Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:25:49 PM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Que cache le maintien de la poursuite judiciaire lancée contre les Togolais de la diaspora au Ghana ?


politique

- | | 24 Commentaires |Imprimer Lu : 5554 fois



Depuis le 26 octobre 2017, les Togolais de la diaspora au Ghana font l’objet de tracasseries judiciaires lorsqu’ils ont organisé une manifestation conformément aux textes qui régissent l’organisation des manifestations publiques dans ce pays hôte. Le meeting allait bien quand la police a fait irruption pour disperser les manifestants, saccageant les hangars et mettant aux arrêts l’organisatrice principale Fousséna DJAGBA et une vingtaine d’autres compatriotes Togolais. Commencèrent alors des tracasseries judiciaires puisque ces derniers ont été présentés devant la justice avant d’obtenir une libération sous caution.

Selon le conseil de ces compatriotes, aucune charge n’a été retenue contre qui que ce soit et pourtant la justice ghanéenne devant laquelle ceux-ci ont été présentés, ne cessent de les poursuivre sous de faux prétextes, aussi fallacieux que farfelus. Et c’est la 3e fois que depuis qu’ils ont été libérés qu’ils comparaissent devant la justice. Depuis le 26 octobre donc, c’est la 3e fois que le procès est ajourné. Dans la matinée de ce mardi 9 janvier 2018, ils se sont une fois encore présentés devant le juge. Malheureusement le verdict a été de nouveau renvoyé au 9 février prochain parce que, selon notre correspondant sur-place, trois personnes des 27, ont été absentes et ces absences ont été aussi bien justifiées. Le juge estime que ces trois personnes doivent être présentes avant qu’il ne rende le verdict pour les situer sur leur sort et pourtant aucune charge n’a été portée contre eux. Le conseil des Togolais de la diaspora au Ghana, très remonté, a qualifié l’attitude de la justice ghanéenne de « Foolish case » parce que le dossier étant vide.

Que cache donc le maintien de la poursuite judiciaire ?

A travers la poursuite judiciaire dont fait l’objet les Togolais de la diaspora au Ghana, doit-on comprendre que c’est parce qu’on a manifesté contre le régime en place au Togo, le dénonçant que les autorités ghanéennes qui pilotent la médiation au Togo veulent empêcher toute manifestation de dénonciation du pouvoir togolais et du soutien au peuple togolais en lutte pour la reconquête de sa liberté confisquée? L’on se rappellera à ce propos de la manifestation du parti politique ghanéen PNC de Bernard Mornah. On peut, peut-être faire cette analogie quand malgré le fait que Bernard Mornah ait respecté les textes qui régissent l’organisation des manifestations publiques dans osn pays, il a été embastillé avec tout son staff qui organisait cette manifestation pour soutenir le peuple togolais en lutte. Aucune raison ne peut légitimer cet état de fait quand on sait qu’avec les documents publiés qui attestent d’ailleurs que les organisateurs étaient en règle qu’on puisse les embastiller et les enfermer pour quelques heures au commissariat de NIMA. C’est d’ailleurs de cette même manière qu’on a embastillé injustement les Togolais qui manifestaient le 28 octobre 2017 puisqu’ils étaient bel et bien en règle

Le silence coupable des responsables de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition
On a comme l’impression que ces compatriotes qui ploient aujourd’hui sous une poursuite judiciaire au Ghana sont laissés à leur triste sort, abandonnés à eux-mêmes. Aujourd’hui encore, ils étaient seuls devant le juge au Ghana. Depuis que cet harcèlement des compatriotes au Ghana a commencé, aucun communiqué n’a fusé de la coalition, quitte pour dénoncer l’injustice dont ils font l’objet ou pour apporter un quelconque soutien à ces derniers. Alors que c’est pour la même cause, la cause commune qu’ils manifestaient. Curieusement aussi cette manifestation était inscrite dans le programme des manifestations retenues par la coalition ce 28 novembre 2017.

Ce qui est curieux et laisse perplexe bon nombre de compatriotes au Ghana est que récemment, une délégation de trois responsables de la coalition était au Ghana. A en croire une source, le sujet a été posé mais les trois responsables ont cru aux mensonges que leur ont raconté les autorités ghanéennes. Aujourd’hui, les documents attestent que la règle a été suivie contrairement à ce qu’on a fait croire aux trois responsables politiques. Même s’il faut l’admettre, le bon sens aurait voulu que, une fois qu’ils ont entendu les autorités ghanéennes, ils devaient chercher à écouter un des organisateurs de la manifestation pour avoir sa version des faits et s’il le faut même confronter les deux parties quand ils auront une autre version des faits afin de situer les responsabilités. Rien de tout cela n’a été fait et aujourd’hui encore ils restent poursuivis.

