Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Joseph Kokou Koffigoh pour le retour à la Constitution de 1992




politique

iciLome | | 29 Commentaires |Imprimer Lu : 6227 fois

Son envie de retourner à la Constitution de 1992, pour lequel tout le peuple togolais se mobilise dans les rues, se traduit à travers ce poème inédit que Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre, vient de composer. Bonne lecture !

Le passé antérieur

Au temps où ils marchaient pour que le jour se lève
Il y avait des canons, des fusils et des chars
Qui faisaient barrage sur les grands boulevards,
Et retournaient au camp quand venait la relève.

Au temp où ils marchaient il n'y avait pas le Net,
Ni les réseaux sociaux pour orienter la marche;
Mais le bouche-à-oreille indiquait les démarches
Qu'il leur fallait suivre pour forcer le respect.

Quand ils avaient marché du Palais au Palais,
Aucun d'eux n'avait peur des treillis, ni des casques,
Ni des baïllonnettes étincelant, fantasques,
Au bout des bérets verts sur les portails épais.

Ils devaient avancer pour conquérir leurs droits;
Ils devaient avancer pour aller jusqu'au terme,
Pour aller jusqu'au bout de leurs convictions fermes
Tous avaient fait le choix de ce chemin de croix.

Ô, quel chemin de croix, avant la délivrance!
Quand la mort est vaincue; quand la résurrection
Prépare les esprits pour cette rédemption
Que tout un peuple attend après sa longue errance.

Quand ils avaient marché, on vit le Timonier
Étonné, accueillir pourtant leurs exigences;
Moins d'une année plus tard advint la Conférence
Qui devait faire office de sapeur-pompier.

Après la Conférence il y a eu tant de coups
Depuis les bords de mer jusqu'aux terres lointaines;
Tout le monde a souffert pour les mêmes rengaines;
Après la bourrasque les gens restaient debout.

La suite de l'histoire interroge l'Histoire;
Les historiens diront ce qu'il en est vraiment;
Les chercheurs trouveront les secrets de ce temp
Où ils avaient marché pour décrocher l'espoir.

Quelques uns trouveront que rien n'a marché;
D'autres découvriront des avancées notables:
Une constitution qu'on remet sur la table
Afin d'en recoller les feuilles arrachées.

Nous voici à nouveau au tournant de l'Histoire;
Les gens marchent toujours sur les grands boulevards
Bien plus larges qu'avant, mais il n'y a plus les chars,
Mais seulement des gaz quand arrive le soir.

Bientôt sera tournée la page des réformes
Les gens pourront vaquer à leurs occupations
Avec un regard neuf sur leur constitution
Revenue du passé pour se remettre aux normes.

Et ainsi va la vie surtout sous les tropiques;
Elle oscille souvent par l'effet des courants
Qui peuvent se muer en violents ouragans;
La paix revient toujours car Dieu aime l'Afrique.

Joseph Kokou Koffigoh

Poème inédit

Lomé le 10 septembre 2017



Autres titres

Togo condé : « ce n’est pas mon rôle de dire aux togolais ce qu’ils doivent faire » 
Togo nathaniel olympio avertit : "si ce dialogue vise à démobiliser les togolais dans leur lutte, il les trouvera sur son chemin" 
Togo ce que atchadam, adjamagbo et fabre ont dit à alpha condé 
Plus de nouvelles



 29   sen | Vendredi, 15 Septembre 2017  - 10:26
  *EN AUCUN CAS NUL NE PEUT FAIRE PLUS DE DEUX MANDATS*
Voici la phrase de l'article 59 de la Constitution de notre Pays,la Terre de nos Aïeux qui est sujet à polémique.
Mais en vérité chers frères cette phrase doigte quelqu'un?
Cette phrase insulte quelqu'un?
Qu'a t-elle fait?
Pourquoi parmi cette multitude de phrases contenu dans la Constitution c'est elle qui semble être prise en otage?
Contient elle d'autres contours que le peuple ignore?
A t-elle un double sens?
Est-elle une Épée à double tranchant?
Sinon cette phrase a besoin de vivre aux côtés de ses paires
Svp ne la tuer pas par la grâce de Dieu
Ayez pitié d'elle ce n'est qu'une Innocente
Elle n'est la cause du malheur de personne
Mais elle est une richesse pour tous
Elle n'écarte personne pour la vie
Elle nous donne la chance de souffler après une dure sacerdoce

