Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:26:41 PM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo 'présumé assassinat des militaires': Gilbert Bawara rougit devant le doute de l’opposition


politique

iciLome | | 41 Commentaires |Imprimer Lu : 6116 fois



En conférence de presse lundi, certains responsables de l’opposition, en l’occurrence Antoine Folly et Jean Kissi, ont clairement exprimé leur doute sur les allégations du gouvernement au sujet d’une présumée « mort de deux militaires » en octobre dernier à Sokodé. Le présomptif « lynchage/ égorgement/décapitation » (les termes varient selon les ministres et leurs humeurs dans différentes sorties médiatiques), sont attribués à des présumés militants violents de l’opposition à Sokodé.

Pendant que le gouvernement qui se confond très souvent au parti au pouvoir (UNIR), accuse et annonce rechercher ardemment des coupables, l’opposition a requis une enquête indépendante internationale pour mettre la lumière sur les faits et situer les responsabilités.

Le gouvernement adhère à l’idée, mais ne passe pas jusque-là à l’action. Au même moment, le Chef de l’Etat et ses collaborateurs dont le ministre Gilbert Bawara ne tarissent pas de menaces, allant jusqu’à interdire toute action politique dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé sous prétexte que deux armes seraient arrachées aux militaires et détenues par les populations civiles.

« Si vous tentez une rencontre politique dans ces villes et que, quelqu’un vient à vous cribler de balles, nous nous désengageons des conséquences », telles se résument les menaces des ministres en charge de l’Administration territoriale et son collège de la Sécurité et de la Protection civile à l'endroit des responsables de la Coalition de l'opposition.

Le doute cartésien de l’opposition

Pendant que le gouvernement interdit des rencontres politiques dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé, lui-même y organise des activités. Faure Gnassingbé était à Sokodé le 26 novembre 2017 : les prétendues armes étaient déjà dans la nature.

À Mango, plusieurs rencontres et prières pour la paix ont été initiées par le parti au pouvoir. La dernière était celle tenue en fin décembre 2017 où on pouvait remarquer la présence de Noupokou Damipi, conseiller du Chef de l’Etat selon ce que avance l’homme lui-même.

Partout à Sokodé, Bafilo et mango, des cadres du parti UNIR ont tenu des rencontres dont certaines ont servi à donner des sommes d’argent à des chefs traditionnels qui étaient censés les distribuer à la population.

Pourquoi donc, seulement le passage de l’opposition serait une menace ? Si tant est que selon les allégations du gouvernement, ce sont des militants de l’opposition qui détiennent les armes, pourquoi viendraient-ils tirer sur leurs propres leaders ? pendant que le commun des mortels se pose de telles questions, les leaders de l’opposition raisonnent beaucoup plus avec la loi. C’est ainsi que lundi, Jean Kissi questionnait :

Si le gouvernement veut mener des enquêtes, pourquoi ne pas garder les corps des victimes ? Pourquoi les enterrer ? N’est-ce pas polluer la scène de crime et entraver les enquêtes ?

À titre d’exemple, Jean kissi prend le cas des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara. Au lendemain du crime, le même gouvernement s’est empressé d’envoyer des bulldozers démolir les bâtiments et dégager les résidus alors que jusqu’à nos jours, l’enquête ne serait pas encore close. On a vite fait d’envoyer des présumés innocents en prison et environ 5 années après, on n’arrive pas à organiser un procès parce qu’on n’a aucune preuve contre les détenus, le dossier semble vide.

Ce qui renforce le doute du député Kissi qui atteste qu’à nos jours, aucune preuve n’a été fournie par le gouvernement sur la présumée mort des militaires.

« Nous avons demandé une enquête indépendante internationale. Le gouvernement a adhéré à l’idée. Qu’est-ce qu’on attend pour lancer l’enquête au lieu de s’abonner aux menaces tout en faisant de Mango, Bafilo et Sokodé une chasse gardée du parti au pouvoir ? », a-t-il renchéri.

