Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le soutien de la société civile africaine à la lutte des Togolais réjouit Mme Adjamagbo-Jonhson






politique

iciLome | | 13 Commentaires |Imprimer Lu : 2886 fois

Pendant que la communauté internationale, notamment la CEDEAO, l'UA et autres soutiennent le référendum que prévoit faire le régime Faure Gnassingbé, la société civile africaine, elle, se met au chevet du peuple togolais et le soutient dans sa lutte pour plus de démocratie et d'alternance à la tête du pays.

Tout récemment, une organisation "Afrique Debout" a été créée à Bamako. Cette dernière soutient également les Togolais dans leur lutte. Une bonne nouvelle pour l'opposition togolaise, notamment pour Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson qui s'en réjouit.

"Nous saluons la solidarité formidable qui s'exprime vis-à-vis du peuple togolais, surtout l'initiative de Bamako où nos amis de la société civile ont créé Afrique Debout", a-t-elle dit.

La présidente du CAP 2015 a particulièrement salué le message de solidarité, d'encouragement et de soutien de l'artiste engagé Tiken Jah Fakoli à l'endroit du peuple togolais.

"Ce sont des messages qui réconfortent le peuple, et qui montrent que le peuple togolais mène vraiment une lutte légitime. Des messages qui nous conduisent à rester droits dans nos bottes jusqu'à ce que nous obtenions satisfaction", a reconnu Mme Brigitte Adjamagbo-Jonhson.

I.K



Autres titres

Togo même les mouches ont fui sokodé 
Togo obuts exige l’arrêt des activités des « milices privées armées » 
Togo yark damehame à propos des milices : langue plurielle et ambigüe 
Plus de nouvelles


Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 13   Tchitchao boys | Mardi, 10 Octobre 2017  - 21:38
  BASTA !!! PIEGE HONTEUX DE REFERENDUM ! Qui compte et vole les bulletins ? qui emporte les urnes ? qui menace les bureaux de vote ? qui est illegitime et usurpateur et voleur dans tout ce qui est expression dans une consultation populaire à bulletins ? IL N'Y AURA PAS DE REFERENDUM ! PAS DU TOUT, JAMAIS, JAMAIS ET JAMAIS DANS LES CONDITIONS ACTUELLES DE CRIMINELS ET MANIPULATEURS AU POUVOIR ;

Ceux qui viennent de l'extérieur pour précauniser ou soutenir ou manoeuvrer dans l'ombre pour la tenue d'un referendum dans ce Togo là , comme il est là, , eh bien soit ces personnes ne connaissent pas la dramatique réalité togolaise et le vrai visage de ceux qui ont confisqué
détourné le pouvoir et leur méthodes et pratiques, soit ces personnes sont analphabêtes, soit elles sont naïves, soit elles sont corrompues soit ils ont la patte bien graissée, payés, corrompus, complices en mission commandée ; IL N'Y AURA PAS DE REFERENDUM AU TOGO, C'EST UN ENOOOOORME PIEGE, QUE PERSONNE NE CHERCHE A RASSURER EN VENANT PARLER DE PSEUDOS GARANTIES DE TRANSPARENCE, DE CONTROLE, D'OBSERVATION, DE COMPTAGE, D'ORGANITEURS INDEPENDANTS , SOIT DISANT NEUTRES, ETC ;

JAMAIS ! IL N'Y AURA PAS CE REFERENDUM. POINT ! C'EST ENTENDU OU PAS ? LE PEUPLE NE VEUT PAS DE CE REFERENDUM, ON NE VEUT PAS DE CE REFERENDUM D'UN POUVOIR CRIMINEL ILLEGITIME EN DEROUTE ET COUVERT DE HONTE DE SANG ET DE VOL PERSONNE N'EST BETE, PERSONNE N'EST NAIF, PERSONNE N'EST ENDORMI, NI CORRUPTIBLE , C'EST CLAIR OU PAS ? AUCUN PLAN, AUCUNE MANIPULATION, AUCUNE TENTATIVE DE CORRUPTION OU DE PROMESSE DE POSTE OU D'ARGENT OU DE QUOI QUE CE SOIT NE MARCHERA ? C'EST BIEN RENTRE DANS LES LES TYMPANS OU PAS ? ON VEILLE, TOUT LE MONDE VEILLE, TOUT LE PEUPLE CE CINKASSE A LOME VEILLE, MEME LES ENFANTS VEILLENT ET VOIENT ET SONT PAS NAIFS! LA NUIT A ETE LONGUE, LONGUE ET LONGUE, MAINTENANT LE JOUR VIENT .... ET CE SERA SANS REFERENDUM, SANS REFERENDUM, SANS REFERENDUM, SANS REFERENDUM, SANS !!! VOILA !!!

