Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:27:43 PM Jeudi, 22 Février 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Mgr Philippe Kpodzro demande "la réhabilitation de la Constitution de 1992..."


politique

iciLome | | 65 Commentaires |Imprimer Lu : 8294 fois



L'archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a animé une conférence de presse ce mercredi 14 février à Lomé. Conférence au cours de laquelle, il a adressé une communication à l'endroit des acteurs du dialogue politique qui s'ouvre ce jeudi à Lomé.

Dans document intitulé « Contribution-Eclairage de MGR Philippe Fanoko KPODZRO au dialogue politique togolais en préparation», l'ancien président du Haut Conseil de la République revient sur la question du retour à la Constitution de 1992.

Pour l'homme de Dieu, contrairement à ce que font croire certaines opinions, la Constitution de 1992 n'est pas taillée sur mesure contre une personne. Elle est plutôt l'avenue qui débouche sur le boulevard de la démocratie et de l’État de droit.

« Pour nous autres, cette Constitution (de 1992) représente en réalité une vraie voie de salut pour un processus démocratique paisible dans notre pays, contrairement à certaine opinion qui estimerait qu'elle serait taillée contre une personne. Ce qui n'est pas vrai, et vouloir en faire un argument de résistance à l'éventualité de retour de ladite constitution, relève du pur dilatoire », lit-on dans le document à la page 15 paragraphe 4.

A l'instar de la Coalition des 14 partis politiques de l'opposition, l'ancien président de la Conférence Nationale Souveraine « réitère la demande de la réhabilitation de la Constitution de 1992 dans son intégralité, avec toutes ses implications juridiques, et des élargissements enrichissants si nécessaire. Ce qui suppose que notre Chef de l’État finisse complètement, convenablement et dignement son mandat actuel, et accepte de ne plus se représenter aux élections de 2020, ce qui sera tout à son plus grand honneur ».

Au passage, l'archevêque émérite de Lomé demande aux partis politiques et aux associations de la société civile de privilégier «le culte de l'intérêt et du bien commun, au lieu de l'esprit partisan du «moi ou rien» dont ils nous ont fait la démonstration jusqu'à maintenant, preuve des démons, esprits du mal, habiles à diviser pour régner ».

Pour rappel, ledit dialogue inter-togolais s'ouvre ce jeudi 15 février 2018 à Lomé, les conditions de sa tenue, les acteurs qui y seront et même le lieu restent encore très flous.

A. Godfrey





Autres titres

Togo les élèves, 'ce peuple' venu accueillir faure gnassingbé à djagblé 
Togo une délégation de la coalition des 14 en tournée aux usa 
Togo tapis rouge à djagblé ce matin: faure gnassingbé y travaille sur un nouveau projet 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 65   Alakpa | Vendredi, 16 Février 2018  - 11:45
  Réponse à 54-Togolais
  Je n ai pas l habitude d intervenir ici. Mais je dois vous dire tout de suite la que vous etes un imbecile sale.
Un pays n est pas une propriete privee ou l on prend tout le monde en otage, meme l armee. L ecole de la gouvernance ou de president( s il y en a une) n est pas faite pour une seule famille. Toi et moi avons aussi frequente cette ecole. Nous pouvons aussi postuler a ce poste. Mais si toi tu es un incapable, tu peux te barrer car tu es bete comme un mouton de savane. Tu es grave.

 64   JESUS | Vendredi, 16 Février 2018  - 11:18
  Les mêmes causes produisent les mêmes effets. le bon sens en vaut la peine. Mieux vaut tard que jamais. Celui qui a des oreilles pour entendre entendent.

 63   BOSS | Vendredi, 16 Février 2018  - 3:25
  En aucun cas la fameuse constitution de 92 ne sera ressuscité.


 62   L'aveugle | Jeudi, 15 Février 2018  - 22:43
  '
********


Nous avons combattu pendant des mois pour obtenir plus important qu'un dialogue. Maintenant nous allons à un dialogue pour réclamer le retour d'une constitution (C92) qui a échoué dès sa mise en oeuvre et n'a même pas pu résister à un simple toilettage. Elle était pourtant censée mettre le pays sur de nouveaux rails et 26 ans après c'est le fiasco.

Mais nous sommes persuadés qu'en reprenant la même constitution avec les mêmes personnes beaucoup plus déphasées et fatiguées (jusqu'à 98 ans d'âge), nous aurons le miracle qui a manqué en 1992. Les aveugles vont voir !!

Une prommesse que je ne peux pas refuser. Alors je ne demande qu'à voir....