Un raisonnement qui déclenche la foudre de Gilbert Bawara qui tacle : c’est « abjecte et indigne »

« On ne se moque pas ainsi de la mort d’êtres humains et on n’insulte pas de cette manière la douleur et l’affliction des familles endeuillées. Les deux militaires lynchés et décapités ont des identités connues et parfaitement vérifiables. Leurs corps d’appartenance au sein de nos forces de défense sont connus et ils sont issus de familles qui ressentent encore beaucoup de peine et de douleur. Avant d’être des femmes et des hommes politiques, nous sommes des mères et des pères de famille; des frères et sœurs de la même communauté nationale. Toutes les victimes des manifestations, quelle qu’en soit la cause, méritent considération et compassion », rougit le ministre en charge de la Fonction publique, grand militant du parti UNIR, très proche de Faure Gnassingbé.

Une chose est que le gouvernement soit lui-même convaincu des faits, une autre est d’en fournir les preuves. Depuis 2006 que le parti au pouvoir (UNIR, bien sûr) ne tient plus à ses engagements après la signature de l'APG, il donne toutes les raisons au peuple, surtout à l’opposition de douter de tout ce qui vient de lui. Pourquoi voudra-t-il que du jour au lendemain, les gens prennent ces déclarations sur l'assassinat des deux militaires (sans preuves en plus) pour une vérité biblique ?

La justice ne fonctionne-t-elle pas avec des preuves ?

A. Lemou



Autres titres

Togo rejadd dénonce la chasse aux militants du pnp à kara 
Togo indécence dans la gouvernance du togo : les jouisseurs du pouvoir et leurs griffes 
Togo dans jihadisme et cie, gerry taama recadre ceux qui accusent le pnp de 'djihadiste' 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 41   Abladjo | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 13:1
  Réponse à 34-L'aveugle
 

Il y a vraiment des tarés au Togo. Mort de rire.

Tu crois que vous etes les seuls a savoir tenir une arme? A plus de 1500 yards Abladjo peut mettre une prune dans le ciboulot de n'importe qui.
Pour avoir servi, La premiere chose qu'on vous apprend est le droit a la vie, pour ceux que vous protégez et pour vous meme.
L'utilisation de l'arme a feu est réglementé et demander a un militaire de ne pas faire usage de son arme pour protéger ou se protéger est un crime au niveau militaire.

La question que tu viens de soulever est qui a donné cet ordre?

QUI A DEMANDE AUX MILITAIRES DE NE PAS FAIRE USAGE DE LEUR ARMES DANS UN CAS D'ABSOLUE NECESSITE ?

L'officier qui a donné l'ordre doit etre jugé en cour martiale et condamné aussi bien l'autorité politique qui a émis la demande doit etre poursuivie en justice pour la mise en danger de la vie d'un militaire en service.


Vous etes tellement cons que vous sortez des anneries pour justifier vos médiocrités et mensonge.





 40   LU POUR VOUS | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 12:30
  Même ici en France, il y a des procédures en cours contre ceux qui ont vandalisé l'Ambassade du Togo. Le procureur nous a promis qu'il sera très sévère dans cette affaire, car, c'est à la France d'assurer la pleine hospitalité aux ambassades des pays frères et amis. Cons qu'ils étaient, ils se sont filmés quand ils opéraient le saccage de l'Ambassade!

 39   Le Vrai Jay Bon Jeu | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 0:29
  Réponse à 26-GNAROU
  Kassanda
t'a dit et te repete et je le cite :

"..Vous êtes capables d'enterrer des chiens vivant et nous dire qu'il s'agit de militaires décapités."

