Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Médias et société civile au menu de la presse burkinabè




société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 16306 fois

Les médias burkinabè, notamment ceux en ligne, commentent ce samedi l’actualité nationale marquée par la célébration de la journée nationale de liberté de presse et les actions d’Organisations de la société (OSC).

Le journal en ligne Lefaso.net, dans sa rubrique ‘’Flash info’’ évoque le meeting du Cadre d’expression démocratique (CED) qui était prévue ce samedi matin à Ouagadougou.

Selon le confrère, le meneur de la manifestation, Pascal Zaïda, et quelques-uns de ses militants ont été embarqués par la police. Le geste des policiers a été salué par des commerçants et usagers de la route, d’après Lefaso.net.

Parlant de ce meeting, le journal Le Quotidien affiche en manchette: «Maintien du meeting de veille citoyenne: Zaïda persiste et signe», relatant que le coordonnateur du CED, Pascal Zaïda, était face à la presse dans la soirée du vendredi 20 octobre 2017.

Ce quotidien, le seul qui parait le samedi au Burkina Faso, fait remarquer que l’objectif de la conférence de presse était d’annoncer le meeting, «non plus à la Place de la Nation, ni chez le Mogho Naaba Baongo, mais au rond-point des Nations unies, aujourd’hui samedi».

Le site d’information de Fasozine.com renseigne que la famille de la presse nationale burkinabè commémore chaque 20 octobre la journée nationale de la liberté de la presse.

Et d’ajouter que cette année, pour la 19è édition, le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ) a invité les acteurs des médias à une réflexion sur les «Réseaux sociaux et les juridictions burkinabè».

Lefaso.net abonde dans le même sens en titrant : «Journée nationale de liberté de presse : La question des médias et réseaux sociaux s’invite au débat».

Pour sa part, Burkina24.com rapporte les propos de M. Zaïda qui a déclaré : «Le slogan du meeting est qu’on ne casse pas, on ne brûle pas, on n’insulte pas. Toute personne qui aurait été prise en train de casser un feu ou insulter, cette personne doit être extraite du mouvement afin de laisser les vrais citoyens de continuer».




Autres titres

Burkina-Faso etats généraux de la jeunesse : le président du faso appelle les jeunes à s’orienter vers des secteurs porteurs 
Burkina-Faso sita 2017: le textile africain s’expose à ouagadougou 
Burkina-Faso attaque terrorisme et situation au zimbabwe, au menu de la presse en ligne burkinabè 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com