 12   k | Mardi, 10 Octobre 2017  - 21:5
  J'aurais appris que Faure donne des cadeaux très chers aux Présidents des pays étrangers surtout si ces derniers ont leurs anniversaires ou jours de leur indépendance, raison pour laquelle aucun Président n'a osé dire un seul mot sur le cas Togolais ! Malgré toutes les lettres que nous avions écrites, la communauté Internationale se tait sur le cas Togolais ! Personne n'ose dire un mot parce qu'ils sont tous corrompus !!! Même les diplômâtes au TOGO tandis que 95-98 % de la population Togolaise a faim !!!!!! Mais avec la prière des nos aïeux, un président en exercice va parler un jour pour dénoncer le cas du TOGO !

Le salot Gil, tu as trompé le peuple pendant des années, cette fois ci, tu vas payer cher jusqu'à ta tombe !!!
Tu es corrompu avec des milliards et tu tournes le dos au peuple Togolais ! J'aurais appris qu'il aime boire du vin très cher, c'est ce que papa Eyadema lui donnait avant sa mort, cette fois ci, Faure lui donne du vin très cher, du champagne très cher et peut être du Sodabi de Vogan!

La communauté Internationale est corrompue par le Gouvernement qui boit du sang des Togolais ! Le Gouvernement sanglant du TOGO veut organiser un Referendum pour sauver sa peau !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Les résultats de ce referendum sont déjà connus !Vous allez aller encore falsifier les résultats de ce référendum pour dire au peuple que vous avez la majorité pour s'éterniser au pouvoir à vie !
Les resultats de ce referendum sont déjà connus !Vous allez aller encore falsifier les résultats de ce référendum pour dire au peuple que vous avez la majorité pour s'éterniser au pouvoir à vie !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !
Unicité des Togolais pour libérer le TOGO !!!! J'appelle Tous les partis politiques(Oppositions) , Unissons-nous contre ces assassins et bandits qui dirigent le TOGO depuis 50 ans !!
Tout le TOGO doit se mobiliser ! Paysans ou agriculteurs(Les bandits au pouvoir sont entrain de saisir par force vos Terres ancestrales et se sont ces Genéraux et lieutenants qui envoient des soldats pour vous intimider et prendre par force vos Terres ancestrales donc sortez aussi pour manifester), artisants, couturiers, enseignants, economistes,vendeurs, pauvres ou riches, femmes de foyer, militaites democrates, policiers democrates,enfants, ecoliers, universitaires,hommes professionnels,religieux: catholiques, baptistes, musulmans,atheistes, les vodoussis, vieux et vielles), La diaspora Togolaise à l'étranger, personne ne doit pas rester à la maison etc !! Les Blancs et Asiatiques n'oublient pas leurs Rituels de leurs ancestres et nous les Africains on veut les rejeter !! Ce sont des erreurs !!!!!!!!!!!!!!!! Revenons aux cultes de nos ancestres le jour J de la liberation!!!!!!! J'aurais appris qu'au TOGO même au Ghana, il y a des cultes qu'on fait, même si on tire sur toi, le fusil ne va jamais t'atteindre, c'est ce que NKromah ou Kotoka du Ghana avaient ! Allez s'approprier ou avoir ces choses si possible pour se protéger le jour J (ces informations sont uniquement pour les adultes),
Attention: N'oubliez pas notre culture africaine,j'appelle Tout le monde à faire ceci: Il faut aller voir les mans de nos ancestres et prier pour eux: les Vodous, Legba, Togbezikpi, les Bokonons, ceux qui vont à l'église, tenez la croix de Jesus dans vos mains le jour J, Musulmans tenez vos totems dans vos mains le jour J,
Togolais et Togolaises Le TOGO nous appelle tous pour le libérer !
Les bandits qui nous gouvernent depuis 50 ans , ça suiffit ! 11 ans de négociation avec le gouvernement et cela n'a rien donné ! Le gouvernement a toujours roulé les Oppossants dans la farine ! Le TOGO n'est pas une Dynastie ou un Royaume ! Le TOGO est une République ! Les marches vont toujours continuer jusqu'au départ des voleurs, des vautours et des assassins du pouvoir ! Jean Paul II a dit n'ayez pas peur, Dieu le tout puissant vous aidera !
La communauté Internationale a des yeux sur vous les Assassins des TOGOLAIS ! Ceux qui tuent les Togolais vont payer tous !!! On a mis LES USA, La France, l'Union Europenne et même la Russie au courant !!
Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !Faure Must GO !
Kevin
La diaspora Togolaise en Amerique du Nord

