Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:27:05 AM Mardi, 23 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La LTDE s’insurge contre le gouvernement et des chefs d’établissements scolaires qui obligent des élèves à participer à la marche d’UNIR


politique

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer Lu : 3542 fois



Il revient sans cesse que dans certaines localités, les représentants du pouvoir et des chefs d’établissements scolaires exercent des menaces sur des élèves qu’ils obligent à aller à la marche organisée par le parti au pouvoir. La Ligue togolaise des élèves et des étudiants (LTDE) s’insurge contre la méthode et interpelle le gouvernement. Lire le communiqué !

Communiqué

Il nous revient depuis ce jeudi 11 janvier 2018 que le gouvernement, sur fonds de menaces et d'intimidations contraint, par l'intermédiaire des chefs d'établissements les élèves et étudiants à prendre part à une marche de soutien à Monsieur Faure GNASSINGBE le samedi 13 janvier 2018.

Ces machinations du gouvernement et des chefs d'établissements (censeurs, proviseurs et directeurs), rappelons-le, violent les droits et libertés fondamentaux des élèves et étudiants garantis par notre Constitution, les lois de la République et les instruments internationaux relatifs aux libertés de réunion, d'association et de manifestation.

La Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) dénonce et condamne donc rigoureusement cette attitude anti-constitutionnelle et moyenâgeuse du gouvernement qui, visiblement veut opérer un retour aux anciennes et vieilles pratiques consistant à obliger les élèves et étudiants à danser, chanter et louer le Chef de l'État chaque 13 janvier (date d'assassinat du Premier Président Togolais, Sylvanus Olympio).

Pour ne donc pas laisser croire davantage que le Togo est un État voyou, irrespectueux des droits et libertés des apprenants et des citoyens, la LTDE demande expressément au gouvernement de cesser ces pratiques qui, d'une part remuent le couteau dans les plaies en voie de cicatrisation, d'autre part portent gravement atteinte aux droits et libertés fondamentaux des élèves et des étudiants.

Par ailleurs, la LTDE demande au gouvernement de prendre des mesures concrètes pour garantir aux enfants des parents pauvres le droit à l'éducation, d'organiser instamment les assises nationales de l'éducation, de satisfaire dans les plus brefs délais les revendications des enseignants en vue d'une reprise normale des cours, d'augmenter les tranches des étudiants, de satisfaire les légitimes revendications des élèves et étudiants et de trouver des solutions idoines aux problèmes qui minent le secteur éducatif Togolais s'il veut véritablement qu'un jour les élèves et étudiants soutiennent le Chef de l'État, seul responsable de tous les malheurs qui frappent les apprenants et leurs parents.

*EN AUCUN CAS, NUL NE PEUT CONTRAINDRE LES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS À PARTICIPER À UNE MARCHE FASCITE*

Fait à Lomé, le 12 janvier 2018
Le Président National,
Foly SATCHIVI




Autres titres

Togo la voix du peuple du 22 janvier 2018 
Togo rejadd dénonce la chasse aux militants du pnp à kara 
Togo les togolaises debout contre le règne de l’imposture, du cynisme et du crime : historique claque des femmes à faure gnassingbé le 20 janvier 2018 ! 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 11   Sogoyou | Dimanche, 14 Janvier 2018  - 16:27
  Méditons cette pensée de Norbert ZONGO

*« Il y a un mensonge, le vrai : Quand un homme applaudit sans comprendre ; Quand un homme ferme les yeux pour ignorer la vérité ; Quand un intellectuel troque sa conscience et son âme pour des biens matériels ; Quand par peur de la mort ou simplement de certain désavantages, un homme sourit au malfaiteur, au tyran et au voleur ; Quand un peuple refuse de se battre, de se responsabiliser parmi les autres ; Et quand un dirigeant agit comme s’il avait inventé son pays, quand il ruse avec les lois. Ce mensonge tue les hommes et les nations .. »*
Norbert zongo

 10   Eddy | Dimanche, 14 Janvier 2018  - 0:9
  Ecoutez c'est pas nouveau. Quand nous on faisait les etablissements publics, on rentre dans les classes et on choisit qui on veut. On ne demande pas ton avis.

 9   Atalolo | Samedi, 13 Janvier 2018  - 22:35
  Un gouvernement bandit dirigé par un certain bandit Aklassou/Klassou. Que peut-on esperer de ces voyous? Rien. Vive le Togo.

 8   JE VOIS | Samedi, 13 Janvier 2018  - 22:22
  on peut nous donner les noms des établissements à titre d'exemples Bande de menteurs sur ce site

 7   sen | Samedi, 13 Janvier 2018  - 20:9
  Ou est-ce que vous avez dégoté cette information datant de mathusalem. Ces pratiques n’ont plus droit de cité dans un pays qui a quitté l’ère de la pensée unique. Plus aucun chef d’établissement ne peut obliger un élève à poser un acte contre son gré tant que celui-ci est hors du cadre scolaire. A moins que Satchivi et sa clique veuillent faire parler encore d’eux car, il est notoire que Satchivi est contre le pouvoir de Faure Gnassingbé et veut se faire entendre chaque fois que l’occasion le lui permettra.

 6   Azea | Samedi, 13 Janvier 2018  - 17:35
  Réponse à 5-abawe
  Sans les élèves , l argent et menaces sur les fonctionnaires unir n aura personne à ses marchés

 5   abawe | Samedi, 13 Janvier 2018  - 15:48
  on ne sort pas marcher,vous dites qu'on le peuple derriere nous...on sort marcher pour vous prouver le contraire vous dites on force les élèves et etudiants a sortir!!....Abawe!!!

 4   RPT-PIPI | Samedi, 13 Janvier 2018  - 15:14
  L'education au Togo. lE REGIME MENACE LES ELEVES DE MARCHER ET LEUR INERDIT DE PORTER LE ROUGE OU LE jAUNE MAIS LE BLEU-BLANC.Honte a vous Rpt -Urine

 3   barabara | Samedi, 13 Janvier 2018  - 14:20
  Fasciste , dites vous ???

Le fascisme se définit lui-même comme « totalitaire », et peut se résumer par une formule de Mussolini : « Tout par l'État, rien hors de l'État, rien contre l'État ! ». Au sens le plus strict, il désigne donc le régime de Benito Mussolini.

Oui ça y ressemble parfaitement.
Le monde educatif n'a strictement rien à faire dans ce genre de milieux.


 2   Mon pays | Samedi, 13 Janvier 2018  - 14:7
  Réponse à 1-lala
  Parce que c'est le journaliste qui a écrit le communiqué?

 1   lala | Samedi, 13 Janvier 2018  - 13:55
  Mensonge et mensonge de ce site....de toute façon on est habitué par ce site...vous n’êtes pas fatigué de mentir toujours et toujours sans résultat?oooh cher journaleux...........chuann


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com