Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:34:15 PM Lundi, 10 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Ange ou démon : Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14


opinions

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 2604 fois

Les Togolais n’ont plus le droit à l’erreur ! Non, Trop d’erreurs, c’est trop !
L’opposition et le pouvoir avaient passés plusieurs mois depuis Aout 2017 a mettre une stratégie en place pour leur assaut finale pour obtenir leur droit de gouvernance au Togo. Ils n’ont plus le droit à l’erreur ! Non, pas du tout ; pas dans l’atmosphère présent. Le togolais est étouffé, essoufflé et fané comme des roses dans le jardin de la petite Suisse d’Afrique, le Togo.

Ce n’est plus le moment de la prudence ou bien a la rencontre de la prudence ; mais plutôt pour l’orientation et l’opération adéquate et consensuelle des parties politiques et le pouvoir en place. Cette fois-ci le Togo a besoin d’une opération de dialogue qui rapporte un fruit concret et palpable absolu pour tout le peuple Togolais sans le moindre incident politique, social, physique et psychologique qui plonge encore le peuple Togolais dans l’anonymat conceptuel et perpétuel d’un destin de non-retour.

Pour arriver a bon port de ce dialogue, il ne faut plus emprunter le chemin de la forêt ; mais plutôt le chemin de la rédemption, de la congrégation nationale pour arriver devant une grande conclusion patriotique et plus belle encore une aspiration cachée des regards discrets ou indiscrets et merveilleux pour le peuple Togolais. L’opposition et le pouvoir doivent exercer leur profonde conscience d’un être humain et leur devoir de leaders politique afin de considérer et apprécier l’effort indomptable et le sacrifice de Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14 ; pour obtenir l’alternance politique au Togo. Cela ne doit pas être une ironie mais une réalité que tous les Togolais doivent célébrer chaque moment en lui souhaitant longue vie, endurance et persévérance dans cette lutte de bonne gouvernance au Togo.

Désormais, quand une femme toque ou ouvre donc a la porte des hommes ; il ne faut pas qu’ils pensent ou disent ; ou encore qu’elle soit regardée de haut en bas avec un air de « qu’est qu’elle fout encore ici ? » ; en la regardant de la tète aux pieds. Je ne suis trop indignant de croire cela, mais ce sera très répugnant si cela est le cas ! Je suis Africain et je connais la mentalité masculine du continent, du moins au Togo. Je vous en prie Togolais et médiateurs, dans cette atmosphère politique de notre pays, le Togo, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14 ; est la mère préférée des Togolais et non Nana Awa. Il y a une différence entre le démon et une Ange ! Sur cela, je vous laisse la parole, la discussion et la décision de choisir.

Si le pouvoir compte à la résistance encore longtemps en dehors de la médiation et la négociation qui n’aboutiront a aucun avenue pacifique au Togo, tous seront coupables et le pays la confiance en aucun débat politique ou négociation quoi qu’elle en soit. L’opposition et le pouvoir n’auront plus toute la journée a leur offrir ou a leur consacrer pour leur foutaise de négociateurs. Pas cette fois-ci encore !

Je reviens encore, comme le Liberia, nous Togolais, devons donner la chance la prévenance. Pour éliminer toute suspicion politique et téméraire de tout le territoire Togolais, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14, doit être au gouvernail d’un gouvernement de transition au Togo. Elle sera la personne qui dressera une table commune et qui rassemblera tout le Togo autour de la table nationale pour un déjeuner et une souper nationale pour participer et construire la nation Togolaise la patrie nationale, la terre de nos aïeux, le Togo nouveau de demain et non un Togo délabré, dilapidé, pillé et castré et infertile. Désormais, la société civile doit être l’avant-garde de la république et en conséquence et en aucun cas nulle ne peut abroger l’aspiration du peuple a son insu protagoniste, antagoniste et avec arrogance et impunité.

Sur ce, j’aimerais proposer a l’opposition de considérer céder la place de fil de chef d’opposition a Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14, cette brave citoyenne and compatriote non essoufflée et déflatée. Cela me semble parfait et correcte le temps de parvenir chaque garde du pays et de préparer la salle pour un dialogue souverain, parfait et dans la sérénité totale et systématique.

C’est ainsi que les discussions du dialogue s’achèveront et aboutiront à mon opinion et avis personnel. Le plus dur reste a convaincre le pouvoir que Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, coordonnatrice de la coalition des 14 est plus digne et que le pouvoir a le devoir de rejoindre la bataille et que ce ne sera pas aisé pour chacun sachant que nulle ne peux garantie ni ne sait ce qui nous réserve demain, ce qui nous attire, mais surement un future nous réserve une chance sur trois qu’on aura beaucoup de chance et des arguments en béton, une nouvelle fondation nationale pour notre patrie, le Togo.

Puisse le sort nous être favorable, demain nous donnera un avenir meilleur, prospère, favorable ; demain nous donnera un résultat d’un dénominateur commun nationale ou tous les Togolais auront le droit de rêver et de participation a la construction nationale. Demain nous donnera le résultat de la réconciliation nationale, éliminer le cancer de la division, enfin de nous appeler tous à la civique nationale de notre pays.
Pour tous ceux qui sont dans la salle de cette négociation, au milieu de ce débat exhortant et critique pour note patrie ; que la nuit leur porte conseil, que ce soit la délégation Ghanéenne, la délégation de l’opposition ou la délégation du pouvoir en place. Disons non à la politique d’intransigeance, plutôt disons oui a l’alternance et a la politique de bonne gouvernance et de responsabilité étatique, communautaire ou sociale.
Pour le Togo : Travail – Liberté – Patrie.

Kokou H Attiogbe




Autres titres

Togo faut-il caresser l’armée togolaise dans le sens du poil? 
Togo révolution togolaise / le tour de garde en ces temps derniers... 
Togo quelqu’un traqué de tous les côtés…klatchaa … 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com