Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Violences sur la population de Bè : La communauté dénonce la barbarie « des monstres habillés en forces armées »




politique

iciLome | | 35 Commentaires |Imprimer Lu : 7523 fois

Le jeudi 7 et le vendredi 8 septembre derniers, des individus habillés en tenue militaire ont exercé des voies de fait sur les populations de Lomé, surtout dans le quartier Bè. Ils sont rentrés dans les maisons et tapaient sur tout ce qui bouge. Ces individus ont également tiré des gaz lacrymogènes dans des maisons où se trouvaient des enfants et des personnes de troisième âge qui sont tombées dans le coma. Une situation que dénonce le président fédéral des communautés Bè, Aflao et Bassadji à travers cette lettre de protestation. Lecture !

Lettre de protestation

Ainsi, pour la troisième fois en quinze ans, de monstres habillés en tenue de nos valeureux forces armées ont assiégé Bè la citadelle et commis comme à l’accoutumée des actes de barbarie, d’extrême violence et d’humiliations sur nos frères et sœurs.

Ces monstre, sûrement mercenaires qui n’ont d’humains que leur visage inhumainement hideux et horrible, croient et pensent se venger contre l’engagement de Bè à côté de l’opposition ou de la société civile qui exigent des réformes institutionnelles. Triste réaction de faible esprit qui mérite exorcise.

Sont-ce les communautés Bè qui ont défini l’itinéraire de la marche des 6 et 7 septembre courant ? Sont-elles intervenues dans la pose des barricades comme on semble le faire croire ? Bè n’abrite-t-elle pas d’autres communautés sur son territoire ? Non, c’est assez comme cela de continuer à humilier le peuple qui vous a offert hospitalité même si des immeubles vous ont été vendus.

On a l’impression que ce gouvernement pourtant composé de quelques chrétiens est complètement inhumain et se trompe d’ennemis et cherche à trouver des boucs émissaires auprès de Bè. A cela, je réponds poliment, mais fermement non et que cela suffit. Il est temps que Bè soit dorénavant épargné des actes de barbarie et de tous actes de tyrannies, de tous actes dégradants et déshonorants.

Nos populations ont assez payé des tributs immérités depuis les morts encore non élucidées de la lagune de Bè sans oublier la profanation de nos lieux saints dont un jour les commanditaires auront à répondre. Les images relayées sur les médias et les délégations reçues nous interpellent vous et moi, natifs de Bè.

Dans les prochains jours, des actes d’huissiers constateront les dégâts humains et matériels infligés à nos concitoyens à Amoutivé, Apéyémé et Bassadji et le coût de réparations parviendra au gouvernement, accompagné d’une plainte contre X. Honte à ceux continuent de tuer, de profaner, de profiter dans l’injustice, le tribunal de Dieu les attend.

Le président fédéral des communautés Bè, Aflao et Agoè-Nyivé

Elom K. Dadzie, Ancien ministre d’Etat




Autres titres

Togo condé : « ce n’est pas mon rôle de dire aux togolais ce qu’ils doivent faire » 
Togo nathaniel olympio avertit : "si ce dialogue vise à démobiliser les togolais dans leur lutte, il les trouvera sur son chemin" 
Togo ce que atchadam, adjamagbo et fabre ont dit à alpha condé 
Plus de nouvelles



 35   Rptiste | Mercredi, 13 Septembre 2017  - 2:33
  Réponse à 33-jjk
  Vous racontez une monumentale connerie. A l'instar de beaucoup de gens sur ce site depuis des dizaines d'années, vous etes là seulement pour vous défouler. Ces commentaires de bas de gamme et insultes comme arguments n'élèvent pas le débat. C'est brouillon comme les objectifs de l'opposition
Faure GNASSINGBE n'était pas un simple civil en 2005 à la mort de son père. Il était bel et bien député siégeant à l'assemblée nationale, élu à Blitta.
Vous arrivez un jour à produire des arguments constructifs sur ce site pour la grandeur de notre pays ?