Question simple:

As tu un probleme avec cette simple Afirmation "Accusative" ??? Hiiiiiiiiiiiiiiiiii

 38   Faure Sanguinaire | Mardi, 9 Janvier 2018  - 22:28
  Gnarou
Si moi je trouve une arme, je deverserait tout le contenu sur les gens de ton espece car vous etes la pire espece que l'humanite ait connue apres la soi-disant race superieure. On ne doit vous conceder aucun honneur du a l'humanite car vous preferez eternellement vous abreuver du sang des innocents et mentir sans sympathie. Que tous les malheurs du monde vous atteignent et atteignent tous les criminels pathetiques de ton genre.

 37   Gnarou | Mardi, 9 Janvier 2018  - 21:24
  Les militaires qui tirent sur des manifestant aux mains nues ,
les militaires qui tabassent les vieux,les vieilles et même les bébés,
les militaires qui ont pillés les magasins et incendié les maisons à Lomé, sokodé , Bafilo, Ketao et mango,

Ont gentiment remi leurs armes aux "voyous" qui menaçaient de les tué.

Sacré kozah nostra .Je peut pas m'empêcher de rire .... Hahahahahahahahaha 😂😂😂

Imaginez plutôt une autre histoire beaucoup plus crédible 😂😂😂😂😂😂

 36   KASSANDA | Mardi, 9 Janvier 2018  - 20:7
  Réponse à 35-A MAINS NUES..!
 
On veut voir les photos des militaires en question.ils ont une identité et des familles.
La nation leur doit ça.
Couvrir cette affaire du manteau de l'opacité dans laquelle se déroulent les affaires du Togo fait qu'on n'y crois pas.
En France ou ailleurs si même un policier meurt dans un acte terroriste on montre la photo de la personne.

Vous êtes capables d'enterrer des chiens vivant et nous dire qu'il s'agit de militaires décapités.
La transparence exige au moins une photo des victimes même si on doit respecter les corps si ils existent.
Identités et photos des militaires en question et commission d'enquête parlementaire.
Point final.

On saura qui ment ou qui a commandité quoi ?

 35   A MAINS NUES..! | Mardi, 9 Janvier 2018  - 18:50
  Vous faites des commentaires enflammés contre Bawara comme si les victimes étaient introuvables. Qui vous dit qu'il n'y a pas eu autopsies ? Qui vous dit que les analyses nécessaires ne peuvent plus avoir lieu ? N'oublions quand même pas que des photos exhaustives ont été publiées sur les réseaux par l'opposition elle-même et que les malfrats qui y figuraient sont tous en fuite sous la protection de Atchadam. Mais on finira par les prendre comme tous les djihadistes !!! Le précurseur Ben Laden a vécu honteusement comme un rat après son exploit, aujourd'hui il n'est plus là pour s'en venter grâce à Obama !

 34   L'aveugle | Mardi, 9 Janvier 2018  - 18:21
  Réponse à 31-Abladjo
 

Il faut refuser l'évidence pour tenir des propos aussi irresponsables que les tiens. Les militaires togolais sont très appréciés pour le maintien de la paix et cela a valu la présidence du Conseil de Sécurité à Faure malgré les conditions dans lesquelles il est arrivé au pouvoir. Vous avez été très surpris de cette promotion du Togo et vous l'avez dénigrée comme vous le faites maintenant encore. Vous refusez que votre pays soit félicité pour ce qu'il fait de bon parce que vous avez décrété que Faure est un dictateur sanguinaire point à la ligne !

Honte à vous ! Nos militaire ont reçu des instructions mettant la vie des civils au-dessus de la légitime défense. Vous êtes dépassés que ce soit un sanguinaire qui parvienne à cet exploit. Par contre le PNP le savait et s'en est servi pour ses basses besognes.

Il y a dix ans les mêmes faits auraient entraîné les militaires à un carnage mémorable et toi même tu aurais peut-être été dans le lot des représailles. Tu ne peux pas dire le contraire et fier d'être encore en vie tu oses gonfler ta poitrine de froussard devant qui ? Tu peux tenir combien de temps devant un simple 1ere classe ??


