Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les itinéraires des grandes manifestations nationales des 16, 17 et 18 Novembre 2017






politique

iciLome | | 20 Commentaires |Imprimer Lu : 5049 fois

Les 16, 17 et 18 novembre prochains, la rue va encore gronder contre le pouvoir de Faure Gnassingbé. Dans un communiqué rendu public, la coalition des 14 partis de l'opposition invite tous les Togolais et Togolaises, épris de liberté et de l'alternance politique, à sortir massivement pour "dire non, ça suffit" au régime.

CAP2015 - Groupe de Six- CAR - PNP- Santé du Peuple

COMMUNIQUE

Grandes manifestations nationales des 16, 17 et 18 Novembre 2017

Vous venez une fois encore, chers compatriotes, de démontrer votre détermination en prenant massivement part aux manifestations des 07, 08 et 09 novembre 2017. La Coalition CAP2015- Groupe de Six- CAR - PNP- Santé du Peuple vous remercie pour ce niveau de mobilisation.

Elle vous invite à nouveau à la rejoindre, encore plus nombreux, sur toute l’étendue du territoire national, les jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 Novembre, pour : d’une part :

• exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ; et d’autre part :
• condamner fermement les propos irresponsables, haineux et va-t-en-guerre du Chef de l’Etat devant les bérets rouges au camp de Témédja, le 10 Novembre 2017,
• dénoncer les répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques des mois d’Août, Septembre et Octobre 2017 ayant fait des morts, de nombreux blessés et de nombreux exilés,
• exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités dans ces massacres de populations aux mains nues et traduire en justice les auteurs et commanditaires,
• dénoncer et condamner les traitements inhumains infligés aux détenus politiques et exiger leur libération immédiate et sans conditions,
• exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition,
• exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation sur toute l’étendue du territoire national.

ITINÉRAIRES DE LOMÉ

Point de départ 1 : Ets CCP- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Deckon Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.

Point de départ 2 : Bè Gakpoto- Marché de Bè- Bd Félix Houphoët Boigny- Bd circulaire côté ouest- Déckon Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.

Point de départ 3 : Atikoumé/Akossombo-Todman-Gbossimé- Bd de la Kara- Gbossimé- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Déckon- Pharmacie du Bd Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.

Pour les chefs-lieux de préfectures, les coordinations locales préciseront les itinéraires retenus. Togolaises et Togolais des villes et campagnes du Togo et de l’étranger, organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen, zémidjans, munis de drapelets togolais, une fois encore soyons tous aux rendez-vous des jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 Novembre 2017, pour dire non, ça suffit, pour exiger la restitution à notre peuple sa souveraineté.

La lutte populaire est invincible

A Lomé le 13 Novembre 2017

Pour les organisateurs

CAP 2015
Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

GROUPE de Six
Nicodème HABIA

CAR
Jean KISSI

PNP
Tchatikpi OURO-DJIKPA

Santé du Peuple
Georges KUESSAN



Autres titres

Togo crise politique : un émissaire d'alpha condé à lomé ce week-end 
Togo la société civile togolaise à la recherche d’outils de règlement pacifique de la crise 
Togo la mobilisation de contestation du pouvoir s’amplifie : un gouvernement d’union, le piège pour noyer la lutte 
Plus de nouvelles


Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 20   Mon beau Pays | Jeudi, 16 Novembre 2017  - 0:57
 
Ceux qui rêvent que ce qui s'est passé ailleurs arrive au Togo sont sympa parce qu'ils n'ont vu que la partie la plus intéressante pour eux.
Au Togo, nous avons goûté à ce que ça pouvait être. Dans les années 90 puis en 2005. Si on se calme un peu, aucun d'entre vous n'aimerait que ça revienne et que ça dure.

Vous n'arrivez déjà pas à gérer Faure qui tient l'armée. Que ferez vous après avec une armée que vous avez habituée a vous détester en l'insultant puis en pleurnichant que c'est plutôt les Gnassingbé qui la dresse contre vous ?

Tenez moi au courant que je puisse redevenir diaspora à temps.