 11   Kofi Asike | Mardi, 10 Octobre 2017  - 20:24
  Faure devrait et doit demissioner pour la paix au Togo. On ne veut plus vivre en Afrique des scenarios a la Samuel Doe battu et depece vivant par les soldats de Prince Johnson a Monrovia au Liberia. Souvenez vous comment apres la fuite du Feu Joseph Mobutu la population avait brule vifs a Kinshasa ses supporteurs et mangeocrates et autres gueulards qui le soutenaient jusqu'a la derniere heure et qui n'avaient pas pu fuir. Ca devrait servir de lecon aux gueulards du regime. Qui tue par l'epee perira par l'epee dit la Bible. L'Afrique devra murir maintenant. Choisir de devenir President, c'est du sacerdoce, c'est etre au service du peuple, defendre ses interets, chercher le bonheur de ses concitoyens. Des que vous etes elu, vous n'appartenez plus a votre ethnie mais a la nation entiere et c'est oeuvrer au-dela de votre pays a l'unite africaine. Malheureusement, les services secrets occidentaus notamment francais ont aide l'elimination des leaders africains nationalistes a cause des richesses du sous-sol africain et promu d'autres peu lucides a la direction de l'Etat s'appuyant sur une milice armee et une classe corrompue de mangeocrates, ventrocrates traitres a nos ancetres. Les nouveaux dirigeants traitres qui n' avaient jamais songe d'etre la ou ils sont, ont developpe un compöexe de superiorite vis-a-vis de leurs concitoyens et s'associant aux forces imperialistes pour exploiter leurs peuples et les maintenant dans l'esclavage pur. Pendant ce temps souffrant de ce qu'on a appele le complexe de colonise, ils sont heureux dans la servitude volontaire pourvu qu'ils s'enrichissent massivement. Or nos dirigeants devraient apprendre de l'histoire que ces forces etrangeres n'ont nullement aucun amour pour eux et qu'ils se servent d'eux seulement pour piller les richesses du continent et des qu'ils n'ont plus besoin d'eux ils les laissent tomber comme des oranges pressees sans jus. Pire,la grande partie de l'argent que ces dirigeants ont amasse n'est plus retrouve apres leur mort ou assassinat. Le cas de Mobutu et celui de Abatcha sont des exemples. D'autres comme le Centrafricain J.B: Bokassa etaient morts pauvres en exil. Quand vous allez dans n'importe quelle banque demander l'argent du defunt President on dit qu'on ne connait pas ce compte bancaire. C'est dire que en tant que fils d'Afrique, votre destin est lie a celui devos freres et soeurs d'Afrique que vous devriez bien traiter. Quand vous etes elu President de la Republique et que vous vous mettez au service de votre peuple, vous ne tuez personne, vous ne terrorisez personne; quand vous terminez bien votre mission vous pouvez vous promener partout dans votre pays meme sans garde corps et vous etes salue partout. Le cas de l'ancien President Feu Nyerere est un exemple edifiant. Meme dans les pays calmes comme l'Autriche et la Norvege les anciens Presidents et Premiers ministres se promenent tranquillement dans la rue et sont salues partout. Donc Mr. Faure apres tout vous etes un fils d'Afrique et nous ne voulons plus voir du cadavre d'un President africain etre traine dans la rue ou etre depece en morceau. Ca ne fait pas honneur a l'Afrique. Nous ne voulons plus un bain de sang en Afrique des tueries inutiles entre Africains. Demandez vous meme pourquoi l'Occident qui a emmene ce systeme de brutalite et barbarie en Afrique chez eux les presidents vivent tranquillement pendant et apres leur fonction. Encore une fois l'Afrique doit murir. Nous devrions apprendre a nous respecter parce que chaque vie humaine est importante. Ecoutez votre peuple en tant que dirigeant, soyez au service de vos freres et soeurs. Les Occidentaux n'ont jamais respecte les Africains et ne le feront pas a moins qu'on devienne mur et travailler pour se hisser au meme niveau technologique. Pour leur oligarchie, le noir President ou pas est toujours un esclave, un etre inferieur. Ne vous laissez pas tromper par le language diplomatique car disait de Gaule il n'y a que d'interets mais pas d'amitie entre Etats.

