Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:18:19 PM Samedi, 18 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, justice et économie au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 1003 fois


Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets dont la question du Sahara, l’accord judiciaire entre le Maroc et l’Espagne et l’embellie su secteur de l’automobile.

Au sujet du Sahara, +Al Massae+ écrit que le timing choisi par Alger pour mettre en œuvre son plan de provocation contre le Maroc n’est pas fortuit. Il s’agit de ce que l’on peut appeler un «marronnier diplomatique», qui réside dans l’imminente présentation du rapport périodique du secrétaire général de l’ONU sur la situation au Sahara marocain.

Pour ce faire, l’Algérie a choisi la veille de cette échéance diplomatique pour ordonner des incursions, par miliciens du Polisario interposés, dans la zone tampon, relevant de la souveraineté marocaine et mise à la disposition de la MINURSO pour assurer la surveillance du respect du cessez-le-feu dans la région.

Selon la publication, la réponse du Maroc est venue par la voix du chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Otmani, qui a réuni puis informé les chefs de partis politiques et de syndicats que le Roi Mohammed VI avait saisi Antonio Guterres, SG de l’ONU, ainsi que les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité, en vue de leur signifier que le Maroc ne resterait pas les mains croisées face aux provocations du Polisario.

D’après +Al Ahdath Al Maghribia+, ces incursions ont été initiées par le Polisario, qui a profité de l’absence momentanée de la MINURSO dans cette partie de la bande située au-delà du mur marocain de sécurité, ce qui a fait dire au porte-parole de l’ONU que la force onusienne n’avait détecté aucun mouvement dans cette zone démilitarisée.

Pourtant, comme à El Guerguerat, où Stéphane Dujarric n’a pas vu non plus ce que tout le monde avait attesté, cette nouvelle violation de la zone démilitarisée a été confirmée par le Polisario lui-même. Ce dernier a été obligé de sortir sa rengaine, en claironnant une nouvelle fois qu’il «était prêt à l’affrontement militaire», et ce face à la rapide et ferme réaction du Maroc qui a aussitôt mis en place des patrouilles militaires terrestres et aériennes pour parer à toute éventualité.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que le ministère marocain de la Justice et son homologue espagnol ont convenu de mettre en œuvre le plan d’action pour les années 2018-2019 visant à renforcer la coopération judiciaire entre les deux ministères en se basant sur le mémorandum d’entente signé entre les deux parties le 5 juin 2017 à Rabat ainsi que sur les recommandations de la session de commission mixte consultative en matières civile et pénale qui s’est tenue à Rabat les 19 et 20 février 2018.

En vertu de ce plan d’action, les deux parties œuvrent à partager les bonnes pratiques et d’échanger leurs expériences mutuelles dans le domaine de l’administration judiciaire, ajoiute la publication.

+L’Economiste+ revient sur les bonnes performances réalisées par le secteur automobile depuis plusieurs années, sous l’impulsion du Plan d’accélération industrielle (2014-2020). Le quotidien souligne notamment que, en 2017, l’automobile a confirmé sa position de premier exportateur de l’économie marocaine avec un chiffre d’affaires d’environ 50 milliards de dirhams, contre près de 12 milliards de dirhams en 2009. Et il faut dire que la tutelle nourrit de grandes ambitions dans la mesure où elle prévoit un chiffre d’affaires global, exportations incluses, de 100 milliards de dirhams en 2020.

Ce succès, le Maroc le doit à sa stratégie attractive qui a permis de séduire les géants mondiaux à l’instar du groupe Renault et du groupe PSA Peugeot, avec des dizaines d’équipementiers, fait remarquer le journal.

A noter aussi que la qualité de l’infrastructure qui accompagne l’offre, avec notamment les deux plateformes industrielles intégrées dédiées et bénéficiant du statut de zone franche (Tanger Automotive City et Kénitra Atlantic Free Zone), joue aussi un grand rôle. Le quotidien affirme également que le groupe Renault s’approvisionne actuellement en pièces fabriquées à partir du Royaume pour ses usines marocaines et internationales, et ce à hauteur d’un milliard d’euros par an, avec une perspective de 1,5 milliard d’euros en 2023.




Autres titres

Maroc menu diversifié à la une des quotidiens marocains 
Maroc economie, administration et fête du sacrifice au menu des quotidiens marocains 
Maroc politique, social et migration au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com