*********

 61   sen | Jeudi, 15 Février 2018  - 19:11
  Mgr Kpodzro est libre de donner son point de vue. Attendre la veille du dialogue pour faire cette annonce fracassante de retour à la C92 avait pour objectif de jeter un grand pavé dans la marre et faire pression sur le pouvoir de Lomé. A l’entendre on dirait que satan et les mauvais sont dans un seul camp, mais il faut ajouter que les gens de l’opposition ont également pactisé avec le diable. Retourner à la C92, seul le peuple en décidera, non certaines personnes et l’imposer au peuple. Et quand j’écoute Mgr Kpodzro dire que la C92 doit revenir avec ces effets juridiques je me demande sur quoi il se base pour demander que FEG ne se présente pas si la C92 revient. N’entrons pas dans le débat de la rétroactivité. La sagesse voudrait que FEG ne se représente plus après 3 mandats. Toutefois, s’il refuse et veut se présente, de quoi a peur l’opposition ? Qu’elle se prépare à le battre aux urnes et ce sera la fin de l’ère Gnassingbé. Aller à se dialogue avec une épée de Damoclès sur la tête de quelqu’un ne règlera rien.

 60   Franck | Jeudi, 15 Février 2018  - 16:55
  Tous ceux qui,internautes ont soutenu ce prélat sont à son image un diable incarné par l'église catholique qui n'a jamais dit la vérité à ses fidèles et lui même ne comprend pas par quels moyens on réhabilite une constitution qui a traversé des générations susceptible de modifications ou d'amendement et dire de revenir dans sa version originale suppose qu'il n'ya pas dynamisme dans l'évolution de l'espèce humaine doit modeler don écosystème pour l'adapter à sa survie,kpodzro et ses sbires sont dans la logique de déstabilisation du pays, et l'église catholique a à don sein tous les vices décrits par la santé bible donc pas d'étonnement dans leurs propos

 59   Togolais | Jeudi, 15 Février 2018  - 13:1
  Réponse à 56-OPS 2015
  En Voilà qui parle parce qu'il faut parler. Eyadema a consulté celui-là qu'il devrait consulter selon les propres dispositions de la C92... Va lire..

 58   Togolais | Jeudi, 15 Février 2018  - 12:57
  Je suis désolé, ce quidam Kpodzro est con et dépassé. On ressuscite la C92 et on l'enrichit pour lui donner quel nom??? Satan est à l'oeuvre dans l'église par l'entremise de ceux là qui disent représenter Jésus-Christ mais en vérité ne sont que des pedé, homo, fornicateur... Kpodzro tu es maudit...ta tombe sera vandalisée..

 57   Aie... ! | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:38
  Réponse à 52-vrai toto
  Tu me fais rire.
Mettons en place un amendement comme le 2nd de la contitution americaine, à savoir que je suis responsable de ma propre sécurité ou que je sois au Togo, un pays ou les militaires s'attaquent régulièrement à sa propre population avec des milices en renfort.
Tu parles Wouya-Wouya comme si c'est ta mère seule qui a peuplé Guérin-kouka de tes demi-freres et soeurs. Caches toi vite.

 56   OPS 2015 | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:31
  Réponse à 52-vrai toto
  Vrai TOTO 52
On améliore ensemble et non seul pour imposer. Eyademon à consulter qui avant de la tripatrouiller ?

 55   AZIADOUVO El Niño | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:30
  Réponse à 41-El Niño
  On a tous suivi ce qui se passe en Afrique du SUD. Pourquoi tu nous le reproduits ? L'élection du Président là-bas, se fait par le Parlement et c'est le Parfti ANC qui a demandé à ZUMA de démissionner et a lancé une procédure de vote de défiance contre lui !
Au Togo, nous sommes dans un système semi-Présidentiel, et avant que UNIR demande à Faure de démissionner, Zeus AZIADOUVO aura retrouvé son père, qu'il n'a jamais connu !

 54   Togolais | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:26
  Réponse à 18-togodebout
  Kpodzro n'est plus un prélat, c'est un opposant. Son âge devrait lui permettre d'être sage, malheureusement ce n'est pas le cas. Et doit être traité comme un minable individu

 53   AZIADOUVO El Niño | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:25
  Réponse à 41-El Niño
  On a tous suivi ce qui se passe en Afrique du SUD. Pourquoi tu nous le reproduits ? L'élection du Président là-bas, se fait par le Parlement et c'est le Parfti ANc qui a demander à ZUMA de démissionner et a lancé une proc

 52   vrai toto | Jeudi, 15 Février 2018  - 11:10
  Réponse à 48-TOTO
  Monseigneur, on ne retourne pas à une Constitution vieille de 25 ans comme Monseigneur KPODZRO quitte sa soutane le soir et la remet le matin ! On ne "réhabilite" pas une Constitution vielle de 25 ans, on l'améliore!
Les USA, indépendants depuis 1776, ont amélioré leur Constitution 29 fois en 242 ans , ce qui nous fait un amendement tous les 8ans et demi ! Et c'est l'un des premières démocraties du monde!
Tu as compris un peu TOTO ?
Tu as compris un peu, Monseigneur KPODZRO ?
Il y a des togolais dégoûtants, et même des évêques !

