Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:34:50 PM Jeudi, 18 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo : L’UNFPA sensibilise les élèves et les coiffeuses sur les grossesses précoces et les IST




AfreePress | | Commenter |Imprimer Lu : 1619 fois


Une campagne de sensibilisation sur la réduction des cas de grossesse en milieu scolaire a été lancée mercredi 13 juin 2018 à Lomé par la plateforme des Organisations de la Société Civile (OSC) avec l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Au premier jour de cette campagne, les élèves du Lycée d’Adidogomé et plusieurs coiffeuses ont été sensibilisées sur l’hygiène corporelle, les grossesses en milieu scolaire, les méthodes contraceptives ainsi que les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et comment les éviter.

Cette campagne qui a permis à un grand nombre d’élèves de recevoir des conseils et de se faire dépister, a pour objectif la réduction du nombre de grossesses non désirées en milieu scolaire et d’apprentissage des méthodes de contraception.

L’essentiel de la campagne a consisté en des débats publics autour des questions de sexualité et de protection contre les IST et les grossesses non désirées.

La première phase de cette activité d’après Laban Kossi Atim, Directeur exécutif de l’Association ‘’Le Responsable’’ est plus «axée sur l’hygiène corporelle, le cycle mensuel, les Infections Sexuellement Transmissibles, le VIH et aussi la planification familiale chez les jeunes filles sexuellement actives ».

La seconde phase consistera selon lui, « à offrir aux participants, des services adaptés à leurs besoins tels que des conseils en dépistage du VIH, le diagnostic et le traitement des IST ainsi que l’offre de méthodes de planification aux jeunes filles désireuses de le faire».

Le milieu scolaire a été choisi, a-t-il confié à l’Agence de presse AfreePress, parce que c’est un milieu qui « regorge de plus de jeunes de 15-24 ans qui sont la cible privilégiée des actions de l’UNFPA et de ses partenaires ».

Il faut rappeler qu’au total, 335 cas de grossesses ont été enregistrés en milieu scolaires en 2017. En guise de mesures préventives, des produits tels que le Microgynon, Depo-Provera ainsi que des « fémidons » ont été distribués aux jeunes dépistés.

Les activités sur le terrain ont été menées par l’ONG « Jeunes Missionnaires d’Aide Humanitaire (JMAH) » et l’association « Le Responsable ».

Théophile K.




Autres titres

Togo santé de reproduction : contraception, science, morale, éthique…regards croisés 
Togo « les universités du 3e âge » : les personnes du 3e âge à l'honneur les 17 et 18 octobre 2018 
Togo l'ong aimes afrique et ses partenaires, aux petits soins des populations de badou 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com