 19   amoitogo | Mercredi, 15 Novembre 2017  - 6:58
  Réponse à 1-le citoyen
  toi tu vit sur terre au Togo?
il me semble non , sinon tu saurais que ce n'est pas le peuple qui ne veut pas aller a la presidence mais plutot votre ami est ses militaires qui refusent.
Rappels toi que des le 19 Aout la marche devait commencer a Agoe en passant seulement a GTA et tu sais ce que ton ami et ses militaires ont fait ce jour la.
le peuple est mure et na meme pas besoin d'aller a la presidence . Comme Obasandjo a dit tu refuse de qui la presidence un jour viendra la presidence va te quiter d'elle meme.

 18   KOZAX | Mercredi, 15 Novembre 2017  - 5:35
  Réponse à 16-RodrigueK
  A KPOROD (17) ET RODRIGUEK (16):

S'il s'agit de jeu, ce n'est certainement pas à moi que vous devez adresser cette question. Au cas où vous ne le sauriez pas, les médias internationaux ont repris dans leur reportage la revendication principale du peuple togolais, à savoir la fin du régime qui est la source du malheur des togolais depuis plus d'un demi-siècle. Ceci passe par la fin du régime Eyadema/Faure Gnassingbe/RPT/UNIR et l'instauration d'un état de droit dans ce pays martyr. Par conséquent, il me paraît inapproprié à ce stade de la lutte de voguer sur la marée du peuple pour négocier des résultats qui sont en deçà des attentes légitimes de ce peuple.
Il me semble que c'est plutôt moi, et non vous, qui devrais parler d'unité, car losqu'on lit les revendications auxquelles seront consacrés les 3 jours de marche annoncés, on ne trouve pas trace du DÉPART de Faure Gnassingbe. La coalition des 14 partis a-t-elle consulté les manifestants avant d'omettre cette revendication essentielle qui court les rues de par le monde entier? Si tel est le cas, on ne devra alors plus brandir des pancartes portant la mention "Faure doit partir", "Faure must go". L'observateur attentif se demandera à quel jeu joue l'opposition. Je sais que l'organisation de manifestations de cette envergure est une tâche colossale. Mais je sais aussi et surtout qu'elle requiert de la rigueur, un élément qui fait souvent défaut dans la lutte de libération dans notre pays.
Si vous parlez de discipline dans le sens de suivre des ordres, acquiescer et applaudir sans demander d'explications, alors j'avoue que votre remarque me colle bien à la peau. Pour ce qui me concerne, la discipline comporte la rigueur dans la pensée, dans le jugement, dans le comportement et dans l'action. Je m’accorde donc le droit de me démarquer de votre version de discipline.
On ne peut pas utiliser les mêmes méthodes et en espérer des résultats différents. En tout cas je prie et espère après tout que la suite des événements vous donnera raison.

 17   Clement Gavi | Mercredi, 15 Novembre 2017  - 3:9
  'Exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités dans ces massacres de populations aux mains nues et traduire en justice les auteurs et commanditaires,'

Est-ce nécessaire d'établir les responsabilités en vue d'une condamnation? La responsabilité est certainement collective. Car, le CAR et la CDPA signataires de cet appel, n'avaient pas hésité il y a quelques mois à servir ce sanglant régime. C'est ainsi que Leopold Gnininvi et Yaovi Agboyibo ont respectivement été Ministre des Affaires Étrangères et Premier Ministre.

Alors, pour rendre compte de la triste et douloureuse situation du Togo, on doit nécessairement tenir compte de ces contradictions. C'est pourquoi la responsabilité est collective. Ainsi, il faut le courge du pardon et la détermination pour l’avènement d'une alternance au plus tard 2020.