 33   L'aveugle | Mardi, 9 Janvier 2018  - 17:55
  L'opposition n'a jamais eu besoin d'une raison logique pour inventer ses doutes. Nous en sommes témoins tous les jours. Même pour cette histoire d'enquête, le gouvernement fait ce qu'il a à faire y compris au niveau international.

Par contre pour parler d'enquête indépendante comme tout le monde le sait, c'est ceux qui ont besoin d'être sûrs que le gouvernement ne trafique rien, c'est eux qui doivent saisir les instances compétentes et personne d'autre ! La justice du pays ne demande une enquête internationale que si cela dépasse sa juridiction. Il se trouve justement que l'opposition parlementaire en a les pleins pouvoirs mais ne veut pas diligenter cette enquête. Ce n'est pas par méconnaissance mais juste pour faire croire qu'elle ne craint rien.

 32   yooh | Mardi, 9 Janvier 2018  - 17:38
  On ne peut pas avoir des propos ,et des idées irresponsables et de mauvaises mentalités ,comme celui des opposants togolais et prétendre être un chef d'état d'une nation . moi je pense qu' il est temps de commencé par oublié ses monsieurs . pour le bien n'être du Togo.

 31   Abladjo | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:49
  Réponse à 25-GNAROU
 



Et tu oses croire a cette histoire de Soldat qui a une arme chargée et qui voyant sa vie menacée ou la vie de son collegue menacée ne fait pas usage de son arme? On leur a jamais appris dans leur formation la notion de légitime défense? Action de dernier recours quand toutes les autres options ont été épuisées?

Mon oeil qu'un militaire armée remette son arme a son agresseur sans ouvrir le feu.

Dites nous la vérité qui est tout simple.

Il n y a pas de militaire égorgé mais s'il y en a eu, il connaissait bien son agresseur et lui a remis les armes en toute confiance donc l'agresseur est un élément de l'armée.

Ou bien ca fait plus honte de dire que vos militaires n'avait pas de cartouche a leur disposition car le vaurien n'autorise pas tous les militaires a avoir des munitions a leur disposition de peur d'en etre la cible.

Aller dites nous que vous les avez tué vous meme et on comprendra.

Y a qu'au Togo qu'un militaire taré se fait zigouiller sans faire usage de son arme en drnier ressort. Toujours en dernier ressort.


 30   Abladjo | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:47
  Réponse à 25-GNAROU
 


Et tu oses croire a cette histoire de Soldat qui a une arme chargée et qui voyant sa vie menacée ou la vie de son collegue menacée ne fait pas usage de son arme? On leur a jamais appris dans leur formation la notion de légitime défense? Action de dernier recours quand toutes les autres options ont été épuisées?

Mon oeil qu'un militaire armée remette son arme a son agresseur sans ouvrir le feu.

Dites nous la vérité qui est tout simple.

Il n y a pas de militaire égorgé mais s'il y en a eu, il connaissait bien son agresseur et lui a remis les armes en toute confiance donc l'agresseur est un élément de l'armée.

Ou bien ca fait plus honte de dire que vos militaires n'avait pas de cartouche a leur disposition car le vaurien n'autorise pas tous les militaires a avoir des munition a leur disposition de peur d'en etre la sible.

Aller dites nous que vous les avez tué vous meme et on comprendra.


 29   El Niño | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:39
  Réponse à 8-Abladjo
  C'est assez suréaliste ce qui se passe au togo. On nous annonce que 2 mili-tarés sont DÉCAPITÉS. Je dis bien décapités en plein jour sans témoin. C'est maintenant qu'on cherche les noms à donner aux 2 berets rouge fictivement décapités. Curieusement, les 2 berets rouges n'avaient pas de télephone.

