Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:55:22 AM Vendredi, 25 Mai 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le gouvernement interdit les sit-in de la jeunesse de l’ANC devant les ambassades et les administrations publiques


politique

AfreePress | | 54 Commentaires |Imprimer Lu : 3646 fois


Le délégué de la jeunesse de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), Jean Eklu a annoncé lundi sur les ondes de Radio Victoire Fm, l’organisation d’une série d’activités dont des sit-in de la Jeunesse de l’ANC qui est un parti membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition.

Ces sit-in, a-t-il indiqué, vont avoir lieu devant un certain nombre de ministères, d’institutions indépendantes et de représentations diplomatiques et iront du 11 au 31 mai 2018.

L’objectif, a-t-il fait savoir est de dénoncer des irrégularités constatées dans la gestion du pays autant sur le plan politique que socioéconomique.

Mais cette initiative n’est pas du tout du goût du gouvernement qui vient d’opposer son véto à la tenue de ces manifestations. « Les différents lieux ne sont pas des lieux publics au sens de la loi fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques», informe le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Payadowa Boukpessi dans une lettre réponse adressée au Président de la Jeunesse de l’ANC.

« La possibilité de collusion entre vos manifestants et les usagers de ces différents services constitue un risque de troubles graves à l’ordre public », fait savoir le ministre qui donne néanmoins son onction pour la tenue de certains meetings prévus par la jeunesse de l’ANC dans quelques quartiers de la ville de Lomé et ses environs.

Les lieux choisis par les jeunes de l’ANC pour la tenue de leur sit-in sont entre autres les devantures des ambassades de France, d’Allemagne, du Ghana et des ministères de l’Enseignement Supérieur et de Recherche, de l’Administration Territoriale, des Infrastructures et des Transports, de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Raphaël A.




Autres titres

Togo brigitte adjamagbo johnson : « on a l’impression que notre régime est devenu fou » 
Togo la coalition des 14 annonce trois grands meetings ce weekend à lomé 
Togo antoine randolph appelle le peuple togolais à se remobiliser 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 54   Zoa Tchiloo | Jeudi, 17 Mai 2018  - 10:30
  Ces manifestations c' était juste pour amuser la galerie et servir de pré-campagne pour le camarade de lutte et compagnon de misére Eklou Jean; le vieux Chef des jeunes !

La Chèvre de File serait entrain de négocier en cati mini le report des élections.

 53   Soldat Démocrate | Jeudi, 17 Mai 2018  - 7:23
  Réponse à 38-El Niño
  à la tête du parti qui prône l' alternance il paraît les jeunes de l' ANC veulent l' alterance comme preuve de la sincérité de leurs leaders. Est-ce vrai?

 52   L'AVEUGLE | Mercredi, 16 Mai 2018  - 20:20
 
LES ARGUMENTS DE LA CONSTITUTION DE 1992.

On dira ce qu'on veut mais la Conférence nationale souveraine a donné le tournant qu'elle pouvait à la marche du Togo. Conduite dans l'enthousiasme et même l'excès de patriotisme par des forces vives avides de changement, elle a inspiré puis accouché une Constitution qui ne pouvait qu'être plébiscitée à la soviétique. On aurait pu arrondir à 100% de Oui que personne n'aurait crié à la forfaiture. Il n'y avait aucun doute sur la droiture du processus référendaire. Les Forces du changement tenaient les rênes du pays au grand jour. En aucun cas nul ne pouvait effectuer plus de deux mandats. C'était gravé dans le marbre. Et pourtant !

L'élection présidentielle qui suit immédiatement, voit la candidature d'Eyadema acceptée avec la bénédiction de la fameuse phrase fétiche qui devait l'éjecter de la course.
Mieux, son score laisse penser que les mêmes Forces du changement ont préféré voter pour lui, pour un changement mais avec la continuité... Le togolais n'était pas contre la rétroactivité immédiate. Il voulait seulement attendre que l'euphorie passe. Il sera toujours temps de voir ce qu'on en fait. Ce peuple qui s'est doté d'une Constitution dégagiste a aussi préféré une longévité supplémentaire pour son bien-aimé Président.

