2:11:24 AM Mardi, 19 Février 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo DIASTOGH : Rapport de la Conférence de Presse du 10 Fevrier 2018 à Accra- Ghana


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 5134 fois

ORGANISE PAR LA DIASPORA TOGO-GHANA. (DIASTOGH)


Sous l'égide de la Diaspora togolaise au Ghana( Diastogh), en collaboration avec la coalition des différents mouvements politiques accrédités au Ghana, a eu lieu à Accra une conférence de presse ce 10 Février 2018. De 15h30 à 17h GMT, cette conférence tenue sous une forte couverture médiatique a visé essentiellement l'apport de lumière sur la situation sociopolitique qui prévaut au Togo, l'ambiance et l'attente de la coalition de l'opposition à l'aurore des dialogues qui se préparent pour le 15 Février 2018. A cet objectif s'ajoute la question des sources de motivation des leaders ghanéens pour la cause togolaise à l'instar de l'honorable Bernard Mornah.

Après les mots de bienvenue de la part du président de la Diastogh par intérim, il a présenté à toute l'assistance les honorables orateurs notamment Mr Nicodème Ayao HABIA, président du "Parti des Démocrates" au Togo, membre du groupe des six et des 14 partis politiques de la Coalition au Togo; puis Mr Bernard Mornah, président du parti PNC au Ghana et président de "Ghana-Togo Solidarity movement".
Il a ensuite présenté les principaux objectifs de la conférence de presse tel que mentionnés plus haut et la nécessité d'une bonne communication sur la lutte togolaise. Chacun des honorables a ensuite fait un discours:

- L'honorable Habia Nicodème a présenté la situation sociopolitique du Togo, l'avantage et la nécessité de travailler en coalition et la vision positive portée sur le dialogue du 15 février 2018. Il souligne l'espoir de la Coalition au sujet de la libération des détenus avant le dialogue. " la réussite du dialogue ne dépendra que du régime RPT-UNIR qui doit accepter l'installation de la démocratie au Togo." souligna-t-il avant d'ajouter que la lutte ne cessera pas jusqu'à l'obtention du résultat final qu'attend le peuple togolais. S'il arrivait que le plan A se vouait à l'échec, les plans B, C... se suivront car la lutte populaire est invincible.

-L'honorable Bernard Mornah, au début de son discours, a souligné que c'est sa première fois de rencontrer un leader de parti politique togolais; pour ainsi dire qu'il travaille de lui même pour la libération des peuples et non sous une manipulation quelconque. Il précise que dans toute la sous-région, le Togo reste le seul pays où la dictature continue par sévir, ce qui ne permet en aucun cas un développement. Le Ghana est profondément concerné par cette crise togolaise à cause des liens historiques et familiaux qui lient les peuples de part et d'autres des frontieres Togo-Ghana. Il affirme qu'aussi longtemps que le peuple togolais va vivre sous l'oppression dictatoriale sur leur territoire, les togolais ne vont jamais cesser de franchir les frontières de façon exagérée pour la recherche du bien-être . Il ironise que le Ghana est un pays lié au Togo à tel point qu'on retrouve des personnes ayant leur lit au Togo et leur cuisine au Ghana et vice-versa. L'immigration est donc très facile et échappe au contrôle des services compétents. Pour l'intégrité du Ghana et un bon développement sous régional, Il invite à cet effet tous les peuples africains et du monde entier à soutenir le peuple togolais dans sa lutte. Il invite également le président ghanéen Nana Akuffo Addoh et le gouvernement ghanéen a faire la juste médiation, et à suivre le pas du président Nigérian Mohammadu Buhari, pour dire la vérité à Faure Gnassingbé de créer des conditions pour une alternance politique pacifique et démocratique au Togo.

La Conférence de Presse est terminée avec les questions des individus et des tête-à-tête avec les journalistes en vue d'une meilleure compréhension de la situation sociopolitique au Togo, les points de vue sur le prochain dialogue et l'importance du soutient du peuple ghanéen et du monde entier.

Ce fut une satisfaction totale des participants qui espèrent que les doléances soulevées lors de la séance tomberont de façon audible dans les oreilles concernés pour la libération du peuple togolais.

Fait à Accra le 10 Février 2018

Secrétariat de la Diaspora togolaise au Ghana

Signé. Mr Kodjo kpognon ( président de la diaspora Togo-Ghana)





Autres titres

Togo - Une forte pollution anthropique dans le canal lagunaire de Lomé
Togo - Agriculture : Un nouveau fonds de FIDA pour accompagner les producteurs ruraux
Togo - La communauté salésienne pleure le Père César Fernandez
Togo - Lancement officiel de la campagne « Aux Filles l’Égalité » de Plan International...
Togo - Lettre pour la mobilisation du peuple togolais
Togo - Interview de Komi KOUVON, Enseignant-Chercheur à l’UL : « On ne peut espérer sur...
Togo - Prolifération des produits avariés sur le marché : La LCT interpelle le gouverne...
Togo - Des mouvements anti-FCFA appellent à une manifestation devant l'Ambassade de Fra...
Plus de nouvelles




RECOMMANDÉS
1.  Togo - Mal inexpliqué chez des collégiennes à Sokodé: honteuse récupération politique par le...

2.  Togo - L’essentiel de ce lundi 18 février 2019 sur iciLome.com

3.  Togo - Antoine Folly : « La différence entre le régime et la C14, c’est que la C14 essaie de...

4.  Togo - Diplomatie : Faure Gnassingbé invité au « Sommet Russie-Afrique » en Russie

5.  Togo - Revue de presse du lundi 18 février 2019



Restez connectés sur iciLome


HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média