Pas de témoin, pas de nom, pas de famille, pas de preuve, pas de collegues...Trop gros et trop rigolo comme montage

 28   Gnarou | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:30
  La kozah Nostra s'est empressée de faire les funérailles nationales des présumés militaires égorgés sans citer leur noms , ni afficher leurs images.
Le mensonge était si lourd que le militaire en chef qui se plait à chasser les membres de la CENI qui sont de l'opposition enfin que le faussaire Tafa Tabiou fabrique les résultats se mordait la langue.C'est ainsi qu'il sortit une débilité que la PAIX est un mot de quatre mots :PAIY

GNAROU FILS DE SOTOUBOUA

 27   Gnarou | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:21
  Pourquoi donc, seulement le passage de l’opposition serait une menace ? Si tant est que selon les allégations du gouvernement, ce sont des militants de l’opposition qui détiennent les armes, pourquoi viendraient-ils tirer sur leurs propres leaders ? pendant que le commun des mortels se pose de telles questions, les leaders de l’opposition raisonnent beaucoup plus avec la loi. C’est ainsi que lundi, Jean Kissi questionnait :

Si le gouvernement veut mener des enquêtes, pourquoi ne pas garder les corps des victimes ? Pourquoi les enterrer ? N’est-ce pas polluer la scène de crime et entraver les enquêtes ?

 26   GNAROU | Mardi, 9 Janvier 2018  - 14:54
  Réponse à 23-KASSANDA
   Avez -vous deja publié les noms des 16 personnes tuées depuis le debut des manifestations ??
Avez-vous deja publier les noms des morts de la lagune de BE ??

KASSANDA, cela vous amuse de vous moquer de nos militaires !!


Un beret rouge avec 100 cartouches refuse de faire feu sur les manifestants et puis apre il est decapité par ces memes manifestants!

Combien de morts il pouvait faire avec ces Muqnitions ???

JAMAIS VOUS N'EGORGEREZ PLUS UN MILITAIRE DANS CE PAYS. !!

 25   GNAROU | Mardi, 9 Janvier 2018  - 14:53
  Réponse à 23-KASSANDA
  Avez -vous deja publier les noms des 16 personnes tuées depuis le debut des manifestations ??
Avez-vous deja publier les noms des morts de la lagune de BE ??

KASSANDA, cela vous amuse de vous moquer de nos militaires !!


Un beret rouge avec 100 cartouches refuse de faire feu sur les manifestants et puis apre il est decapité par ces memes manifestants!

Combien de morts il pouvait faire avec ces Munitions ???

JAMAIS VOUS N'EGORGEREZ PLUS UN MILITAIRE DANS CE PAYS. !!


VIVE LES FAT !!










 24   Moi | Mardi, 9 Janvier 2018  - 14:5
  L'opposition a sa propre sécurité. Si elle veut marcher dans les villes précitées, que le gouvernement la laisser faire . Partout ailleurs les organisateurs ont leur sécurité avant de solliciter celle de l'Etat. En cas de déconvenue, chacun assume ses responsabilités.

Les armes disparues peuvent très bien changer de mains et se retrouver chez les partisans ou parents des victimes qui pourront les utiliser à l'occasion pour régler les comptes en tirant sur les responsables politiques .

Donc chacun n'a qu'a assumer

 23   KASSANDA | Mardi, 9 Janvier 2018  - 13:23
  Donnez les noms des militaires en question on ira présenter les condoléances à la famille.
Les militaires sont des serviteurs de l'état et non du régime.
Bawara moi aussi j'ai un doute.
Parceque vous êtes des mythos.

 22   NUKEBEYANYEO | Mardi, 9 Janvier 2018  - 13:4
  QUE VIENT ENCORE NOUS RACONTER LE MIRACULE DE SIOU ? EST CE QUE LE TOGO APPARTIENT-IL A VOUS SEULS ? FOUTEZ-NOUS LA PAIX. VOUS NOUS FATIGUEZ AVEC VOS AGISSEMENTS INUTLES ET INOPPORTUNS. LE PEUPLE QUE VOUS PRETENDEZ DIRIGER AVEC LA FORCE BRUTE, VOUS DIT CELA SUFFIT. CE PEUPLE VOUS A VOMI POUR TOUJOURS. MI TI MI LO... ESU NENE ETO DJOGLO... MI DJO LA....

