Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 2:04:05 PM Mercredi, 17 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo EXORCISMES ET NEO-COLONIALISME


opinions

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 1395 fois

Les récentes déclarations de Monseigneur Kpodzro sur l'état du Togo ont eu un grand retentissement et n'ont laissé aucun Togolais indifférent. Pour le prélat, si l'on comprend bien, c'est parce que tous les dirigeants du Togo avant et depuis l'Indépendance ont eu recours aux forces sataniques que notre pays vit sous l'emprise du démon, de Satan, qui l'empêche d'évoluer, d' aller de l'avant , de prospérer. Notre cas, le cas du Togo, serait vraiment spécial, ce qui expliquerait tous nos blocages.

Si les explications du prélat peuvent paraître séduisantes, nous devons nous demander si nous sommes les seuls dans un tel cas. Si oui, est-ce notre cas le pire? Y-a-t-il d'autres cas semblables? Est-ce vraiment des forces invisibles qui ont leurs griffes sur le pays? Y-a-t-il d'autres forces incontestables, visibles, identifiables, combattables?

Les forces occultes, on ne peut en parler qu' avec beaucoup de prudence. Ceux qui ont connu le premier président du Togo indépendant n'avaient jamais avancé qu'il comptait sur ces forces pour évoluer ou pour faire prospérer son pays. Ses succès et ses échecs, ses épreuves et son organisation, sa ténacité et son courage, tout semblait obéir à une certaine rationalité. Ce qu'on ne peut à priori exclure dans un milieu africain menant une lutte ou un combat, c'est l'existence de certains militants adeptes de pratiques occultes. A examiner l'histoire du Togo, nul ne peut avancer que les forces occultes avaient été déterminantes. Par exemple, l'acceptation ou le refus du vote du 27 Avril 1958 n'avait tenu qu'à un cheveu. La France à l'ONU avait jeté tout son poids dans la balance pour que le vote sous la supervision de l'ONU n'eût pas lieu, prétextant avoir déjà donné l'indépendance au Togo avec le régime de Nicolas Grunitzky, le régime néo-colonial d'AUTONOMIE INTERNE raillé sous le nom d'INDEPENDANCE -YOMBO . Une étude très intéressante du Camerounais Abel Eyinga nous renseigne sur ce qui s'était passé en ces années 1956-57 à l'ONU: " Sur les instructions de son gouvernement, le représentant de la France au CONSEIL de TUTELLE [ de l'ONU] a cru pouvoir forcer la décision en sa faveur en apportant quelques retouches mineures à son projet de résolution. Ces replâtrages de circonstance n'ont pas convaincu le Conseil qui, divisé à égalité ( 7 voix contre 7) au cours de deux scrutins successifs, n'a pu prendre de décision." .

Donc, à une voix près, le CUT et les partis patriotiques étaient éliminés du processus d'indépendance du Togo.

Et Eyinga continue: " L'Assemblée Générale de l' ONU n'a pas cru devoir suivre la France et le gouvernement togolais des interlocuteurs administratifs dans leur présentation et leur appréciation de la situation qu'ils ont eux-mêmes créée....Quant à l'abrogation de l'Accord de Tutelle réclamée à cor et à cri par les franco-togolais, l'Assemblée a subordonné sa décision à une connaissance plus approfondie,.... ainsi qu'en disposaient les paragraphes 3 et 4 de sa Résolution 1046 (XI ) du 23 janvier 1957, adoptée par 53 voix contre 16 et 7 abstentions.....Le 20 février 1957, la Commission d'information pour le Togo français est constituée....Le jour de l'ouverture à New-York de la septième session extraordinaire du Conseil de Tutelle, le 12 septembre 1957, la Commission dépose son rapport. C'est au vu de celui-ci que les Nations-Unies décident l'organisation au Togo français, avant la levée de la tutelle, d'élections générales contrôlées par l'ONU; solution à laquelle se résignent les autorités coloniales et le gouvernement togolais des interlocuteurs administratifs, mais que les nationalistes accueillent avec ferveur comme une victoire. " (1).

