Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Manifestation : Un journaliste passé à tabac, raconte ce qu’il a vécu


politique

GLOBAL ACTU | | 9 Commentaires |Imprimer Lu : 2586 fois

Le 2ème jour de manifestation de la coalition des partis politiques de l’opposition ne s’est pas terminé calmement comme le premier jour à Lomé. Après 22 heures, la horde de manifestants qui était en sit-in de la Colombe de paix jusqu’au carrefour Deckon ont été chassés à coups de gaz lacrymogènes.

Théophile Adanlété, un journaliste de la radio Victoire FM en reportage, a malheureusement été victime de la répression au niveau de Bè Gakpoto. Contacté par Global Actu, celui-ci a déclaré avoir été passé à tabac par six (6) ou sept (7) personnes en tenue civile, qui ont tendu un guet-apens à tous les passants.

«J’étais à la marche à 21 heures, je m’apprêtais à partir quand ça a commencé à gazer autour de 22 heures. Je me suis réfugié dans une maison et une heure trente pratiquement après, j’ai cherché à sortir du périmètre pour prendre ma moto que j’ai garée derrière la DCPJ. J’ai pris un zémidjan et on est passé à Akodesséwa pour déboucher sur Bè Gakpoto. Des gens en tenue civile, dans le noir, ont garé une voiture blanche à côté, ont sauté sur la moto qui me transportait et nous ont fait tomber. Et à l’aide des cordelettes de courant natté en main, ils nous ont bien frappés, le zémidjan et moi. Avant que je ne comprenne, ils frappaient tous ceux qui passaient. Peu importe qui tu es, tu as beau crier qui tu es, on te tabasse proprement », a-t-il lancé.

Selon lui, sa chance, c’est que quelques minutes après, d’autres personnes arrivaient. « On nous a dit avec des coups à l’appui, d’aller inhaler la fumée que dégageait un pneu brûlé et de ramasser des cailloux avec lesquels les manifestants ont voulu barrer la voie », a-t-il précisé tout en ajoutant que c’est là où il a eu le temps de s’enfuir.

Sur son chemin, il dit avoir conseillé à tous ceux qui venaient dans le sens contraire de rebrousser chemin. « Avant d’aller prendre ma moto là où je l’ai garée, il y avait toute une ceinture de forces de l’ordre qui était là et qui me disait qu’ils fêtaient leur anniversaire. Ils m’ont demandé d’où je sortais. Je me suis présenté et leur ai dit que je viens prendre ma moto. Ils ont hésité mais m’ont laissé après quelques minutes. C’est horrible », a-t-il relevé.

Théophile Adanlété dit ne pas comprendre pourquoi lorsque des gens veulent manifester, on leur rebat les oreilles que les forces de l’ordre vont encadrer la manifestation, histoire de permettre à d’autres qui n’ont pas l’intention de manifester, de vaquer librement à leurs occupations mais quand il s’agit de réprimer les manifestants, on ne fait plus de différence entre ceux qui manifestent et ceux qui ne le font pas.



Autres titres

Togo la délégation de l'oif annule sa visite à lomé 
Togo ouro-akpo kamalodine raconte la « sauvagerie militaire » du 20 septembre dernier 
Togo le régime faure gnassingbé ébranlé : après la répression meurtrière, des déclarations incendiaires 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 9   UFO ALLIEN | Mardi, 12 Septembre 2017  - 14:35
  Réponse à 8-UFO ALLIEN
  6
Pas de cohérence dans son récit () les hommes en civile se sont jetés sur lui e le t Zemidjanman et ils ont commencé à le tabasser et le motoman .....,hummmm tu l'a bien constaté .

DEGNIGBANA

 8   UFO ALLIEN | Mardi, 12 Septembre 2017  - 14:31
  Réponse à 6-Djata
  6
Pas de cohérence dans son récit () les hommes en civile se sont jetés sur lui et Zemidjan et on commence le tabasser et le le motoman. Hummm tu l'a bien constaté .

DEGNIGBANA

 7   tot ou tard | Mardi, 12 Septembre 2017  - 11:8
  Réponse à 5-La Vérité
  Donc quand la loi dit de ne plus manisfeter après 22H, on donne le feu vert aux militaires,forces de l'orde et milices de brutaliser et même tuer les gens, peu importe? Vous faites honte à la race noire! L'argent qu'on vous donne finira et vous vivrez dans la misère. Vous êtes maudits vous et vos consorts payés pour plaider à la cause de ce regime vomi par son peuple.

