Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:50:35 AM Mardi, 16 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Affaire Bolloré : Les députés Jean Kissi et Isabelle Améganvi demandent des explications


politique

AfreePress | | Commenter |Imprimer Lu : 3918 fois


L’affaire Bolloré continue de susciter des commentaires au sein de l’opinion. La dernière réaction en date est celle de certains parlementaires proches de l’opposition qui se bousculent au portillon du gouvernement pour exiger des clarifications dans cette affaire de concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Lomé au groupe Bolloré, accusé par la justice française de « corruption » d’agents publics étrangers.

Dans une lettre datée du 02 mai 2018 et adressée au gouvernement, le député Jean Kissi du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) demande aux ministres en charge de ce secteur, de s’expliquer sur la nature et le contenu du contrat par lequel le Groupe Bolloré a acquis sa concession au port de Lomé, la procédure suivant laquelle cette concession lui a été attribuée, le détail de ses investissements au Togo, les chiffres d’affaires et les différentes taxes payées par ce groupe à l’Etat togolais depuis le début de son contrat.

Le député Jean Kissi du CAR, sera rejoint dans sa requête le 09 mai 2018 par Me Isabelle Améganvi, présidente du groupe parlementaire ANC et une vingtaine de députés proches de son courant. Dans une lettre consacrée aux questions d’actualité, elle est revenue sur les mêmes préoccupations soulevée par Jean Kissi et demande elle-aussi des explications.

Le gouvernement tient, selon les dernières nouvelles, à « donner une suite rapide » à ces interpellations et apporter des clarifications à toutes les zones d’ombres soulevées par les députés.

Il faut rappeler que le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administration avait indiqué quelques jours plus tôt, dans une émission radio, que le Togo est disposé à apporter tous les éléments de clarification à la justice française si elle en faisait la demande.

A.Y.




Autres titres

Togo boycott du recensement zone 2 : le pnp appelle à une journée morte dans le septentrion demain 
Togo eric dupuy : « la lutte que nous menons aujourd’hui, ce n’est pas une lutte pour aller à une quelconque élection » 
Togo djimon oré: « les élections ne règleront pas le problème togolais » 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com