Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:23:56 PM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo 2018… La rue reprend ses droits… : Qu’ont fait les Togolais de Sokode, Bafilo et Mango ?


politique

Fraternité | | 12 Commentaires |Imprimer Lu : 2609 fois



L’année 2018 démarre avec les marches de protestations de l’opposition. Après (5) mois de parades dans les rues du Togo, la Coalition des 14 formations politiques poursuivront les marches de protestation contre le régime de Faure Gnassingbé à compter du 13 janvier prochain. Puis, descendront dans les rues, le 20 janvier, les femmes togolaises. Dans la foulée, l’on annonce également une marche de la majorité présidentielle sur la date arrêtée par l’opposition. Somme toute de jours tendus qui se profilent à l’horizon.

2018… La rue reprend ses droits…

C’est une annonce faite lundi, lors de la conférence de presse tenue par la Coalition des 14 formations politiques. Les forces démocratiques descendront à nouveau dans les rues du Togo, à compter du 13 janvier prochain. Ensuite, suivra plus tard, le 20 janvier, la marche des femmes togolaises. Tous entendent crier haro sur le pouvoir de Lomé qui rechigne à traduire dans les faits, les revendications de l’opposition. Lesquelles revendications tournent essentiellement autour du retour à la Constitution de 1999, dans sa forme originelle et le droit de vote de la diaspora.

Toujours pas de marches à Sokode, Bafilo et Mango !

Mais seulement, voilà ! Les marches de protestations, comme toujours, ne pourront avoir lieu que dans certaines villes du pays. Le ministère de l’Administration Territoriale, au travers d’un courrier adressé aux responsables de la Coalition, en date du 4 janvier 2018, informe que «la suspension des manifestations publiques à Sokodé, Bafilo et Mango, n’étant pas levée, vos meetings de sensibilisation et d’informations programmés dans ces trois villes ne sont pas autorisées ». Et de préciser que « seules les marches du 13 janvier 2018 pourront se tenir ». Ainsi donc, à défaut des 42 localités ciblées au départ par la Coalition, l’autorité publique n’ordonne et ne garantit la sécurité qu’autour de l’organisation des marches à Dapaong, Tandjouare, Niamtougou, Guérin Kouka, Tchamba, Atakpame, Kpalimé et Tsevie. Mais du côté de l’opposition, l’on confirme la tenue des marches dans toutes les préfectures du Togo.

Des marches croisées en perspective

L’on en était à songer sur ce qu’il en sera de cette toute première marche au cours de la nouvelle année qui court depuis une semaine déjà que des indiscrétions annoncent en coulisse, la tenue, à la même date du 13 janvier, d’une contre marche de la majorité présidentielle. Et ce, dans toutes les préfectures du Togo. Si cela s’avère, il va sans d ire que la d ire que la journée du 13 est bien parti comme des plus mouvementées de ce début d’année. Des analystes annoncent même de grands risques d’affrontements entre manifestants des deux bords politiques, voire même d’embrasement du pays. A moins que le bon sens de renoncer à cette velléité prévaut à la fin par une annulation pure et simple de cette contremarche annoncée.

Qu’à cela ne tienne, le fait qui retient l’attention de plus est la descente dans les rues des femmes. C’est une situation que le pays a déjà vécu entre 2012 et 2013, à l’appel du Collectif Sauvons le Togo. Très furieuses, les femmes togolaises avaient exprimé, de la plus forte des manières, leurs mécontentements vis-à-vis du régime de Lomé. Le rubicond était même franchi quand elles sont sorti dans leur tenue d’Eve. Ces images fortes des femmes togolaises, dans leur plus simple tenues, a fait le tour du monde et exprimé l’état de malaise dans lequel baigne la population togolaise qui n’a que faire d’un régime cinquantenaire qui n’est pas prêt à céder. Face à l’annonce de la marche des femmes, il est à se demander si le Togo ne frôle pas à nouveau le pire.

La Communauté internationale interpellée

En tout état de cause, la communauté internationale est à nouveau interpellée. Le Groupe des 5 qui tient au respect scrupuleux du droit de manifestation à la population doit pouvoir contraindre, une fois encore, le pouvoir de Lomé à laisser s’exprimer les togolais de Sokodé, Bafilo et Mango qui ne sont pas moins togolais que leurs compatriotes d’autres contrées du pays. Le reste ne sera qu’une manière voilée de violer éperdument les droits humains les plus élémentaires de nombre de togolais qui en ont ras-le-bol, mais restés malheureusement réduits au silence, sous un fallacieux prétexte d’armes volées qui circulerait dans la région. Une thèse qui convainc difficilement à ce jour, les togolais.



Autres titres

Togo rejadd dénonce la chasse aux militants du pnp à kara 
Togo indécence dans la gouvernance du togo : les jouisseurs du pouvoir et leurs griffes 
Togo dans jihadisme et cie, gerry taama recadre ceux qui accusent le pnp de 'djihadiste' 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 12   le citoyen | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 15:6
  HAHAHAHAHA..C'EST INCROYABLE CE A QUOI NOUS ASSISTONS..DEPUIS 5 MOIS SANS RESULTAT ET VOUS SCANDEZ QUE LA RUE REPREND SES DROITS..

