Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:17:07 PM Samedi, 18 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les « otages » du SRI libérés


société

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 7450 fois


Le professeur Ihou Wateba, Vice-doyen de la Faculté des sciences et de santé, le fils du professeur David Dosseh et une autre étudiante, détenus arbitrairement au Service des recherches et d’investigation, ont été libérés hier nuit aux environs de 22 heures.

Leur libération n’a été précédée ni suivie d’aucun communiqué pour situer l’opinion nationale et internationale. ces « otages » ont pu dormir chez eux cette nuit, grâce à la pression exercée par le corps des enseignants de l’Université de Lomé et les médecins des hôpitaux du Togo qui ont prévu la fermeture de tous les centres de santé si les professeurs et les étudiants ne sont pas libérés.

Selon de nombreuses indiscrétions, cette affaire est inventée de toutes pièces pour atteindre le Professeur David Dosseh qui est le Coordonateur du Front citoyen Togo Debout dont les activités inquiètent le régime cinquantenaire qui régente le Togo. Il a même été demandé à l’un des « otages », lors des interrogatoires au SRI, de l’enfoncer. Mais le refus de ce dernier de participer à ces forfaitures lui a valu des traitements inhumains et dégradants.

Autrement, une affaire de note truquée ne conduirait pas d’éminents professeurs jusque-là, puisqu’à la Faculté des sciences de santé, la procédure est claire.

Selon cette procédure, après l'affichage des notes, les étudiants disposent de 72 heures pour introduire des réclamations. Un huissier est commis pour évaluer la conformité des notes et produit des rapports. Cela a été fait et rien n'a été trouvé comme anomalie. Lorsque l'enquête est ouverte le 29 septembre 2017, le SRI a procédé à l'investigation le 12 octobre et n'a constaté aucune anomalie. Le Doyen de la FSS avait demandé un rapport aux officiers du SRI. Mais ils ont jugé pas nécessaire, puisque selon eux, il n’y a rien de compromettant.

Curieusement, cette affaire rebondit aujourd’hui avec l’arrestation et la détention du Prof Ihou Wateba, un enfant du Prof David Dosseh qui a lui-même été soumis aux interrogatoires et une autre étudiante. Que ne peut-on pas comprendre dans cette situation quand on connait la position du Prof Dosseh vis-à-vis du régime ?

On comprend que le Front citoyen Togo Debout est dans le viseur du régime. D’autres responsables de ce front subissent des menaces actuellement. Mais l’essentiel pour l’heure, les professeurs et les étudiants gardés au SRI sont libérés. Ceci, grâce à la pression.

I.K





Autres titres

Togo la menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise 
Togo condamnation d’ethiopian pour licenciement abusif d’un employé : de quoi se mêle le colonel gnama latta ? 
Togo concours à l’otr et indices d’aggravation du chômage au togo : 321 postes disponibles pour 24.503 candidats 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com