Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:04:36 PM Dimanche, 15 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Interview CRD-MK du 12 Janvier 2018 à iciLome – Leader à l'écoute


politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 7489 fois


Le dialogue inter-togolais se tiendra dans les prochains jours.
Selon vous, quelle doit être la priorité des priorités sur la liste des sujets qui vous tiennent à cœur ?

Le Collectif de résurgence de la diaspora (CRD) Togo et le Mouvement KEKELI (MK) tiennent à exprimer leur gratitude à l'équipe d'icilome.com pour l'initiative du présent débat. Avant toute chose, le CRD-TOGO et le MK (CRD-MK) souhaitent une Radieuse année 2018 à toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier avec leurs vœux d'Amour, de Lumière, de Paix, de Joie et d'Accomplissement plénier à tous égards.

Depuis le 06 novembre 2017 que le dialogue inter-togolais est annoncé, force est de reconnaître qu'il peine à s'ouvrir alors que la rupture de confiance et la fracture sociale sont très accentuées dans le pays et que les défis à relever sont multiples et urgents.

Dans ce contexte, les mesures visant le retour de la confiance et l'apaisement dans le pays semblent, du point de vue du CRD-MK, la priorité des priorités dont doivent convenir ensemble toutes les parties prenantes au dialogue annoncé.

Le Gouvernement doit pouvoir courageusement procéder à la libération sans conditions de tous ceux qui sont encore détenus dans le cadre des mouvements de revendications déclenchés depuis le 19 août 2017. Nous pensons notamment aux membres du M
ouvement citoyen Nubueke et ceux du Parti national panafricain (PNP) encore privés de liberté.

Il importe également que le dialogue s’élabore, s’ouvre et se conclue dans un esprit hautement patriotique au-delà de toutes considérations partisanes.

Le CRD-MK invite toutes les parties prenantes à ce dialogue à ne pas sous-estimer les aspirations profondes du Peuple togolais au vivre ensemble harmonieux et au mieux-être quotidien.

Une révolte populaire et une revendication politique sont à nuancer. Si la seconde peut être le fait d’un regroupement politique, le premier n’est rien d’autre que l’expression de l’exaspération du peuple face aux dysfonctionnements multiples dans la gestion des affaires publiques.

Nous sommes convaincus au CRD-MK que le Togo est secoué par une grande révolte populaire pour le moment encadré par les forces politiques de l’opposition érigées en véritable filet protecteur dont se couvre le pouvoir en place. Mais pour combien de temps encore ?

Le radicalisme sur fond de calculs politiciens, la diversion, la politique de l’autruche, forme puérile de reprise en main, prônée par d'aucuns risque d’entraîner une implosion sociale doublée d’une insurrection populaire aux conséquences désastreuses.

Au regard des considérations qui précèdent, le CRD-MK estime que le dialogue annoncé doit impérativement être le rendez-vous des Bâtisseurs. Il doit se dérouler sous médiation internationale impartiale et doit devoir arrimer les choix à opérer à la saison cosmique actuelle de l'Humanité et de Gaïa, notre planète Terre-Mère.

Si les discussions se passent bien, que pourriez-vous prédire à la suite ?

La déclinaison actuelle des événements sauf sursaut patriotique ne présage pas de négociations républicaines en perspective tant les extrémistes de tous bords semblent arc-boutés sur des agendas intenables et non conciliables avec l'intérêt supérieur de la Nation togolaise.

De tout cœur, le CRD-MK souhaite un véritable sursaut patriotique à tous les niveaux en vue de l'ouverture rapide d'un véritable dialogue républicain à même d'apporter des réponses conséquentes aux légitimes revendications du Souverain Peuple togolais. À ce titre, il n'est pas de trop de privilégier l'option d'une procédure d'urgence pour l'opérationnalisation des décisions du dialogue vu l'ampleur de la crise et les risques d'implosion sociale dont il ne faut se méprendre. Il faut absolument éviter le passage en force par voie référendaire pour opérer les réformes constitutionnelles ainsi que l’envisage le Pouvoir de Lomé à la lumière de l’adresse à la Nation du 03 janvier 2018 du Président de la République.

