Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo LA FORMULE : BEBE GNASS, ALIAS ROI ACHAB FERAIT SA GRÈVE DE LA FAIM






opinions

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer Lu : 1328 fois

LA FORMULE : BEBE GNASS, ALIAS ROI ACHAB1 FERAIT SA GRÈVE DE LA FAIM
Bébé Gnass, toujours en quête de la formule qui lui permettrait de rester au pouvoir, toujours sourd et muet, autiste, jusqu’à la mort (comme papa), l’a peut-être trouvée : faire répandre la rumeur qu’il s’apprêterait à entamer une grève de la faim.

Après

-les tentatives d’intimidation de la foule des manifestants, lesquelles tentatives ont produit l’effet contraire d’augmenter, à chaque manifestation le nombre des mécontents dans la rue,
-la répression barbare et sanglante qui a coûté la vie à des dizaines de Togolais, assassinés, massacrés, parfois dans des conditions et de la manière les plus atroces, avec les instruments sortis tout droit de cerveaux qui ne peuvent être habités que par des monstres effrayants appelés nukpekpe, c’est-à-dire des êtres qu’il n’est pas souhaitable qu’un humain rencontre sur son chemin, ces êtres qui n’habitent pas parmi les humains, en tout cas pas au grand jour, mais sortent des ténèbres les plus épaisses, du fond des eaux, du sein de l’empire des démons, juste pour faire souffrir et tuer
-les bastonnades dans les domiciles privés dont sont victimes même des femmes, des vieillards et des bébés, le dos, les membres, le visage rouge de sang, certains laissés pour morts, tant ils ont été roués de coups de toutes sortes
- le silence feint, qu’il essaie de faire passer pour de la patience, en fait la honte ; s’identifiant aux militants de son parti RPT-Unir, il les a félicités au congrès de Tsévié pour « leur patience »
-l’indifférence jouée, crispée bien entendu, et le faux-semblant qu’il tient la situation bien en mains, qu’il n’existe pas de crise au Togo, que les manifestations contre son régime ne sont que le fait de quelques individus agités, que tout va bien au Togo, que toutes les institutions fonctionnent normalement, que l’Assemblée Nationale siège, vote des lois, que le pays se prépare à lancer l’organisation d’un référendum, que les députés nomment les membres d’une CENI…
-les tentatives de corruption en tout genre de personnalités nationales et internationales, gymnastique à laquelle s’était livré avant lui son père, tentatives qui dans au moins soixante pour cent de cas ont échoué, en particulier auprès de son principal adversaire politique Tikpi Atchadam, le Cavalier Intraitable, l’homme par qui la…maladie est entrée dans son cœur…Guérira-t-il ? Guérira-t-il pas ?
-le lâchage sur la population, comme des chiens enragés des miliciens d’une barbarie et d’une férocité inouïes, opérant au grand jour ou dans l’ombre, sévissant sans distinction contre adultes, enfants, bébés…
Contre les bébés aussi, voudriez-vous vous demander ? Oui, contre les bébés. On a vu de ces miliciens ou militaires ( parfois difficile de les distinguer, de séparer ceux qui portent l’uniforme de ceux qui sont en civil ) arracher brutalement les bébés à leur mère, ou saisir ceux que, dans leur fuite précipitée, les parents ont abandonnés, souvent en larmes, les soulever en l’air, sans aucune pitié, menacer de les lancer dans le vide, contre le mur ou contre le sol, ou dans un puits et parfois mettre en exécution leurs menaces… Sous les yeux ou non des parents ahuris.
Mais, pourquoi ? Pure méchanceté ? ( j’ai dit une fois que ces êtres représentent le mal incarné ). Ou , c’est peut-être parce que les charlatans de tous bords, de toutes obédiences qui officient au palais de Bébé Gnass lui auraient révélé par la pratique de leur art magique, que le sacrifice d’un certain nombre de bébés est indispensable pour sauver son pouvoir. Et, que ne ferait-il pas pour sauver son pouvoir ? Ou encore parce que, comme le roi Hérode du Nouveau Testament, à qui on révélait la naissance du roi des Juifs, craignant que celui-ci ne vînt un jour à menacer son trône, ordonna de massacrer tous les enfants qui venaient de naître, Bébé Gnass pensait-il qu’un de ces bébés togolais de nos jours détiendrait la formule. Il suffirait donc que, parmi ceux massacrés au hasard, figure celui qui détient la formule pour que lui, Bébé Gnass, jamais ne soit chassé du pouvoir et même que jamais le pouvoir ne quitte le clan Gnassingbé. On ne sait jamais. Folie ? Mais qui peut dire exactement dans quoi Bébé Gnass aux abois bascule en ce moment, dans quelle eau baigne notre « Tohossou national » comme beaucoup l’appellent? Absurde ? Mais, trouvez-vous un autre adjectif pour qualifier les débordements de ces derniers jours de Bébé Gnass à qui le peuple togolais demande simplement de dégager ? C’est de l’obscurantisme ! Peut-être mais pas plus obscurantiste que tout ce que Bébé Gnass entreprend pour rester au pouvoir, y compris le recours à des marabouts, charlatans, prêtres, pasteurs... Pas plus absurde que la prétendue grève de la faim de Bébé Gnass ( Est-ce sur recommandations de ces spécialistes de l’obscurantisme ?) .
Bébé Gnass est donc malade du pouvoir
