Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Claude Améganvi appelle les Togolais à se mobiliser pour le sit-in de demain et les manifestations de la semaine prochaines


politique

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer Lu : 2411 fois

Le Secrétaire chargé à la Coordination du Parti des Travailleurs, Claude Améganvi, après avoir condamné la répression des manifestants de l’opposition les 7 et 8 septembre derniers, a, dans un appel, demandé au peuple togolais de se mobiliser pour les manifestations prévues demain et les 20 et 21 septembre prochains par la coalition de l’opposition. Lire !

Mobilisons-nous pour la victoire du peuple togolais !

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre 2017, le Parti des travailleurs avait appelé le peuple togolais à participer massivement aux marches pacifiques du PNP et des partis politiques membres des regroupements CAP 2015 et GROUPE DES 6, Santé du peuple, CAR et organisations de la Société civile.

Il se félicite de ce que, répondant à ces appels, des millions de citoyens togolais, tant à Lomé que dans les dizaines de principales villes du Togo, ont pris d’assaut les itinéraires de ces manifestations dont le triomphal succès est un événement sans précédent dans l’histoire de notre pays depuis que le peuple togolais s’est levé pour en finir avec la dictature du clan EYADEMA-GNASSINGBE le 5 octobre 1990.

Il tient à condamner et à dénoncer avec vigueur la sauvage et sanglante répression déchaînée par le régime RPT/UNIR, aux abois, contre ces manifestations pacifiques, occasionnant des milliers de citoyens innocents blessés jusque dans leurs maisons où les forces de l’ordre sont entrés par effraction, des centaines d’arrestations, l’enlèvement de centaines d’engins motorisés et d’importants dégâts matériels.

Il exprime sa compassion et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et exige la libération immédiate et inconditionnelle des emprisonnés, la réparation des dégâts matériels occasionnés aux innocentes familles ainsi qu’un exemplaire châtiment des auteurs et commanditaires de cette répression qui auront à en répondre nécessairement dans le tout proche avenir de liberté qui s’annonce.

Cette répression aveugle, qui rappelle celles des tristes heures des années 1990 et post 2005 démontrent qu’il est illusoire d’espérer qu’une dictature aussi vielle que celle du clan EYADEMA-GNASSINGBE se convertisse un jour à la Démocratie. Et qu’on puisse accorder quelque crédit aux manœuvres par lesquelles ce régime criminel et mensonger tente de piéger à nouveau les forces se réclamant de la démocratie en leur proposant une énième réforme ou dialogue après les dizaines d’autres qui ont été autant de marchés de dupes.

Nous constatons avec satisfaction que le sentiment exprimé de plus en plus unanimement par le peuple togolais est qu’il n’est plus possible de négocier avec le régime RPT/UNIR et que seule s’impose désormais son départ immédiat et sans condition du pouvoir. Cette revendication populaire légitime témoigne de la force de l’exigence du retour à la Constitution originelle de 1992 dont la mise en application immédiate entraînera la démission automatique de Faure Essozimna EYADEMA-GNASSINGBE. Cette volonté du peuple togolais souverain doit être respectée : Soyons vigilants pour qu’elle le soit par les organisations parlant en son nom !

Informé que le PNP, les partis politiques membres des regroupements CAP 2015 et GROUPE DES 6, Santé du peuple et le CAR ont appelé à une série de manifestations cette semaine, le Parti des travailleurs les soutient parce que ces manifestations constituent une occasion de rassembler la force unie du peuple togolais dans son combat pour en finir avec la sanglante dynastie cinquantenaire EYADEMA-GNASSINGBE.

C’est pourquoi il appelle les populations à y participer massivement selon le programme suivant :

• Mardi 12 septembre 2017 : Grand Rassemblement devant le siège de l’Assemblée Nationale, au Palais des Congrès, pour exiger le retour à la Constitution originelle de 1992 ;

• Vendredi 15 septembre : Grand Meeting au terrain du Bas-fond du Collège St Joseph, à Lomé.

• Mercredi 20 et jeudi 21 septembre : Grandes marches pacifiques à Lomé et à l’intérieur du pays.

A bas la répression, libération inconditionnelle et immédiate des emprisonnés !

A bas la dynastie EYADEMA-GNASSINGBE ; Faure Essozimna : DEMISSION !