 51   tedlesaint1 | Jeudi, 15 Février 2018  - 10:51
  Pathétique, lamentable cette sortie médiatique du prélat Mgr Phillip Fanouko Kpodrzo Archevêque émerite de Lomé, et ceci à la veille de la date cruciale du 15 février, date d’ouverture du dialogue inter togolais annoncé par les médiateurs Ghanéen et Guinéen pour trouver un issue au remue-ménage observé au Togo depuis les évènements du 19 aout passé et surtout mettre en place les réformes politiques tant attendues.
Lors de cette sortie le prélat n’est pas allé par quatre chemins, il a demandé le retour de la constitution de 92 ; a bien voir, l’une des revendications principales de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise qui, manifeste dans la rue pour le départ du chef de l’état régulièrement réélut, dont le mandat cours jusqu’en 2020. Aussi Mgr Phillip Kpodrzo a exigé que le chef de l’état actuel à savoir Faure Essozimna Gnassingbé ne se représente pas pour le scrutin en 2020.
Pour ceux qui connaissent un peu l’histoire tumultueuse du Togo des années 1990, cette prise de position du prélat n’est pas surprenante. Mais beaucoup de togolais peuvent se demande pour quelle raison, Mgr Phillip Fanouko Kpodrzo a choisi la veille de l’ouverture du dialogue inter togolais pour faire cette déclaration ? A-t-il anguille sous roche ? La suite des évènements va mieux nous édifier. Le prélat à bien voir à une très longue dent contre le régime actuel et nul ne l’ignore au Togo. Mgr Phillip Kpodrzo a eu à présidé la Conférence nationale Souveraine qui était censé réconcilier les togolais afin de jeter de nouvelles bases dans la construction d’un Togo nouveau. Malheureusement le prélat ne fut pas à la hauteur de sa tâche. Contrairement à son homologue Béninois Mgr Dossou qui a su trouvé les mots juste pour rassembler tous les béninois de tous les bords, de façon à réconcilier aussi bien le chef de l’état avec sa classe politique et toute la population, Au Togo, notre Monseigneur n’a pas pu trouver le juste allant jusqu’à prendre la décision de dissoudre le parti Rassemblement du peuple togolais (RPT) majorité présidentielle d’antan, quand il présidait le Haut Conseil de la République (HCR).
Aujourd’hui au soir de sa vie le prélat doit humblement reconnaitre les torts qui lui reviennent en ce qui concerne la situation actuelle de notre pays. Au lieu de cela, il continue de chercher à jeter l’anathème sur les autres en nous parlons des choses irrationnels comme quoi d’aucuns avaient recours à des forces irrationnelles pour garder le pouvoir. Il faut arrêter avec tout ceci. A 98 ans il faillait rechercher plus les choses célestes que rechercher à faire plaisir à une coalition de 14 partis qui est assez grande pour se défendre seule.


 50   Togolais | Jeudi, 15 Février 2018  - 10:38
  Kpidzro, c'est dommage et triste pour toi. Après avoir servi de conseiller à l'opposition, tu deviens acteur politique. nous, peuple togolais parlons d'une constitution qui assure l'alternance au sommet de l'état et une gouvernance juste et transparente. EN AUCUN CAS ta fameuse constitution ne sera ressuscitée. VISIBLEMENT KPODZRO a besoin qu'on lui renouvelle les fessées qu'il avait reçues.

 49   Hâlé | Jeudi, 15 Février 2018  - 9:56
  Toi tu agit comme un vrai vau rien. Toi tu représente koi par rapport à ce monsieur si tu n a rien à dire vas te mettre à côté

 48   TOTO | Jeudi, 15 Février 2018  - 9:44
  La Sagesse a parlé. Ne tergiversons plus. Retournons à la case départ, c'est à dire à la C92. Le reste n'est que du folklore.


 47   LIDAO-ESPOIR | Jeudi, 15 Février 2018  - 9:8
  Décidément ce vieux égaré ne s'assagira point. Rappelons nous son passage à la présidence du HCR quand il a cautionné la dissolution du RPT en pleine nuit et juste après il a pris la fuite en pleine nuit avec ses acolytes.

Il recommence les bêtises en ce début de carême. ce monsieur n'a aucun crédit. son titre de prélat émérite n'est qu'une caisse vide. Ce Monsieur veut il vraiment le bien du Togo??? Ce sont des déclaration pareilles qui engendrent des conflits interminables. Sachez bien qu'il y a des dures à cuire de tous les côtés. Un tapage pareil ne jette que de l'huile sur le feu. Lui pris comme individu ne représente qu'une voix. je ne vois même pas en quoi sa position importe.
Demain, FAURE peut déclarer qu'il sera candidat en 2020 Kpodjro fera quoi???? C'est là la vrai question.

De la même façon qu'une armée doit être neutre les leader religieux doivent se retenir des positions pareilles.

Imaginez le Chef d'état major des FAT qui affiche sur les médiats une position personnelle contraire à cette déclaration.

 46   michelin | Jeudi, 15 Février 2018  - 9:4
  Réponse à 45-rocool
  Rien d'étonnant. ce Monsieur de KPODZRO est resté lui-même. Un diable déguisé en un homme de Dieu. Alors que tout le monde croyait en lui en lui confiant la haute responsabilité de conduire le processus de démocratisation en commençant par la conférence nationale souveraine, il a trahit plus d'un en demandant secrètement à un des membres du bureau directeur de cette conférence un jour au cours d'une séance, ce qui suit: " Est-ce que ça arrange l'opposition". Pendant qu'il croyait que le microphone était éteint, la conversation sort dans les baffles et tout le monde cria hoooo. Dieu lui a en ce moment mis à nu. Tout le monde a su dès lors qu'il faisait un travail partisan. Ce n'est donc pas étonnant de défendre ce point de vue. Qui les avait mandaté eux? Au nom de quel peuple ils avaient écrit cette constitution? Et aujourd'hui combien de jeunes actuellement l'avaient voté après 26 ans de cela? Vous racontez rien que des bétises. Ils ont voulu faire tout pour écarter Eyadema. Diable homme de Dieu.

