Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:35:49 PM Lundi, 15 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Echos de la Coalition des 14 : Mobilisation des troupes, de grandes manifestations en perspective


politique

Lalternative-togo.com | | Commenter |Imprimer Lu : 4999 fois


Bè-Kpota, Zanguera (Lomé), Kpélé, Vogan et … même en Europe, les responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition lancent une opération de remobilisation des troupes pour les prochaines manifestations à Lomé, dans les villes de l’intérieur du pays et dans la diaspora. Ils sont conscients des stratégies déployées par le régime de Faure Gnassingbé pour casser la dynamique de la lutte. Depuis quelques semaines, cette Coalition peine à mobiliser à cause de l’interdiction des manifestations imposée par le régime, avec en toile de fond des exactions commises par les militaires sur les populations qu’ils bastonnent et pourchassent jusque dans leur dernier retranchement.

Pour remobiliser les populations, la Coalition des 14 a décidé d’aller à leur rencontre. « C’est juste une question de relance des activités sur le terrain. La Coalition des 14 a donné instruction à chaque parti politique membre de mener des activités de mobilisation sur le terrain en vue de préparer les populations pour les prochaines manifestations. C’est ce que nous sommes venus faire aujourd’hui à Bè-Kpota comme nous avons l’habitude de le faire », a confié Jean Eklou, président de la jeunesse de l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Tout porte à croire qu’un examen de conscience a précédé cette décision que les populations saluent. Puisque visiblement, les leaders de la Coalition reconnaissent avoir gaffé en suspendant les manifestations publiques, la seule arme dont ils disposent, pour le dialogue malgré les protestations des populations et des hommes bien avertis à l’époque.

Le mea culpa de Nathaniel Olympio

Il est le président du Parti des Togolais, l’un des leaders de la Coalition des 14. Nathaniel Olympio n’a pas hésité à se confesser, dans une émission sur une radio de la place hier. A l’en croire, c’est une erreur de la part de la Coalition d’avoir arrêté les manifestations sur demande du Facilitateur ghanéen, Nana Akufo-Addo. « Nous avons concédé la cessation des manifestations au président ghanéen, aujourd’hui nous le payons très amèrement », a-t-il regretté dans l’émission. Il a tout de même refusé de parler d’impasse dans cette situation dans laquelle le peuple togolais n’a pas encore dit son dernier mot. « Je ne suis pas certain que nous sommes dans l’impasse », a-t-ilindiqué par la suite. Cette position est-elle partagée par tous les autres leaders de la Coalition ? En tout cas, vu le redéploiement des responsables des partis membres de ce regroupement sur le terrain ces derniers, il convient au moins d’affirmer qu’ils reconnaissent qu’il faut retourner vers les populations pour les remobiliser.

Une remobilisation pour de prochaines manifestations d’envergure

Le fait n’échappe à personne, surtout pour ce week-end où les activités des partis politiques membres de la Coalition ont été intenses sur le terrain. A Bè-Kpota et Zanguera, la jeunesse de l’ANC a rencontré les populations. Les derniers développements de l’actualité politique, avec l’interdiction des manifestations publiques de la Coalition des 14, les bastonnades organisées par les militaires dans les quartiers de Lomé et des villes de l’intérieur du pays, ont été passés au crible lors de ces meetings. Pour le président de la jeunesse de l’ANC, Jean Eklou, l’interdiction des manifestations et les violences des militaires ne sauront arrêter la détermination de la Coalition. « C’est une stratégie mise en œuvre par le régime RPT/UNIR. Le fait de dérouter les manifestations de l’opposition vise à démobiliser les militants. Cela fait deux fois de suite que les itinéraires que les partis politiques de l’opposition ont proposés ont été rejetés par le régime. Les gens se posent des questions. Les supputations vont bon train, disant, entre autres, que la Coalition a signé un accord avec le régime en acceptant de surseoir aux manifestations de rue. Tout cela perturbe les populations et nous sommes venus rétablir la vérité. Nous sommes venus vous dire que c’est faux. Nous sommes là pour vous demander d’être prêts pour les prochains jours », a-t-il déclaré.