Svp respectons notre Pays la Terre de nos Aïeux
Respectons nos propres lois.
Car l'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts mais d'Institutions fortes.
Si vous comprenez la valeur de ces mots et acceptez de rendre la liberté à cette fameuse phrase de l'art 59 de la Terre de nos Aïeux vous serez à jamais Immortels dans les cœurs et les esprits de vos Chers Enfants de ce fait vous n'auriez pas vécu Inutile
Lu dans le quartier
🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏

 28   Gery | Vendredi, 15 Septembre 2017  - 5:54
  Réponse à 18-Atalolo
  Oui l le traitre revient pour justifier les raisons de ses agissements. Ils sont trois ou même quatre qui ont monnayé la lutte d'un peuple. Deux avocats, un intellectuel diplomate devenu facilitateur qui n'a jamais rien faciliter et un dernier qui croit venger son défunt père et s'associant aux descendants du bourreau. Maître dans la traîtrise parle nous de ta constitution de 92.

 27   Ce Poulet de Koffigo | Vendredi, 15 Septembre 2017  - 1:29
  J'aime le posting #17 Koffigoh devrait lire cela a la reponse a son poeme. Ce Mr fera un bon tendem avec Olympio et Edem Kodjo. Ils font pitie ces arrivistes et opportunistes,et peureux poulets.

 26   Le Vrai Jay Bon Jeu | Vendredi, 15 Septembre 2017  - 0:27
  Réponse à 5-Whasup
  Let's Move on !!

Saisissons l'opportunite' qui nous est offerte pour avancer, pour un Togo Libre et demoncratique.

c'est cela qui nous importe. ! Soyons intelligens et evitons de "nou"s mettre des batons dans les roues !!
Notre cause est noble.
La souffrance pour la Majorite' des togolais a trop dure'.

Meme si Yark fuit pour nous rejoindre , acceptons le.
Sa tete est lourde et son coeur est ronge'. c'est son probleme. Nous on avance pour unmeilleur devenir des togolais..

En plus le poeme est bien "Rappe' " ...Alors.. Avancons..

 25   hhl | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 17:49
  info des dernierres minutes
je suis U N I R je travail; a la C A S E F
Les DG , les ministres , les D A F vident les caisses de l etat

 24   Unir en force... | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 16:38
  Réponse à 9-chromosome 21
  LA MAJORITE SILENCIEUSE VA FAIRE SA DEMONSTRATION DE FORCE LES 20 ET 21 SEPTEMBRE 2017....KI DIT MIEUX?????...RESPECTONS NOS INSTITUTIONS ET LE PR

 23   jjk | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 16:37
  Aujord hui tt le monde veut dire quelque chose meme ceux que nous avons oublier
ou il etait ce monsieur Koffigoh

 22   EB_Toutmosis3 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 15:59
  Réponse à 5-Whasup
  Bonjour,

Porter l’échec de toute l’opposition togolaise durant 27 années sur l’épaule du seul Me Koffigoh est profondément FAUX et mensonger.

Je me rappelle encore comme hier cette phrase que tu as mentionnée dans ton posting # 5. C’était sur le tarmac de l’aéroport international de Lomé. Me Koffigoh était en partance sur Accra pour une conférence lorsqu’il accorda cette interview aux journalistes de la langue nationale. J’étais ce jour-là chez un parent. Celui-ci se retourna pour nous dire qu’il avait enfin la preuve que Me Koffigoh a trahi la lutte. Je lui demandai comment ça et il nous répondit, le mépris avec lequel Me Koffigoh venait de parler de l’opposition togolaise. C’est vrai, il y’avait un profond mépris dans son regard. Il s’en suivit une longue discussion avec ce proche parent.