Tout ce que le Togo va connaître par la suite, ses joies et ses douleurs, découle du vote du 27 Avril 1958.

Les présidents venus après janvier 1963 ont-ils recouru à " Satan et à ses oeuvres " comme on le dit dans la religion chrétienne? Cette question peut être estimée d'un intérêt mineur si le lecteur se convainc que ces hommes n'étaient pas à la tête du pays au profit du Peuple Togolais.
Croire ou ne pas croire à l' oeuvre de Satan? N'est-ce pas l'oeuvre de Satan , quand le jour du sacre d'un évêque dans l'Eglise d'Amoutivé à Lomé le régime militaire d'Eyadéma envoya ses hommes bousculer les fidèles en pleine cérémonie? Du jamais vu auparavant! Coups de matraque à gauche, coups de matraque à droite en ce lieu sacré, dans cette vieille église qui a vu passer bien des générations de chrétiens, qui a vu baptiser et enterrer mon père, ma mère et toute ma famille? Je n'étais pas présent à la cérémonie, sûrement absent de Lomé; mais ma soeur aînée y était. Des coups de matraque, elle en avait reçus, ne limitant ses douleurs qu'en consentant à perdre l'un de ses pagnes. Satan s'était introduit dans l' Eglise d'Amoutivé, une église qui porte le nom d'un Africain, ancien évêque de Bône, grand docteur de la Foi Chrétienne, l'Eglise Saint-Augustin, en un jour que Mgr Philippe Kpodzro ne peut jamais oublier. Oui, en ce dimanche, Satan s'était incarné en un homme: il s'appelait Etienne Eyadéma Gnassingbé. L'Eglise ( Catholique )n'a jamais perdu en disant ouvertement la vérité aux dictateurs. un cas connu est celui de deux papes, Pie XI ( Achille Ratti, pape de 1922 à 1939) et Pie XII ( Eugenio Pacelli, pape de 1939 à 1958 ) . Après la signature d'un concordat avec le Reich allemand en 1933, Pie XI s'était rendu compte que Hitler ne respectait rien et sortit une lettre pastorale sur le paganisme nazi, publiée en Allemagne, qui fit trembler le Führer sur ses bases. Des associations chrétiennes, guidés par des évêques et des pasteurs courageux parvinrent à sauver des Juifs et des handicapés de la mort. Mais Pie XI mourut en février 1933, à la veille de la guerre et de la publication d'une encyclique qu'il allait délivrer pour condamner le fascisme( italien) et le nazisme (allemand). Son secrétaire d'état ( premier ministre) Eugenio Pacelli, ancien nonce apostolique( ambassadeur) à Berlin fut élu à sa place avec l'espoir qu'il allait continuer la politique de Pie XI. Mais, dit-on, un pape n'est pas tenu de suivre la voie de son prédécesseur. ET Pacelli, pape Pie XII, était un prélat-diplomate dans le sang, très réservé et très prudent. Il fut très actif dans la diplomatie secrète qui souvent échoua et se mura dans un silence à l'égard du public qui fit dire à un diplomate anglais que " Pacelli tente d'exorciser le diable [ Hitler et le nazisme ] avec des mots doux". Dans l'Europe en guerre qui vit exterminer des millions de Juifs et bien d'autres populations, Pie XII eut une attitude qui continue à faire débat et dans l'Eglise et dans le monde (2).

Alors des forces sataniques sur le Togo? Ne gagnerons-nous pas à nous en tenir à des explications plutôt rationnelles? Si les forces occultes africaines étaient si déterminantes, notre continent ne devrait-il pas soulever à tous les coups la coupe du monde de football? Cherchons donc des raisons admissibles par tous. Lesquelles?

-1) Première raison: La France, après la seconde mondiale, ne voulait pas décoloniser. De Gaulle confiait à ses ministres que la France d'après guerre avait besoin de ses colonies pour se reconstruire et que pour l'Afrique Noire, l'idée d'un début d'abandon ne pouvait pas s'imaginer avant les années 2000. Mais la calamiteuse fin de la Guerre d'Indochine pour la France en 1954 suivie la même année du début de la Guerre d'Algérie obligea bien des dirigeants français à changer de conception . Le Royaume-Uni semblait plus heureuse en quittant l'Inde et le Pakistan en 1947 et la Gold-Coast-Ghana en 1957.