50 ans, Ça Suffit : Victoire au peuple togolais !

Lomé, le 11 septembre 2017

Pour le Parti des travailleurs,

Le Secrétaire chargé de la coordination,

Claude AMEGANVI



Autres titres

Togo la délégation de l'oif annule sa visite à lomé 
Togo ouro-akpo kamalodine raconte la « sauvagerie militaire » du 20 septembre dernier 
Togo le régime faure gnassingbé ébranlé : après la répression meurtrière, des déclarations incendiaires 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 11   Bravo | Vendredi, 15 Septembre 2017  - 1:58
  Bravo Claude

 10   Rebel | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 14:11
  Mes chers compatriotes ,comprenez que nous, peuple togolais ne voulons rien entendre de parlement,de deputé, ou de quoi que ce soit.Nous voulons le DEPART pur et simple de faure.

 9   Monsieur LARUE Gbololo | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 10:40
 
A Mr Dammipi & Consorts

Le PEUPLE MANIFESTE DANS LA RUE.

LE PEUPLE TOGOLAIS CONTINUERA À REVENDIQUER LA LIBERTE, LA JUSTICE, L'ETAT DE DROIT... DANS SA RUE.

Les images et les vidéos continuerons à être diffuser à travers la PLANÈTE ENTIERE.

QUE CELA N'EN DEPLAISE À LA FAMILLE RÉGNANTE RPT/UNIR et au PRINCE HERITIER.

Quelles reformes aviez-vous opérées au parlement depuis? ? ? ? ? ? Si les réformes ne sont font ni au PARLEMENT ni dans la RUE, où est-ce qu'elles se font au TOGO ? ? ? ? ?

Au PALAIS ? en EXIL ? en PRISON au TPI ? SOUS TERRE ? ? ? ? ?

ATTENTION, ATTENTION, Mr Dammipi & Consorts, la répression violente, sanglante et criminelle dont vous faitent usages contre le PEUPLE, constituent le COCKTAIL EXPLOSIF PARFAIT que je vous laisse le soin de deviner avant de le déguster bientot...

LE MOUVEMENT EST EN MARCHE.

A BON ATTENDEUR...


 8   sen | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 9:49
  je me demande si ceux ki appellent à la démission de feg sont democratique. Evitons de jouer au gaou de 1er nivo. Voter le retour à la C92 et le reste suivra. Ce que Fabre et certains de ses affidés veulent faire demontre qu'ils st entrain de tronquer les aspirations du peuple par leurs intérêts égoïstes en usant du populisme.

 7   Monsieur LARUE Gbololo | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:45
 
A Mr Dammipi & Consorts

Le PEUPLE MANIFESTE DANS LA RUE.

LE PEUPLE TOGOLAIS CONTINUERA À REVENDIQUER LA LIBERTE, LA JUSTICE, L'ETAT DE DROIT... DANS SA RUE.

Les images et les vidéos continuerons à être diffuser à travers la PLANÈTE ENTIERE.

QUE CELA N'EN DEPLAISE À LA FAMILLE RÉGNANTE RPT/UNIR et au PRINCE HERITIER.

Quelles reformes aviez-vous opérées au parlement depuis? ? ? ? ? ? Si les réformes ne sont font ni au PARLEMENT ni dans la RUE, où est-ce qu'elles se font au TOGO ? ? ? ? ?

Au PALAIS ? en EXIL ? en PRISON au TPI ? SOUS TERRE ? ? ? ? ?

ATTENTION, ATTENTION, Mr Dammipi & Consorts, la répression violente, sanglante et criminelle dont vous faitent usages contre le PEUPLE, constituent le COCKTAIL EXPLOSIF PARFAIT que je vous laisse le soin de deviner avant de le déguster bientot...

LE MOUVEMENT EST EN MARCHE.

A BON ATTENDEUR...


 6   ASSAFO | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:38
  Réponse à 1-chromosome 21
  Pourquoi ce communiquer n'est pas disponible dans les médias? Ce groupe d' opposition doit être claire dans leur message au peuple Togolais. Car cette fois ci, il faut que toutes les villes et villages de l'intérieur participent aux manifestations de la semaine prochaine. Les partis politiques doivent oeuvrer pour envoyer leur leaders ou représentants dans chaque villes et villages pour mobiliser les gens. La manifestation de la semaine prochaine doit voir au delà de 2 millions de Togolais dans les rues.

