DE LA DÉMOCRATIE

L’image et les vidéos seront sans doute les plus commentées sur la toile togolaise les jours à venir. Gerry Taama, président de Nouvel Engagement togolais, NET, parti politique qui se définit comme centriste, agressé à Bruxelles, chassé par des jets d’œufs durant une conférence qu’il animait devant une dizaine de Togolais.
Depuis la publication des premières images, les commentaires se sont multipliés. Si la majorité des internautes, même sur la propre page Facebook de l’intéressé, semblent d’accord avec l’acte, quelques-uns le condamnent au nom de la démocratie et la liberté d’expression. Deux positions non conciliables qui ne sont que la matérialisation de ce que ce pays est devenu depuis des lustres : un champ de bataille fratricide.
Il est risible, hypocrite et cynique de continuer à utiliser des termes comme démocratie, liberté d’expression… pour expliquer les actes des citoyens dans un pays qui depuis des décennies est devenu un cauchemar pour l’écrasante majorité de ses fils. Le jour où, en 2005, devant mes yeux, des miliciens de Faure Gnassingbé ont abattu, en plein midi, à Adidogomé, un jeune homme qu’ils accusaient du crime d’être un militant de l’opposition, la première chose à laquelle j’ai pensé n’était pas une discussion avec ces miliciens, mais la vengeance. Quand, quelques jours après, à Tsévié, on m’a montré une femme devenue presque folle parce que son fils unique a été décapité à Bè par les militaires, ce n’est pas à une conférence avec ces assassins que j’ai pensé. Quand nous voyons les brimades que subissent les Togolais de Sokodé, de Mango, de Bafilo, de Kpalimé, de Bè depuis août 2017, la démocratie et la liberté d’expression ne sont pas les premiers mots auxquels nous pensons.
Ceux qui ont lancé ces œufs hier à Bruxelles n’ont que faire de la démocratie et de la liberté d’expression. Et c’est normal : un cœur blessé, vraiment blessé, se fout de la démocratie, il cherche à se venger. Ces manifestants ont vu en Gerry Taama une béquille du pouvoir qui a brisé leur vie en les envoyant à un douloureux et humiliant exil dont, peut-être, ils ne se remettront plus jamais. Ils ont pensé à leurs proches tués, emprisonnés, torturés et mutilés au Togo. Nos leçons de démocratie et de liberté d’expression n’y changeront rien.
Gerry Taama est un homme avec beaucoup de qualités, dont je peux témoigner, à travers au moins deux expériences que j’ai eues avec lui, du bon cœur. Mais il faut qu’il comprenne désormais que ses choix politiques, dont je suis l’un des premiers pourfendeurs, l’exposent à l’ire d’une grande partie du peuple brisé et poussé jusqu’à l’inhumanité ou plutôt à sa vraie humanité.
Il a été, hier, Dieu merci, sauvé par d’autres compatriotes. Mais ceci est un avertissement. Le mal, la dictature des Gnassingbé, a réussi à semer en nous tous les graines de la vengeance et de la haine, et nous en sommes victimes, de tous les bords politiques. Un avertissement : ceci fut un avertissement.

DAVID YAO KPELLY

L'AUTEUR
DAVID YAO KPELLY
Facebook : https://www.facebook.com/kpelly
Blog: http://davidkpelly.over-blog.com



Autres titres

Togo le tapis rouge de tchalévi secu… 
Togo michaëlle jean vs louise mushikawabo, pour devancer demain 
Togo du pape jean-paul 2 à emmanuel macron : décryptage du message sur le statut quo 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 2   L'aveugle 😎 | Samedi, 30 Juin 2018  - 21:53
 
DES RÉFORMES ELECTORALES QUI NE VALIDERONT QUE LES VICTOIRES DE QUI VOUS SAVEZ.

Les péripéties togolaises finissent par faire penser à un retour de dictature pure et dure. Et pourtant, il y a 27 ans, le peuple entier s'exprimait en toute responsabilité en faveur des deux camps protagonistes. D'un côté le champion du RPT Eyadema rempilait pour d'autres mandats malgré le "En aucun cas". De l'autre côté, un parti d'opposition que personne n'attendait (le CAR), écrase la classe politique et devient porte-drapeau du peuple.

C'était dans un contexte où pourtant on ne pouvait pas parler de transparence du scrutin. Le fichier électorale sur-gonflé de doublons n'était pas gênant. La carte d'électeur tout comme la fameuse encre dite indélébile, vraiment on s'en foutait ! Mais du moment que l'opposition avait gagné quelque chose, c'était parfait.

