Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La LTDE, nouvelle version, pose de nouvelles revendications








GLOBAL ACTU | | 15 Commentaires |Imprimer Lu : 3340 fois

N’entre plus sur le campus de l’Université de Lomé (UL) en cours de rénovation qui veut. Interdiction est faite aux taxis-motos d’y entrer, le contrôle des cartes aux entrées de l’université est devenu la règle. A cela, s’ajoutent pour les étudiants, une limitation du nombre de crédits à choisir, la restriction des libertés de réunion sur le campus et une augmentation des frais d’inscription au Master et au Doctorat.

Pour la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE) devenue depuis le 28 octobre dernier à la suite d’une Assemblée générale Ligue togolaise des droits des élèves et étudiants (LTDE), il s’agit là de mesures « suicidaires », « arbitraires » et « génocidaires ».

En conférence de presse ce samedi en l’absence de Foly Satchivi, le président national, l’association estudiantine a réitéré sa volonté et son engagement à se battre « inlassablement » aux côtés des étudiants pour l’amélioration de leurs conditions de vie et contre toutes ces mesures « drastiques ».

« Nous ne savons pas l’intention qui sous-tend la mesure interdisant l’entrée des taxis-motos au campus. Nous pouvons saluer cette mesure, si et seulement si les autorités universitaires avaient mis à la disposition des étudiants des bus pour rallier les différents points et amphis. Un étudiant qui se promène à pied du campus sud au campus nord, à la recherche de place pour suivre ses cours, sera fatigué avant même d’entrer en amphi », a déploré Michel Kakanyo, secrétaire à la communication de la LTDE.

Au-delà de cette protestation et forte de ce que seuls 20% de ses revendications de l’année écoulée ont été pris en compte, la ligue pose sur la table de nouvelles revendications à deux (2) niveaux.

Sur le plan universitaire, la LTDE demande l’augmentation des tranches à raison de 20.000 francs CFA par mois pour les allocataires et de 30.000 par mois pour les boursiers. Il faut supprimer les critères d’octroi des tranches qui, estiment les responsables de cette association estudiantine, « empêchent la plupart des étudiants de bénéficier de ces tranches ». La ligue exige aussi la restauration de la prime de rentrée pour les étudiants.

Toujours sur ce plan, il faut aussi compter avec les anciennes revendications que sont la reprogrammation de toutes les unités d’enseignement, l’installation de Wi-Fi dans toutes les salles et amphis et la dissolution du corps de la police universitaire en lieu et place de laquelle il faut mettre des vigiles en signe de respect aux franchises.

Sur le plan scolaire, la LTDE demande la suppression du BAC 1 et des cotisations parentales, la suppression des écolages de 50%, conformément aux prescriptions de l’article 35 de la Constitution togolaise, l’installation de ventilateurs dans les classes, l’installation de Wi-Fi dans les lycées et collèges et le versement aux lycéens d’une bourse mensuelle de 5.000 francs CFA mensuels pour leur permettre de faire face aux problèmes de photocopie, d’impression, de documents et de restauration entre autres.

La LTDE pense aussi qu’il faut augmenter le budget alloué à l’éducation à 20% du budget général de l’Etat, suivant les recommandations de l’UNESCO.

« Nous demandons aux étudiants et aux élèves de commencer par s’organiser en comités de lutte et de se tenir prêts pour les divers mots d’ordre à venir », a lancé le secrétaire à la communication de la LTDE.



Autres titres

Togo grèves dans l’éducation: du primaire au supérieur, la paralysie s’étend 
Togo les enseignants volontaires en grève de 48h à partir de demain 
Togo la cset fait le bilan de la grève de 72 heures de la semaine 
Plus de nouvelles


Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 15   Kadankademy | Jeudi, 2 Novembre 2017  - 22:20
  PAIY = Podolidjaaaah Adjapo'émissih Ikpénou'tébaaa YARKameh

 14   Avouantheboss | Jeudi, 2 Novembre 2017  - 20:47
  Réponse à 13-Rire Unpeu
  Il s'autoPAIYrse plutôt et toi ignarissime tu t'autoperces avec lui , hahahahaha

 13   Rire Unpeu | Jeudi, 2 Novembre 2017  - 18:23
  Réponse à 10-Atalolo
  C'est toute ta réaction ? Avec sa réponse il te perce sans pitié et tu réponds avec quelques mots à peine compréhensibles ? Tu me fais de la peine !
Tu es opozan ou opozé

 12   Ce mot de 4 mot | Jeudi, 2 Novembre 2017  - 1:47
  Réponse à 11-GNAROU
  Et ton Pitang est où maintentenant?Tous Des gnarous.