 16   KpoRod | Mardi, 14 Novembre 2017  - 23:41
  Réponse à 15-KOZAX
  ça suffit, ce cyber-comportement d'auto-sabotage !!! unité, discipline et victoire svp

 15   RodrigueK | Mardi, 14 Novembre 2017  - 23:38
  Réponse à 15-KOZAX
  A quel jeu tu joues toi ?!!!! où veux-tu en venir ?, unité stp

 14   KOZAX | Mardi, 14 Novembre 2017  - 20:9
  DÉCIDÉMENT....!

Cette coalition n'en finit pas de se fourvoyer. Est-ce à dessein, ou n'y a-t-il pas au sein de ce mouvement des têtes pensantes pour réfléchir à une stratégie cohérente avant de lancer des mots d'ordre? Ce groupe donne vraiment l'impression d'avoir succombé à des pressions, on peut deviner d'où, pour mettre sous éteignoir la ferme exigence du peuple en lutte que FAURE DOIT PARTIR. Togolaises, Togolais de l'intérieur et de la Diaspora, restons vigilants et évitons qu'une fois de plus cette opposition sacrifie l'intérêt supérieur de notre peuple en lutte. Pourquoi ces messieurs et dames rechignent-ils à respecter la volonté de la majorité du peuple? On a vraiment l'impression qu'ils s'accommodent si bien de ce régime qu'ils ne cherchent pas une véritable alternance.

 13   LaPlage | Mardi, 14 Novembre 2017  - 18:24
  C'est reparti. Du djv.

 12   Le peuple c'est qui | Mardi, 14 Novembre 2017  - 15:58
 
Arrêtez de manipuler les consciences. Je me souviens que tout petit je chantais avec mes camarades de quartier, des chansons insultantes contre les ethnies du nord. C'était à Lomé avant le coup d'état de 1963. Je peux en parler parce que ce n'était que des chansons pour nous les enfants. Ethnie ne signifiait rien pour moi et les insultes avait un caractère amusant.

Tout comme aujourd'hui on trouve de grands gamins sur un site comme celui-ci qui croient suivre la mode en rivalisant d'injures et de slogans mensongers. Moi j'ai fini par comprendre qu'une certaine rancœur inconsciente poussait mes camarades d'enfance à nier la paternité de ce que vit notre pays. Je témoigne donc de ce que j'ai vécu et que j'ai compris plus tard. Les gens du nord n'avaient pas droit à d'autre aspiration qu'a être les larbins de l'élite de la capitale, et les serpillières des modeste citoyens de Lomé.

Normal, puisque le colon avait décidé que le peuple des régions du nord était vigoureux comme des boeufs et devait être utilisé comme tel, donc n'avait pas besoin d'écoles. L'histoire est toujours là.

Moi j'ai compris quand ça a basculé, que des êtres humains s'ils en sont réellement ne peuvent accepter longtemps cet esclavage doublé d'insultes avilanssantes. J'accepte que le temps de la méprise est passé, alors ne replongeons pas dans les bassesses de nos parents. Sinon ça ne finira jamais. Dans les années 90, nous avons raté la chance d'aller vers le vivre ensemble qui se nomme démocratie, pendant que notre voisin le Bénin a saisi l'occasion de congédier son dictateur avant de se raviser pour le rappeler démocratiquement. C'est parce-que tout petits, nous avons vécus dans une atmosphère permanente de dénigrement de ceux qui ne sont pas nés sur la côte comme nous, au point de les charger de tous les malheurs.

Stop ! La démocratie, la vraie, s'obtiendra en nous changeant nous même avant de changer les autres. Ça se verra quand nous saurons qu'il est possible de gagner sans insultes, sans mensonges, et même sans violences verbales ou physiques. Je l'espère encore.

 11   KenLeSurvivant | Mardi, 14 Novembre 2017  - 14:28
  Des poticiens voltigeurs et sans stratégie. Vous appelez les togolais épris de de liberté et pourtant, vous êtes libres de marchés et meme de casser.
Je suis à Lomé et les gens vaquent librement a leur job. Marchez comme vous voulez, tant que vous êtes sages, pas de problème. FAURE avec ou sans Vous, révisera la constitution pour limiter à 2 mandants mais sachez que ce n'est pas retrocatif

 10   GNAROU | Mardi, 14 Novembre 2017  - 13:34
  Tant que ca marche bon enfant, il n'y aura pas de probleme !!!

La plage c'est bon pour prendre de l'air ......