 10   NUZIZI | Mardi, 10 Octobre 2017  - 19:39
  Réponse à 6-Opposition bête...
  Regardez moi ce faible esprit qui ne jure que par le meurtre pour prouver son point de vue. Vraiment? Compter les morts parmi tes concitoyens est quelque chose que tu banalises et evoque si fierement? Au lieu du resultat que tu esperes avoir avec ton expression d'instinct primitif, tu ne fais que nous galvaniser de plus belle pour un engagement plus resolu pour vous combattre jusqu'au bout. Ce que les gens de ton espece redoute arrive deja et tu pourras aller te pendre apres. Opposition bête? Tu es pathétique!

 9   Zikpi | Mardi, 10 Octobre 2017  - 16:1
  Réponse à 1-GNAROU
  Des drogués ne nous dicteront pas la voie à suivre !!
Tu préfères que des assasins d'enfants, des bantits,des pilleurs eux te dictent la voie à suivre?
as tu une fois voté au Togo? Tonneau vide ne roule pas.

 8   LEGENDCORRECTIV | Mardi, 10 Octobre 2017  - 14:41
  Réponse à 6-Opposition bête...
  C XA UNE OPPOSITION SANS VISION ? METTANT EN DANGER LE PEUPLE

 7   OBSERVATEUR | Mardi, 10 Octobre 2017  - 14:39
  EH OUI!!!
Selon nos sources, cette décision de l'opposition togolaire est stratégique et c'est de bonne guerre. Pour une fois, l'opposition togolaise use d'une bonne stratégie. Eviter de mettre à nu leur division. En réalité, elle cherche à gagner du temps. Le temps de se mettre d'accord sur une conduite commune, car à l'heure actuelle l'opposition n'est pas unanime sur l'option de dialogue. Faut-il aller ou pas? Car aller à cette rencontre signifirait opter pour le dialogue.

Sachant très bien qu'ils finirons par rencontrer cette délégation la délégation de l'OIF, la question de la composition de cette délégation est une manoeuvre politique. Ceux qui parmi les leaders sont favorables au dialogue ne peuvent y aller sans l'accord d'un certain Tikpi.

A suivre....

 6   Opposition bête... | Mardi, 10 Octobre 2017  - 14:11
  Réponse à 5-theNeutral
  VS VOULEZ COMPTER LES MORTS ??? VS LES AUREZ...MAIS LA COMMUNAUTE INT. COMMENCE PAR COMPRENDRE UN PEU CEKE EST NOTRE FAMEUSE OPPOSITION TOGOLAISE..CES LEADERS DANS LA VIOLENCE NECHAPPERONT GUERE AUX TIRS ET BALLES PERDUES..ON VA DEMANDER UNE ENQUETE INTERNATIONALE A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE KE VS REFUTEZ AUJOURDHUI VOILA ...VOTRE PROPRE PIEGE DS LEKEL VS TOMBEREZ....a moins ke vs demanderez au ministre Yark de mener les enquetes ..hihihi

 5   theNeutral | Mardi, 10 Octobre 2017  - 13:55
  La prochaine marche au Togo ne sera plus pacifique. De Tunisie au Burkina en passant par Egypte et autres, aucun pays n'a arraché' le pouvoir qui lui revient par des marches pacifiques. Bien sûr ils en sont partis la', les marches pacifiques, mais les données n'ont changé que quand les dégâts matériels ont impacte le pouvoir en place et la colère du peuple était palpable. Cessons de nous faire dorloter comme des bebes.
Assez avec les negociations, le referendum, les marches pacifiques et je ne sais quoi encore! D'aileurs la repression militaire nous demontre meme que nous n'avons pas besoin d'etre pacifiques puisque eux ils ne le sont pas!