Pire encore, certains responsables de la coalition sont déplacés dans certains pays africains où la diaspora togolaise de ce pays hôte a organisé comme ceux du Ghana des manifestations pour dénoncer le régime en place au Togo. Eux, ils ont pu bénéficier du soutien d’un responsable de taille de la coalition même si la manifestation n’a pas eu lieu. Un comportement que dénoncent vigoureusement ceux du Ghana qui ont tout mis en œuvre et n’ont eu jusqu’ici, aucun soutien, même pas moral de la part de la coalition des 14 partis politiques. Où se trouve donc la différence entre ce que les Togolais de la diaspora au Ghana qui ont fait, respectant à la règle la loi, comme le témoignent ces documents que nous publions et ce que ceux résidant au Sénégal ont fait ? Pourquoi cette politique de deux poids deux mesures ? Pourquoi laisser ces compatriotes souffrir le martyr dans un pays étranger où ils n’ont personne à leur venir en aide ?

Vivement que les premiers responsables de la coalition agissent avec sagesse en prenant langue avec les compatriotes togolais de la diaspora au Ghana pour savoir réellement ce qui se passe dans ce dossier pour ne pas livrer ces derniers aux loups parce que le régime en place au Togo a ses tentacules un peu partout dans le monde et peut valablement jouer au sous-marin pour non seulement faire pression sur les autorités ghanéennes pour faire taire ces compatriotes ou empêcher l’organisation d’autres manifestations contre lui dans ce pays d’accueil des réfugiés togolais qui ont fui la barbarie orchestrée par les mêmes dirigeants togolais dans leur pays d’origine.

Idelphonse Akpaki/lagazettedutogo.com




Autres titres

Togo rejadd dénonce la chasse aux militants du pnp à kara 
Togo indécence dans la gouvernance du togo : les jouisseurs du pouvoir et leurs griffes 
Togo dans jihadisme et cie, gerry taama recadre ceux qui accusent le pnp de 'djihadiste' 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 24   5555 | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 8:19
  Réponse à 22-Le Vrai Jay Bon Jeu
  si tes jours sont comptés fais ton testament, ta prière et attends compatriote.

 23   A MAINS NUES..! | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 22:7
  Nous sommes d'avis que des pays frères ne doivent pas nous interdire de manifester, sinon à quoi bon s'appeler pays frères ? Et que les leaders de notre opposition fassent semblant de n'etre pas au courant de ces tracasseries d'un autre siècle. C'est quand même incompréhensible que ces grandes démocraties nous traitent de la sorte.

Nous devons donc nous libérer seuls de notre mal même si ce mal est imaginaire. C'est nous qui souffrons.

 22   Le Vrai Jay Bon Jeu | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 19:46
  Réponse à 11-BOSS
  Qu'est-ce que cela a avoir avec le retour de la C 92 ??

N'avait il pas lui, le frodeur faure foutu le bordel en amputant "En Amputant .. en tout cas ...".. de la C92 ??

Ces jours sont comptes' et il le sait ...

Pas toi ?? c'est de la chose publique , notre Togo, pas sa maison prive'e... !!!


 21   KOUMELEM | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 17:40
  Pour aller au bout de cette lutte, la société civile doit prendre le devant.

 20   DROLS DOPOZANS | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 16:16
  Réponse à 19-Sèfort
  Condé entretiendrait des liens d'amitié avec Fabre ....
________
c' est connu, Fabre entretient des relations avec tout le monde; même Faure, Yark, Bawara...qui sais-je encore ?! En tout cas tout le monde est son ami....
N'avait-t-il pas généreusement renouvelé son amitié à Francis Kpatindé qui n' avait pas honoré de sa présence le Colloque de l'ANC ?
Bientôt Dupuy délarera une amitié entre Fabre et Nelson Mandela sans oublier le Pape, en passant par Trump et Angela Merkel avec qui il prend le thé chaque mation !