 34   atchalimondom | Mardi, 12 Septembre 2017  - 15:12
  YARK est il un djihadjiste ou un membre de DAESH ?
Définissez moi ce type de chef de sécurité
Nos forces de l’ordre qui tirent sur la population sont ils loin des djihadjiste ?
Comparons daesh et notre force de sécurité
Aujourd’hui simple marche de la population ; il ya des forces de l’ordre partout
Yark, est il membre de Daesh ? c’est lui qui donne l’ordre de fusiller les manifestants sans armes ni bâton !
C’est lui encore qui ordonne d’écraser, embastiller, bastonner, mentir et de tirer sur la population avec des balles réelles, cet acte est il loin de terroriste de Daesh ? Pourquoi il agit de la sorte ? il croit sur quelle force ce Yark ? Des kangourous habillés en force de sécurité !
Dites à ces hommes armés jusqu’aux dents de ne point ressembler aux hommes de Daesh, sinon tout soldat ou policier sur la terre de nos aieux sera dorénavant nommé djihaidte.
Libérons le Togo de ces mains des vampires.

 33   jjk | Mardi, 12 Septembre 2017  - 11:27
  Faure est un enfant maudit
a la mort de Eyadema l osque les charognards qui étaient a l assemblé et dans la mème nuit ils ont fait ce ci
Faure étant un simple civil devenu en 05 minutes député et président de l assemblé et président de la république si c est pas au Togo on peut voir ca ou
En Afrique l orque ton père décède il faut d abord les ceremonies ou funérailles avant toutes choses
mais pour lui c est le fauteuil présidentiel qui le préoccupait
donc qui a tuer son père?


 32   Résistance | Mardi, 12 Septembre 2017  - 8:38
  Résistance ! Résistance ! Résistance ! Résistance !

Un cocktail Molotov est une arme incendiaire artisanale dont le composant principal est un liquide inflammable, habituellement de l'essence ou de l'alcool, contenu dans une bouteille en verre.

Bien que communément associés aux forces militaires irrégulières et aux manifestations, les cocktails Molotov sont également massivement utilisés par les armées régulières en manque d'armes anti-char. Dans le civil, ils sont plus fréquemment utilisés lors d'épisodes d'insurrection urbaine.

Principe de fonctionnement

Une bouteille en verre est partiellement remplie de liquide inflammable, habituellement essence ou alcool (généralement méthanol ou éthanol) ; l'ouverture de la bouteille est scellée par un bouchon hermétique (généralement liège ou caoutchouc[réf. nécessaire]) et un morceau de tissu est solidement fixé autour du goulot de la bouteille ; juste avant l'emploi, ce bout de tissu est imbibé de liquide inflammable et allumé. La bouteille se brise à l'impact, répandant son contenu qui est alors enflammé.

Variantes

Une variante consiste à utiliser ensemble deux réactifs hypergoliques : la bouteille est ainsi remplie d'un des réactifs, tandis que le chiffon sera imbibé de l'autre. L'avantage majeur étant qu'il n'est dans ce cas pas nécessaire d'enflammer le chiffon : la réaction chimique qui découle du mélange des deux substances se traduit par une violente explosion. Cette méthode reste néanmoins très peu employée, du fait de la dangerosité de la préparation et de la manipulation d'un tel projectile.

Au cours de l'histoire, diverses substances sont ajoutées au cocktail de base pour en augmenter sa capacité destructrice :

des substances auto-inflammables, tel le phosphore blanc, garantissent l'explosion de la bouteille lorsqu'elle se casse ;
des agents épaississants, tel le goudron, qui collent le liquide brûlant sur ce qu'il touche et ce goudron cause aussi une épaisse fumée noire opaque ;
de l'acide, qui aide à pénétrer les surfaces non-inflammables ;
de la poudre noire (« Méthode Omega »), qui permet à la préparation d'avoir des effets explosifs ;
une petite quantité de détergent (liquide vaisselle, par exemple), qui empêche l'essence de s'évaporer trop vite, lui permettant de brûler plus longtemps ; le détergent sert également de dispersant.
Le principe d'un cocktail Molotov est semblable à celui d'une bombe au napalm ; le napalm (acronyme de naphtalène et palmitate) est, à l'origine, préparé en associant du naphtalène, de l'essence et de l'acide palmitique (comme agent épaississant -ces deux derniers étant les ingrédients principaux des cocktails Molotov) ; ce type de cocktail Molotov peut également être lancé à partir d'un fusil de chasse modifié