ENOUGH IS ENOUGH!

 4   228tg | Mardi, 10 Octobre 2017  - 13:23
  Réponse à 2-djantoloto
  CETTE DAME EST A ABATTRE AVEC UNE BALLE PERDUE D1 SINIPPER...

 3   Issifou | Mardi, 10 Octobre 2017  - 13:20
  Le référendum, à ce que nous savons, est un outil de la démocratie prévu d'ailleurs par la constitution de 92 dont le retour fait l'objet de la revendication de l'opposition. Allez y comprendre la contradiction entre le soutien de la CEDEAO/UA et celui de cette fameuse organisation de la société civile. Qu'eux tous ne viennent pas tout compliquer aux togolais.

 2   djantoloto | Mardi, 10 Octobre 2017  - 12:44
  togosite.com

Togo / Référendum en vue: Une option suicidaire pour l’alternance au Togo:

Écrit par admin
Catégorie : Togo
Publication : 10 octobre 2017

Que l’on vote OUI ou NON, Faure Gnassingbé sera gagnant

Aucune annonce formelle n’est encore faite en termes de date ou de préparatifs. Mais Faure Gnassingbé et le pouvoir RPT/UNIR entendent organiser un référendum, et c’est un secret de Polichinelle. Des institutions africaines y poussent aussi les Togolais. Ce qui dope les gouvernants en place. Au sein de la masse populaire, certains s’étonnent que l’opposition s’y oppose. Si un référendum est une forme de consultation du peuple admise en démocratie, dans le contexte actuel du Togo, ce serait un suicide et surtout un sacrifice de l’alternance espérée depuis un demi-siècle.

Un référendum dans les cordes

C’était déjà en projet au sein du pouvoir, et ses porte-voix avaient fait des déclarations dans ce sens, suite au vote, le 19 septembre dernier, par les députés RPT/UNIR, du projet de loi inique portant révision constitutionnelle, après rejet des quarante-huit (48) amendements de l’opposition parlementaire et en l’absence de ses élus. Bien que le peuple réclame le retour pur et simple à la Constitution de 1992, Faure Gnassingbé est résolu à imposer ses desiderata et compte bien organiser un référendum à l’issue connue d’avance. Le pouvoir a trouvé des soutiens de taille en la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO), l’Union Africaine (UA) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) qui, dans un communiqué conjoint rendu public le mercredi 4 octobre dernier, demandent au gouvernement togolais de fixer la date du référendum. Les trois organisations estiment que l’adoption du projet de loi constitutionnelle est « une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l’Ouest » et « appellent le gouvernement à fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle ».

Faure Gnassingbé et le pouvoir RPT/UNIR ne devraient pas attendre meilleur soutien. Ils sont évidemment dopés par cette sortie des trois organisations qui ressemble d’ailleurs à un soutien ostentatoire au régime de Lomé, tramé par le fameux Chef Bureau Afrique de l’ouest et Sahel de l’ONU, le Ghanéen Mohamed Ibn Chambas dont le parti pris en faveur du Prince est un secret de Polichinelle ; il avait d’ailleurs, dans une intervention sur les ondes de BBC, donné son aval à un référendum. Faut-il le rappeler, Faure Gnassingbé est le président de la CEDEAO et ne saurait se faire hara-kiri ; Marcel de Souza, le Président de la Commission de la CEDEAO est son beau-frère ; c’est tout le pôle de décision de l’institution ouest-africaine qui est donc entre les mains de la fratrie et alliés. Le pouvoir de Lomé acclame des deux mains et se met dans les dispositions d’esprit idoines pour organiser ce référendum. Mais dans les rangs de l’opposition, on n’entend pas les choses de cette oreille.

