Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:57:09 AM Vendredi, 22 Juin 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les élections législatives avant la fin de cette année


politique

iciLome | | 63 Commentaires |Imprimer Lu : 3944 fois


Pendant que les acteurs politiques cherchent une solution à la crise politique qui dure depuis plus de 9 mois dans le pays, la Cour constitutionnelle, par un communiqué rendu public hier mardi, somme le gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’organiser les élections législatives avant la fin de cette année.

L’opposition, notamment celle réunie dans la Coalition des 14, réclame depuis août 2017 la révision du cadre électoral, avant la tenue de toute élection au Togo. Mais la Cour constitutionnelle, visiblement, n’est pas dans cette logique. Elle évoque, comme Faure Gnassingbé dans son discours le 27 avril dernier, un délai constitutionnel.

« La Cour constitutionnelle demande au gouvernement et à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de prendre des dispositions qui s'imposent pour organiser les élections législatives dans les délais constitutionnels », lit-on dans le communiqué signé par Abdou Assouma, président de la Cour constitutionnelle.

Et de poursuivre : « Le mandat des députés actuels ayant débuté le 20 août 2013, date d'ouverture de la session de droit, il prend fin le 19 août 2018. En conséquence les élections législatives doivent avoir lieu dans la période du 20 juillet au 19 août 2018 ».

Par ailleurs, Abdou Assouma et les autres juges de cette Cour constatent que le processus qui devrait aboutir aux élections législatives a accusé un retard. Ils demandent donc au gouvernement et la CENI de « prendre les dispositions qui s’imposent pour l’organisation » de ces élections avant la fin de 2018.

Pour la Cour, le chronogramme de ces législatives doit commencer par le dépôt des candidatures, comme le stipule l’article 221 du Code électoral : « 35 jours au plus tard avant la date du scrutin, les candidats placés en tête de liste déposent auprès de la CENI une déclaration de candidature ».


I.K




Autres titres

Togo la remise du mémorandum du fctd aux leaders de la coalition des 14 
Togo prof david dosseh : « nous sommes venus exposer les travaux du forum » 
Togo brigitte adjamagbo-johnson : « la société civile est un acteur légitime de la crise que nous traversons » 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 63   Franck | Samedi, 16 Juin 2018  - 18:15
  Mr Gnarou pathétique, il faut faire un cours de droit ,de statistique, et de la politique à kassanda El niño,votre caractère est bon pour moi car vous arrivez à vous calmer devant les idioties et stupidité de ces derniers kassanda El niño et consorts, le concept régularité d'une élection échappe réellement à leur entendement

 62   GNAROU | Vendredi, 15 Juin 2018  - 5:22
  Réponse à 61-El Niño
  Tu veux que je te reponde en tant que KASSANDA ou El Ñino ??

KASSANDA voulait nous faire comprendre que le fait d'obtenir les 100% temoigne d'une election equitable et juste !!
Il a meme donné des chiffres pour expliquer le cas togolais .

Mois je suis entrain de lui dire qu'on peut optenir 100% et toute fois avoir une election truquée !!

Les elections en Russie etaient -elle justes et equitables ??

Ne sortez donc pas une phrase de son contexte general pour discuter comme des idiots !!



 61   El Niño | Jeudi, 14 Juin 2018  - 18:29
  Réponse à 60-GNAROU
  Gnarou c'est vraiment décevant et pathétique de ta part. Tu sais que les gens nous lisent et rient de toi.

Supposons une élection entre:Moi, Toi et Kass. La population visée compte 1000 personnes. Sur les 1000 personnes environ 200 n'ont pas exercé leur droit de vote ou ont mal voté ou voté bulletin blancs.

Donc, il y a eu 800 voix ou vote exprimés sur les 1000 votant du village visé.

- Sur 800 votant, 400 ont choisi Kass
- Sur 800 votant, 300 ont choisi El Niño
- Sur 800 votant, combien ont choisi Gnarou?

Selon notre logique, 400 votes pour Kass = 50%
Selon notre logique, 300 votes pour El Niño = 37.5%
Et selon la même logique, 100 votes iront à Gnarou = 12.5%

Gnarou, 400 + 300 + 100 = 50% + 37.5% +12,5% = 100%

J'attends maintenant ta grande théorie qui sera differente de celle-ci.