Aujourd’hui avec un peu de recul, je lui trouve une circonstance atténuante. Me Koffigoh avait-il réellement trahi le peuple togolais ou avait-il plutôt manqué de soutien auprès de ses amis de l’opposition qui l’abandonnèrent très tôt, très rapidement, dès l’assaut de la primature ???? Je pense qu’il y’a beaucoup de zone d’ombre de cette période que nous ne connaissons pas encore…..Me Koffigoh en fait allusion lui-même dans ce poème, je cite :

La suite de l'histoire interroge l'Histoire;
Les historiens diront ce qu'il en est vraiment;
Les chercheurs trouveront les secrets de ce temp
Où ils avaient marché pour décrocher l'espoir.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 21   Avounswangne | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 15:9
  Réponse à 17-Koromsa
  Chapeau, Monsieur !

S'il y a une constance dans tous les peuples de par le monde, c'est bien la mémoire.
Et la mémoire humaine a ceci de particulier de ne pas oublier la souffrance et tout qui concourt à la souffrance.

Le peuple Togolais n'a pas oublié la lutte glorieuse de ces hommes qui ont marqué l'histoire récente de leur pays ; au nombre desquels on citera encore Messieurs AGboyibor, Koffigoh et Edem Kodjo.
Mais le peuple aura surtout retenu leur retournement de veste, leur rapprochement du pouvoir en place et leur participation plus ou moins active à l'affaiblissement de la lutte contre la dictature.

Vous avez raison. Il y a eu de la felonie.
Pire, il y a eu de la trahison.

Et le pouvoir mi-séculier au togo n'a tenu tout ce temps que par ces 2 aspects les plus abjects de l'homme incarnés dans certains de nos compatriotes.

Eyadéma aurait-il tenu 38 au pouvoir, si les hommes de tout horizon du pays hautement éduqués et formés n'ont pas soutenu son régime ?
Faure aurait-il tenu 24 heures après le décès de son père, si les mêmes hommes et d'autres nouveaux, qui plus est de notre génération, ne l'ont pas épaulé dès le lendemain de la forfaiture militaire qui l'a amené, en dépit de tout bon sens républicain, à prendre la place de son père ?

Mieux encore.
Faure aurait-il tenu 11 ans au pouvoir, si Gilchrist lui a opposé toute fin de non recevoir et l'a combattu avec la pugnacité nécessaire que lui imposait son rôle de leader historique de l'opposition ?

Et bien non !

Mais, alors que faut-il faire au vu de toute cette expérience malheureuse de trahison continue vécue par ce peuple pour qu'enfin arrive l'heure de sa libération ?
Doit-il continuer à faire confiance à ces LEADERS qui, par leur manque de constance, d'abnégation, de courage ou tout simplement par leur ambition abandonne la lutte pour se jeter corps et âme dans les bras de l'oppression ?

Telles sont, chers concitoyens, les questions de l'heure au moment où semble réappraître dans le ciel de notre lutte pour une véritable libération nationale une petite lueur d'espoir.
Une libération qui ne se fera que si nous tenons pour vraie l'idée selon laquelle : "Quand on oublie le passé on perd l’avenir".

 20   El Niño | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 15:5
  Réponse à 18-Atalolo
  Koffigoh est un traitre et restera un traitre. Pourquoi avoir attendu 3 semaines apres les évenements du 19 aout pour venir pondre cette poesie ambiguee aujourd'hui.
Le peuple togolais connait ses amis et ses ennemis.

 19   BIDAMON Hervé | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 12:57
  Ne dites pas ce que Honvigoh n'a pas dit.

 18   Atalolo | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 12:48
  Ils arrivent! Qui sont-ils? Des opportunistes de jadis. En tout cas, Togo vigilance!

