Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:41:36 AM Mercredi, 23 Mai 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique et économie se partagent la Une des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 210 fois


Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur les relations Maroc-Algérie, à la problématique de la désinformation et à la situation des entreprises.

+Al Massae+ rapporte que Rachid Ghannouchi, leader du mouvement tunisien Ennahda, a proposé récemment sa médiation pour résoudre la crise entre le Maroc et l'Algérie.

Selon le quotidien, qui cite un site britannique sans le nommer, Rachid Ghannouchi a proposé ses bons offices aux chefs des gouvernements des deux pays. Il a même lancé un appel aux deux pays pour se retrouver autour d'une table de négociations. Le leader islamiste tunisien aurait même proposé d'intervenir auprès d'influentes personnalités marocaines, poursuit la publication.

Si le quotidien n'évoque aucune réaction marocaine, il affirme par contre que les responsables algériens lui ont opposé une fin de non-recevoir. Citant le site britannique et les déclarations d'une source diplomatique algérienne, les Algériens auraient signifié à Rachid Ghannouchi qu'il n'y avait nul besoin d'une quelconque médiation et qu'il suffisait que le Maroc arrête sa campagne médiatique contre l'Algérie.

Mieux encore, les responsables algériens auraient répondu à Rachid Ghannouchi que le dossier du Sahara, principal point de discorde entre les deux pays, n'était pas entre les mains du Chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani.

La publication rappelle que ce n'est pas la première fois qu'une médiation est proposée aux deux pays voisins. La publication rappelle qu'en 2015, l'Algérie avait écarté toutes sortes de propositions, prétextant qu'il n'y avait pas de crise entre les deux pays.

+Aujourd'hui le Maroc+ déplore « l’ampleur de la désinformation » parmi le grand public. Avec les nouvelles technologies, Internet, le mobile, l’information est encore plus disponible et accessible, «pourtant avec tout cela, même l’élite initiée et instruite censée être outillée pour faire le tri des informations n’est pas en mesure de le faire », affirme le journal.

Mais « il ne faut pas s’étonner de l’ampleur de la désinformation parmi le grand public », relève-t-il.

Ce sont surtout les décideurs et les faiseurs de politiques publiques qui devraient sérieusement s’inquiéter que leur effort de communication, avec tous les moyens qu’ils y mettent, n’arrive pas à leurs destinataires, estime-t-il.

+L’Economiste+ affirme que les entreprises « souffrent en silence ». Ce domaine est menacé, mais personne ne descend dans la rue ou proteste, relève-t-il. Ces entreprises qui souffrent en silence « montrent bien que le potentiel de création, saine, de richesse est important dans ce pays », estime-t-il.

+Libération+ fait savoir que le spécialiste de câbles à fibre optique, Furukawa Electric, a rejoint la liste des grands groupes mondiaux qui ont choisi de s’installer au Maroc, confirmant une nouvelle fois la forte attractivité que le pays et particulièrement ses zones franches exercent sur les entreprises étrangères.

La firme japonaise a pris ses quartiers dans la zone franche de Tanger Automotive City (TAC), où elle a installé sa première usine en Afrique et au Moyen-Orient.

Le géant japonais y est présent à travers sa filiale américaine Optical Fiber Solutions (OFS), leader mondial dans la conception, la fabrication et la fourniture de solutions de fibre optique, de câble à fibre optique, de connectivité, de FTTx et de photonique spécialisée.
Etalée sur 31.000 m2, l’usine de Tanger a nécessité un investissement de 200 millions de dirhams et compte déjà 85 emplois, un chiffre qui devrait très rapidement être porté à 200 emplois. La nouvelle unité industrielle va favoriser le transfert de compétences et le partage d’expertise, a affirmé le groupe indiquant que ses employés actuels ont été formés aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Allemagne.




Autres titres

Maroc politique, économie et social au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc tourisme, économie et enseignement au menu des quotidiens marocains 
Maroc politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com