Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:27:01 AM Mardi, 23 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économie, social et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 308 fois



Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires au nouveau modèle de développement, au paysage politique en ce début 2018, au rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) relatif à la situation générale du pays, à la commémoration du nouvel an amazigh et à l'exploitation sexuelle des enfants.

+La Vie Eco+ revient sur le nouveau modèle de développement. Le journal souligne l’importance majeure de lancer un véritable débat préliminaire pour expliquer à tous les Marocains la portée et les conséquences d’un tel chantier.

Il ne s’agit pas seulement de leur expliquer ce qui va être fait mais ce qu’ils vont devoir faire eux-mêmes parce que le modèle de développement ne se réduit pas uniquement à « une construction scientifique échafaudée par des équipes d’experts », relève-t-il, estimant que le meilleur modèle de développement « ne peut pas fonctionner pleinement et de manière durable s’il n’est pas approprié par ceux qui le dessinent et ceux qui sont censés le porter plus tard ».


Il faudra aussi expliquer aux Marocains que le modèle de développement suppose des choix doctrinaux profonds et très lourds de conséquences car ils vont façonner la société marocaine à tous les niveaux et dessineront le Maroc pour les générations suivantes, ajoute-t-il.

+Maroc hebdo+ revient sur la situation politique en ce début 2018. L’hebdomadaire estime que l’on vit aujourd’hui non pas une crise, comme en 2017, mais « une carence institutionnelle » qui porte atteinte à l’autorité du chef du gouvernement, puisque cela fait 80 jours que son cabinet est incomplet.

El Othmani est également affaibli par un autre fait, à savoir la division de son parti après le 10ème congrès des 9 et 10 décembre 2017, ce qui risque de diminuer sa capacité de direction et d’arbitrage au sein même de son cabinet, souligne-t-il, faisant savoir que le challenge d’El Othmani c’est d' « arriver à capitaliser une capacité d’incarnation réformatrice à la tête de l’exécutif ».

+Finance news hebdo+ estime que les interrogations se multiplient de plus en plus sur la capacité de l’exécutif à mener à bien les différents chantiers structurants devant permettre une accélération du processus de modernisation de l’économie nationale.

Des questions légitimes, quand on sait justement que jusqu’à présent le gouvernement n’est pas encore arrivé à définir une vision claire, cohérente et efficace dans la gestion des affaires du pays, estime la publication, appelant le gouvernement à « être dans l’action plus que dans la réaction ».

+Assabah+ aborde le rapport du CESE sur la situation générale du pays. Le quotidien estime que les « chiffres honteux » énoncés par le CESE sur la situation générale du pays montrent que les Marocains qui étaient persuadés, depuis plus de sept décennies, de l’obligation historique de s’affranchir de la colonisation sont eux-mêmes incapables aujourd’hui de traduire cette « indépendance » en une réalité concrète, soulignant la nécessité de s’attarder sur cette problématique et de "se permettre, ici et maintenant, de poser deux questions lancinantes : qui sommes-nous ? Où l’on s’en va ?".

Il souligne l’importance majeure de procéder à une évaluation effective des modes de gestion du gouvernement, appelant à déterminer les responsabilités, vérifier les résultats et demander des comptes.

+Bayane Alyaoum+ revient sur la commémoration du nouvel an amazigh 2968. Aborder aujourd’hui l’amazigh doit tenir compte des acquis scientifiques et institutionnels obtenus jusqu’à ce jour, mais également des problèmes et des lacunes et de la nécessité d’achever les chantiers et les programmes, souligne le journal.

La fin d’année amazighe se rapporte essentiellement à la terre, à l’identité et à la conscience et dénote un enracinement historique de l’homme amazigh dans l’Afrique du Nord, explique-t-il.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ s’attarde sur l’exploitation sexuelle des enfants. Ce phénomène se répand en grand partie dans les régions précaires et chez les personnes pauvres, à cause de l’ignorance, de l’indigence, du décrochage scolaire et d’autres facteurs qui facilitent l’exploitation sexuelle des enfants, indique le journal, soulignant l’obligation pour les autorités de faire preuve de plus de fermeté et de rigueur afin d’enrayer ce phénomène et neutraliser les réseaux impliqués.

La publication souligne l’impératif de mettre en application la loi et les conventions internationales, de prendre les mesures qui s’imposent pour une surveillance durable et de mettre en place des programmes de sensibilisation afin d’extirper ce phénomène.

Au registre sportif, +Al Ahdath Al Maghribia+ que le CHAN qui, se tient du 13 janvier au 4 février dans quatre villes du royaume. Casablanca, Tanger, Marrakech et Agadir représente un test grandeur nature pour le Maroc qui espère décrocher l’organisation de la Coupe du Monde 2026.

La cérémonie d’ouverture de ce Championnat d’Afrique des joueurs locaux se déroule ce samedi au complexe Mohammed V de Casablanca. Le quotidien nous informe que cette dernière ne durera qu’une quinzaine de minutes pour laisser place à la rencontre qui doit opposer les Lions de Jamal Selami à la sélection mauritanienne.

L'idée du CHAN est née en septembre 2007 à Johannesburg en Afrique du Sud au cours d'une réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football. Objectif: créer une belle vitrine pour les footballeurs des championnats africains et donner aux joueurs locaux une chance de s'exprimer au niveau international, rappelle la publication.

Depuis 2014 et la 3e édition en Afrique du Sud, ce tournoi bénéficie de la reconnaissance de la Fifa qui l’a intégré parmi les compétitions prises en compte dans l’établissement de son classement.



Autres titres

Maroc le nouveau régime de change fait les choux gras des hebdomadaires et quotidiens marocains 
Maroc politique, économie et sécurité au menu des quotidiens marocains 
Maroc economie, santé et sport meublent la une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com