Ou plutôt, Tikpi Atchadam a rendu Bébé Gnass malade, comme Naboth avait rendu Achab malade, parce qu’il ne voulait pas lui céder sa vigne, crime de lèse-majesté ! Naboth, l’obsession d’Achab, Naboth qui trouble le sommeil d’Achab, Naboth qui hante les nuits d’Achab Naboth, la terreur d’Achab…Naboth qui défie l‘autorité d’Achab, crache sur l’argent d’Achab, méprise la royauté d’Achab…
Arrêtons-nous un peu ici, car c’est le nœud de la tragédie de Bébé Gnass. Ah, s’il pouvait trouver un cheval plus robuste et plus rapide que celui de Tikpi Atchadam ! mais le Cavalier Intrépide est parti et il se rend compte qu’il ne peut plus le rattraper ; s’il pouvait trouver ce cheval robuste et rapide, il irait à Sokodé d’où le Cavalier Intrépide est parti pour le défier à la course…Sokodé !Sokodé ! C’est peut-être là que se trouve la formule et lui Atchadam, celui que Bébé Gnass fait semblant ( je vous ai dit que c’est sa nature ) de ne pas reconnaître, l’a peut-être trouvée…c’est pourquoi…non ! Bébé Gnass ne veut pas prononcer ce nom), « il » est en train de gagner. Bébé Gnass envoie ses militaires et ses miliciens, terroristes d’État, quadriller, ratisser, dévaster, ravager, mettre à feu et á sang, au besoin la ville…(et les villes voisines, la forêt et la broussaille environnantes où se cachent des dizaines de citoyens, en fuite, militants ou non du PNP) massacrer, chasser, pourchasser ses habitants jusqu’à ce qu’ils trouvent la formule. Les marabouts et les féticheurs de Bébé Gnass qui sont légion comme ses Jézabel, lui ont dit qu’il y a des prophètes dans la ville qui ont prophétisé la victoire au Cavalier Intrépide. Les nombreuses Jézabel de Bébé Gnass l’avaient assuré que s’il faisait arrêter ces prophètes, par les manœuvres d’intimidation, la torture, il peut obtenir d’eux la formule. Mais des chefs d’États, ces traitres du syndicat des dictateurs, selon Bébé Gnass, ont fait pression : il faut libérer les prophètes. Différence de taille avec Achab dont la femme, Jézabel a carrément massacré les prophètes. Bébé Gnass ( cela lui arrive quelquefois ), regrette d’avoir toute une théorie de Jézabel. Peut-être que s’il n’en avait qu’une seule comme Achab, elle aurait été capable de le débarrasser des prophètes et même, de ce Cavalier, ce Naboth…
-la comédie de la sérénité (rappelez-vous que cet homme est faux déjà à la naissance) devant ses militants ou soi-disant tels, payés pour faire semblant de s’unir pour promettre aux Togolais un ciel bleu dans lequel voleraient des colombes de la paix, réunis en congrès à Tsévié,
-le discours mensonger de la fermeté devant ses militaires de Témédja le vendredi 10 novembre 2017 leur promettant de faire rechercher et châtier ceux qui ont lynché et tué leurs camarades qui sont allés jusqu’au bout dans leur mission de…pè. Pè ou paix ? Eh bien, dans une graphie phonétique, le mot paix peut être simplement transcrit pè. On produirait le même son onomatopéique pour signifier que l’on crache sur un être, un objet, une notion. Ainsi, sorti de la bouche de Bébé Gnass, ce son signifierait qu’en fait pendant cinquante ans, sous prétexte de promettre la paix aux Togolais, le système les a couverts de mépris, a insulté leur intelligence. Aujourd’hui, c’est le tour du peuple togolais de cracher sur le système Gnassingbé (et il le fait de la manière la plus retentissante jamais imaginée). Dans ce dernier cas, pour parler rapidement, on dirait « Colombe Pè », au lieu de Colombe de la Paix…Et quand les mêmes parlent de l’autorité de l’État qui n’existe plus, le peuple n’émet-il pas le même son de répugnance, Pè ? Pè sur les négociations proposées par le régime. Pè sur l’autorité. Pè sur le référendum, pè sur les législatives, pè sur les locales, pè sur l’Assemblée Nationale tant que les Gnassingbé sont au pouvoir, pè sur le pouvoir Gnassingbé lui-même, ce pouvoir honni, avili, répugnant…, malmené, harcelé ( c’est son propre mot) par tant de pè, des centaines de milliers, des millions de pè, criblé de pè, comme ses militaires criblent les citoyens togolais de balles, complétement mouillé par une pluie de pè, ruisselant, dégoulinant de la tête aux pieds de pè glaireux, gluants, transi jusqu’aux os, pénétré jusqu’á l’âme de pè, nageant péniblement dans une mare de pè …, fiévreux, grelottant, Bébé Gnass ( c’est encore lui-même qui le dit), ne dort plus, ne peut plus s’asseoir nulle part tranquillement et, ( avec beaucoup d’effort, il faut le lui reconnaître ) ne peut plus se livrer à son sport favori avec ses Jézabel. Alors, se sentant victime, exactement comme Achab se sent victime de Naboth parce que celui-ci ne veut pas lui céder sa vigne, Bébé Gnass croit avoir trouvé, pour apitoyer le monde entier sur son sort, la formule dans la grève de la faim. Puéril, vous voudrez dire ? C’est normal, puisqu’il s’agit du comportement d’un bébé, un bébé sanguinaire, manipulateur et dévastateur, donc dangereux, mais bébé avant tout. Ne riez pas. Bien sûr, ce n’est pas la grève de la faim qui est puérile, mais l’idée de faire fabriquer et courir un tel bruit. Quelle sera la prochaine manœuvre d’intoxication ?