 6   Djata | Mardi, 12 Septembre 2017  - 8:25
  Où sont les blessures???Il faut savoir mentir un peu...

 5   La Vérité | Mardi, 12 Septembre 2017  - 7:46
  La loi interdit toute manifestation de rue à partir de 22h. Enseignez cela aussi aux gens que de parler de répression. Vous les journalistes, faites aussi de l'enseignement civique par moment dans vos écrits et postings.

 4   Invivable | Mardi, 12 Septembre 2017  - 6:32
  Ce pays risque de devenir invivable si cette dictature continue.

 3   CREZUS | Mardi, 12 Septembre 2017  - 4:35
  Réponse à 2-EB_Toutmosis3
  Bonne idée et je l'approuve.

 2   EB_Toutmosis3 | Mardi, 12 Septembre 2017  - 4:1
  Réponse à 1-CREZUS
  Je ne partage que partiellement tes suggestions. Je pense sincèrement qu’il faut aller plus loin que ça.

Ces nervis écervelés donnent froidement la mort à nos populations pour le fait de réclamer la libération totale de notre pays aux mains d’une mafia nationale/internationale qui a pris en étau le Togo depuis 63.

On signale tout dernièrement a Bè que ces sauv@ges sont rentrés dans certaines maisons et ont lâchement violé les femmes qui s’y trouvaient…vous imaginez ça ???

La libération de notre pays avantagera non seulement ces bougnouls analphabètes, véritables ignares, affamés et puants de cette armée d’abrutis mais aussi leurs familles et des générations futures. Pourquoi diandre venir alors donner la mort à ceux-là qui se sacrifient pour que ces chenapans aient aussi un lendemain meilleur ??? Beaucoup de ces illettrés vivotent et meurent après comme des chiens sans avoir même les moyens de se construire une maison.

L’analphabète Gnassingbé Eyadema a règné sur le Togo en monarque absolu pendant 40 sans même doté le pays d’un centre hospitalier de nom. Il n’a pas réussi non plus a jeté les bases d’un Togo moderne. Arracher les femmes d’autrui et créer la zizanie dans les familles tel est son sport favori.

Son bât@rd de rejeton règne aussi depuis 12 années maintenant avec les mêmes t@res que son put@in de papa.

Je recommande mieux, il faut simplement jeter à la figure de cette soldatesque c@ncre de l’acide. Si 5 à 6 mili-tarés ont leurs figures complètement défigurées on verra qui d’entre eux osera prochainement humilier nos populations. Ça ne coute absolument rien de s’acquérir de l’acide au Togo.

Ablode Gbadza !!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 1   CREZUS | Mardi, 12 Septembre 2017  - 3:5
  la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux…


Bonjour Peuple vaillant du Togo, te voila du nouveau a un moment très décisif de ta lutte contre le régime cinquantenair et dictatorial. Pour combien de temps verras-tu tes fils et filles tombés devant toi? Tes enfants qui ne demandent que la Liberté. Le sang ne cesse de couler depuis la lutte des “ indépendances “ jusqu’à ce jour. A chaque fois l’oppresseur trouve le moyen de réprimer tes enfants avec une barbarie sans précédent dans le sang. A partir d’aujourd’hui rien ne doit plus être comme avant. Nous allons appliquer la loi du Talion. (Oeil pour Oeil, Dent pour Dent). Nos soit disant Force de l’ordre qui n’ont aucun respect pour la vie humaine ne méritent pas aussi du respect a leur tour. Sachez ceci peuple togolais, ils ont les gourdins et les armes. C’est vrais mais vous pouvez aussi les combattre en utilisant votre ruse. Ne cherchez pas loin. Nous avons des oeufs et des caniveaux, faites en usage. Utilisez les oeufs pourris et je sais que vous savez comment les faire. En plus de cela servez-vous des eaux usées des caniveaux et metter les dans des sachets plastique. Si un des soit disant Forces de l’ordre vous agressent, jeter des oeufs pourris et eaux usées sur eux. Quand ils iront a la maison ou au Camp avec des odeurs nauséabondes, ile réfléchiront la prochaine fois avant de venir jeter des gaz lacrymogène dans les maisons des gens. Ca c’est une des stratégies que les population du Venezuela utilisent pour résister devant les militaires de leur pays la-bas. Ce sera aussi notre manière de maudire ceux qui nous manqueront du respect parce que l’uniforme et tout ce qu’ils portent sont payés par notre argent. Ils nous doivent du respect.
Faisons la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux a tous ceux qui agressent le people dans leurs marches pacifiques. La lutte continue. Tous demain a l'assemblee nationale.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com