Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:35:15 AM Lundi, 19 Février 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo L'ASVITTO d'accord pour la participation des FAT au dialogue mais...


politique

iciLome | | 9 Commentaires |Imprimer Lu : 2084 fois



L’Association des victimes de torture au Togo (ASVITTO) fait partie de ceux qui soutiennent l'idée que l'armée prenne part au dialogue qui s’ouvre demain jeudi à l’hôtel 2 Février à Lomé.

L'ASVITTO a réagi suite aux appels de certaines personnalités politiques qui voudraient que les Forces armées togolaises (FAT) prennent part aux travaux du dialogue. Car, précisent-elles, qu’on le veuille ou non, elles sont le pilier du régime cinquantenaire.

Selon Kao Atcholi, président de cette association de défense des droits de l'Homme, «Il est important que le haut commandement militaire soit présent à ce dialogue ». Néanmoins, nuance-t-il, son rôle consistera à suivre seulement « les débats en tant qu’observateur ».

« …faire de l’armée un témoin et non un participant aux discussions serait salutaire », ajoute-t-il.

Le président du Nouvel engagement togolais (NET), Jerry Taama, un ancien officier, est contre toute participation de ses anciens frères d'armes aux pourparlers.

A.H.



Autres titres

Togo jean pierre fabre: "l’histoire politique récente de ce pays est celle de dialogues avortés" 
Togo dialogue "lomé 2018": trouver un accord "exécutable" 
Togo les principes directeurs du dialogue politique 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 9   JJK | Mercredi, 14 Février 2018  - 21:47
  les militaires au dialogue pour faire quoi?

 8   malconX | Mercredi, 14 Février 2018  - 15:58
  Au togo larme doit etre apolitique et que les militaires et chefs militaires comprennent cela tres bien.
ce dialogue na pas besion de la presence de l'armee paerce que desormais ca sera une armee republicaine soumise a l'autorite hierarchique.
cette epoque de faire toujours recours a la l'armee dans le debat politique est finie.
Ces soldats connaissent bien leur role donc ils n'ont qu'a se conformer a cela.
Ce dialogue n'est pas une assise nationale pour que tout le monde soit invite.

 7   Sadick | Mercredi, 14 Février 2018  - 14:1
  ESCUSEZ MOI MR LE PRESIDENT DE l'ASVITTO,JE COMPRENDS VOTRE PASSE DE MILITAIRE OU DE GENDARME .IL FAUT ENTERRER L'HERITAGE DU FEU EYADEMA QUI NOUS A HABITUE AVEC L'OMNIPRESENCE DE L'ARMEE PARTOUT AU TOGO.IL FAUT QUE NOUS SACHONS QUE CE QUE NOUS AVONS VECU DEPUIS PLUS DE CINQUANTE ANS ETAIT ANORMAL.MAINTENANT IL FAUT QUE NOTRE PEUPLE RENTRE DANS LA COUR DES NATIONS AVEC DES INSTITUTIONS FORTES ET NON DES HOMMES FORTS.QU' ARRIVERA T IL SI APRES LE DEPART DE FAURE DEMAIN QUE LA TRANSITION OU QUE LE NOUVEAU REGIME N' ARRIVE PAS A ASSOIR UNE VRAIE DEMOCRATIE AVEC LA SEPARATION DES POUVOIRS ? AH ON NOUS DIRA VOILA CELA NE MARCHE PAS DONC IL FAUT UN HOMME COMME CE FUT LE CAS D'ETINNE EYADEMA C'EST A DIRE QUELQU'UN DE L'ARMEE .LA JE VOUS ASSURE QUAND L'ARMEE REVIENDRA AU POUVOIR NOUS DEVONS DIRE A DIEU A LA VRAIE DEMOCRATIE.POUR MOI L'ARMEE DOIT RESTER DANS LES CASERNES ET ELLE RECEVRA DES INSTRUCTIONS DE L'EXECUTIF QUI SERA MIS EN PLACE SOUS LA SURVEILLANCE DU LEGISLATEUR ET DE LA JUSTICE.

 6   Nuzizi | Mercredi, 14 Février 2018  - 12:0
  Pourquoi les togolais aiment tant les dilatoires?
Au lieu de penser à ce que les uns et les autres peuvent arrêter lors de ce dialogue, nos soi disant "intellectuels", "leaders d'opinion" ou encore des qualificatifs plus pompeux d'analystes ou politologues nous ramènent des sujets aussi saugrenus comme la participation de l'armée au dialogue.
Après avoir essayé de rallier l'armée en vain aux revendications, on veut l'associer au dialogue que la dite armée n'a point sollicité.
Togolais, ouvrons les yeux.
Armée, armée ,armée .....passons.
Gardez votre énergie pour marcher et revendiquer davantage.

 5   Clement Gavi | Mercredi, 14 Février 2018  - 10:55
  « …faire de l’armée un témoin et non un participant aux discussions serait salutaire »

L'armée au Togo est constitutive du régime. Le Togo est une dictature militaire. Aussi, lorsque le régime UNIR-RPT est autour de la table, l'armée y est.