 45   rocool | Jeudi, 15 Février 2018  - 8:15
  Réponse à 42-Auguste AGBO
  Réponse á tous ceux qui restent encore dans la prison du dilatoire et du complexe: défendre les valeurs africaines c'est bon mais en déhors du complexe trés recommendable. Ne donnons pas raison á cette bande penseurs d'outre mer qui nous refusait l'exercice de la raison ainsi que sachons agir et parler quand il s'agit des valeurs dites africaines que nous défendons de vive bouche mais rien en pratiques: des pharisiens nous devanceront mème dans le bomheur éternel pour ceux qui y travaille tout en croyant.

 44   Anévic | Jeudi, 15 Février 2018  - 8:11
  les pilleurs ne peuvent pas vouloir la réhabilitation de la constitution ni l'Alternance car ils n'ont pas encore fini de piller mais je sais qu'un jour cela finira car toute chose qui a un début a aussi une fin et c'est la fin qui s'approche donc apprêtez-vous.

 43   zopapito | Jeudi, 15 Février 2018  - 6:13
  Réponse à 42-Auguste AGBO
  august agbo je te suis qu'il n'y a pas de base scientifique mais kpodzro n'a confirmé que ce qui se dit sur les pratique du pouvoir des humains quand on veut forcer le destin mais je te dis que les pratiques diaboliques des ancêtres africain est un frein au développement humains et intellectuel!!

 42   Auguste AGBO | Jeudi, 15 Février 2018  - 4:8
  Votre bible écrit par les blancs n'est pas notre réligion et au nom de quoi ce prélat peut dire de telles choses sans aucune base scientifique. Les africains ont le droit de pratiquer leur religion. Et tous ces pédophiles au sein de l'église catholique? est ce aussi l'oeuvre de la religion africaine?
Tous les peuples ont leur réligion et aucune n'est au dessus de l'autre.

 41   El Niño | Jeudi, 15 Février 2018  - 0:47
  Réponse à 39-kokouda
  Lu pour vous:

© koaci.com- Mercredi 14 février 2018 -Le très controversé président Rechercher président sud-africain Jacob Zuma Rechercher Jacob Zuma a annoncé mercredi soir sa démission Rechercher démission "avec effet immédiat", se pliant aux ordres de son parti, le Congrès national africain (ANC) apprend Koaci de sources officielles.

"J'ai décidé de démissionner du poste de président Rechercher président de la République avec effet immédiat, même si je suis en désaccord avec la direction de mon organisation", a déclaré M. Zuma lors d'une allocution retransmise en direct à la télévision.

"Je dois accepter que mon parti et mes compatriotes veulent me renvoyer", a-t-il ajouté, assurant avoir "toujours été un membre discipliné de l'ANC".

Après des semaines de tractations et de réunions, le parti au pouvoir avait exigé mardi la démission Rechercher démission du président Rechercher président Zuma, empêtré dans des scandales de corruption.

Faute d'une réponse de sa part, le parti avait décidé mercredi à la mi-journée de le forcer à quitter le pouvoir, en annonçant le vote dès jeudi d'une motion défiance dont l'issue ne faisait aucun doute.

"J'ai été contraint de démissionner en raison de la motion de défiance", a expliqué le président Rechercher président lors de son allocution.

Le pouvoir de Jacob Zuma Rechercher Jacob Zuma a commencé à vaciller depuis l'élection en décembre à la tête de l'ANC du vice-président Cyril Ramaphosa, qui avait axé sa campagne sur la lutte contre la corruption.

Ce dernier était déterminé à pousser au plus vite vers la sortie le président Rechercher président Zuma, devenu trop encombrant en vue des élections générales de 2019.

Conformément à la Constitution, Cyril Ramaphosa est devenu le président Rechercher président de la République par intérim dès la démission Rechercher démission de Jacob Zuma. Le parlement doit encore, dans les trente jours, l'élire formellement à ce poste.

L'élection devrait être organisée d'ici vendredi.

Sources: KOACI

 40   LA PAIX | Jeudi, 15 Février 2018  - 0:37
  A quoi voulez vous jouer dans ce pays ? Quel destin réservez vous pour votre pays vous les opposants ?

Vous agitez le peuple dans tous les sens , vous cassez vous brulez,vous semez la terreur jusqu'à assassiner des militaires en faction trouvez vous cela normal ? Vous prétendez liberez un peuple que vous trimballez sans vergogne dans les rues pour vos propres objectifs personnels. Vous spoliez la diaspora de ses maigres sous sans aucune retenue et vous dites "libérer le peuple togolais".