 19   Sèfort | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 16:8
  Dixit article:
"....le régime en place au Togo a ses tentacules un peu partout dans le monde "
______
avec ce qui s'est passé ces derniers temps on peut remplacer le mot "Régime" par opposition ce qui donne:
" l' opposition en place au Togo a ses tentacules un peu partout dans le monde "
La preuve est que cette opposition a pu manifester du pôle Sud au pôle Nord ,du jamais vu , du jamais entendu.
Les opposants ont annoncé avoir des complices partout.
Selon Dupuy Condé entretiendrait des liens d'amitié avec Fabre car ils se connaitraient bien du temps où Condé aussi était opposant !

 18   Zembla | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 15:59
  Je cite l' article
"....cache le maintien de la poursuite judiciaire,,,,"
_______
cela cache une lesson de Démocratie et de l'état de droit auquel nozs aspirons tous !

 17   Paradoxe Togolais | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 15:56
  Le message caché de cette procédure judicaire est : LA LOI C'EST LA LOI ! L' OPPOSANT N'EST PAS AU DESSUS DE LA LOI

Dixit:
" Le silence coupable des responsables de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition"
_______
La Coalition des 14 est-il un regroupement d' hommes sans foi ni loi ? Est-ce un groupe hétéroclyte?
Ce que veut cette coalition c' est récolter les fruits des risques que prennent les autres sans courir de risques.
Ne se cache-t-il pas lui-même, celui-là même qui a déclenché ce mouvement ? Tikpi qui fut rapidement dépassé par les faits !
_______
Non contents d' avoir cassé, brûlé et tué au Togo ils se transportent au Ghana pour commettre les mêmes crimes !
Celui des 14 Partis qui les a envoyés en mission au Ghana doit aller les défendre.
Au Togo ils croient pouvoir manifester quand et où leur semble bon en niant toute autorité à l' état.



 16   Germano Tem | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 15:42
  Réponse à 14-GNAROU
  Dixit
"L'economie se meurt à cause de cette pseudo -democratie des EWE- MINA !!"
______
je suis surpris, Tikpi est Ewe ou Mina ? J# avais lu quelque part qu' il est Tem de Kparatao-ville

 15   Atalolo | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 14:22
  Ce dossier est toujours d’ actualité ! Alors là je m’ associe à ce journal pour demander que la coalition cherche à savoir ce que veut les autorités Ghanaens. N’ oublions pas que le Ghana n’est pas un pays de foi. C’est un monde qui joue beaucoup et adore le matériel. Faure le sait très bien et il sait comment jouer le jeu. Vive le Togo.

 14   GNAROU | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 13:6
  Je croyais que le GHANA est une DEMOCRATIE que nos opposants togolandais admiraient tant !!

Franchement il faut que FAURE et son gouvernement nous disent s'ils veulent diriger ce pays ou pas !!
Nous allons bientot perdre patience !!

L'economie se meurt à cause de cette pseudo -democratie des EWE- MINA !!

Y en a marre !!

 13   Tsanzy | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:28
  Je vous ai dit qu'ils ne sont pas serieus ces ghanaeens.

 12   Avouantheboss | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:22
  Même ici en France, il y a des procédures en cours contre ceux qui ont vandalisé l'Ambassade du Togo. Le procureur nous a promis qu'il sera très sévère dans cette affaire, car, c'est à la France d'assurer la pleine hospitalité aux ambassades des pays frères et amis. Cons qu'ils étaient, ils se sont filmés quand ils opéraient le saccage de l'Ambassade!

Il va y avoir des arrêtés de reconduite à la frontière pour ceux d'entre eux qui n'ont pas la nationalité Française, et, l'annulation du décret de naturalisation pour ceux qui sont français par naturalisation.

La France n'est pas l'Iran, pour permettre qu'on s'attaque aux ambassades des pays amis!!!!

 11   BOSS | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:20
  Du n'importe quoi dans ce pays.Faure restera au pouvoir et nous ferons tout pour qu'il reste.Ce n'est pas en foutant le bordel ici et là que vous allez faire changer les choses.

Yakamétô wo.

 10   Avouantheboss | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:16
  Cette tepu de luxe aux dents, on dirait des cisailles, ou le bruit des premières gouttes de pluie diluvienne sur la toiture en zinc (Katakatakatakata), c'est elle qui a organisé la manif? Bien fait pour sa gueule! Le Ghana n'est pas le Togo. Au Ghana, la démocratie veut dire aussi, les respect de la liberté des autres. Au Togo, selon cette bande de crétins, la démocratie, c'est l’anarchie! Pauvre de nous!