 31   jjk | Mardi, 12 Septembre 2017  - 7:23
  Faure est un animal qui est rester parmi les hommes pendant longtemps
comment on prêtant diriger un pays qui est entrain de s embrasser et on dit rien jusque ce jour
n oublier pas Faure fait parti de la loge maçonnique
le sang humain c est leur force
Faure veux tuer encore les Togolais comme il l a fait en 2005
cette fois ci sont sang serra verser


 30   jjk | Mardi, 12 Septembre 2017  - 7:17
  Ou sont nos avocats?
c est le moment de déposer les plaintes pour ce qui s est passer pendant les dernières marches

 29   Atchoooum | Mardi, 12 Septembre 2017  - 6:17
  Réponse à 24-tedlesaint1
 
*** quand on se dit républicain et pacifiste on n'utilise pas des méthodes révolutionnaires pour accéder au pouvoir, ***
j'ai entendu dire que bcp de choses ne vont pas, que d'autres ne sont pas normales en termes de fonctionnalité mais je n'ai jamais entendu que tel ou tel a dit qu'il irait habiter à Lomé 2 si Faure s'en va. Au contraire que les principes de la republique devraienr emerger enfin. Ou faut il peut-etre adherer au principe du pillage en silence et se tendre la peau de la panse pour mieux insulter les badauds comme tchao and Co ? Et que les elections truquées soient toujours la donne chez des gens dont la population compte le plus grand nombre de medecins dans la region parisienne ?

 28   CREZUS | Mardi, 12 Septembre 2017  - 2:51
  la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux…


Bonjour Peuple vaillant du Togo, te voila du nouveau a un moment très décisif de ta lutte contre le régime cinquantenair et dictatorial. Pour combien de temps verras-tu tes fils et filles tombés devant toi? Tes enfants qui ne demandent que la Liberté. Le sang ne cesse de couler depuis la lutte des “ indépendances “ jusqu’à ce jour. A chaque fois l’oppresseur trouve le moyen de réprimer tes enfants avec une barbarie sans précédent dans le sang. A partir d’aujourd’hui rien ne doit plus être comme avant. Nous allons appliquer la loi du Talion. (Oeil pour Oeil, Dent pour Dent). Nos soit disant Force de l’ordre qui n’ont aucun respect pour la vie humaine ne méritent pas aussi du respect a leur tour. Sachez ceci peuple togolais, ils ont les gourdins et les armes. C’est vrais mais vous pouvez aussi les combattre en utilisant votre ruse. Ne cherchez pas loin. Nous avons des oeufs et des caniveaux, faites en usage. Utilisez les oeufs pourris et je sais que vous savez comment les faire. En plus de cela servez-vous des eaux usées des caniveaux et metter les dans des sachets plastique. Si un des soit disant Forces de l’ordre vous agressent, jeter des oeufs pourris et eaux usées sur eux. Quand ils iront a la maison ou au Camp avec des odeurs nauséabondes, ile réfléchiront la prochaine fois avant de venir jeter des gaz lacrymogène dans les maisons des gens. Ca c’est une des stratégies que les population du Venezuela utilisent pour résister devant les militaires de leur pays la-bas. Ce sera aussi notre manière de maudire ceux qui nous manqueront du respect parce que l’uniforme et tout ce qu’ils portent sont payés par notre argent. Ils nous doivent du respect.
Faisons la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux a tous ceux qui agressent le people dans leurs marches pacifiques. La lutte continue. Tous demain a l'assemblee nationale.