Vos marches inutiles ont mis l'économie du pays à terre.A ce dialogue rien ne vous sera concédé .ABSOLUMENT RIEN !!! vous avez fait trop de mal à ce petit pays pour espérer obtenir quoi que ce sois.Nous allons vous apprendre à vous tenir tranquille et vous allez rentrer dans le rang.Les prisonniers resteront dans leurs geôles car ils sont à la place qu'ils méritent.

Les imbéciles qui errent dans les rues et qui ne savent pas qu'il faut se battre pour vivre vous suivent car ils sont aussi tarés que vous les leaders.Les marches ne donnent pas à manger.Il faut travailler pour sa.

UNIR NE CONCEDERA RIEN sinon ce serait dire oui à la violence ,ce serait dire oui aux casses ce serait dire oui Faure est faible.Nous voulons la paix donc nous devons ramener les opposants à la raison.

AUCUN prisonnier ne sera libéré. Faure ne partira pas.Faure se représentera en 2020 car le peuple veut le voir lui et personne d'autre.

Nous aimons Faure au Togo et nous voyons en lui un leader.Nous voyons en lui un grand Homme.Je n'ai aucune envie de voir Faure se faire battre par un sale djihadiste et terroriste nommé tikpi qui n'est rien d'autre qu'une sale vermine , une racaille.Faure pourra rester même indéfiniment que sa ne poserait aucun problème au peuple togolais.

Vivement ce dialogue pour montrer à ces terroristes de quel bois on se chauffe.

 39   kokouda | Jeudi, 15 Février 2018  - 0:7
  Qui a les nouvelles de David Ihou, le politologue, sexologue, dermatologue, vénérologue, ventrologue, l'expert en géostratégie de Lomé2?
Fait-il partie de la délégation d'UNIR au dialogue?
Biabia kpoe loooo. Pas d'insultes please.

 38   Issifou | Mercredi, 14 Février 2018  - 23:42
  C'est par vote que cette réhabilitation est possible, mais on a l'impression que ceux qui réclament le retour à la constitution de 92 dans son intégralité craignent les élections.

 37   Franck | Mercredi, 14 Février 2018  - 23:38
  Tous ceux qui ont soutenu ce prélat de diable ne dépassent guère 30ans donc ne connaissent même pas ce qu'on appelle loi constitutionnelle et le contenu de la c92 ,ce prélat fut et est l'homme qui a eu un pacte avec le diable pour déstabiliser le pays, ceux qui ont la chance de suivre cette fameuse conférence nationales dit souveraine peuvent en témoigner s'ils sont réellement religieux c'est ce prélat qui a mis le pays à sang avec la collaboration minutieuse de degli koffigot et acolytes les revanchards que le Togo souhaite leur mort comme des chiens galeux

 36   Kameme | Mercredi, 14 Février 2018  - 23:25
  Faure va encore faire Pipi cette nuit sur son lit. Faurevi regrette le jour ou' il est arrive' dans ce monde.Tu vas partir quoi que tu fasses.Tu peux re'unir toute l'arme'e du monde pour la parler,rien ne va te sauver.Tu parts,nous retirons les armes aupres de tes generaux,nous les mettons en prison et les plus cooperatifs vont cultiver la terre.Bande de chiens de Pya..

 35   ADJRAPA | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:58
  Chères Soeurs et Frères Togolais,

Voici ce que nous devrions retenir tout au long de cet ultime dialogue.

" Résister, c’est le début de la victoire, a déclaré Adolf Pérez Esquivel. C’est effectivement le début d’une grande transition à l’aube du XXI° siècle, de sujets soumis à citoyens, de spectateurs impassibles à acteurs. La résistance civile pour vaincre l’oppression, l’imposition, la violence de l’indiscutable… De la peur et la résignation à l’action résolue.

Nous avons les diagnostics, le temps d’agir à temps est arrivé. Temps de surmonter l’inertie, de ne plus s’obstiner à vouloir résoudre les défis présents avec des formules valables hier. Il y a, certes, plusieurs solutions disponibles, mais un avenir respectueux des Droits de l’Homme, du partage, de la pleine solidarité… requiert de découvrir des chemins nouveaux vers l’avenir, de dévoiler des réalités encore cachées ou déguisées aujourd’hui, d’inventer le futur pour garantir l’égale dignité de tous les êtres humains.

Jamais plus le silence ! Le moment de la participation sans présence (SMS, Internet…) est arrivé. Savoir pour prévoir, pour prévenir. Savoir en profondeur pour transformer la réalité comme il faut.

De la force à la parole ! Il faudra élever la voix pour éviter qu’on lève les mains, comme d’habitude. Mains tendues pour aider, pour soutenir. Genoux pour se lever, jamais plus pour s’humilier, pour se soumettre."

 34   Malachie | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:49
  Sincèrement la rencontre de notre SEM Faure avec l'armée me fais trop réfléchir sur l'avenir de notre pays

 33   Abladjo | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:43
  Réponse à 32-Messan
 

Des trantenaires dirigent quelle grande entreprise au Togo.
Donne nous une grande entreprise dirigée par un trentenaire.