Il faut se souvenir qu'en 2005, à la mort du dictateur Eyadéma Gnassingbé, ce qui a déclenché l'assassinat collectif de plus de cinq cents personnes, c'est bien cette cérémonie où les militaires, en présence de Kpatcha Gnassingbé avaient adoubé Faure Gnassingbé, le reconnaissant comme chef de l'état.

La résidence du dictateur Eyadéma Gnassingbé se situait au camp RIT. Les Kpatcha, Toyi, Nono, Didier, Serge Gnassingbé (avec ceci que Serge Gnassingbé va être assassiné par balle par son grand frère Ernest Gnassingbé), etc sont nés et grandi au camp militaire RIT. Ernest Gnassingbé était un militaire, Rock Gnassingbé est un militaire, il était le chef du régiment motorisé. Je cite ici les demi frères (grands et petits) de Faure Gnassingbé.

Le régime au Togo et l'armée sont étroitement liés.

Exigeons le départ de Faure Gnassingbé et pardonnons les crimes de ce régime.

 4   Atalolo | Mercredi, 14 Février 2018  - 10:46
  Pourquoi? On a déjà des témoins oculaires pour ce dialogue. La place de l’ armée c’ est dans les casernes. Si elle est menacée là-bas, alors là on en parlera. Puisqu’ elle n’ est pas menacée, qu’ elle reste là-bas. Assez des inutilités ! Vive le Togo.

 3   LA PAIX | Mercredi, 14 Février 2018  - 10:40
  A quoi voulez vous jouer dans ce pays ? Quel destin réservez vous pour votre pays vous les opposants ?

Vous agitez le peuple dans tous les sens , vous cassez vous brulez,vous semez la terreur jusqu'à assassiner des militaires en faction trouvez vous cela normal ? Vous prétendez liberez un peuple que vous trimballez sans vergogne dans les rues pour vos propres objectifs personnels. Vous spoliez la diaspora de ses maigres sous sans aucune retenue et vous dites "libérer le peuple togolais".

Vos marches inutiles ont mis l'économie du pays à terre.A ce dialogue rien ne vous sera concédé .ABSOLUMENT RIEN !!! vous avez fait trop de mal à ce petit pays pour espérer obtenir quoi que ce sois.Nous allons vous apprendre à vous tenir tranquille et vous allez rentrer dans le rang.Les prisonniers resteront dans leurs geôles car ils sont à la place qu'ils méritent.

Les imbéciles qui errent dans les rues et qui ne savent pas qu'il faut se battre pour vivre vous suivent car ils sont aussi tarés que vous les leaders.Les marches ne donnent pas à manger.Il faut travailler pour sa.

UNIR NE CONCEDERA RIEN sinon ce serait dire oui à la violence ,ce serait dire oui aux casses ce serait dire oui Faure est faible.Nous voulons la paix donc nous devons ramener les opposants à la raison.

AUCUN prisonnier ne sera libéré. Faure ne partira pas.Faure se représentera en 2020 car le peuple veut le voir lui et personne d'autre.

Nous aimons Faure au Togo et nous voyons en lui un leader.Nous voyons en lui un grand Homme.Je n'ai aucune envie de voir Faure se faire battre par un sale djihadiste et terroriste nommé tikpi qui n'est rien d'autre qu'une sale vermine , une racaille.Faure pourra rester même indéfiniment que sa ne poserait aucun problème au peuple togolais.

Vivement ce dialogue pour montrer à ces terroristes de quel bois on se chauffe.

 2   Diaz Tokoin | Mercredi, 14 Février 2018  - 10:31
  Réponse à 1-Pyabalo
  Pyabalo merci...l'armée est déjà représenté par le ministre de la défense, le chef suprême des armées, le ministre tout puissant de toutes les force de sécurité...Faure qui décide de qui doit être tuer, qui doit être éclater jusqu'au sang, qui doit être embastiller, qui doit être pousser à l'exil, qui doit être traquer, qui doit porter le chapeau de l'âne parfait coupable de leurs propres forfaitures et des basses besognes du RPT/UNIR...bref le seul responsable c'est Faure l'ECHEC national à qui on impute les plus de 100 morts depuis le 19 Août 2017...

Il suffit que Faure notre calamité soit présent pour que l'armée soit representer...toute fois le RPT/UNIR est libre de composer sa propre délégation vu le nombre de militaires qui sont dans gouvernement...l'armée a toujours été presente au sein de ce partie RPT/UNIR et au sein de ce gouvernement depuis 50 ans...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 1   Pyabalo | Mercredi, 14 Février 2018  - 10:16
  Il n'y a pas que l'armée qui devait prendre part à ce dialogue. Il devrait y avoir aussi toutes les forces extérieures qui soutiennent ce régime à savoir :
- La France,
- Israel,
- Le Maroc,
- L'inde,
- Les USA,
- L'union Africaine,
- L'Union Européenne,
- L'ONU,
- La CEDEAO,
- L'UEMOA,
- La BCEAO,
- La BAD,
- La BOAD,
- Bolloré et toutes les entreprises bancaires, non bancaires, de télécommunication, commerciales et extractives dans le pays ,
- Le FMI,
- La Banque Mondiale,
- La Francophonie,
- Les ambassadeurs de France, Allemagne, USA.
Bref, toutes les parties prenantes à la crise togolaise depuis 1963.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com