 27   MILICIEN | Mardi, 12 Septembre 2017  - 1:26
  Marcher tranquillement sans casser, bruler pneus et sans vouloir bloquer la circulation.
Si non, vous nous trouverez toujours et encore sur vos chemins. Vous pouvez marcher tous les jours jusqu'à user vos chaussures, c'est votre choix. Votre Fabre le fait depuis 2010 sans résultat
Mais ne venez pas gater notre manger. Si vous n'avez pas compris ça, on vous le fera comprendre avec les matraques
rdv si vous etes garçons

 26   Jenesuis pasFort | Mardi, 12 Septembre 2017  - 0:56
  Réponse à 22-Akota
  Si j'etais le president Faure,je ferai un discours televise pour inviter la classe politique a un peu plus de patience et au peuple de respecter les regles republicaines tout en leur signifiant que j'ai compri leur message.Je leur dirai de donner une chance a la revision constitutionnelle et je donnerai des instructions qu'elle soit retablie reellement..Je prendrai l'engagement de leur promettre de finir le mandat social et de parachever toutes les initiatives engagees(Developement a la base,constructions d'hopitaux ,d'ecoles et la creation d'emploi)..

Si j'etais le president Faure,j'inviterai la classe politique a une table de discussion ou nous aurons a definir et a discuter des plans qui feront le bonheur du peuple togolais.Je deverouillerai un peu plus les institutions pour donner une chance a une transition apaisee donnant a une garantie amnistique au gouvernement actuel,au cas ou mon parti (UNIR)ne gagna pas la presidentielle prochaine.
Je continuerai mes projets d'apaisement et de reconciliation et je donnerai une grace presidentielle aux detenus politiques,y compri mon frere Kpatcha.
Je ferai raisonner mes nombreux conseillers(BARQUE,MEY,GIL, DEBASH,NAT et autres)et leur faire savoir que les temps ont evolues et que nous devons aller dans le sens de l'aiguille d'une montre..

A KATANGA,BAWARA,YARK,TCHAO et toutes les puissantes mains,du regime,je leur dirai de moderer un peu leur declaration incendiaire qui ne m'avantage plutot pas..L'histoire nous enseigne que les tors d'un regime ne sont attribues qu'aux presidents,pendant que les beneficieres du regime quasiment sans tors

Nous avons la force ,le pouvoir l'argent et l'armee derrière nous,mais toute situation peut basculer a n'importe quel moment..

La vrai force est de se faire petit devant un plus petit,et ce n'est pas une fablesse.

C'est domage que je ne suis pas le president FAURE,et je n'aimerai pas que mon TOGO connaisse un triste sors dans son histoire.
Que la misericorde eclaire tout un chacun pour une issue heureuse au peuple togolais..
DIEU benisse la terre de nos aieux.

 25   Bèviwo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 23:2
  Réponse à 21-prof esso
  Quelle est la relation entre posting et le mien ? Que veux tu au juste dire ?

 24   tedlesaint1 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 22:54
  La violence n'est pas la solution, il faille que les gens puissent bien l'enfoncé dans leur crane. Le droit de manifestation n'est pas synonyme de violence, de vandalisme et autres provocation. Qui sème le vent récolte la tempête, Aujourd'hui il est clair que nous tous nous sommes pour les reformes, il faut éviter la surenchère, la démagogie et autres. Les manifestants ne doivent pas considérer les forces de l'ordre comme leurs ennemies, ces éléments des forces de l'ordre ne jouent que leur rôle, les politiciens doivent prôner des manifestations pacifiques, les discours va-en-guerre de certains dirigeants de l'opposition plus précisément du dirigeant du Parti National Panafricain (PNP) Tikpi Atchadam galvanise les foules mais c'est se genre de discours incendiaire qui entraine les débordements que nous constatons ses derniers temps, quand on se dit républicain et pacifiste on n'utilise pas des méthodes révolutionnaires pour accéder au pouvoir, un démocrate doit respecter les lois de la république, autrement c'est un aventurier qui mène une partie de masse dans un précipice.