Que des menteurs.

Revenons à la constitution et après retravaillons la avec tous les togolais

 32   Messan | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:21
  Je ne vois pas l'intérêt de rétablir en l'état une constitution qui fixe le minimum d'âge pour être candidat aux présidentielles à 45 ans. Dans un monde où des trentenaires dirigent de grands pays. Si c est ça la modernité, alors merci, on en veut pas.

 31   TogoReveil | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:19
  Réponse à 31-Togovi
  Tu est imbecile aujourd hui nous sommes unis a jamais during Sud au Nord. Plus de division. Nous allons chasser Faure. Nous devions controller nos languages de vipere

 30   KASSANDA | Mercredi, 14 Février 2018  - 22:9
  Réponse à 19-St Joseph
  Eyadema a gagné la présidentielle de 1998?
Ah bon ? J'étais pas au courant franchement je n'ai plus d'arguments.
Saint Joseph tu es vraiment saint !

 29   EB_Toutmosis3 | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:51
  Réponse à 26-Atalolo
  Ce p’tit Môôssieur de Jacob Zuma a terni l’image qu’a voulu projeter l’ancien président Nelson Mandela d’une Afrique du sud décomplexée et une présidence nègre responsable. C’est un fiasco total et j’espère très profondément que cet abruti de Jacob Zuma répondra devant les juridictions de son pays pour ses nombreux crimes de corruption. En clair, ce type de même que l’actuel président de la Guinée, sont une grande HONTE pour le continent africain. Heureux de savoir qu’il est finalement parti.

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 28   UFO ALLIEN | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:41
  Réponse à 26-Atalolo
  26
Pour la justice, personne n’est infaillible sur terre et au-delà.

DEGNIGBAN

 27   La parole au peuple | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:29
  Ce vieillard est à l'origine du chaos politique togolais depuis 26 ans. Il brûle d'envie d'aller semer encore la pagaille. Dieu merci, il n'y sera pas.

 26   Atalolo | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:23
  Réponse à 25-UFO ALLIEN
  C’est bien d’ apprendre qu’ il a enfin démissionné. Reste à passer le reste de ses jours en prison pour ses multiples crimes. A qui le prochain tour? Vive le Togo.

 25   UFO ALLIEN | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:8
  En effet, Constiturion de 1992 rien de moins, Michael Zouma, South Africa president vient de prendre le large. Il n’est plus président de ce pays. Togolais et Togoland ta victoire est proche. Les choses doivent bouger sur ce continent africain.

DEGNIGBAN

 24   Victor | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:2
  Il vit encore ce Mgr??????

 23   GNAROU | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:54
  Réponse à 19-St Joseph
  Tu m'as coupé la parole !!

Ce monseigneur d'enfer ferait mieux de la boucler !
Ailleurs, lui et ses sbires d'antan seraient passés à la guillotine .


 22   Gb | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:53
  Mr le président Faure,il y a beaucoup de président qui après leur mandat ont laissé le pouvoir,celà ne veulent pas dire que leurs population ne sont derrière eux,mais pour la consolidation et l évolution de la démocratie ils respectent la loi de bonne sens,mr le président il faut avec toi que le Togo et les togolais rentrent dans l histoire.il n y a personne qui perde ou gagne,simplement le Togo qui évolue.Mr l président accepte le retour à constitution de 1992,et accepte de ne plus se présenter en 2020,et tout sera resolu,et en plus soit en même temps un sentinelle pour que plus jamais dans l histoire à venir du Togo que personne ne fasse plus de deux mandats.vive le Togo

 21   Eddy | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:49
  Rendez nous notre constitution de 1992, c'est tout. Pas besoin de perdre du temps au dialogue, pas besoin de depenser sur un eventuel referendum.
Tout le monde est content, Gnass etait d'accord pour cette constitution en 1992. Donc c'etait contre qui? L'usurpateur qui est assis aujourd'hui?
Detrompez vous, les roublades ne marcheront pas.

 20   kassandacrânevide | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:39
  Réponse à 1-KASSANDA
  Kassandacrânevide, c'est le Vatican qui dirige le Togo ? Lis le posting 19 pour ta culture .
nya nu vide !

 19   St Joseph | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:32
  Réponse à 15-EB_Toutmosis3
  Monseigneur, c'est avec cette Constitution de 1992 qu'Eyadema a gagné la présidence en1993 et 1998 !
Vous étiez où ? Le problème des élections au TOGO, est tout simplement la transparence des scrutins ! Que ce soit la Constitution de 1992 ou celle de 1961 de Sylvanus OLYMPIO, cela n'a aucune importance!
Si un président n'est pas bon, on le remplace à la fin de son premier mandat ! Pas la peine qu'il fasse deux mandats (Jimmy Carter et Sarkozy, en savent quelque chose!)
Mais il y a une sacro sainte règle en démocratie : il n'y a pas de rétroactivité pour les lois constitutionnelles ! Donc, qu'on ramène la Constitution de 1992( par référendum ou par le Parlement) , Faure Gnassingbé a le droit de se représenter en 2020 et 2025 !
La seule chose sensée que l'opposition doit faire, c'est de trouver en son sein, un homme ou une femme capable de battre Faure Gnassingbé en 2020 ! Tout le reste est une perte de temps inutile !