 60   GNAROU | Jeudi, 14 Juin 2018  - 15:13
  Réponse à 59-Kassanda
  Les Suffrages exprimés ne determinent pas la regularité d'une election !

Pauvre idiot !

 59   Kassanda | Jeudi, 14 Juin 2018  - 9:5
  Réponse à 58-GNAROU
  Gnarou suffrages exprimés, essaies de taper dans Google suffrages exprimés et tu verras.

Si tu veux contester la régularité des élections en France c'est ton problème, on te parle de suffrages exprimés.

Ton idiotie tu l'as cultivé où ?
La terre est vraiment fertile chez toi Hein.


 58   GNAROU | Jeudi, 14 Juin 2018  - 6:15
  Réponse à 50-KASSANDA
  Dimanche 6 décembre 2015, un ciel bleu marine s'apprête à assombrir les Hauts-de-France alors qu'ils s'appellent encore Nord-Pas-de-Calais Picardie. Marine Le Pen est candidate aux élections régionales. Victor, 24 ans, Lillois depuis peu, s'empresse d'aller voter dans sa commune natale où il a l'habitude de se rendre à chaque élection. Mais une fois arrivé au bureau de vote, on lui apprend qu'il ne pourra pas glisser son bulletin dans l'urne. Ses parents, chez qui il était encore inscrit ayant déménagés quelques mois plus tôt, il ne figure plus sur les listes.

«On m'a dit que j'étais désormais inscrit à leur nouvelle adresse», raconte le jeune informaticien. Le soir même, Marine Le Pen est en tête avec plus de 40% des voix. «À ce moment-là j'ai pleuré», ironise-t-il à moitié. Pour être certain de pouvoir voter au bon endroit au second tour, il contacte le ministère de l'Intérieur en charge de l'organisation des élections qui lui explique tout bonnement qu'il ne pourra pas voter. «Sans que personne ne me prévienne, j'ai été radié des listes électorales», raconte Victor non sans amertume.

Et son cas est loin d'être isolé. Près de 10 à 13 millions de Français sont concernés par une «anomalie» d'inscription. Un chiffre alarmant, selon Jean-Yves Dormagen, professeur de Science Politique à l'université de Montpellier et spécialiste de l'abstention, qui parle d'un véritable «bug démocratique». Travaillant sur les comportements électoraux depuis plus de quinze ans avec Céline Braconnier, directrice de Science Po Saint-Germain-en-Laye, ils ont établi, grâce à de nombreuses enquêtes locales sur plus de 40.000 inscrits et une base de donnée de l'Insee de plus de 200.000 citoyens, les chiffres de ce qu'ils nomment la mal-inscription.

Un record en Europe

On comptabilise 3,5 millions de Français en droit de voter non-inscrits. Autrement dit, comme Victor, dont le nom ne figure sur aucune liste électorale. Parmi eux, les naturalisés dont un tiers ne sont pas inscrits et les personnes radiées. S'ajoutent plus de 7 millions de mal-inscrits, ce sont des électeurs qui ne sont pas inscrits dans le bureau de vote de leur lieu de résidence. En majeur partie des jeunes actifs, étudiants et cadres qui sont de plus en plus mobiles au sein du pays. Sans compter les 3 millions de résidents des grandes villes comme Paris, Lyon et Marseille qui changent d'arrondissement sans se réinscrire et font grimper les chiffres à 13 millions. Un record que détient la France, le pays européen qui possède le plus de mal-inscrits et où la procédure est la plus compliquée.

Sur environ 3 millions de personnes qui déménagent tous les ans pour leurs études, un emploi ou une mutation, seul un électeur sur cinq se réinscrit


 57   GNAROU | Jeudi, 14 Juin 2018  - 6:7
  Réponse à 51-El Niño
  VIENS LIRE CE QUI DONNE VOS 100% !!!
ET CECI N'EST PETIT EXEMPLE FRANCAIS .
Si vous avez ces defauts et ces disfonctionnements, comment une election peut donner 100% ???????????

Procurations qui n'arrivent pas ou radiation injustifiée des listes électorales : au premier tour de l'élection présidentielle, certains électeurs disent qu'il leur a été difficile, parfois impossible, de voter. Ces témoignages se recoupent, et sans remettre en cause le résultat du premier tour, ils soulèvent toutefois des questions sur le système électoral français.