 23   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 22:41
  Nous invitons tout le peuple togolais, du nord au sud de l’est à l’ouest, à sortir encore massivement demain, 12 septembre 2017 devant l’Assemblée nationale. Que personne ne vous intimide. Préparez-vous avec les moyens que vous avez et régler le compte à tout policier chenepan ou militaire affamé qui cherchera à vous brutaliser. La victoire vous appartient. Saisissons ces dernières chances pour libérer la patrie de l’ogre qui l’étreigne depuis 1963. Tous les togolais/togolaises de l’extérieur, sans exception, sont derrière vous et vous apportent tout leur soutien et salutation fraternelle. Nous sommes très fiers de vous pour votre dévouement les 6 et 7 septembre 2017. Nous gardons une pensée spéciale pour les morts et les blesses ; mais cependant, ce n’est donc pas le moment de faiblir. Notre pays aura son temps pour faire le deuil et rendre gloire à tous nos héros. Continuons par maintenir le pays sur toutes les ondes. Restons mobiliser pour foutre ce b@rdel de régime analphabète et pillard dehors. 50 années de règne sans partage, avec toutes les richesses de ce petit pays, notamment son phosphate et son port en eau profonde, le seul d’ailleurs dans toute la région, et le Togo ne dispose pas d’un centre hospitalier moderne….une véritable honte nationale. Le régime animalier et tyrannique des Gnassingbé, du père au fils, a été une calamité et une faillite aussi bien pour le Nord, le Sud que l’Ouest et l’Est.

Bonne nuit chez vous et que les ancêtres écoutent nos prières.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 22   Akota | Lundi, 11 Septembre 2017  - 21:0
  HONTE ET DESHONNEUR A CES BARBARES QUI SE DISENT FORCES DE L'ORDRE.
PEUPLE TOGOLAIS, TU NE DOIS PLUS TE LAISSER TERRORISER PAR CES HORDES DE CHACALS
PEUPLE TOGOLAIS LEVE-TOI ET CONQUIERT TA LIBERTE.
LE PAYS N'APPARTIENT PAS A UN CLAN QUI NE SE SOUCIE GUERE DU DEVENIR DU PEUPLE

CES SOI-DISANT FORCES DE l'ORDRE SONT UN VERITABLE FREIN A LA LIBERATION DU TOGO
IL FAUT LES BOUTER DEHORS

DES DICTATURES DE MOUSSA TRAORE, DE BLAISE COMPAORE, ETC. ONT ETE CHASSEES DU POUVOIR PAR LA MOBILISATION DU PEUPLE. ALORS, VAILLANT PEUPLE TOGOLAIS SAIGNE A BLANC PAR DES CRAPULES, IMITE CEUX QUI ONT RENVERSE DES REGIMES QUE L'ON CROYAIT INDEBOULONNABLE. RIEN NE PEUT ARRETER LA DETERMINATION D'UN PEUPLE QUI A LE DOS AU MUR.

HONTE, HONTE ET HONTE A CES BARBARES QUI VIOLENTENT DES HOMMES, DES FEMMES ET DES ENFANTS AUX MAINS NUES. L'ENFER LEUR EST RESERVE. ILS PERIRONT TOUT DANS LE FEU DE LA GEHENNE.
NE NOUS DEMOBILISONS PAS. C'EST MAINTENANT OU JAMAIS.
LA LUTTE CONTINUE JUSQU'A LA VICTOIRE FINALE.

 21   prof esso | Lundi, 11 Septembre 2017  - 20:9
  Réponse à 6-Bèviwo
  My name is ROLAND GARY from USA, I have just experienced the wonders of prof love spell,that have been spread on the internet and worldwide, How she marvelously helped people all over the world to restore back their marriage and get back lost lovers, and also help to win lottery. I contacted her after going through so many testimonies from different people how she help to bring back ex lover back, i told her about my wife that abandoned me about 8 months ago, and left home with all i had..prof only told me to be happy that my problem is over since i have contacted her and have a rest of mind she will handle all in just 48hrs, After the second day SHARON called me, i was just so shocked, i pick the call and couldn't believe my ears, She was really begging me to forgive her and making promises on phone..She came back home and also got me a new car just to prove her love for me. i was so happy and called prof and thanked her, she only told me to share the good news all over the world ..Well if you need an effective and real spell caster for any problem like financial blessing,boost business,promotion at work win tenders,cassino in your life you can contact her +27786116099