 5   KAO KAO | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:25
  dixit: "Nous constatons avec satisfaction que le sentiment exprimé de plus en plus unanimement par le peuple togolais est qu’il n’est plus possible de négocier avec le régime RPT/UNIR et que seule s’impose désormais son départ immédiat et sans condition du pouvoir. "

Si la constitution de 1992 est ramener ce que nous souhaitons tous, Faure ne démissionnera immédiatement. Il ira a bout de son 3 eme mandat mais ne se présentera pas aux élections prochaines.
Il faut éviter de débiter des propos creux qui n'auront pas d' effet.

Aussi, il faut conseiller a JP Fabre que ce mouvement du peuple n' est le mouvement de ANC et par conséquent qu' il ne tente plus jamais de demander au peuple de faire le siting dans un quartier voyou comme Deckon. Il n' est pas nécessaire de faire le siting dans la rue. Mais multiplier les manifestations et si le gouvernement est têtu et refuse de répondre favorablement a ce que le peuple demande, d'imposer la désobéissance civile sur tout le territoire Togolais rendant le pays ingouvernable.

Plus jamais de connerie de siting a Deckon, ce fut de la pagaille et de bêtise.

 4   GOGOLIYAGO GBOYA | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:6
  Réponse à 2-chromosome 21
  Tout le monde cherche son intérêt en s'appuyant sur une partie du peuple pour parvenir à ses fins inavouées. Quel politicien marche avec sa femme et ses enfants? Alors faisons attention et agissons en responsable.

 3   Résistance | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:55
  CARTON ROUGE
TOGO - ISRAËL: 108 *MILLIARDS 870 MILLIONS DE FCFA INVESTIS POUR LA SÉCURITÉ DE FAURE GNASSINGBÉ

C'est un chiffre qui fait froid dans le dos et met en fureur les Togolais dans un pays si lourdement endetté (entre 60 et 70% du PIB).

Avec un investissement de 191 millions de dollars soit 108.870.000.000 franc CFA portant uniquement sur l'achat de matériels de sécurité, notre minuscule pays, dont la sécurité n'est en rien mise à rude épreuve par des rébellions, des groupes armées ou par des déstabilisations terroristes, est le second partenaire commercial de l'État hébreu sur le continent après la deuxième puissance économique l'Afrique du Sud.

Aucune raison suffisante ne peut justifier de telles dépenses dans un pays au budget limité (un peu plus de 1000 milliards pour l'exercice 2017), un pays socialement exsangue. Sous d'autres cieux, on réfléchirait autrement. Mais nous sommes au Togo, pays de tous les superlatifs et des incongruités dans la priorisation économique.

L'on ne cesse jamais de le dire. Tous les pans socio-économiques du pays sont déstructurés.

Les hôpitaux manquent de matériels primaires de soins de base. Le plus grand centre hospitalier du pays le CHU Sylvanus Olympio de Lomé se clochardise, s'il ne l'est déjà. Des populations meurent faute de centres de santé surtout les mères enceintes et les enfants.

À même le sol, sous des enclos en paille et malgré les intempéries, les villages, cantons et les parents d'élèves s'organisent à qui mieux mieux pour assurer une éducation à leurs enfants. Dans les centres urbains les élèves se retrouvent par dizaines voire par centaines dans des salles de classe avec des enseignants et professeurs tout aussi démunis.

Les universités (Lomé et Kara) qui doivent être de hauts lieux de savoir par excellence sont dans un état lamentable. Les amphis sont bondés. Les bibliothèques et les restaurants universitaires n'existent que de noms. Passons sous silence les logements et bus universitaires.

Le monde agricole peine à écouler ses produits vers les grandes agglomérations par manque d'infrastructures routières surtout en saison pluvieuse. Des villages entiers sont coupés les uns des autres par défaut de ponts, la pluie ayant réglé son compte à certains d'entre eux qui existent depuis des temps immémoriaux.

Les commerçants, les Nana Benz qui jadis, sont le fleuron de notre économie, croulent sous des dettes depuis que des mains criminelles ont voulu les punir pour de supposés soutiens à l'opposition en brûlant les grands marchés du pays.

