Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:55:59 AM Vendredi, 25 Mai 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Des 'écolos' s'annoncent dans l'arène politique avec une nouvelle Coalition


politique

iciLome | | 46 Commentaires |Imprimer Lu : 6111 fois


Le ridicule a perdu son couteau tranchant au Togo. Après les « centristes », le Groupe des républicains et écologistes du Togo (GRET) vient de voir le jour. En conférence de presse ce mardi à Lomé, ce regroupement de formations politiques, composé du Front national (FN) de Didier Améla, du Mouvement des républicains centristes (MRC) d’Abas Kaboua et de quatre (4) autres partis politiques inconnus du grand public, a décrété la « mort » du dialogue. Plus surprenant, ils convient tous les acteurs politiques aux élections.

Ces quatre autres formations sorties de nulle part sont : Parti pour le renouveau et le progrès social (PRPS) de Michel Mawu-Agbessi, Parti pour l’union et le développement économique et social (PUDES) de Binèzi Essoboziwè, Parti togolais pour la jeunesse (PTJ) d’Almeida Amagan, Parti écologiste panafricain (PEP) de Koffi Paley.

Le GRET, dirigé par Didier Améla, dit porter en lui l’espoir des Togolais « épris de paix et solidarité ». « Les Togolais vivent dans l’inquiétude et se posent des questions sur l’avenir. L’horizon semble obscur avec la hantise d’une impasse qui plongera le pays dans un gouffre si rien n’est fait », a déclaré Didier Améla.

Selon les nouveaux amis d’Abass Kabou, le dialogue inter-togolais est dans « une impasse ». C’est sans issue. Et ce, à cause des positions radicales des deux protagonistes. La seule solution demeure et reste « les élections ».

« La seule constante dans une République, ce sont les élections. Si nous n’avons pas des élections, nous vivons dans un autre système. Quel que soit ce qui va arriver, il faut des élections. Maintenant, s’il faut retoucher les textes, je pense que c’est légitime aussi », a indiqué le président du FN qui propose à la place du dialogue, une « négociation ».

« Nous allons directement aux élections et il faut faire avec les lois de la République », a renchéri le président du MRC.

Ces politiciens qui se réclament de l'opposition ne jurent que par les élections. Ils sont dans la même logique que le régime de Faure Gnassingbé et le groupe des « centristes » porté sur les fonts baptismaux en avril dernier.

En tout cas, la Coalition des 14 ne compte pas aller aux élections sans les réformes constitutionnelles et électorales acceptées par tous.

A. Godfrey




Autres titres

Togo brigitte adjamagbo johnson : « on a l’impression que notre régime est devenu fou » 
Togo la coalition des 14 annonce trois grands meetings ce weekend à lomé 
Togo antoine randolph appelle le peuple togolais à se remobiliser 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 46   Abladjo | Jeudi, 17 Mai 2018  - 14:3
  Réponse à 32-Nietzsche
 
Bien sur mon fere, c'est bien Woabé Manipulation. Je vois derriere ces tristes personnages la patte de la "vache qui rit".
Pretez l'oreille et vous entendrez quelques pieces de CFA en train de tomber.

Un pays ou certains n 'ont pas pitié de la masse qui végete et ne pense qu'a leurs intérets.

Mon Abladjo attendait la réplique de Kaboua depuis trop longtemps et boom, il a dégainé et vu la médiocrité qui l'accompagne je ne suis pas surpris. C'est la réaction attendue. L'espace politique vient de s'éclaircir.

Le forces en présence sont (C14 + PPR) Vs (rpt/Nuir+Les centristes + les écolos).

Enfin les hyenes sont sortis on peut maintenant avancer proprement sur la rue du Vagin et déloger le pornocrate.


 45   Abladjo | Jeudi, 17 Mai 2018  - 13:47
  Réponse à 39-L'AVEUGLE
 

Tu vas arreter de nous bassiner avec ta missive qui n a ni queue ni tete? Ce vomi inintelligent a eu l'approbation du dernier d'entre nous nommé Gnarou et tu crois que c'est brillant. Nul. La médiocrité est la chose la mieux partagée au Togo on dirait.

Meme mon akodou de 10 ans fait meilleur exposé de critical thinking.

Du vent.

 44   Capri | Jeudi, 17 Mai 2018  - 11:14
  Réponse à 41-Komprène Kipoura
  Exact. Mais pour qu'il y ait élection, il faut qu'il y ait candidat. Mais le problème, c'est que les z'opposants ne sont pas capables de se décider pour UN candidat (pour la présidentielle à un tour) par exemple puisqu'ils veulent tous être Président... Et c'est bien dommage !

 43   Clement GAVI | Jeudi, 17 Mai 2018  - 10:41
  « Les Togolais vivent dans l'inquiétude et se posent des questions sur l'avenir. L'horizon semble obscur avec la hantise d'une impasse qui plongera le pays dans un gouffre si rien n'est fait »

Cette inquietude a un nom, c'est la dictature.
Cette inquietude a un visage, celle de la monstrueuse tyrannie, qui depuis 1967 n'a cesse d'assassiner, de brutaliser, de bruler, de ruiner, etc au Togo et hors des frontieres du Togo.
Cette inquietude s'enracine dans l'attitude de ces desesperes qui sur terre posent la ruine des autres, les crimes, etc comme seuls moyens pour eux de se realiser. C'est cela le despotisme.