 20   cherif cherif | Lundi, 11 Septembre 2017  - 19:47
  Le but de cette brutalité militaire est d'intimité la population a ne plus sortir pour les prochaines manifestations de l'opposition, mais ils se trompent. Cette fois ci si l'armée prend parti pour le régime rpt et massacre encore la population, on doit aussi rendre visite aux familles des militaires et creer le deuil chez eux . Leurs femmes et leurs enfants seront ciblés.

 19   TOGOLAIS en furie | Lundi, 11 Septembre 2017  - 19:17
  Réponse à 10-Peter
  Espèce de déréglé mental et de vaut rien. C'est ton délinquant de grand père que les autochtones de BÊ avaient hébergé sur leurs terres qu'on devait corriger correctement. C'est normal qu'après que ces bienfaisants autochtones vous aient hébergé toi et tes falfelues de parents vous venez les traiter de maudits après avoir illégalement occupé leurs terrains. Bandes d'ingrats et de salauds va!!!

 18   TOGOLAIS en furie | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:57
  Réponse à 10-Peter
  Espèce de déréglé mental et de vaut rien. C'est ton délinquant de grand père que les autochtones de BÊ avaient hébergé sur leurs terres qu'on devait corriger correctement. C'est normal qu'après que ces bienfaisants autochtones vous aient hébergé toi et tes falfelues de parents vous venez les traiter de maudits après avoir illégalement occupé leurs terrains. Bandes d'ingrats et de salauds va!!!

 17   Wokwok | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:54
  Le SOMMET DE LA CEDEAO , c'est dans 3 mois au Togo !!

Apres le sommet Afrique -Israel , Faure devra se preparer à un autre echec diplomatique !!

Nous devons empecher à l'enfant qui empeche sa maman de dormir, de dormir lui -meme !!

Il faut rendre ce pays ingouvernable !! C'est la seule solution !!
Sur tout le territoire national, la pression doit etre maintenue et entretenue !!


 16   Parcomètres | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:46
  TOGO /Exclusif : Pacôme Yawovi Adjourouvi, qui est-il vraiment ?