Pendant que la jeunesse de son parti réunissait les populations à Lomé, Jean-Pierre Fabre, président de l’ANC organisait des rencontres avec sa base à Kpélé. Il s’est agi pour lui de mobiliser les responsables des fédérations de son parti dans la localité, afin que ces derniers puissent relayer les informations auprès de la population. Toujours dans le cadre de cette mobilisation, Jean Kissi, Secrétaire national du Comité d’action pour le renouveau (CAR), a aussi tenu un meeting à Vogan le week-end. Les populations de cette préfecture ont été également nourries de l’actualité politique. Jean Kissi les a appelées à se tenir prêtes pour les prochaines manifestations publiques de la Coalition des 14.

Des sit-in devant les ambassades et ministères à Lomé

La mobilisation des populations en vue des prochaines manifestations publiques se fera accompagner par des actions qui visent à interpeller les représentations diplomatiques au Togo. Pour la jeunesse de l’ANC, il faut impliquer davantage les diplomates accrédités au Togo dans la résolution de la crise politique. Pour cela, des sit-in sont prévus devant les ambassades et certains ministères cette semaine et dans les jours à venir.

« Au niveau de l’ANC, la jeunesse a établi un programme d’activités sur tout le mois de mai. Nous avons arrêté plusieurs sit-in devant les ambassades. Nous devions commencer ce programme depuis le 11 mai devant l’ambassade de France. La France depuis un certain temps, a augmenté l’aide publique au Togo. Cela fera bientôt un an, et on se pose la question de savoir à quoi servent ces aides publiques dans notre pays. Le mercredi, on fera un sit-in devant l’ambassade d’Allemagne, le même jour, il y aura un sit-in devant l’ambassade du Ghana. Ceci pour féliciter le président ghanéen pour ses efforts dans la résolution de la crise togolaise et demander davantage au peuple ghanéen de soutenir le peuple togolais en lutte pour l’alternance. Le mercredi 23 mai, on sera en sit-in devant le ministère de l’Enseignement supérieur. Le jeudi 24 mai, on fera un sit-in devant le ministère de l’Administration territoriale pour dénoncer un certain nombre de choses. Le mercredi 30, on fera un sit-in devant la CENI et le jeudi 31, on fera un sit-in devant le ministère des Transports », a indiqué Jean Eklou.

… La diaspora aussi

Pendant que certains leaders déblaient le terrain à Lomé et dans les autres villes du Togo, d’autres sont à l’extérieur en vue de mobiliser les Togolais de la diaspora pour la même cause. C’est ainsi que le week-end écoulé, le président du parti Les Démocrates a rencontré les Togolais de Suisse à Fribourg. A son agenda, il est prévu des réunions avec la diaspora togolaise en Allemagne (Berlin et Hambourg), en Hollande et en Belgique cette semaine. Le président des Forces démocratiques pour la République (FDR), quant à lui, sera à Düsseldorf (toujours en Allemagne). L’objectif, c’est de mobiliser ces Togolais résidant hors de leur patrie à soutenir le peuple en lutte pour l’alternance et la démocratie. Ils exposent au cours de ces rencontres la situation politique du Togo à ces fils et filles de la Terre de nos Aïeux.

L’interdiction des manifestations par le régime de Faure Gnassingbé qui s’appuie sur l’armée pour commettre des violences sur les paisibles populations, n’entame en rien la détermination de la Coalition des 14 partis de l’opposition. Cette dernière reste sereine et peaufine des stratégies pour relancer les manifestations dans les tout prochains jours




Autres titres

Togo boycott du recensement électoral : message de mme brigitte adjamagbo johnson à ses frères et sœurs du grand ogou 
Togo élections : la njspf encourage les populations de barkoissi à se mobiliser pour se faire recenser 
Togo togoata apedo-amah relève trop de "pagailles" dans la crise togolaise 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com