Dans le contexte sociopolitique actuel du Togo, la mise en place d'un gouvernement de mission intégrant toutes les forces du pays avec une feuille de route bien définie s'avère indiquée.
Pour mémoire, les propositions contenues dans l'interview du 17 octobre 2017 de M. Sylvestre Apedo, vice-président du Conseil d'administration du CRD-TOGO, à la radio togolaise PYRAMID FM gardent toutes leurs pertinences. La plupart de ces éléments sont d’ailleurs contenus dans le point III de l’Accord politique global du 20 août 2006 à savoir, la poursuite des réformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires à la consolidation de la démocratie, de l’État de droit et de la bonne gouvernance :
1- La démission rapide du gouvernement annoncée par Faure Gnassingbé lui-même dans une adresse à la Nation pour répondre aux préoccupations légitimes du Souverain Peuple togolais
1- La formation d’un gouvernement de mission pour un retour de la confiance et la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles
2- Le retour du projet de loi portant réformes constitutionnelles à l’Assemblée Nationale avec intégration des amendements de l'opposition parlementaire
3- La rencontre inclusive sur la réforme des institutions. Celle-ci devra déboucher sur une nouvelle Cour Constitutionnelle, une nouvelle HAAC, la mise en place d’une CENI purement technique, un accord sur l’audit du fichier électoral, le découpage électoral et le cadre électoral.
4- La libération de tous les détenus politiques et une véritable politique de réparation et de justice aux victimes de violence dans un souci d'authentique réconciliation nationale
5- La certification des élections à venir par une instance internationale acceptée par toutes les parties.

S'il faut citer une chose que vous souhaitez voir être accomplie d'ici la fin de ce dialogue ce serait quoi ?

Le CRD-MK souhaite après plus de deux mois de consultations que s'ouvre enfin courageusement le dialogue tant annoncé dans une perspective de refondation de la République.

Le temps presse et joue contre les principaux protagonistes de la crise qui risquent à terme de faire les frais d'un excès de calcul politicien.

Par ailleurs, au regard du contexte géopolitique et géoéconomique mondial actuel, le CRD-MK souhaite vivement la mise en place d'un Conseil Stratégique de la République (CSR) devant accompagner l'action gouvernementale. Ce Conseil doit rassembler quelques meilleures expertises du Togo et de sa diaspora, et devra se pencher sérieusement sur le plan stratégique de refondation du Togo à même d'en faire un pôle de rayonnement régional et continental sur les plans politique, économique, scientifique, culturel, philosophique et spirituel.

Pour terminer, le CRD-MK tient à réitérer sa compassion à toutes les victimes des douloureux événements survenus dans notre pays depuis le 19 août 2017. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés et traumatisés de tous ordres. Il adresse ses Lumineuses Pensées à tous les réfugiés où qu'ils se trouvent et exhorte les autorités à prendre toutes les dispositions rassurantes pour faciliter le retour au bercail de ceux qui le souhaitent.

Plaise à Dieu que l'Amour triomphe du non Amour pour plus de Justice sociale, de Paix, de Prospérité partagée pour tous, de vérité des comptes publics et des urnes au Togo !

Dr Edem Atsou Kwasi
Président du Conseil d'administration du CRD-TOGO




Autres titres

Togo entretien exclusif du chef de file de l’opposition - j-p fabre :« le lobbying forcené et « le vibrionnisme » diplomatique de faure» ne peuvent rien face au « peuple résolu, mobilisé et vigilant » 
Togo entretien exclusif du chef de file de l’opposition - j-p fabre :« le lobbying forcené et « le vibrionnisme » diplomatique de faure» ne peuvent rien face au « peuple résolu, mobilisé et vigilant » 
Togo evala 2018 : quand les arènes se transforment en terrain politique 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com