Aujourd'hui après plusieurs réformes réclamées par notre vaillante opposition, nous disposons enfin d'un système qui surclasse les pays les plus développés. Mais ça ne va toujours pas, on ne veut plus laisser la parole au peuple qui ne marche pas dans la rue. Le vrai peuple s'en charge en manifestant à mains nues chargées de parpaings ou même d'armes à feu à l'occasion. Il faut donc de nouvelles réformes qui donnent la victoire à l'opposition !

Mais encore faudrait-il que ce soit toute l'opposition et non un groupuscule qui se proclame vraie et unique opposition, 14 partis sur plus de 120 officiellement enregistrés. Comme par hasard ce sont les mêmes vieillards qu'il y a 27 ans sans ceux qui ont désisté face aux incohérences internes. Encore une fois, c'est leurs désidératas sinon l'Apocalypse. Et voilà, la démocratie se résume à démontrer une grande capacité de nuisances. Il faut le croire ainsi. Des élus du peuple qui vont dans la rue et soutiennent les insurgés ? On laisse faire et ils se croient tout permis pourvu que ce soit au nom de leur démocratie. Pour le reste on verra après. On discute avec ce groupuscule et on impose le résultat à tout le monde. C'est comme ça qu'on aura l'État de droit démocratique !

Seul problème dans ce diktat, c'est du déjà vu et consommé depuis 27 ans. Bref, arrêter la marche d'un pays parce que quelques politiciens n'ont jamais pris la peine de comprendre les principes premiers de la démocratie. Ils sont persuadés que la lutte est aussi simple que revendiquer le pouvoir chaque jour envers et contre tous. La solution serait pourtant de les mettre sur la voie de la reconnaissance qu'ils recherchent tant : un procès pour insurrection et le peuple au nom duquel ils parlent les soutiendra.


 1   Kodjo Epou | Mardi, 26 Juin 2018  - 2:23
  Trop de Togolais sont hypocrites. Tout dans le colon, rien dans la tete! Ce monsieur Taama est alle s'asssoir gaillardement devant des compatriotes de la Diaspora, En Belgique, pour plaider, a coup d'arguments flous et, a la limite farfelus, en faveur des elections qui seraient, selon lui, la voie royale de sortie de crise au Togo. C'est a faire tomber a la renverse,de tels propos venant d'un individu qui se reclame d'une certaine ecole, puis qu'il a ete capitaine des FAT avant d'aller s'essayer a ces va-et-vient lassants et insipides en politique. Taama a-t-il oublie tous les efforts que les Togolais et la communaute internationale ont consentis, sans succes, afin que les elections soient democratiques au Togo? Je liste, pour sa gouverne s'il en est besoin, quelques episodes des plus effarants:
- le coup de force proclamation des resultats d'une presidentielle par un general, Seyi Memene,en lieu et place de Awa Nana.
- L'image insolite de militaires togolais tirant et courant dans tous les sens avec des urnes en bandouliere.
- La mise en panne deliberee des machines electorales, Au nez et a la barbe des observateurs internationaux.
- La proclamation frauduleuse des elections par un president de la CENI en l'absence des autres membres de l'institution.
- L'assassinat en masse de compatriotes(plus de 500 morts)pendant la seule periode electorale de 2005.
- le saccage par des miliciens du RPT du materiel electoral dans les locaux du CINETI pendant la periode de transition.
Que faut-il de plus pour raffraichir la memoire a Taama et lui faire comprendre que l'histoire des elections au Togo est une succession de macabres abominations? Le discours du capitaine recycle a Bruxelles est en soi l'equivalent d'un crime. A tout le moins, la faute de ce politicien alimentaire est d'avoir cru entre temps qu'il se trouvait devant des enfants de choeur c'est-a-dire des gens affames qu'il pouvait pratiquer a loisir comme cela se fait au pays pour plaire au Chef de la mangeoire. On remercie Dieu que ce n'etait que des oeufs qui ont ete utilises pour refuter les mensonges geants qu'est alle colporter le soi-disant centriste dans la capitale de la democratie europeenne. Trop de petits messieurs au Togo. Que Dit l'ancien Officier Taama a ces militaires qui continuent de violer les domiciles prives en y tabassant sans discernement de paisibles citoyens? C'est a croire que la terre togolaise n'est peuplee que de bougres sanguinaires qui, chaque fois, sortent des bois pour empecher la resolution definitive de la vieille et interminable crise politique qui liquefie la patrie dans tous ses compartiments. Au total, un veritable pays de merde sans cap, qui navigue a vue depuis des decennies, justement a cause de ces vulgaires sodomites qui ont pignon sur rue au Togo. Avez-vous entendu l'autre analphabetes et arrivistes "Malabar de la diversion", le sombre Kaboua? Pour lui, "les Togolais n'ont pas besoin de transition a la tete de l'Etat". Quelle infamie?


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com