 21   sALAUPARD | Mardi, 9 Janvier 2018  - 13:2
  Réponse à 20-aprendlaleçon
  quand on a les yeux rouges à l’épreuve on dit quoi?
Le blanc rougit quand son visage devient rouge de sang
le noir rougit quand ses yeux deviennent rouges de sang.
Donc rougir est applicable à tous?

 20   aprendlaleçon | Mardi, 9 Janvier 2018  - 12:57
  Réponse à 10-Donneurdeleçondéchu
  il y a certaines expressions appartenant à certains peuples qu'il faut éviter de plaquer ici chez nous.
Rougir est une expression adaptée aux peaux blanches. la couleur du sang se fait voir sur le visage dès qu'ils sont éprouvés.
Chez le noir on peut dire les "yeux rouges" au moins ça ce comprend.
Adaptez les expressions à nos réalités. rougir n'est pas propre au noir et on sais que c'est vrai.

 19   Rawlings | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:55
  Le rptunir est une mafia.Une boite à mensonge.Tous ceux qui sont dedans appliquent la loi du mensonge.


Le rptunir y compris le faux president Faure.....ont fait croire que deux militaires etaient tués......Apres tout le monde a compris que c etait une machination mensongere.

Faure et le rptunir ne savent plus Ce qu Il faut inventer.

Pourquoi ne pas negocier et quitter le pouvoir tranqullement?

Tu as déjà l argent.
Tu as déjà une cinquantaine De copines.
Des maisons.

Que veux Tu encore Faure fraude?

Nul n est eternel.

 18   Diaz Tokoin | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:53
  Réponse à 6-yegor 1er
  C'est encore un plan bien fumant pour élargir les zones d'interdiction des marches qui leur (RPT/UNIR et le triso Faure) denie chaque jour la légitimité...les tripatouillages, fraudes et coup de forces que le RPT/UNIR a reussi a rendre légales pour porter à chaque fois aux bout des bras le triso Faure au pouvoir au vu de leurs textes et constitutions de 2002 mais en aucun cas, ces manoeuvres ne l'ont jamais rendu légitime et le triso Faure ne sera jamais légitime aux yeux des togolais...

aucune arme n'est perdu de la même manière qu'aucun "mouton du capitaine" ne s'est fait égorgé ou décapité comme le triso Faure pris en plein mensonge veut laisser croire, toujours une façon de distraire, détourner l'attention...

et surtout venant du triso Faure, une façon de peser sur "ce mensonge" que le RPT/UNIR avec à sa tête le triso Faure essaient de transformer en "VERITE" pour justifier l'ignominie, la barbarie, la violence, l'insoutenanble et surtout la sauvagerie commise sur les population de ces localités...

C'est grave quand plus personne ne croit "un mot venant d'un soit disant président" il aurait pu faire passer sa soit disant compassion autrement mais de de cette façon ignoble pour pouvoir gagner la sympathie des "moutons du capitaine" qu'il n'a pas hésité à ménacer dans son discours creux de fin d'année, un président qui ment, qui avance des choses non vérifiable dont personne ne détient la preuve ni des traces c'est grave en 2018...il a fait preuve de légèreté et plus jamais ne pourra être cru...car il a pri le peuple pour un dupe.

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 17   Rawlings | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:52
  Le rptunir est une mafia.Une boite à mensonge.Tous ceux qui sont dedans appliquent la loi du mensonge.


Le rptunir y compris le faux president Faure.....ont fait croure Que dieux militaires etaient tués......Apres tout le monde a compris que c etait une machination mensongere.

Faure et le rptunir ne savent Ce qu Il faut invente.

Pourquoi ne pas negocier et quitter le pouvoir tranqullement?