 17   Koromsa | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 10:10
  Joseph kokou koffigoh (Joe koko), homme jadis adulé par le peuple, qui avait cru voir en lui un leader d'opinion aura finalement conduit ce dernier à canossa. Ce qu'il "oublie" de souligner dans sa "poésie" murmurée , c'est que c'est bien sous l'effet des canons des chars qu'il a dû aussi abdiquer, il y a quelques années. Et cela, aucun humain bien constitué ne saurait lui en tenir rigueur; car ne dit on pas qu'"à l'impossible nul n'est tenu"? Nous faisons bien sûr allusions aux événement du 03.12.91.
Mais là où le bât blesse, la où est la FAUTE HISTORIQUE de l'avocat-félon, c'est que le démocrate d'alors n'a pas seulement abdiqué mais a tout simplement rejoint avec armes et bagages le camp de l'oppresseur. Oui, oui, les peuples ont de la mémoire. Et point n'est besoin de renvoyer ces chapitres, à je ne sais quel travail d'historien. il faut tout simplement appeler un chat, un chat.

C'est en effet une certaine aigreur exacerbée contre ces anciens compagnons de lutte, qui aurait fait perdre toute lucidité: Sans doute, avait-il de bonnes raisons d'en vouloir à l'opposition, mais de grâce, comment pouvait-il justifier les coups de poignard portés au dos de tout un peuple en lutte. Comment pouvait-on manquer à ce point de discernement? Car qu'on se rappelle même après ses événements tragiques les populations n'ont pas manqué de lui témoigner spontanément leur soutien, une fois libéré des geôles de Lomé 2; Histoire de lui dire: "tiens-bon malgré tout", "garde le cap", "on compte sur toi" etc. ces foules monstres qui saluaient désormais chaque sortie du PM, le souvenir d'un véritable bain de foule au grand marché etc...Malheureusement la suite n'aura été qu'une série d'impostures.

Oui, ce monsieur a osé ouvertement et explicitement appelé à voter Gnassingbé Eyadéma en 1998, 2003...Il s'est vautré dans les allées du pouvoir avec des titres ronflants, Pm fantoche, Ministre d'Etat, Ministre des Aff. étrangère du POUVOIR GNASSINGBE. Rien qu'à l'imaginer jouissant de ces petits privilèges, côtoyant sans gêne aucune, ses bourreaux d'hier, serrant la main à d'"illustres" compatriotes tels le Colonal BiTENIWE et autres sbires de même acabit...on ne peut manquer d'avoir une pensée pour la mémoire de sa garde loyaliste du 3 décembre: le Capitaine EPOUX (paix à son âme!) et ses hommes abattus, et tous les autres valeureux soldats contraints depuis à l'exil, et toujours traqués par le régime sanguinaire.

Non, monsieur le poète de la 25ème heure, quand on est pas d'accord on dit NON! le peuple n'a surement pas oublié les séries d'impostures qui avaient pour nom, "le nouveau contrat social", la "CFN" et tant d'autres postures aux antipodes de la mission à vous confiée par la Conférence Nationale Souveraine.
Pour la génération d'après 90, ce qu'il faudra retenir, c'est qu'en réalité pour avoir porté avec les autres à la tête de la LTDH puis du FAR, les idéaux du vent d'EST, Koffigoh est une personnalité qui aurait pu compter encore aujourd'hui. Mais la trajectoire sinueuse et félonne qui a été la sienne au sortir des événement de décembre 1991, l'aura rélégué pour toujours dans les pages sombres de la lutte pour la démocratie. C'est pourquoi s'agissant de Me KOFFIGOH d'abord, puis d'Edem KODJO ensuite, on peut sentir autorisé de parler d'une fraude à l'idéal!