« La semaine avant le vote, tout le monde recevait sa carte d'électeur autour de moi. Ce n'était pas mon cas, alors j'ai appelé la mairie de la commune où je vote. On m'a appris que j'avais été radiée des listes électorales. » Cécile vote dans l'Oise, dans le nord de la France. Elle est avocate. « Quand on m'a dit de saisir le tribunal pour régler le problème, ça ne m'a pas trop dérangé. » Dans sa lettre au tribunal d'instance de Compiègne, elle explique que sa radiation n'a pas lieu d'être.

Selon la loi, quand la commission administrative qui s'occupe des mises à jour des listes dans chaque mairie décide d'une radiation, elle doit avertir la personne concernée. Celle-ci a alors la possibilité de contester la décision. Or Cécile n'a jamais reçu pareille notification, car elle a déménagé. Le problème, c'est que la mairie n'a pas de preuve d'avoir envoyé de courrier à son ancienne adresse. A ce motif, la jeune avocate fait invalider sa radiation par le tribunal d'instance de Compiègne le dimanche, et va voter dans la foulée, jugement en sa faveur à la main.

« Au tribunal, c'était surréaliste. Il y avait beaucoup de personnes exaspérées qui attendaient... Moi-même j'ai fait deux heures de queue », raconte Cécile. Car elle n'est pas la seule électrice à n'avoir pas été informée de sa radiation. La différence, c'est que beaucoup de personnes ne l'ont pas appris quelques jours avant le scrutin, mais le dimanche même, à leur arrivée dans leur bureau de vote. Le journal Le Monderapporte des cas semblables à Nancy, dans l'est, à Clichy et à La Queue-en-Brie, près de Paris.

La question de ces radiations non-notifiées prend une ampleur considérable à Strasbourg, dans l'est de la France. L'année dernière, la commission électorale y a radié plus de 15 000 personnes (plus de 10% des inscrits). Interrogé par France Bleu Alsace, Eric Schultz, adjoint au maire en charge des questions électorales explique : « Nous avons envoyé 146 000 cartes d'électeurs, 36 000 nous sont revenues avec la mention « n'habite plus à l'adresse indiquée ». Nous avons fait des vérifications : 17 000 personnes n'ont pas donné signe de vie [...] nous [les] avons radiées en septembre 2016. » Une page Facebook, forte de plus de 400 mentions « j'aime », s'est déjà constituée pour contester certaines de ces radiations.



 56   El Niño | Jeudi, 14 Juin 2018  - 2:10
  Réponse à 47-GNAROU
  Sources: Le Figaro.Fr le 27 oct. 2014:

La candidate du parti des Travailleurs a remporté l'élection avec 51,52% des suffrages contre 48,48% pour son adversaire de droite, Aécio ­Neves. Elle hérite d'un pays divisé où l'économie est en panne.

Le passage à l'heure d'été d'une bonne partie du Brésil aura joué avec les nerfs de la population. Dimanche soir, il a fallu attendre 20 h 30 (heure locale) pour avoir la confirmation de la réélection de la présidente Dilma Rousseff, du parti des Travailleurs (PT), avec 51,52% des suffrages contre 48,48% contre son adversaire de droite, Aécio Neves, représentant du Parti de la Sociale-Démocratie Brésilienne (PSDB).


Gnarou, 3 pays sur 3 continents, le même constat: Suffrage exprimé toujours égal a 100%

On dit quoi finalement Gnarou?

 55   El Niño | Jeudi, 14 Juin 2018  - 0:47
  Réponse à 47-GNAROU
  La Commission nationale de recensement des votes a publié mardi 27 mars 2012 les résultats officiels du scrutin présidentiel sénégalais. Ils placent Macky Sall largement en tête avec 65,80% des voix contre 34,20% pour le chef de l'État sortant Abdoulaye Wade.

Région de Saint-Louis(Exemple):
Abdoulaye Wade 85 043 voix 37,99%
Macky Sall 138 830 voix 62,01%

Sources: JeuneAfrique.com

Gnarou, on dit quoi?
Envoies-nous l'exemple de Taffa Tabiou ou celui du Haut-Ogouée stp.

 54   Le Vrai Jay Bon Jeu | Jeudi, 14 Juin 2018  - 0:31
  Quel "Gros Lardon" .. Assouma.......Hiiiiiiii..

et Tabiou est ou' maaaaaahhhhhh ????????



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com