Et comme si cela ne suffisait pas, l'Office Togolais des Recettes (OTR) a mis en coupes réglées les petits artisans, revendeurs, coiffeurs, couturiers, le secteur informel etc... par des impôts scélérats qui les ont poussé à mettre la clé sous le paillasson.

La misère fait son lit partout dans le pays. Les populations vivant avec moins d'un dollar par jour, peinent à avoir un repas par jour.

Devant ce tableau non exhaustif mais si sombre, le régime Gnassingbé incarné par Faure, ne songe qu'à sa sécurité dans une logique de conservation du pouvoir. Quelle sécurité lui faut-il encore face à une population si amorphe, si résignée pour investir autant de milliards pour la survie de son système?

Alors que beaucoup de spécialistes déconseillent la tenue du sommet onéreux Israël-Afrique du 24 au 26 octobre 2017 à Lomé, lequel sommet exposerait notre pays à des risques terroristes au regard du rôle négatif et d'apartheid que joue l'État juif au proche et Moyen-Orient, le gouvernement togolais s'entête dans ce qui ressemble plus à une opération de charme pour embellir l'image ternie du Prince, qu'à des retombées économiques pour le Togo.

D'ailleurs, plusieurs pays arabes et musulmans ont déjà averti du risque d'un tel sommet et certains ont d'ores et déjà convoqué nos représentations diplomatiques pour des explications.

Le très informé journal La Lettre du Continent a révélé que plusieurs dirigeants de pays africains à majorité musulmane et des pays membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) boycotteraient l'événement. À quoi bon persister?

Il est dès lors évident que Faure Gnassingbé n'a pas et ne saurait constituer une solution pour la survie de notre économie et par ricochet pour le bien être des Togolais.

Avec sa minorité pilleuse, ils ont transformé le Togo non pas en "or de l'humanité" mais plutôt en "misère de l'humanité".

Il est temps de siffler la fin de la récréation et de la gouvernance de jouissance qui durent depuis plus de 50 ans.

FAITES CIRCULER MASSIVEMENT POUR ALERTER LE PEUPLE

 2   chromosome 21 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:37
  Unir dans la rue le 20 et 21 septembre

 1   chromosome 21 | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 7:34
  CAP 2015-GROUPE DE SIX-CAR-PNP-SANTE DU PEUPLE
COMMUNIQUE No 9
Les populations togolaises, lors des manifestations des 6 et 7 septembre 2017, se sont mobilisées pour revendiquer le retour à la constitution de 1992 dans sa version originelle, les réformes électorales et le vote des Togolais de l’étranger, le déverrouillage des Institutions et la libération sans condition des prisonniers politiques.
Malheureusement au lieu de prendre la mesure des aspirations légitimes des populations, le régime en place s’enferme dans un entêtement et dans la diversion comme il en a l’habitude. Pour preuve, à la session extraordinaire de l’Assemblée nationale ouverte la mardi 12 septembre 2017, au lieu d’aller à la priorité du moment, les députés de la majorité parlementaire proposent des sujets en déphasage avec les aspirations profondes des populations. Cette situation montre à suffisance le mépris que ce régime a pour les Togolais.
Tirant les leçons de cette nouvelle donne, les forces démocratiques regroupées dans la coalition CAP2015-Groupes des Six-CAR-PNP-Santé du Peuple décident de surseoir au meeting d’information du vendredi 15 septembre 2017 pour permettre une plus grande mobilisation des populations pour les manifestations pacifiques publiques des mercredi 20 et jeudi 21 septembre 2017.
Les forces démocratiques réitèrent leur engagement à rester mobiliser jusqu’à l’aboutissement des revendications légitimes des populations. Elles invitent en conséquence les populations de Lomé et de l’intérieur à rester mobiliser, à poursuivre le combat engagé et à participer encore plus massivement aux manifestations nationales publiques et pacifiques des mercredi 20 et jeudi 21 septembre 2017 à Lomé et dans toutes les préfectures. Les points de départ à Lomé sont les suivants :
Point de départ 1 : Agoè (carréfour Démakpoè)
Point de départ 2 : Atikoumé Akossombo
Point de départ 3 : Bè Gakpoto
Les itinéraires et les points de chute seront communiqués en temps opportun.
La lutte populaire est invincible.
Fait à Lomé le 13 septembre 2017
Pour la coalition des forces démocratiques,
CAP2015 Groupe de Six PNP SDP CAR


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com