 9   fodji | Mardi, 14 Novembre 2017  - 11:41
 
FAURE EST BLOQUE PARTOUT .IL SAIT TRES BIEN QU' IL NE VAUT PLUS RIEN DEVANT LE PEUPLE . MAINTENANT IL FAIT APPEL A L ' ARMEE DEJA DIVISEE .
LE SECOND PIED DE RPT - URINE -NUIR- " UN MOT DE QUATRE MOTS ; P-A-I-Y " DEJA GONDOLE SERA BIENTOT CASSE .
PEUPLE TOGOLAIS , DEBOUT POUR LA LIBERATION DE NOTRE PAYS LE TOGO .

 8   I JAH MAN | Mardi, 14 Novembre 2017  - 11:29
  Réponse à 2-chromosome 21
 
BONNE REPONSE . BIG UP!

 7   Avouantheboss | Mardi, 14 Novembre 2017  - 11:27
  Merde! Kafui ADJAMAGBO, il manque dans tes revendications, le départ immédiat et sans condition du Président Faure. Ou bien, ce n'est plus d'actualité?

Vous trompez comme ça la peuple! Chuan!

 6   GARCON | Mardi, 14 Novembre 2017  - 11:16
  Réponse à 2-chromosome 21
  ITINÉRAIRE:
- départs de toutes les maisons
- point de ralliement: rond point GTA
- Boulevard de la nouvelle présidence
- point de chute: LOME 2 dans la cour de la nouvelle présidence.
Sinon vous n'avez rien fait. Un accueil chaleureux vous y attend.
Ne déversez plus la populace dans la mer.

 5   le citoyen | Mardi, 14 Novembre 2017  - 10:39
  Réponse à 2-chromosome 21
  j'ai été tjrs l'unique sous ce pseudo...je ne vois pas en quoi cela te dérange....
l'opposition demande le départ de quelqu'un sachant ou la personne réside..et elle feint en optant pour d'autres itinéraires...vous prenez des gens pour des cons???
qu'elle nous debarasse de FAURE en allant a la présidence c'est aussi simple monsieur...arrêtes de me prendre pour un envoyé d'UNIR..tu es trop borné...

 4   23 septembre | Mardi, 14 Novembre 2017  - 10:33
  Il n'ya que deux solutions pour la crise au togo. Soit un coup d'etat ou une revolution populaire.

 3   TOGOLAIS = 1 | Mardi, 14 Novembre 2017  - 10:29
  "condamner fermement les propos irresponsables, haineux et va-t-en-guerre du Chef de l’Etat devant les bérets rouges au camp de Témédja, le 10 Novembre 2017".

Des gens qui ne connaissent même pas leur armée; pourtant ils se disent politiciens, chuannnnn.....

Allez demander à Trump ou à Macron s'ils ne connaissaient pas la structure de leurs armées avant de venir au pouvoir?

Est-ce qu'il y a des bérets rouges à Témédja? prrrrrrrrrrrrrrr......
D'ailleurs est-ce que vous connaissez votre pays même ? Pourtant vous pensez le gouverner un jour hahahahahahhaha........

Des aventuriers comme ça.

Mèdèny "Tchatikpi OURO-DJIKPA" toi aussi tu ne sais pas qu'il n'y a pas de bérets rouge à témédja?
il ne faut pas nous honnir hein

 2   chromosome 21 | Mardi, 14 Novembre 2017  - 10:24
  Réponse à 1-le citoyen
  Et donc c'est cette comedie qui empeche le vaurien d aller dans des sommets ou qui l oblige a annuler des sommets au togo?


Ça comédie c est quand ON est un bon a rien payer a raconter des conneries sur des sites internet, lesquelçes conneries te font passer pour un idiot aux multiples personnalités plus bizarres et dérangés les unes que les autres.

 1   le citoyen | Mardi, 14 Novembre 2017  - 9:33
  pourquoi ne pas chuter directement a la presidence et deloger le gars...???

a sent la comédie tout ca


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com