Quand un régime bâtard et sanguinaire est aux abois, il ne fait qu’appel à un enfant bâtard pour lui venir au secours. Ici nous allons fait cas d’un certain Pacôme Adjourouvi d’un père inconnu et d’une mère togolaise originaire de la ville de Noèpé.
Pour la petite histoire, le sieur Pacome Yawovi Adjourouvi ne connait pas son vrai père. Sa mère revendeuse de sel à Lomé, tombe enceinte d’un individu d’origine béninoise. Ce dernier a disparu quand on lui apprend la nouvelle. Et c’est le petit frère de l’auteur de la grossesse, qui vivait à l’époque dans le quartier Tokoin-Soted à Lomé, pas loin du camp militaire (RIT), qui avait pris en charge sur tous les plans la femme enceinte jusqu’à la naissance de Pacôme. L’enfant bâtard a grandi dans la misère et a connu une enfance et une jeunesse très difficile et misérable à Lomé, dans la maison de son oncle pas loin du Camp RIT. Aujourd’hui l’oncle en question vit à Abidjan (Côte d’Ivoire).
Par chance, Pacôme Yawovi Adjourouvi quitte Lomé pour atterrir à Ivry, une banlieue parisienne en France, pour se chercher et continuer ses études. Devenu un sans domicile fixe (SDF) et dormant sur le trottoir en Ivry, Pacôme a été sauvé et aidé par la communauté togolaise très solidaire de cette ville.
Après ses études, il devient un avocat et ouvre son cabinet, toujours à Ivry, et habitait à l’époque dans le même immeuble avec le couple Emmanuel Valls. C’est là où ils se sont connus et familiarisés. Devenu Adjoint au maire de la ville d’Ivry par la force des choses, Pacôme Adjourouvi a complètement oublié la communauté africaine et surtout togolaise qui l’avait sauvé de la misère et lui avait permis d’être à cette place qu’il occupe aujourd’hui à la mairie. Son cabinet d’avocat ne marche plus et il a des difficultés financières. Son ami d’immeuble Emmanuel Valls, fut entre-temps nommé Premier ministre. Il ne calculait pas Pacôme Adjourouvi, mais c’est au moment où l’ancien PM a eu l’idée d’être candidat pour les élections présidentielles et souhaitait se rendre dans quelques pays en Afrique, y compris le Togo, c’est là qu’il a fait appel à Pacôme Adjourouvi, pour que ce dernier l’aide et l’introduise auprès du pouvoir en place, dans le but de rencontrer Faure Gnassingbé, chef de l’Etat togolais, afin d’avoir de l’argent pour sa campagne présidentielle en France. Puisque quand les deux se côtoyaient dans l’immeuble par le passé, Pacôme disait à Valls qu’il avait fréquenté avec Faure Gnassingbé, et que c’est son ami personnel.
Le deal est conclu et Pacôme promit à Emmanuel qu’il fera tout pour qu’il rencontre le chef de l’Etat togolais pour avoir l’argent qu’il lui faut. Mais à condition qu’il ait une commission, et dès qu’il est élu président de la République française, de faire tout pour que lui il soit nommé Premier ministre au Togo.
Pacôme Adjourouvi, multiplie les contacts et arrive à avoir le rendez-vous avec Faure Gnassingbé pour la rencontre et la visite d’Emmanuel Valls à Lomé. Au cours de sa visite à Lomé, l’ex-Premier ministre français reçoit 5 milliards FCFA auprès de Faure Gnassingbé, pour sa campagne en France. Et c’est Pacôme Adjourouvi qui est chargé de faire cette transaction. Pacôme prend sa commission comme conclu au départ.
Emmanuel Valls éliminé aux primaires des Socialistes pour l’élection présidentielle, l’espoir de Faure Gnassingbé tombe dans à l’eau, ainsi que la nomination de Pacôme Adjourouvi au poste de Premier ministre au Togo. Pour sauver la face, le Chef de l’Etat togolais nomme le sieur Pacôme Yawovi Adjourouvi comme son conseiller, avec la promesse de faire de lui par la suite ministre de la Justice où Directeur général de Togo Télécom – aujourd’hui en voie de transformation.
C’est à ces fins que Pacôme Yawovi Adjourouvi multiplie les sorties médiatiques sur les chaines françaises pour dédouaner et sauver le régime dictatorial de Faure Gnassingbé, dans l’espoir d’une suite favorable auprès du fils de Sabine et Etienne.
Pour rappel, Pacôme Yawovi Adjourouvi est propriétaire d’une maison dans la ville de Noèpé pas loin de celle de feu Atsu Koffi Améga, ancien Président la Cour constitutionnelle. C’est là que vit sa mère et lui-même passe les vacances quand il est au Togo.
D’après nos investigations, depuis que Pacôme Adjourouvi roule pour le régime RPT/UNIR, il est logé à Lomé par le régime. C’est la capitale togolaise que ce dernier quitte directement pour aller faire des émissions sur les chaînes françaises à Paris. Et juste après, il revient à Lomé. Tout cela, aux frais du contribuable togolais.

La Nouvelle

 15   El Niño | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:40
  Réponse à 12-a lire...
  Je n'ai pas besoin de lire vos baliverne d'un autre siecle.
Tu dois ajouter a ton blablabla la coupure de telephone, de SMS, et de l'internet en France. Capito ?
Ça aussi c'est prévu non??? Bande de rigolos.

 14   Mon pays va tres mal | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:34
  Leave office or office will leave you, Obasanjo tells veteran African leaders
Olusegun Obasanjo Chief
Former Nigerian President, Chief Olusegun Obasanjo

Former Nigerian President, Chief Olusegun Obasanjo, has advised long serving African leaders to leave office because if they did not, ‘office will leave them.’