Alors, si vivre en s'inquietant sans cesse, est un drame, c'en est un terrible, de s'y resigner. C'est pourquoi, pour nous peuple Togolais, meurtri dans la chair et dans l'ame, par une clique de terroristes, aucune inquietude n'atteindra notre determiination. LA RESISTANCE CONTINUE.




 42   Soldat Démocrate | Jeudi, 17 Mai 2018  - 7:23
  Réponse à 37-El Niño
  à la tête du parti qui prône l' alternance il paraît les jeunes de l' ANC veulent l' alterance comme preuve de la sincérité de leurs leaders. Est-ce vrai?

 41   Komprène Kipoura | Jeudi, 17 Mai 2018  - 6:18
  Réponse à 36-Capri
  élections = logique démocratique

 40   GNAROU | Jeudi, 17 Mai 2018  - 5:34
  Aucune organisation politique au Togo ne doit faire de l'ombre au C14 !!
Aucun parti politique ne doit faire de l'ombre à l'Anc !
Aucun homme politique quelque soit son idée ne doit faire de l'ombre à JP FABRE !!
Tikpi en fait les frais !

Pour eux , l'heure est venue aux sudistes de prendre le pouvoir .
Et l'on voit les critiques steriles sur ce site à l'encontre de ce groupe à peine naissant !!

Le tribalisme est le mal qui tue la DEMOCRATIE dans ce pays !

 39   L'AVEUGLE | Mercredi, 16 Mai 2018  - 20:22
 
LES ARGUMENTS DE LA CONSTITUTION DE 1992.

On dira ce qu'on veut mais la Conférence nationale souveraine a donné le tournant qu'elle pouvait à la marche du Togo. Conduite dans l'enthousiasme et même l'excès de patriotisme par des forces vives avides de changement, elle a inspiré puis accouché une Constitution qui ne pouvait qu'être plébiscitée à la soviétique. On aurait pu arrondir à 100% de Oui que personne n'aurait crié à la forfaiture. Il n'y avait aucun doute sur la droiture du processus référendaire. Les Forces du changement tenaient les rênes du pays au grand jour. En aucun cas nul ne pouvait effectuer plus de deux mandats. C'était gravé dans le marbre. Et pourtant !

L'élection présidentielle qui suit immédiatement, voit la candidature d'Eyadema acceptée avec la bénédiction de la fameuse phrase fétiche qui devait l'éjecter de la course.
Mieux, son score laisse penser que les mêmes Forces du changement ont préféré voter pour lui, pour un changement mais avec la continuité... Le togolais n'était pas contre la rétroactivité immédiate. Il voulait seulement attendre que l'euphorie passe. Il sera toujours temps de voir ce qu'on en fait. Ce peuple qui s'est doté d'une Constitution dégagiste a aussi préféré une longévité supplémentaire pour son bien-aimé Président.

27 ans après ce combat héroïque, on demande à ce peuple de bien vouloir reprendre dans sa version originelle, cette idyllique Constitution qui n'a pas fait ce qu'une minorité attendait secrètement d'elle, et n'a pu empêcher le toilettage de sa phrase incantatoire devenue obsolète. 27 ans après, si on veut bien croire les affirmations des Forces du changement rénovées (C14 ou G14), le peuple tient au retour de sa Constitution de 1992. C'est le même peuple et il devrait l'approuver avec la même ferveur et , normalement lui donner la même application. Sauf s'il s'avise de se poser la question épineuse : à quoi sert-il de ressusciter les mêmes causes pour espérer en tirer des effets différents ?

La réponse est toute faite dans ce cas, le vote n'aurait pour but que de lui faire explicitement enterrer à jamais cette constitution 92, bon sens oblige !!

Il faut être G14 pour s'accrocher mordicus à l'idée prometteuse que le peuple n'avait pas compris le sens de la rétroactivité ou que ça ne renforcerait pas la jurisprudence. Hélas même si c'est le cas, le peuple n'aurait d'autre choix que de donner un sens contraire à son vote pour obtenir l'effet inverse de ce qui s'était passé 27 ans plus tôt. J'espère que la C14 va se munir d'une bonne quantité d'aspirine pour tenter de comprendre ma sulfureuse démonstration.




 38   En Avant | Mercredi, 16 Mai 2018  - 19:53
  Pourquoi ne pas creer une ferme de volailles pour embaucher ces 6 personnes sur la photo?

 37   El Niño | Mercredi, 16 Mai 2018  - 17:18
  Réponse à 32-Nietzsche
  Je reconnais Abass Kaboua sur cette photo.

Une nouvelle Coalition vient d'être créée au Togo: La Coalition des Ventrologues, Podologues et Madoui-Madouii

Circulez. Rien à signaler.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com