UN mot De 4 mots.
On ecrit paix avec à la fin et non x.

Des gens comme ca dirigent un pays .

Quelle calamiité humaine!

 11   GNAROU | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 23:21
  Réponse à 9-Agossi
  Toi tu me laisses parler d'abord ! le campus là, je connais, je traversais pour passer avant de venir en Europe , je n'étais pas vieux comme jeune là ; on ride, c'est Dieu qui juge les rides sur cette terre, quand on continue de parcourir , c'est Pitang qui disait ça vrai vrai !

 10   Atalolo | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 23:11
  Réponse à 8-Togolais
  Votre réponse ne m" étonne pas. C' est tout ce que le Togo a dans son gouvernement. Des médiocres. Chuannnnnn!

 9   Agossi | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 22:27
  C'est qui celui la. Un encore qui est téléguidé pour mettre la pression sur le gouvernement. Vous vous fatiguez pour rien, ce qui doit être fait sera fait et ce qui non il va falloir laisser tomber.
Agité, c'est quoi ces revendications saugrenues la. Dites plutôt que vous demandez l'impossible pour justifier le désordre.

 8   Togolais | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 21:12
  Réponse à 6-Atalolo
  Ce qui le défini est fini, quel champ ? ça dépend de ce que tu veux planter : igname, manioc, haricot, ce n'est pas la même competence pour planter : l'Ygname il faut un Y grec comme mot, le haricot c'est bouricot, le manioc, c'est daba; et quand tu te relèves ça pend le torchon avec les documents du con grès dans la serviette ; et ça pousse en PAIY

 7   Togolais | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 21:4
  C'est ridicule comme revendications. A vouloir mélanger PAIX et PAIY , vous perdez toute PAYE , walou dans la poche le vendredi, .. Maîtrisez mieux le champ de maïs d'une sanguignassion hélicoliessique et celui qui se lève dans l'état bolou-atimique !

 6   Atalolo | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 20:48
  Réponse à 5-Togolais
  Et qu’ est-ce qui definit le champ de compétence d’ une association si j’ ose vous demandez monsieur?

 5   Togolais | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 19:22
  C'est ridicule comme revendications. A vouloir mélanger torchons et serviettes, vous perdez toute crédibilité.. Maîtrisez mieux le champ de compétence d'une association estudiantine et celui qui relève de l'état avant de réclamer..

 4   Atalolo | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 19:18
  Le malheur de ce gouvernement pourri ne fait que s’ empirer. Que vive la Patrie.

 3   RIDICULE | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 18:34
  PAIX ET NON PAIY. MR LE CHEF DES FAMEUX FAT

 2   Un mot de 4 mots | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 18:28
  UN mot De quatre mots.Il faut litter mes amis.

 1   Nyawo | Mercredi, 1 Novembre 2017  - 17:3
  Non et Non! Ces revendications sont insignifiantes!
Il faut revoir tout le cadre de notre éducation notamment les infrastructures et ce, de la maternelle jusqu'aux universités et hautes écoles, donner les moyens financiers aux élèves et étudiants. Dans ce sens, la gratuité de l'école primaire et collègue va de soi, les primes de rentrées en plus bien sûr de vos revendications légitimes viennent d'office. Les bourses d'études à l'étranger doivent être augmentées er leur attribution revue. L'évaluation des modules doit être revue pour éviter aux professeurs nuls de faire échouer arbitrairement les étudiants.
La loi doit être sévère et appliquée aux enseignants véreux et immoraux.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com