ARRETEZ DE VOUS FOUTRE DE VOS MILITANTS SVP..

 11   GNAROU | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 13:33
  Nous avons decidé qu'on ne marche pas SOKODE-BAFILO ET MANGO !!

Pourquoi vous pleurez ???

L'ETAT , C'EST NOUS !!

MAMATCHI!


 10   Kaboom | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:44
  Moi je veux bien que ces deux là aient menti, mais ma question est : Qui appelle les autorités, pour les informer du fait que les gardes du corps de Tikpi Atchadam sont armés ? Et quelles sont les réactions au sein de la coalition, quand au sortir de la convocation qui évidemment a suivi cette dénonciation, Brigitte A. donne, à la conférence des présidents, le nom du dénonciateur ? Cette coalition a quel avenir, quand ils vont à Accra, dire que les ewes ne sont pas prêts à voir des kotokoli au pouvoir après les kabye ? Cette coalition où déjà on parle du pourcentage que représente chaque groupe ethnique dans la population togolaise, moi je n'en suis pas, et je ne la sens pas en mesure d'apporter un réel plus quelconque à notre pays. Arrêtez madame et messieurs, de nous perdre du temps.....

 9   justicier | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:40
  Réponse à 7-j'ai dit
  Vraiment c'est l'évidence même que avec des idiots comme toi,vraiment l'opposition donc le peuple togolais doit arraché sa liberté des mains d'un autre colon(rpt/unir)

 8   justicier | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:35
  Réponse à 2-TOGOLAIS
  J'ai pitié pour toi vraiment tu es con

 7   j'ai dit | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:30
  C'est ce que tu parles doucement comme ça ? Nous à UNIR on souhaite que l'opposition boycotte les législatives. Ainsi nous allons donner quelques sièges aux petits partis et le tour est joué. Comme ça les marcheurs professionnels ne seront pas distraits par les élections. Ils vont se concentrer sur les marches qui font du bien .

 6   justicier | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:29
  Réponse à 1-TOUGNOWOU
  Vraiment tu es con comment penses tu laissé un régime criminel tranquille.Comment tu es né,es tu né par l'anus?

 5   justicier | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 9:23
  Réponse à 4-victor
  Donne les conseils a Faure le débauché t'arrêté ça.Car conseiller est mieux mais donné l'exemple est meilleur.TROU t'ANUS

 4   victor | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 8:40
  Cette opposition togolaise semble etre a bout de force, toujours meme strategies, ces femmes etaient deja sortie a nus dans les rues de Lome dans les annees precedante, quel etait leur resultat???? = zero, ces meme personnes qui se disent opposants demandent encore nos mamans, femmes et soeurs de sortir pour jouer la comedie dans les rues!!!!!!!! quelle est cette malediction qui est jetee sur ce pays le togo??????? femmes togolaise respectez vous, ne vous rididculiser pas....

 3   SÈ RATÉ | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 8:7
  Réponse à 1-TOUGNOWOU
  Nous devons aller aux législatives comme un seul parti.
______
c' est mon rêve á moi aussi. Mais c' est raté déjà !

 2   TOGOLAIS | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 7:50
  IciLomé, parlez plutôt des voyous opposants de Bafilo, Sokodé et Mango, les populations n'ont rien à voir dans leur conneries qui ont obligé le gouvernement à refuser d'encadrer les manifestations dans ces 3 localités. Si des gens veulent marcher làbas, et bien qu'ils marchent et assument toutes les conséquences....

On est fatigué, on veut tavailler et vivre normalement..

 1   TOUGNOWOU | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 7:10
  Les jours passent et nous devons adapter la lutte au facteur temps et moyens coercitifs.Nous n'allons plus commettre les erreurs du passé.Nous devons aller aux législatives comme un seul parti.Dans cette lutte nous devons saisir toutes les occasions et peaufiner des stratégies efficaces et intelligibles. Il faut être clair c'est parce que nous refusons la réalité et que nous sommes toujours victimes.Les rapports de force actuels ne nous sont pas favorables.Avons- nous aujourd'hui la capacité d'inquiéter les bérets rouges et les miliciens qui travaillent avec eux pour tuer et blesser les populations à mains nues?La réponse c'est non.Mais nous allons nous tromper à la plage pour dire que nous avons la force pour dicter au RPT la conduite à tenir pour dire à Faure dégage.Comme nous n'avons pas des armes pour bousculer ceux qui sont au pouvoir contre la volonté populaire du moment,soyons républicains en revenant à terre pour travailler sur les élections à venir.Nous avons aujourd'hui des acquis d'un scrutin législatif transparent si nous ne sommes pas de mauvaise foi .Ces acquis doivent être pris au sérieux Carte d'électeur biométrique,bulletin unique etc).Ce qui manque c'est la stratégie avec laquelle nous irons à ces élections connaissant le découpage électoral en vigueur.Les gens sont dans cette opposition qui marche et sont prêts à aller vendre habillement à UNIR l'opportunité que représente cette élection.C'est ces messieurs qui vous diront que UNIR va frauder donc n'allons pas à ces élections ou diront qu'on ira en rang dispersé etc. Je vous reviens sous peu.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com