 18   togodebout | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:21
  fernando garcia et soumbou ou bousoum je ne sais pas, meme si vous ne respectez pas la soutanne, respectez au moin l'age de la personne. Apres tout nous sommes Togolais et on nous a appris a respecter les aines.

 17   EB_Toutmosis3 | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:6
  Réponse à 15-EB_Toutmosis3
  "...depuis son ordination à Atakpamé" lire plutôt "...depuis son ordination à Lomé..."

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 16   Monseigneur | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:5
  Réponse à 13-Clement Gavi
  On veut bien revenir à cette Constitution de 1992, mais comment, Monseigneur?
Dites-le nous , monseigneur SVP !
Il n'y a que deux voix pour faire revenir une Constitution vielle de 25 ans : le Parlement, ou le Référendum ! Il n'y a pas d'autres voies, même si c'est Dieu qui le demande!

 15   EB_Toutmosis3 | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:3
 

"Pour nous autres, cette Constitution (de 1992) représente en réalité une vraie voie de salut pour un processus démocratique paisible dans notre pays, contrairement à certaine opinion qui estimerait qu'elle serait taillée contre une personne. Ce qui n'est pas vrai, et vouloir en faire un argument de résistance à l'éventualité de retour de ladite constitution, relève du pur dilatoire "

Bonjour,

Il serait très recommandé que le site nous affiche au complet tout le document du prélat au lieu d’en faire seulement un commentaire.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro est le prélat qui a souffert le plus, physiquement comme spirituellement, de la tyrannie de ce régime sanguinaire depuis son ordination à Atakpamé jusqu’à son élection à la tête du HCR. C’est un prélat que j’admire beaucoup. Sa position très claire et très courageuse est significative…en réalité c’est encore une grande victoire pour le souverain peuple togolais dans sa lutte infatigable vers une alternance pacifique au Togo.

Cela fait à ce jour, 3 importantes personnalités et non des moindres de la transition démocratique décapitée par la tyrannie togolaise, qui demandent expressément un retour à cette constitution de 1992. Il s’agit de Me Degli, ancien secrétaire du présidium et ministre de la transition, l’ancien pm Me Joseph Koffigoh et aujourd’hui, l’ancien président du HCR, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.

C’est une aberration et une haute trahison quand les nervis du régime affirment honteusement que la constitution de 92 serait taillée contre une personne. Si tel fut le cas, comment expliquer alors que l’ignare analphabète Gnassingbé EyaDémon lui-même et son parti en ont appelé le peuple à voter massivement cette loi ???? C’est de la mythomanie et le peuple togolais recouvrera sa constitution d’un jour à l’autre, n’en déplaise aux force lugubres et rétrogrades dans ce pays…ce serait exactement comme le retour à l’hymne national. Le peuple togolais est souverain !!!

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 14   Yowouliwa | Mercredi, 14 Février 2018  - 20:0
  Je ne crois pas que ce journal a dit exactement ce mon seigneur a dit, si c'est vrai, moi un apprenti chrétien demande eumblement à Dieu de pardonner un diable fait prêtre pour user de sa maligne habituelle pour déstabiliser le Togo et surtout au miment où tous les togolais prie le bon Dieu d'user de sa sagesse pour nous venir en aide qu'un soit disant monseigneur vient mettre les pieds dans nos plats. Pourquoi les élections de 2020 font problèmes à la constituons de 1992? Faure est son 3e mandat au vu et au su de tout le monde et si c'était cette constitution de 1992 qui était appliquée Faure ne serait pas président en 2018, et si tel est le cas cette constitution est caduque. Nous le vrai peuple Togolais disons au président Faure de ne pas céder à tous ces diablotins qui veulent voir ce beau pays en sang, nous sommes toujours avec lui et demandons à Dieu de l'aider à conduire ce pays à bon port n'en déplaise aux ennemis de la république

 13   Clement Gavi | Mercredi, 14 Février 2018  - 19:37
  Mgr Philippe Kpodzro demande "la réhabilitation de la Constitution de 1992..."

Mgr Kpodzro Philippe est un homme de Dieu, un Évêque qui inspire le respect et la sagesse. Sa voix lors de la conférence nationale souveraine qu'il a présidé sous la dictature d'Eyadéma Gnassingbé, pour les mêmes problèmes qui se posent encore aujourd'hui, raisonne encore dans mon esprit.
Il a absolument raison en demandant la réhabilitation de la Constitution de 1992. Il sait de quoi il parle parce qu'il a été témoin. Il se faisait menacer à l'époque.

Mgr Kpodzro est légitime et crédible dans sa demande. Et le sens de son nom, Kpodzro devrait inspirer ce régime tyrannique. Composé de deux mots, Kpo qui veut dire voire et Dzro qui est comme une supplication. Ainsi Kpodzro peut se traduire par 'regarde enfin'. Dzro peut également se traduire par vouloir, désir. Mais ici il perd ce sens pour prendre un autre sens. C'est comme une personne qui ne serait pas attentive, on lui dit Kpodzro pour lui dire, soit enfin attentive.