Tu as déjà l argent.
Tu as déjà une cinquantaine De copines.
Des maisons.

Que veux Tu encore Faure fraude?

Nul n est eternel.

 16   Diaz Tokoin | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:48
  Réponse à 2-X. Dilish
  Notre gargouille gnationale Bawara fait beaucoup de foin pour nous faire croire qu'on peut s'engueuler sur la richesse mais jamais sur la "production"

Pour lui "le respect de certains morts est impérative" et même les morts n'ont pas les mêmes valeurs, contester qu'il ait pu avoir ces morts là relève de la sorcelerie...

Mais pour dissiper toutes contestations venant du peuple togolais, au gouvernement de nous montrer les preuves et l'existance des traces de ces "moutons du capitaine morts" sans jamais nous dire dans quelle condition, le lieu l'heure et surtout en présence de qui...bref on veut savoir, le peuple en a marre des spéculations.

Notre gargouille Bawara aime trop jouer à l'avocat du diable pour défendre les causes perdues, il lui sera difficile de ratrapper le "mensonge grotesque de Faure le triso" plus c'est gros mieux ça passe, mais là il y a un peuple debout qui veut savoir et ne veut plus qu'on le prenne pour les idiots et abrutis de l'association RPT/UNIR...

Fiates passer le message, Diaz Tokoin

 15   Diaz Tokoin | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:34
  Réponse à 1-Vérifiez Voumèm
  On vous montre la lune vous avez toujours cette "tare" de regarder le doigt...prenez un peu de la graine et surtout de la hauteur...il y a plus important que cette façon de distraire, de vouloir détourner l'attention...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 14   cogito | Mardi, 9 Janvier 2018  - 11:17
  cette année, Dieu le fera le Togo n, est pas un paradis pour d,autre et enfer pr d, autre. Dieu veuille...

.

 13   Messan | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:55
  Il va falloir renouer avec les vieilles méthodes. Ce bouffon d Antoine Folly , il faut le guetter et le fesser un soir là il se calmera un peu.

 12   Citoyen responsable | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:52
  Réponse à 4-Togolais
  Affirmatif! II faut dissoudre le RPT-UNIR dans la foulée. Si non, ça va finir par une guerre civil au nord. Surtout que les kotokolis disposent maintenant de 2 armes à feu, c'est la catastrophe nationale. Rappelez-vous que c'était grâce aux actions conjuguées de Kadangha qui a rapidement sécurisé l'incendie et de Yark qui a courageusement extrait le bidon plastique de kérosène des cendres du marché de Lomé que nous pouvons aujourd'hui nous pavaner dans nos marchés.
Par contre, il y a quelque chose qui m'intrigue. Si ces 2 redoutables armes de destruction massive peuvent voyager dans le sens nord-nord, pourquoi elles ne peuvent pas voyager dans le sens nord-sud comme le fameux bidon de kérosène? C'est vrai qu'on parle du Togo mais quand même.

 11   Monkey | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:39
  Ecoutez ce journaliste lemou est sur la liste ,tot ou tard il VA regretter de tous ses commentaires partisan aux quels nous vivons sur le site .

 10   Donneurdeleçondéchu | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:32
  Réponse à 1-Vérifiez Voumèm
  1- Vas-réviser tes leçons le sens premier et le sens figuré d'un mot. Vous étalez comme ça vos tares à la face du monde en donneurs de leçons.

2- C'est le message qui compte. il est passé, arrêtes de te ridiculiser!

 9   Faustin | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:26
  Tout ceci est l'expression de la grave crise de confiance qui existe entre les acteurs de la vie politique...
Dieu fasse que la lumère céleste illumine le mental des uns et des autres et que la chaleur divine adoube les coeurs pour que demain soit meilleur qu'aujourd'hui et hier.
Que les coeurs endeuillés par les troubles trouvent réconfort et sérénité et que ceux qui doutent conservent leur humanité si tant est qu'ils doutent réellement.
Dieu bénisse le Togo

 8   Abladjo | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:14
  Réponse à 6-yegor 1er
 
Si mort de militaire il y a, nous savons tous que le régime a déja tué des militaires dans le passé pour ne cité que Cmmandant Tépé qu'ils ont décapité au camp RIT. Nous connaissons depuis des années leur Modus Operandi.

