Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Au parlement, l’opposition retire son texte et campe sur la constitution de 1992




politique

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 1393 fois

L’opposition parlementaire ne veut pas du projet portant révision constitutionnelle du gouvernement, présenté à la conférence des présidents des groupes parlementaires mercredi pour étude. Elle penche plutôt pour le retour de la constitution de 1992 pour lequel le peuple se mobilise massivement.

Hier matin à l’Assemblée nationale, l’opposition a pris l’opinion au dépourvu en retirant sa propre proposition de loi portant réformes institutionnelles et constitutionnelles de juin 2016, refusant le projet de révision constitutionnelle du gouvernement et exigeant un retour pur et simple à la constitution de 1992, celle que le peuple Togolais en 1992, a plébiscitée à 95%.

« Aujourd’hui, les Togolais ne demandent que la constitution dans sa forme originelle telle qu’adoptée par eux-mêmes à plus de 95% lors du référendum de Septembre 1992 », confie Jean Eklu, président de la Jeunesse de l’ANC, le parti du député et chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre.

Partie pour étudier le projet de révision constitutionnelle introduit par le gouvernement en plus de sa propre proposition de loi portant réformes, l’opposition s’est offusquée du fait que le texte du gouvernement, bien qu’ayant pris en compte la limitation des mandats à deux (2), fait abstraction de la mention :En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux (2) mandats.

La majorité présidentielle étant campée elle-aussi sur ses positions, l’opposition retire sa proposition de loi du 29 juin 2016 et demande un retour à la constitution de 1992 dans un débat tendu.

Les esprits surchauffés, le président de l’institution, Dama Dramani tranche : la séance est levée !

La conférence des présidents étudiera le projet révision constitutionnelle du gouvernement ce jeudi 14 Septembre.

A. Lemou



Autres titres

Togo condé : « ce n’est pas mon rôle de dire aux togolais ce qu’ils doivent faire » 
Togo nathaniel olympio avertit : "si ce dialogue vise à démobiliser les togolais dans leur lutte, il les trouvera sur son chemin" 
Togo ce que atchadam, adjamagbo et fabre ont dit à alpha condé 
Plus de nouvelles



 1   kagbelee | Jeudi, 14 Septembre 2017  - 8:4
  Messieurs les leaders de l'opposition
C'est surprenant que vous avez passe tout ce temps a dire aux peuples que des reformes constititionnelles sont necessaires, sans jamais mentionner le retour a la Constitution de 1992.

Subitement, c'est comme vous avez mis toutes vos strategies en question pour suivre la vague du 19 Aout.

Le peuple, surtout dans une grande manifestation, peut ne pas pas "avoir raison". Etes vous surs que le retour a la Constitution de 1992 est l'"objectif ideal" a atteindre ? Sinon, c'est dans votre role d'eduquer le peuple.

Maintenant, faites "de bonnes choses" et bien... la situation politique est en votre faveur.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com