 12   Ibrahim Atchadam | Mercredi, 14 Février 2018  - 19:29
  Maitre TIKPI SALIFOU ATCHADAM, le cauchemar de Faure et de son regime sera present.....hahahahah

 11   Waroaser | Mercredi, 14 Février 2018  - 19:22
  Le Vatican togolais vient de parler.Faure,commence par faire tes valises.Piammmm

 10   Atalolo | Mercredi, 14 Février 2018  - 19:11
  Une sortie qui appelle Faure Gnassingbé à faire sa valise sans soucis de blessure avant même la fin de son mandat. Ils n’ auront que leurs yeux à pleurer. Ils se sont moqués de nous pendant des décennies. Ils continuent malgré tout de le faire ici présent. Mais, que le peuple togolais sache que: « tous les jours pour le voleur et un seul jour pour le propriétaire de la maison ». Lentement mais sûrement, le jour de leve pour un Togo nouveau. Un Togo pour nous tous. Vive le Togo.

 9   tpmp | Mercredi, 14 Février 2018  - 19:9
  Au lieu de mon seigneur kpodjro ,moi je vais t'appeler le disciple de l'opposition Togolaise.ce vieillard au béret rouge ,n'avait pas agît comme un vrais hommes de dieu. Je vous jure que ci se Mr avait bien dirigé la conférence nationale souveraine au Togo dans les années 90 comme le mon seigneur Isidore de souza ,pour cas des béninois ,le Togo ne serais pas dans ses problèmes politiques aujourd'hui. Lui-même il n'apas honte de voir les Togolais encore pour des assises , avc les gaspillages en temps , et en argent ? Au lieu de faire des économies de ses fonds ? Ses vraiment dommage,pource petit pays.

 8   Togolais | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:29
  Ki a demandé son avis même ?

 7   Séssé | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:28
  de n'importe quoi...encore ce Monsieur...Heureusement que Dieu n'est pas religieux.Il est neutre et voit du coté de la vérité.Si ce minable d’évêque n'a rien à dire, il était plus sage pour lui de se taire kpooooooo...

 6   Abass Kaboua | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:26
  Réponse à 1-KASSANDA
  On saura la majorité pour ce retour par le référendum,
point barre

 5   Abladjo | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:23
 

Va le leur dire mon cher prélat.

Le Togo a fait mauvaise fortune quand le cours de la vie de ses enfants a rencontré le chemin d'un voyou sans foi ni loi.

La confiscation du pouvoir du peuple et des fraudes suivies de massacre sont l'appanage d'un gangsterisme d'Etat qui doit prendre fin urgemment.

L'usurpateur doit partir. Et on a qu'une chause a faire c'est négocier son armistice et les condition de son départ. Sinon plus d'armistice et il tombera un jour pour finir ou tous les tortionnaires de leur peuple finissent.

Le dialogue est dans leur interet que vos prieres les rendent clairvoyant. Car tous comme ils sont (une dizaine en tout et pour tout de va t en guerre, la vrai justice risque de passer sur eux.)




 4   Soumbou | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:22
  Kpodjro est à la retraite et atteint de sénilité. Il parle en son nom propre et non au nom de la Conference Épiscopale du Togo ( CET). C'est un revanchard. Il n'a pas oublié le bain de soleil que les éléments incontrôlés d'Eyadema lui ont fait subir en 1993. Kpodjro nous a habitué à cet écart de language en citant l'expression guerrière de Robespierre de la Révoluton française à l'ouverture de la Conference Nationale. Il a fuit en traversant nuitamment sans sa soutane vers le Bénin lors de l'attaque de la primature et n'est revenu que dans la valise de Mgr De Souza, l'exemplaire président de la Conference nationale du Bénin. Un bon exemple que le haineux Kodjro refusait obstinément de suivre. A la Conference, il ne cessait jamais de demander à Degli ou à JPF "si les décisions à prendre arrangeaient l'opposition", afin qu'il puisse les imposer en tant que président.

 3   Eric | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:22
  Pourquoi toi tu demandes la réhabilitation de C92 ? Juste parceque le fameux messy Tikpi Atchadam a dit cela ?
On finira par limiter tout dans cette C92 même jusqu’au foyer de nos maman serait à 2 mandats non-renouvelable en aucun cas.

 2   fernando garcia | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:19
  C'est ce FAUX archeveque qui a tue tous les espoirs du Togo avant, pendant et après la fameuse conference nationale "SOUTERRAINE". Quand un home d'eglise prend parti dans un conflit, il enterre son image pour toujours. Personne ne respect cet homme d'Atakpame car tout ce qui sort de sa bouche n'est que de la poussiere.

 1   KASSANDA | Mercredi, 14 Février 2018  - 18:13
  Bon bah tout le monde est pour le retour à la constitution de 1992 on attend quoi alors ?
Que ceux qui ne sont pas d'accord laissent la place à ceux qui sont la majorité et qui sont d'avis pour revenir à la C92.

La messe est dite le Vatican vient de parler !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com