27 ans après ce combat héroïque, on demande à ce peuple de bien vouloir reprendre dans sa version originelle, cette idyllique Constitution qui n'a pas fait ce qu'une minorité attendait secrètement d'elle, et n'a pu empêcher le toilettage de sa phrase incantatoire devenue obsolète. 27 ans après, si on veut bien croire les affirmations des Forces du changement rénovées (C14 ou G14), le peuple tient au retour de sa Constitution de 1992. C'est le même peuple et il devrait l'approuver avec la même ferveur et , normalement lui donner la même application. Sauf s'il s'avise de se poser la question épineuse : à quoi sert-il de ressusciter les mêmes causes pour espérer en tirer des effets différents ?

La réponse est toute faite dans ce cas, le vote n'aurait pour but que de lui faire explicitement enterrer à jamais cette constitution 92, bon sens oblige !!

Il faut être G14 pour s'accrocher mordicus à l'idée prometteuse que le peuple n'avait pas compris le sens de la rétroactivité ou que ça ne renforcerait pas la jurisprudence. Hélas même si c'est le cas, le peuple n'aurait d'autre choix que de donner un sens contraire à son vote pour obtenir l'effet inverse de ce qui s'était passé 27 ans plus tôt. J'espère que la C14 va se munir d'une bonne quantité d'aspirine pour tenter de comprendre ma sulfureuse démonstration.




 51   W | Mercredi, 16 Mai 2018  - 18:30
  Réponse à 45-Tché
  Yark est fatigue',demotive'.Comme pour le motiver ,il est nomme' General mais helas. Des mensonges repete's lui ont rendu malade et vont peut etre l'emporter..

 50   TUOI | Mercredi, 16 Mai 2018  - 18:25
  Le Rpt- pourrir croit avoir gagne' sur le peuple. Hi hi hi.Le peuple est blaisse' dans sans chaire.Il regarde faire ,observe et attend. L'affaire est au fraid,au frigidaire.Elle (l'affaire) sortira comme elle est entre'e tres bientot.

 49   KONKLI CHERI | Mercredi, 16 Mai 2018  - 16:29
  Réponse à 42-Le scénario
  Des pressions et des menaces ont été exercées sur le grand frère Folikpo lorsque c' est devenu clair que c' est la Chèvre de File de l' Opposition togolaise lui-même qui a proposé la loi portant augmentation secrète de 85% de salaires des députés !
Depuis ce temps il estr rare sur net, pardonnez-lui d' avoir commencé cette liste. Il ne connaisssait pas bien la Chèvre de File

 48   KEL KLUB | Mercredi, 16 Mai 2018  - 16:21
  Réponse à 42-Le scénario
  Dixit:
"Qui a des nouvelles de M. FOLLIKPO et sa fameuse liste? "
______
la liste a disparu lorsque Monsieur Dupuy a annoncé que l' ANC est partie prenante pour l' impunité en matière de scandales et de crimes financiers !
L' embarras de monsieur Folikpo, un homme intègre, a été grand ! Il a alors regretté avoir indixé certaines personnalités pour rien alors que la bergerie de l' opposition n' était remplie que de loups et de louves vêtus de peux d' agneau....sans compter les crocodiles aux longues dents pointues

 47   El Niño | Mercredi, 16 Mai 2018  - 16:15
  Réponse à 45-Tché
  Le Tout Puissant Yark Damehane est en train de développer un appareil yarkométrique ultra révolutionnaire à la Clinique Biassa de Lomé.
Vois-tu le rapport?

 46   sen | Mercredi, 16 Mai 2018  - 16:2
  C'était prévisible que le sittin ne serait pas autorise eu égard à la loi. Tout porte à croire que la coalition des 14 est dos au mur. La seule arme qui est la rue est entrain de leur échapper. Et depuis les déclarations des ambassadeurs du groupe des 5, le vent est entrain de changer en faveur du pouvoir de Lomé. Car les acteurs sont conviés à aller aux élections. On aurait alors fais 9 mois de crise pour tout ça? Il faut etre honnete pour dire qu'aller dans ces conditions ne règlerait pas le problème togolais. Ce serait permettre à certains de sortir haut les mains du bras de fer et à d'autres de sortir vaincus;Et c'est très loin de ce qui devrait normalement etre fait. Que Dieu aide notre pays

 45   Tché | Mercredi, 16 Mai 2018  - 13:58
  Dites-moi '' Où est le tout-puissant Y. Damhane? il y a longtemps qu'on ne le voit plus comme avant



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com