N'importe quel autorité en cas de crime ne se dépeche pour enterrer les cadavres. Une autopsie est demandée et des témoins entendus. Ca c'est le minimum avant une quelconque inhumation.

On ne se précipite pas pour effacer des preuves et venir désigner d'autres coupables. Si morts il y a, que la famille des victimes recherche les boureaux du coté des milices de l'armée.


 7   Abladjo | Mardi, 9 Janvier 2018  - 10:6
  Réponse à 6-yegor 1er
 

En voila encore un qui donne envie de pisser un coup.

 6   yegor 1er | Mardi, 9 Janvier 2018  - 9:52
  Je n'ai jamais vu un être humain se réjouir de la mort de quelqu'un. Mais Jean Kissi oui. Il avait exprimé sa satisfaction quant a la mort de Pitang Tchalla oubliant tout simplement que la terre le mangera aussi un jour même s'il est rat. Bonne journée

 5   K. Kofi FOLIKPO | Mardi, 9 Janvier 2018  - 9:27
  A propos des "efforts" des acolytes de Faure GNASSINGBÉ pour retrouver ses 2 armes "perdues" comme une aiguille dans un tas de foin:

Aux dernières nouvelles, il semblerait que le "Zénéral PAIY" (alias "Fo Félix") est déjà sur la bonne piste pour retrouver les 2 kalachnikovs prétendument recherchés: Il vient de recevoir en renfort les services du "grand expert" en "géostratégie sécuritaire" de Témédja, en la personne du "grand dermatologue-vénorologue-sexologue-politologue-et-ventrologue" David Ekoude IHOU.
Nous sommes donc à l'écoute pour que notre " grand expert polyvalent" nous annonce très bientôt la "bonne nouvelle" ....
Alors, vive docteur foldingue, alias FROPATO, alias IBANOU Express, alias quinté-quarté, alias des millions d'euros "oralement distribués" aux Éperviers ....

K. Kofi FOLIKPO
۞PYRAMID OF YEƲE۞

 4   Togolais | Mardi, 9 Janvier 2018  - 9:7
  Même si ce site est devenu distributeur de tracts toujours signés " Lemou" au service de l'opposition, nous seront toujours au RDV pour défendre les institutions...
Parlant des militaires tués, pour être crédible, je pense que le gouvernement devrait déjà ARRÊTER le commanditaire qu'est ATCHADAM et dissoudre son parti PNP... Voilà la solution pour que ces abrutis comprennent les choses...

 3   L’ÉQUILIBRE DES FORC | Mardi, 9 Janvier 2018  - 8:54
  On a tout vu chez ces hommes du RPT/UNIR. La mort des militaires est plus odieuse que la mort des simples manifestants que les mêmes militaires abattent comme des lièvres en brousse? Bawarra revient sur terre. Mon oncle a servi ce pouvoir. Il a été payé en monnaie de singe. La roue tourne. IL faudra du temps...ce pouvoir s'effacera un jour. Il n y aura pas de guerre civile dans notre pays. Mais il y aura un jour un corps à corps entre la force brute et le peuple...

 2   X. Dilish | Mardi, 9 Janvier 2018  - 8:53
  vraiment nos journalistes!

 1   Vérifiez Voumèm | Mardi, 9 Janvier 2018  - 8:53
  monsieur le journaliste Lemou;
un africain noir comme Bawara ne peut pas rougir !
Le blanc rougit lorsque le sang lui monte à la tête et le pâlit lorsque le contraire se produit !!!!!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com