- 2) Deuxième raison: Chez les Colons, les colonies étaient classées par ordre d'évolution. Les plus évoluées étaient les asiatiques (Indochine: Vietnam, Cambodge, Laos, etc ), les moyennes, l'Afrique du Nord ( Maroc, Algérie ,Tunisie) et les dernières, celles pour lesquelles prononcer le mot indépendance relever du scandale, à savoir tous les pays de l'Afrique Noire, la Grande Brousse. Les habitants de cette dernière devraient continuer à vivre comme vivaient leurs ancêtres: se contenter des huttes, et ne jamais s'éloigner de la chasse, de la cueillette et de la pêche.

-3)Troisième raison: Pour les Colons français, le vote du 27 Avril 1958 est un impardonnable affront. Des gens arriérés qui rejettent la doulce protection de la France, où a-t-on jamais vu cela? Laissons la parole à Jean deMenton, haut fonctionnaire français, ancien directeur du Crédit du Togo en cette année 1958: " Pour Paris, ce triomphe du CUT [ Comité de l'Unité Togolaise, parti de Sylvanus Olympio ] était une très mauvaise nouvelle. A nouveau, la France était bousculée outre-mer, et cette fois par les urnes. Après tout ce qu'on avait fait pour lui, que ce petit Togo se montrait insupportable [ souligné par moi]! " (3). L' "Afrique arriérée" aussi se réveillait et la colère des Colons était grande. Avec ce "mauvais exemple", ne risquaient-ils pas de tout perdre, surtout qu'ils n'avaient pas dû attendre longtemps pour voir ce qui apparaissait comme une contagion lorsque, au référendum gaulliste de septembre 1958 dans les colonies françaises, le Guinéen Sékou Touré opta bruyamment pour l'indépendance, l' "Indépendance dans la pauvreté" ?

Et ce furent ces indépendances en cascade des années 1960 où le Colon cède la forme( drapeau, hymne, armée, etc) et garde le fond ( l'économie, la monnaie, les richesses minières, etc ).

Et le Togo dans tout cela?

Notre sort ressemble au sort que les maîtres esclavagistes réservaient aux esclaves marrons qui s'accordaient la liberté par la fuite et que leurs propriétaires, parfois , recapturaient. Leur situation empirait
Nos pères et nos mères avaient cru ce 27 avril 1960, jour de la proclamation de l'Indépendance, à une libération définitive. Grosse erreur! Les Colons, chassés par la porte, reviendront par la fenêtre. A partir de 1963, ils placeront leurs hommes à la tête du pays et le Togo entrera dans une nuit sans fin. La nuit néo-coloniale. Une chape de plomb que bien d'autres pays africains francophones aussi connaissent toujours, parfois après des épreuves plus douloureuses ( Cameroun, Gabon, Congo-B, etc)..

Travaillons à la disparition de la nuit.

Puisse la sentinelle voir poindre l'aurore, l'aurore dorée de la liberté et de la démocratie..

John Semuha < jsemuha@free.fr >
Association des Togolais libres < atol63@free.fr>
Le 27 Avril 2018
( 1) Abel Eyinga Introduction à la politique camerounaise, p166-173, Ed L'Harmattan.
(2) John Cornwell, Le pape et Hitler Ed Albin Michel. ( 3) Jean de Menthon, A la rencontre du Togo , p 126 Ed L'Harmattan.

L'AUTEUR
John Semuha
Association des Togolais libres



Autres titres

Togo les dessous de l'enlevement rocambolesque de l‘enfant terrible de bassar-dankpen: alassani fataou bamba alias fire to fire joray 
Togo lettre ouverte du prr aux facilitateurs cedeao 
Togo la médiation autrement : la cedeao doit convoquer une conférence inclusive à abuja ! 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com