Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 1:25:53 AM Vendredi, 25 Mai 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo L’ouverture du dialogue social à la une de la presse électronique togolaise


société

Apanews | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 1615 fois


Annoncé le 1er mai 2018 par le ministre de la fonction publique, Gilbert Bwara, le dialogue social entamé hier vendredi occupe, ce samedi, une place de choix sur les sites d’informations togolais.

« Début du dialogue entre le gouvernement et les centrales syndicales », titre Togobreakingnews qui précise que « la rencontre enregistre la participation des 7 centrales syndicales du Togo ».

Les échanges portent sur les plateformes revendicatives de chacune de ces centrales, poursuit le site, avant d’indiquer qu’ il s’agira de faire le point des discussions antérieures, de présenter les conclusions et de faire en sorte que tous les autres sujets de préoccupation puissent être discutés.

« Le cahier de doléances des organisations syndicales et les plateformes revendicatives exprimées par le passé comportent beaucoup de points. Le gouvernement n’a pas l’intention d’occulter un point quelconque. Nous allons nous accorder pour examiner dans un premier temps un certain nombre de points des revendications et sur chacun des points, nous ferons en sorte qu’un diagnostic complet soit fait afin d’appréhender ses implications et ses impacts », a déclaré le ministre Gilbert Bawara à l’ouverture des discussions.

« Dialogue social inédit », s’exclame en titre, Republictogo. « Un large dialogue social s’est ouvert vendredi avec les grandes centrales syndicales du pays », écrit le site qui rapporte les propos de Komlan Agbénou, le porte-parole des centrales syndicales du Togo (CCST) : « Nous avons été surpris par la promptitude du gouvernement qui a tenu sa parole en ouvrant les discussions ».

Le ministre Bawara entend organiser les débats sur la base de trois réunions par mois, fait savoir le site d’informations. « Nous allons faire en sorte que tous les sujet de préoccupation puissent être discutés pour parvenir à des solutions satisfaisantes », a expliqué le représentant du gouvernement, cité par Republicoftogo.

La Voix de la Nation rappelle, pour sa part, que « c’est une annonce faite par le Ministre le 1er Mai dernier à l’occasion de la célébration de la fête des travailleurs », avant de conclure, sur une note d’espoir : « vivement que cette volonté affichée des uns et des autres favorise des négociations franches et sincères pour la résolution définitive des différents problèmes qui se posent au monde du travail au Togo ».





Autres titres

Togo lancement de « mettre fin au sida en afrique de l’ouest », un projet régional de 5 ans supporté par l’usaid 
Togo quelques chiffres et distinctions après l’édition 2018 du fest’immo 
Togo le patronat a un plan stratégique de 5 milliards fcfa 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 1   LU POUR VOUS | Dimanche, 13 Mai 2018  - 16:49
  quelque soit la transparence des élections législatives les députés de l' opposition ont peut de chances d' être réelus.
1) Je m' explique.
En Février 2016 une loi portant augmentation de 85% d' augmentation des émoluments des députés a été votée.
Donc les députés bénéficient dès lors de 85% d' augmentation secrète de salaire!
A) DEPUTES DES OPPOSITIONS: ont gardé le secret. Chacun a gardé ce pactole pour lui-même puisque c' est le fruit de leur propre travail!Certains d' entre eux nageaient déjà en plein dans Wacemgate!
B)DEPUTES UNIR et alliés : pour remercier leur électorat et surtout préparer les élections á venir avec tout ou partie de cette augmentation les députés de l' UNIR et ses alliés ont financé de petits projets communautaires dans leur région électorale.
2) SOLUTION POUR CERTAINS: ceux qui savent qu' ils ne seront plus reélus font ce qu' ils peuvent pour empêcher les législatives ou les retarder
QUELQUE SOIT LA TRANSPARENCE DES LEGISLATIVES BEAUCOUP NE SERONT PAS REÉLUS....
A) Empêcher? Certains sont allés jusqu' á rêver d' un consensus
B) chaque mois de retard constitue pour eux 2 MIllions de francs de gain


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com