 16   lemonde.fr | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:52
  Bonjour Chèrs compatriotes

svp ne perdez plus votre temps à répondre à : Avouantheboss, Voila etc...

la constitution de 1992 a été voté presque par tous les togolais à 97%
Eyadema, Gilchrist, Faure, Kpatcha, Agboyibo, Tikpi, Fabre, Edem Kodjo, Gnininvi, Zarifou Ayeva etc... ont tous voté pour l'approuver

une chose ne perdez plus votre temps à discuter en l'air avec certaines nuisances répérées depuis bien longtemps sur ce site dont le seul objectif est de maintenir une classe cinquantenaire au pouvoir.

Ceux qui défendent les Gnass sur ce site sont tristes pour moi car ils oublient que eux aussi ont la capacité de devenir président un jour.

"Compatriote la nuit est longue mais le jour vient"

 15   Monsieur LARUE Gbolo | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:38
 
A Mr Dammipi & Consorts

Le PEUPLE MANIFESTE DANS LA RUE.

LE PEUPLE TOGOLAIS CONTINUERA À REVENDIQUER LA LIBERTE, LA JUSTICE, L'ETAT DE DROIT... DANS SA RUE.

Les images et les vidéos continuerons à être diffuser à travers la PLANÈTE ENTIERE.

QUE CELA N'EN DEPLAISE À LA FAMILLE RÉGNANTE RPT/UNIR et au PRINCE HERITIER.

Quelles reformes aviez-vous opérées au parlement depuis? ? ? ? ? ? Si les réformes ne sont font ni au PARLEMENT ni dans la RUE, où est-ce qu'elles se font au TOGO ? ? ? ? ?

Au CHATEAU, en EXIL, en PRISON au TPI, SOUS TERRE ? ? ? ? ?

ATTENTION, ATTENTION, Mr Dammipi & Consorts, la répression violente, sanglante et criminelle dont vous faitent usages contre le PEUPLE, constituent le COCKTAIL EXPLOSIF PARFAIT que je vous laisse le soin de deviner avant de le déguster...

LE MOUVEMENT EST EN MARCHE.

A BON ATTENDEUR...

A Mr Dammipi & Consorts

Le PEUPLE MANIFESTE DANS LA RUE.

LE PEUPLE TOGOLAIS CONTINUERA À REVENDIQUER LA LIBERTE, LA JUSTICE, L'ETAT DE DROIT... DANS SA RUE.

Les images et les vidéos continuerons à être diffuser à travers la PLANÈTE ENTIERE.

QUE CELA N'EN DEPLAISE À LA FAMILLE RÉGNANTE RPT/UNIR et au PRINCE HERITIER.

Quelles reformes aviez-vous opérées au parlement depuis? ? ? ? ? ? Si les réformes ne sont font ni au PARLEMENT ni dans la RUE, où est-ce qu'elles se font au TOGO ? ? ? ? ?

Au CHATEAU, en EXIL, en PRISON au TPI, SOUS TERRE ? ? ? ? ?

ATTENTION, ATTENTION, Mr Dammipi & Consorts, la répression violente, sanglante et criminelle dont vous faitent usages contre le PEUPLE, constituent le COCKTAIL EXPLOSIF PARFAIT que je vous laisse le soin de deviner avant de le déguster...

LE MOUVEMENT EST EN MARCHE.

A BON ATTENDEUR...

A Mr Dammipi & Consorts

Le PEUPLE MANIFESTE DANS LA RUE.

LE PEUPLE TOGOLAIS CONTINUERA À REVENDIQUER LA LIBERTE, LA JUSTICE, L'ETAT DE DROIT... DANS SA RUE.

Les images et les vidéos continuerons à être diffuser à travers la PLANÈTE ENTIERE.

QUE CELA N'EN DEPLAISE À LA FAMILLE RÉGNANTE RPT/UNIR et au PRINCE HERITIER.

Quelles reformes aviez-vous opérées au parlement depuis? ? ? ? ? ? Si les réformes ne sont font ni au PARLEMENT ni dans la RUE, où est-ce qu'elles se font au TOGO ? ? ? ? ?