Au sein de l’opinion, certains Togolais qui n’ont pas les capacités intellectuelles pour appréhender les vrais enjeux, sont confus et commencent à reprocher cette posture à l’opposition. « On a demandé la limitation du mandat, le scrutin à deux tours, et on les a eus. Pourquoi alors les leaders de l’opposition refusent d’aller au référendum pour qu’on vote tout ça ? ». Voilà de façon schématique la question qui taraude l’esprit du commun des citoyens. Si le référendum est une forme normale de consultation de la population sur un sujet, tout comme les élections traditionnelles, dans le cas de celui envisagé au Togo, les enjeux sont bien particuliers. Il s’inscrit dans le moule global de la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles de l’Accord politique global (APG), avec pour objectif de tracer les sillons de l’alternance au pouvoir dont la confiscation a été identifiée par les parties prenantes aux discussions comme le nœud de la crise politique pluridécennale. Mais un référendum dans les conditions actuelles serait suicidaire pour cet idéal.

OUI ou NON, Faure gagnant à tous les coups

Au cours de ce référendum, il s’agira d’adouber en votant OUI, ou de rejeter en votant NON, la loi portant révision constitutionnelle adoptée par les députés RPT/UNIR le 19 septembre dernier et qui concernait (sic) trois (03) articles : le 52 consacré à la durée et à la limitation du mandat des députés et des sénateurs et où il est spécifié qu’il est de cinq (05) ans, « renouvelable une seule fois » ; le 59 relatif à la durée du mandat du Président de la République et à sa limitation dont la nouvelle mouture stipule : « Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et secret pour un mandat de cinq (05) ans renouvelable une seule fois. Le Président de la République reste en fonction jusqu’à la prise de fonction effective de son successeur élu » ; et le 60 qui consacre le mode de scrutin à deux tours. Un 4e article a été ajouté en catimini par le parti au pouvoir, après qu’il a rejeté les quarante-huit (48) amendements formulés par l’opposition et devant faire revenir à la Constitution de 1992 et surtout la phrase : « En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats » à l’article 59. Il s’agit du 158 où on lit à l’alinéa 2 : « Les dispositions des articles 52 et 59 ne sont pas applicables aux mandats réalisés et en cours du Président de la République et des députés». C’est ici que se trouve tout l’enjeu du référendum projeté.

Voter OUI, c’est consacrer le pouvoir à vie à Faure Gnassingbé, car les dispositions de cet article 158 s’appliqueront. Ainsi, à la fin de chaque quinquennat, ce mandat échu et l’autre en cours ne compteraient pas pour lui. A titre d’illustrations, les deux premiers quinquennats déjà effectués (2005-2010 et 2010-2015) et ce 3e mandat en cours ne seront pas pris en compte et Faure Gnassingbé aura le droit de briguer un 4e en 2020 ; en 2025, on fermera les yeux sur les trois mandats passés ainsi que le 4e en cours et il lui sera permis d’en briguer un 5e ; en 2030, les quatre mandats échus et le 5e en cours ne seront pas pris en compte et il pourra postuler à un 6e, ainsi de suite…Il s’agit donc d’une remise automatique et éternelle du compteur à zéro pour le Prince, qui se représentera aussi à la magistrature suprême autant de fois qu’il voudra, d’une légitimation par le peuple de ses envies de s’éterniser au pouvoir.

Voter NON implique que les Togolais refusent la limitation des mandats parlementaire et présidentiel proposée aux articles 52 et 59, puis le scrutin à deux tours, dans la nouvelle loi portant révision constitutionnelle adoptée par le pouvoir RPT/UNIR le 19 septembre dernier. Conséquence, les populations légalisent par référendum la Constitution du 31 décembre 2002, et donc le scrutin à un seul tour comme appliqué depuis lors, et la non limitation du mandat présidentiel…

Au demeurant, dans les deux cas, Faure Gnassingbé sort gagnant de ce référendum, et le peuple togolais sacrifierait ainsi l’alternance au pouvoir. Voilà la supercherie qui se cache derrière ce référendum mijoté et qui tient tant à cœur au RPT/UNIR. Ce n’est donc pas pour rien que Gilbert Bawara déclarait : « Nous irons jusqu’au bout en organisant le référendum à une date qui sera fixée prochainement »…



Tino Kossi
Liberte Togo

 1   GNAROU | Mardi, 10 Octobre 2017  - 12:40
  Nous n'avons que faire de vos soutiens !!!

Des drogués ne nous dicteront pas la voie à suivre !!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com