Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 2:36:12 PM Samedi, 20 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La Coalition à Gilbert Bawara : « La vie humaine est sacrée et n’a pas de prix »


politique

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 7261 fois


Suite à la sortie de certains membres du gouvernement, notamment Gilbert Bawara, ministre en charge de la Fonction publique, qui accusent les leaders de l’opposition d’émettre des doutes sur la mort des deux militaires, la Coalition monte au créneau pour dénoncer une « affirmation est totalement mensongère » du ministre. Lire plutôt le communiqué

Communiqué de presse

La Coalition des 14 partis de l’Opposition répond aux propos tendancieux et fallacieux de M. Gilbert Bawara


La Coalition des 14 partis de l’Opposition démocratique tient à dénoncer avec la dernière vigueur, l’exploitation tendancieuse et mensongère faite par le Ministre Gilbert Bawara des propos tenus par des membres de la Coalition lors de la conférence de presse du lundi 08 janvier 2018.

Dans ses propos, le Ministre accuse Messieurs Antoine FOLLY et Jean KISSI de mettre en doute le meurtre de deux militaires dans la nuit du 16 au 17 octobre 2017 à Sokodé. Le Ministre Gilbert Bawara se croit autorisé à donner des leçons de morale et de dignité aux responsables de la Coalition en déclarant : « on ne se moque pas ainsi de la mort d’êtres humains et on n’insulte pas de cette manière la douleur et l’affliction des familles endeuillées et que les débats politiques ne doivent pas excuser la profanation des morts … ». Cette interprétation fallacieuse des propos des deux responsables de la Coalition est choquante, irresponsable et indigne.

En effet, la Coalition n’a jamais mis en doute la mort des deux militaires, mais a plutôt dénoncé l’exploitation honteuse qu’en fait le pouvoir en servant à l’opinion publique nationale et internationale des versions nombreuses et variées sur les circonstances de ces meurtres.

La Coalition a également tenu à rappeler au cours de cette conférence de presse qu’en raison des contradictions relevées dans les différentes versions servies par le pouvoir lui-même et d’autres versions circulant sur les réseaux sociaux, elle avait exigé la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur ces graves événements et situer les responsabilités.

Tous les Togolais et, plus particulièrement les familles endeuillées sont soucieux de connaître la vérité sur ces deux morts afin que les responsabilités soient situées. A ce sujet, la Coalition a en effet, fait part de son incompréhension en apprenant que le gouvernement affirme avoir ouvert des enquêtes sur le meurtre de ces deux agents des forces de défense tout en faisant disparaitre le corps du délit.

Les interrogations de la Coalition sont d’autant plus fondées et légitimes que le meurtre de ces militaires fait partie des arguments que le gouvernement évoque régulièrement pour maintenir Sokodé et Bafilo en état de siège en affirmant que les enquêtes sont en cours pour faire la lumière sur cette affaire et retrouver les deux armes arrachées aux deux militaires tués..

Du reste, ce n’est pas la première fois que le Ministre Gilbert Bawara utilise la mort de ces deux militaires à des fins politiques. On se rappelle qu’à la suite de la conférence de presse du 07 décembre ou le gouvernement a annoncé certaines mesures d’apaisement, le même Ministre Gilbert Bawara avait longuement épilogué sur cette question en estimant que l’opposition n’avait pas condamné ce qui était arrivé aux deux militaires. Cette affirmation est totalement mensongère.


Dans une déclaration publiée le 31 octobre 2017 à la suite de la tournée qu’il avait effectuée à Sokodé et Bafilo, la Coalition des Forces démocratiques avait déploré et condamné les actes de dégradation d’édifices publics et de lynchage ayant entraîné la mort ou la blessure de militaires en faction devant les domiciles ou les établissements bancaires ou tout autre lieu public. Pour la Coalition, la vie humaine est sacrée et n’a pas de prix.

L’offensive médiatique récurrente de la part de M. Gilbert Bawara sur cette question est une manœuvre du régime RPT-UNIR pour tenter d’opposer l’Armée aux Forces démocratiques en lutte pour la libération du Togo du joug du régime monarchique qui gouverne notre pays de père en fils depuis plus de 50 ans. La Coalition tient à leur affirmer que cette manœuvre ne réussira pas car nos forces de défenses et de sécurité ne sont pas dupes.

La Coalition voudrait rappeler que la lutte qu’elle mène est destinée à libérer le Togo dans toutes ses composantes y compris notre Armée nationale que nous voulons républicaine. C’est dans cet ordre d’idée qu’elle leur a adressé un message au mois de novembre et a consacré une de ses manifestations aux forces de défense avec une cérémonie symbolique de remise de fleurs.

En conséquence, la Coalition demande fermement aux responsables du régime RPT-UNIR de cesser d’utiliser le meurtre des deux militaires à des fins politiques et exhorte les éléments des forces armées à ne pas se laisser manipuler par un pouvoir aux abois.


Fait à Lomé, le 10 Janvier 2018

Pour la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition



CAP2015 GROUPE de Six CAR PNP Santé du Peuple


Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

Nicodème HABIA

Jean KISSI Tchatikpi OURO-DJIKPA


Georges Kuessan


CC : Corps diplomatiques
Confessions religieuses
ODDH




Autres titres

Togo forcing électoral/agression des militants de l’opposition : la c14 redoute un autre bain de sang 
Togo colonie ou pas du ghana ? le capitaine « répond » au général 
Togo eric mc : "pas de 4e mandat pour faure gnassingbé" 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com