Au PALAIS? en EXIL? en PRISON au TPI?
SOUS TERRE ? ? ? ? ?

ATTENTION, ATTENTION, Mr Dammipi & Consorts, la répression violente, sanglante et criminelle dont vous faitent usages contre le PEUPLE, constituent le COCKTAIL EXPLOSIF PARFAIT que je vous laisse le soin de deviner avant de le déguster...

LE MOUVEMENT EST EN MARCHE.

A BON ATTENDEUR...


 14   1 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:36
  les opportunistes reviennent

 13   Voila | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:31
  Merci au sage Koffigoh pour ce message : oui à la constitution de 1992 adaptée aux nouvelles réalités.


 12   Avouantheboss | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:20
  Bravo Maître Joseph Kokou Koffigoh! Ceux qui disent que tu es un traître n'ont rien compris au film. Tu as tout dit, en chanson! Salut l'artiste!

J'aimme beaucoup cette partie:

Bientôt sera tournée la page des réformes consensuelles
Les gens pourront vaquer à leurs occupations productives
Avec un regard neuf sur leur constitution adaptative
Revenue du passé pour se remettre aux normes nouvelles.

 11   Résistance | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:56
  CARTON ROUGE
TOGO - ISRAËL: 108 *MILLIARDS 870 MILLIONS DE FCFA INVESTIS POUR LA SÉCURITÉ DE FAURE GNASSINGBÉ

C'est un chiffre qui fait froid dans le dos et met en fureur les Togolais dans un pays si lourdement endetté (entre 60 et 70% du PIB).

Avec un investissement de 191 millions de dollars soit 108.870.000.000 franc CFA portant uniquement sur l'achat de matériels de sécurité, notre minuscule pays, dont la sécurité n'est en rien mise à rude épreuve par des rébellions, des groupes armées ou par des déstabilisations terroristes, est le second partenaire commercial de l'État hébreu sur le continent après la deuxième puissance économique l'Afrique du Sud.

Aucune raison suffisante ne peut justifier de telles dépenses dans un pays au budget limité (un peu plus de 1000 milliards pour l'exercice 2017), un pays socialement exsangue. Sous d'autres cieux, on réfléchirait autrement. Mais nous sommes au Togo, pays de tous les superlatifs et des incongruités dans la priorisation économique.

L'on ne cesse jamais de le dire. Tous les pans socio-économiques du pays sont déstructurés.

Les hôpitaux manquent de matériels primaires de soins de base. Le plus grand centre hospitalier du pays le CHU Sylvanus Olympio de Lomé se clochardise, s'il ne l'est déjà. Des populations meurent faute de centres de santé surtout les mères enceintes et les enfants.

À même le sol, sous des enclos en paille et malgré les intempéries, les villages, cantons et les parents d'élèves s'organisent à qui mieux mieux pour assurer une éducation à leurs enfants. Dans les centres urbains les élèves se retrouvent par dizaines voire par centaines dans des salles de classe avec des enseignants et professeurs tout aussi démunis.

Les universités (Lomé et Kara) qui doivent être de hauts lieux de savoir par excellence sont dans un état lamentable. Les amphis sont bondés. Les bibliothèques et les restaurants universitaires n'existent que de noms. Passons sous silence les logements et bus universitaires.

Le monde agricole peine à écouler ses produits vers les grandes agglomérations par manque d'infrastructures routières surtout en saison pluvieuse. Des villages entiers sont coupés les uns des autres par défaut de ponts, la pluie ayant réglé son compte à certains d'entre eux qui existent depuis des temps immémoriaux.

Les commerçants, les Nana Benz qui jadis, sont le fleuron de notre économie, croulent sous des dettes depuis que des mains criminelles ont voulu les punir pour de supposés soutiens à l'opposition en brûlant les grands marchés du pays.