 9   Mola | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:9
  Monsieur le journaliste,
Les Togolais du Sénégal n'ont pas eu l'autorisation de manifester . Donc cette manifestation n'a pas eu lieu . M. Olympio est venu en villégiature à Dakar, a passé du bon moment avec sa famille et il est reparti en racontant des histoires . Les opposants ont voulu embrigader tout le monde dans cette manifestation stupide et tout le monde leur dit qu'il n'était pas intéressé.

Les autorités sénégalaises ont enfoncé le clou en ne donnant pas d’autorisation .Il en est de même au Burkina où ils n'ont pas eu d'autorisation .Donc ne nous mentez pas en faisant un parallèle entre le Sénégal le Ghana.

Chaque pays a ses règles que tout citoyen vivant dans le pays doit respecter . Que ces voyous ne pensent pas que tout leur est permis. Au Togo Faure se moque royalement des opposants en les laissant user leurs chaussures par ces marches depuis 5 ans .

N’attendez rien des leaders pour les sauver . Ils ne leur ont pas demandé de marcher. En plus le cas de ces voyous est le dernier cadet de leurs soucis.

 8   Héloux | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 11:33
  Réponse à 3-Carine
  Dixit
"Pourquoi ne pas reconnaitre que vous avez échoué dans votre entreprise destructrice?"
_____
ils n' ont même pas parlé de ceux qui ont passé la nuit en cellule en Allemagne !

 7   Dialog Gnowou | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 11:30
  Lorsque votre le Président Togolais va aider à l' étranger vous vous plaignez qu'il y a des problèmes au Togo aussi.
Maintenant vous souhaitez que le Président ghanéen vous vienne en aide ? Croyez-vous qu' il n' y a pas de problèmes á régler dans son pays?

 6   TOGOLAIS | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 11:19
  Faut il rire ou en pleurer! vous voulez que Faure vous aide comme il l'avait fait pour Nicolas Lawson????

 5   TOGOLAIS | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 11:14
  RIDICULE, du n'importe quoi, des ressortissants togolais se disant opposants, des deliquent notoires en conflit avec les lois ghanéennes sont devant le juge au ghana et vous faites le procès de la justice ghanaénne dans vos presses. autant aller au ghana et dire au juge qu'on ne juge pas les opposants togolais où qu'ils se trouvent parce qu'eux n'ont rien à voir avec les lois d'un pays...

 4   Vraimennnnnnt! | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 11:2
  Réponse à 3-Carine
  Aaaaahooooo!

 3   Carine | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 9:48
  Hahahahahahahahaahaha!
C'est bien fait pour eux car ceux sont des imbéciles, des connards, des poltrons,des idiots à la puissance exponentielle. Vous vous attendiez à quoi? Le fait de maintenir les poursuites contre ces manifestants est une preuve que le Ghana qui est le chantre de l'alternance démocratique à travers les urnes ne veut en aucun cas cautionner des voyous, des fauteurs de troubles et autres djihadistes qui n'ont eu qu'un objectif, capter le pouvoir à travers des moyens illégaux.
Pourquoi ne parlez vous pas des manifestations des opposants togolais qui ont été interdites au Burkina Faso? Et à Dakar tout récemment? Pourquoi ne pas reconnaitre que vous avez échoué dans votre entreprise destructrice?


 2   KEL KLUB | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 9:32
  au Togo quand on vous arrête vous vous plaignez d' avoir été enlevé.
Au Ghana on vous poursuit judiciairement et vous racontez quoi de nouveau ?
Après avoir semé le chaos au Togo vous voulez étendre vos méfaits vers le Ghana?
Vous vous croyez tout permis au Togo parce que vous êtes au Togolais ce qui est bien.
Vous faites la loi au Togo, c' est votre droit.
Mais laissons les ghanéens aussi faire la loi chez eux !!!!!
Ou bien croyez-vous que parce que vous vous êtes attribué "Panafricain" que vous pouvez faire la loi dans toute l'Afrique ?

 1   Messan | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 9:10
  Le désordre que ces " opposants" organisent ne peut être toléré qu'au Togo. Aucun pays sérieux et soucieux de sa stabilité n'accepterait que des désœuvrés prennent en otage l'activité économique.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com