Faites simplement à l’intéressé un énorme Pè. Peut-être comprendra-t-il que nul au Togo n’est plus dupe de ses manœuvres.

Sénouvo Agbota ZINSOU

--
1 Rois 21 : 1-21

L'AUTEUR
Sénouvo Agbota ZINSOU


Autres titres

Togo la sérénade politique de faure gnassingbe au togo est terminée 
Togo révolution togolaise : phase 5 
Togo lettre ouverte aux chefs des partis politiques de l’opposition : que votre oui soit oui, que votre non soit non 
Plus de nouvelles


Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 3   EB_Toutmosis3 | Mardi, 14 Novembre 2017  - 23:2
  Je n’ai pas compris pourquoi ces gens ont jugé utile de s’en prendre aussi à des bébés…franchement ce sont des choses qui dépassent tout entendement humain. Seul un nukpekpe peut effectivement exécuter de telle b@rbarie. Pourquoi violenter des gamins, des bébés ???? Un copain m’a envoyé ce weekend la photo d’un p’tit enfant de Sokodé, l’âge compris entre 15 mois ou 2 ans, le corps endolori et en sang, des coups qu’il a reçu de cette milice tribaliste appelée armée nationale…je fulminais de rage…qu’est-ce qu’un enfant de 2 ans comprend de la politique pour être traité aussi inhumainement???? Pour un pouvoir néocolonial depuis la mort inexpliquée de l’analphabète Gnassingbé Eyadema, il y’a eu 2005 avec plus de milles tués et maintenant ceci…quel que soit l’issue de la crise au Togo, le criminel Faure Gnassingbé sera arrêté et jugé.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 2   Toi-aussi | Mardi, 14 Novembre 2017  - 19:56
  Tikpi devient leurs cauchemars quotidiens : ou est-il cache ce cavalier invisible ! Ou ! Ou ! Ou et enfin ou est-il ? A Sokodé ! A Bafilo ! A Mango ! A Tchamba ! A Dapaong ! Ou est-il alors ! Oh Dieu ou est-il ce cavalier ! Des chats qui castillent leur propre queue – le tournesol au sein du gouvernement….. C’est comme des coups de tonnerre qui tremblent leur imagination et leur donnent de longues nuits et jours en débarras. Enfin qui rit toujours rira le dernier !
Ah ! Oui. Faure ira à Bonn. Vous savez dans quel hôtel s’abritera-t-il ? Et ses venues de Lome pour le supporter ? Vous connaissez leur niche à Bonn ?
Mais, dis donc, des fainéants et imbéciles, paranoïas pour la Pè ou Paiy ou paix ?
Tout se déchaînera à Bonn et ce sera une bonne rencontre ! Salut Togo – Togo debout.
Travail – Liberté – Patrie. La terre de nos aïeux.

 1   ENAUCUNCAS... | Mardi, 14 Novembre 2017  - 19:8
 
C'est mignon quand les poètes- écrivains se mettent à faire la politique.

À consommer avec modération, si non, ATTENTION CONSTIPATION.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com