Et comme si cela ne suffisait pas, l'Office Togolais des Recettes (OTR) a mis en coupes réglées les petits artisans, revendeurs, coiffeurs, couturiers, le secteur informel etc... par des impôts scélérats qui les ont poussé à mettre la clé sous le paillasson.

La misère fait son lit partout dans le pays. Les populations vivant avec moins d'un dollar par jour, peinent à avoir un repas par jour.

Devant ce tableau non exhaustif mais si sombre, le régime Gnassingbé incarné par Faure, ne songe qu'à sa sécurité dans une logique de conservation du pouvoir. Quelle sécurité lui faut-il encore face à une population si amorphe, si résignée pour investir autant de milliards pour la survie de son système?

Alors que beaucoup de spécialistes déconseillent la tenue du sommet onéreux Israël-Afrique du 24 au 26 octobre 2017 à Lomé, lequel sommet exposerait notre pays à des risques terroristes au regard du rôle négatif et d'apartheid que joue l'État juif au proche et Moyen-Orient, le gouvernement togolais s'entête dans ce qui ressemble plus à une opération de charme pour embellir l'image ternie du Prince, qu'à des retombées économiques pour le Togo.

D'ailleurs, plusieurs pays arabes et musulmans ont déjà averti du risque d'un tel sommet et certains ont d'ores et déjà convoqué nos représentations diplomatiques pour des explications.

Le très informé journal La Lettre du Continent a révélé que plusieurs dirigeants de pays africains à majorité musulmane et des pays membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) boycotteraient l'événement. À quoi bon persister?

Il est dès lors évident que Faure Gnassingbé n'a pas et ne saurait constituer une solution pour la survie de notre économie et par ricochet pour le bien être des Togolais.

Avec sa minorité pilleuse, ils ont transformé le Togo non pas en "or de l'humanité" mais plutôt en "misère de l'humanité".

Il est temps de siffler la fin de la récréation et de la gouvernance de jouissance qui durent depuis plus de 50 ans.

FAITES CIRCULER MASSIVEMENT POUR ALERTER LE PEUPLE

 10   le citoyen | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:51
  LOL..KOffigoh etait un peu l'equivalent de Jean pierre FABRE aujourdhui...

la suite nous l'avions connue...enfin ceux qui sont nes avant 92......

la politique togolaise comme elle va

 9   chromosome 21 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:36
  UNIR dans la rue le 20 et 21 septembre.

 8   chromosome 21 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:34
  CAP 2015-GROUPE DE SIX-CAR-PNP-SANTE DU PEUPLE
COMMUNIQUE No 9
Les populations togolaises, lors des manifestations des 6 et 7 septembre 2017, se sont mobilisées pour revendiquer le retour à la constitution de 1992 dans sa version originelle, les réformes électorales et le vote des Togolais de l’étranger, le déverrouillage des Institutions et la libération sans condition des prisonniers politiques.
Malheureusement au lieu de prendre la mesure des aspirations légitimes des populations, le régime en place s’enferme dans un entêtement et dans la diversion comme il en a l’habitude. Pour preuve, à la session extraordinaire de l’Assemblée nationale ouverte la mardi 12 septembre 2017, au lieu d’aller à la priorité du moment, les députés de la majorité parlementaire proposent des sujets en déphasage avec les aspirations profondes des populations. Cette situation montre à suffisance le mépris que ce régime a pour les Togolais.
Tirant les leçons de cette nouvelle donne, les forces démocratiques regroupées dans la coalition CAP2015-Groupes des Six-CAR-PNP-Santé du Peuple décident de surseoir au meeting d’information du vendredi 15 septembre 2017 pour permettre une plus grande mobilisation des populations pour les manifestations pacifiques publiques des mercredi 20 et jeudi 21 septembre 2017.
Les forces démocratiques réitèrent leur engagement à rester mobiliser jusqu’à l’aboutissement des revendications légitimes des populations. Elles invitent en conséquence les populations de Lomé et de l’intérieur à rester mobiliser, à poursuivre le combat engagé et à participer encore plus massivement aux manifestations nationales publiques et pacifiques des mercredi 20 et jeudi 21 septembre 2017 à Lomé et dans toutes les préfectures. Les points de départ à Lomé sont les suivants :
Point de départ 1 : Agoè (carréfour Démakpoè)
Point de départ 2 : Atikoumé Akossombo
Point de départ 3 : Bè Gakpoto
Les itinéraires et les points de chute seront communiqués en temps opportun.
La lutte populaire est invincible.
Fait à Lomé le 13 septembre 2017
Pour la coalition des forces démocratiques,
CAP2015 Groupe de Six PNP SDP CAR

