Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:39:36 AM Jeudi, 18 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économie et social au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 997 fois


Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires au rapport de l’Institut flamand pour la paix sur les dangereuses liaisons entre le Polisario et les organisations terroristes, le climat des affaires et l'univers carcéral au Maroc.

+Al Ahdath Al Maghribia+ s’intéresse au nouveau rapport de l'Institut flamand pour la paix qui a évoqué les dangereuses liaisons entre le Polisario, les organisations terroristes et les réseaux du crime organisé. Les conclusions de ce rapport, financé par la Commission européenne, a fait le point sur l'accès des mouvances terroristes au commerce illégal d'armes.

Ce rapport affirme que la région sahélo-saharienne a connu de violents événements impliquant à la fois le Polisario, le MUJAO (Mouvement unicité et Jihad en Afrique de l'Ouest) et le mouvement Ansar Eddine, entre 2010 et 2016. Selon ce rapport, le Polisario maintenait des relations avec les mouvements extrémistes de la région, encouragé en cela par la situation chaotique en Libye et les frontières-passoires de plusieurs pays de la région que les pouvoirs centraux maîtrisent mal.

Le rapport note, selon la publication, que la chute du régime de Mouammar Kadhafi et les multiples conflits en Libye ont permis au Polisario de constituer un grand stock d'armes. L'Algérie, note le journal, y a contribué à son tour en sa qualité de tuteur et d'armateur des séparatistes. Aujourd'hui, note le rapport, le Polisario s'adonne au trafic d'armes à une large échelle au niveau régional.

Le quotidien rappelle que ce n'est pas la première fois que le Polisario est montré du doigt pour le trafic d'armes et ses relations avec les bandes criminelles et les mouvances terroristes.

+L’Economiste+ revient sur le climat des affaires au Maroc. La publication estime qu’en dépit des engagements pris pour attirer les investissements, « la bureaucratie marocaine est impénétrable ».

Les bilans chiffrés, « lénifiants », sur les performances des guichets uniques « cachent mal la persistance de lourdeurs et dysfonctionnements déplorables pour le climat des affaires », déplore-t-il.

Lancer son entreprise a tout du parcours de combattant tant pour les grands groupes que pour la PME : si ce n’est pas de nouveaux formulaires à remplir, ce sont alors des signatures, des « décisions zélées » pour affirmer « son pouvoir des autorisations qui n’arrivent jamais ou tardent, alors que peut être le compte à rebours des taux d’intérêt du crédit de financement tourne déjà », regrette-t-il.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ aborde l’univers carcéral au Maroc. Commentant le lancement prévu d’une nouvelle série de formation visant le renforcement des capacités des responsables des établissements pénitentiaires en matière notamment de prévention de la torture et de traitement des détenus, le journal estime que cette série est un palier d’une stratégie mise en place par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion visant essentiellement à humaniser les établissements pénitentiaires.

C’est un chantier à saluer, qui requiert l’engagement de tous les acteurs, souligne-t-il, faisant savoir que l’humanisation des prisons est l’expression du respect des droits de l’homme et de la dignité humaine.

Sur un autre registre, +Aujourd’hui le Maroc+ revient sur le rapport du Département d’Etat américain sur les droits de l’homme. Pour le quotidien, les experts du Department US « passent tout au peigne fin et nous livrent chaque année leur verdict pour tous les pays du monde à l’exception d’un seul : les Etats-Unis eux-mêmes », constatant que les USA « ne nous disent rien sur l’état de leurs pénitenciers ».

La démarche du département américain « procède probablement d’une bonne intention à l’origine, mais elle gagnerait encore en crédibilité, en plus des rapports pays, on y ajoutait aussi un rapport qui existe certainement sur l’état des droits de l’Homme aux USA », suggère-t-il.




Autres titres

Maroc grave accident ferroviaire : des morts et blessés 
Maroc politique et social dominent la une des quotidiens marocains 
Maroc migration, politique et sport au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com