 7   Rebel | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:29
  Mr koffigoh,c'est trop tard hypocrite,le Zion train de Atchadam est déjà trop loin.Bon appetit!

 6   Radicalisation | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:24
  Réponse à 5-Whasup
  Que Koffigoh aille se faire foutre!

Si les jeunes ne te connaissent pas, on va leur raconter ton histoire.
Tu fais parti des 1ers à pendre sur la place publique!

Koffigoh, alias "La traitrise en personne !", ferme ta gueule, définitivement!

 5   Whasup | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 6:33
  Koffgoh pourquoi ne pas écrire un poème sur ta trahison du peuple Togolais?
Seuls les jeunes d'aujourd'hui ne te connaissaissent pas. Tu n'es qu'un traite qui mérite d'être lapide' à mort.
Te souviens-tu de "Étou han mele wosi o"?
C'est comme cela que tu nous faisais vraiment de la peine quand tu as plié bagage avec ta femme Rosalie pour rejoindre le camp du diable Eyademon.
Le peuple Togolais n'a point besoin de ton poème hypocrite. Va au diable.
Tu veux profiter de l'avènement de Tipki pour te racheter n'est ce pas?
Dégage piam!!!

 4   ATEKEM | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 6:5
  Réponse à 3-EB_Toutmosis3
  Koffigoh fait partie de la délégation de AWA NANA qui a sillonné le pays. J'espère qu'il a dit cette vérité à tout le Groupe qui se promenait de préfecture en préfecture.

 3   EB_Toutmosis3 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 5:31
  Très beau poème. La logique nécessite un retour à la constitution de 1992. On ne peut construire du nouveau sur du pourri.

La constitution de 1992, votée a plus de 97% par le souverain peuple togolais est un document remarquable, malgré certaines imperfections et des rajouts qu’il faut.

La constitution américaine de 1787, un document hautement remarquable, a connu aussi de véritable transformation depuis sa création. En tout, il y’a eu 27 amendements qui ont été ratifiées par le congrès américain pour faire de ce document ce qu’il en est aujourd’hui. Et pour la petite histoire c’est plus de 5,000 amendements qui ont été introduits au congrès sur cette constitution. C’est dire que l’amélioration de ce document continue, ce qui est tout à fait normal.

C’était une grosse bêtise, je dirai même un crime contre le souverain peuple togolais, une grosse trahison, ce que le président Eyadema et le parlement monolithique rpt ont fait à l’époque. Il revient à nous de réintroduire ce document important de notre Histoire et de le rendre perfectible.
Bravo donc à monsieur Koffigoh pour cette sortie. Il faut être courageux pour le faire et j’espère que les compatriotes apprécieront ce geste et cesseront de dire tout le mal de vous.

Ablode Gbadza !!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 2   Wokwok | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 5:17
  Hier, sous des chars , les hommes , de vrais hommes ont arraché des victoires !
Aujourdhui sous les gaz lacrymogenes , certains ne s'approchent meme pas du palais !!

Le peuple n'a pas trouvé le vrai berger !!


Fabre, ma douleur est immense !!

 1   Kozah Nostra | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 5:4
  La constitution de 1992 n'est pas écrite contre Faure Al Capone GNASSINGBE, donc il ne doit pas avoir peur de sa résurrection!!!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com