According to him, a reason why most of such leaders stay on was because they had fears. He added that they were, however, becoming a rare commodity.

“Well, really after 12, 15 years, some of them up to 30, some have fears, I think that now they are becoming a rare commodity. And maybe if you don’t leave office, what happens, office will leave you,” he stressed.

He reserved praise for Angola’s dos Santos, who recently opted to step down after 38 years in charge. Obasanjo said he hoped other leaders will follow dos Santos’ lead. “Not too long ago, President dos Santos decided to leave office, maybe others will see wisdom in what he has done.”

ADVERTISEMENT

The 80-year-old was addressing the topic of political tension in Togo, where he is on record to have called on President Faure Gnassingbe to leave office.

“I believe whatever he has to do in terms of development, whatever ideas he has, he has he must have exhausted them by now unless he has something new that we do not know,” he told the BBC late last week.

 13   issifou | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:21
  Le cas de ce quartier et de ses habitants doit interpeler les autorités gouvernementales pour que cessent les mauvais traitements infligés aux compatriotes qui ne demandent qu'à vivre en paix. Les partis politiques doivent eux aussi éduquer et sensibiliser leurs militants au respect de la loi afin d'éviter de provoquer les éléments des forces de l'ordre et de sécurité.
Pour soulager ce quartier dans tous les domaines, il est temps de créer une capitale politique à l'intérieur du pays.

 12   a lire... | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:19
  Réponse à 4-El Niño
  L'état d'urgence est, en France, une situation spéciale, une forme d'état d'exception permettant aux autorités administratives (ministre de l’Intérieur, préfet) de prendre des mesures restreignant les libertés comme l'interdiction de la circulation ou la remise des armes à feu de certaines catégories. Les mesures les plus sévères sont les assignations à résidence, la fermeture de certains lieux, l'interdiction de manifester et les perquisitions administratives de jour et de nuit. Ainsi, il dessaisit l'autorité judiciaire de certaines de ses prérogatives. Contrairement à l'état de siège, il n'implique pas les forces armées.

Créé en 1955 pour faire face aux événements liés à la guerre d'Algérie, l'état d'urgence a été appliqué trois fois durant cette période. Il est ensuite appliqué trois fois en outre-mer durant les années 1980, puis en 2005, en raison d'émeutes dans les banlieues. Enfin l'état d'urgence est en vigueur depuis le 14 novembre 2015 en raison des risques d'attentats ; prorogé plusieurs fois, sa fin est actuellement prévue au 1er novembre 2017.

 11   Atalolo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:14
  Ce n'est que le début du commencement. Maintenons la pression jusqu'à la démission de ces idiots affamés du sang humain. Le chef de Bè doit faire autant de déclaration que ce ex-ministre pour protester auprès des autorités (s' il y en a encore au Togo d' aujourd'hui). Ne croyez pas que vos crimes contre le peuple vous seront traités enfantins car vos victimes sont des innocents. Riez seulement aujourd'hui. Vous allez tout payer demain. Les derniers des humains.

 10   Peter | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:31
  Il faut toujours corriger les delinquents de ce quartier maudit.
Pourquoi on n'a pas tapé les gens à Djodjolé ? La population de Djidjolé ne sont pas aussi Togolais ?

 9   Akonta | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:22
  Réponse à 4-El Niño
  Wanted! Dead or Alive!
Qui a les nouvelles du pigmée de Témédja, j'ai nommé docteur Foldingue, alias FROPATO, alias Quinté-Quarté, alias autres pseudos féminins farfelus sur ce site?
Il semblerait que son employeur Faure Gnass l'aurait mis en congé technique durant sa tournée alimentaire avec la petite vieille Awa Nana, mais le fraudeur national a besoin de lui urgemment en ce moment pour ses "expertises" en "géostratégie sécuritaire"!
Quiconque l'aurait retrouvé mort ou vivant est priée de l'amener au poste de police le plus proche, moyennant une forte récompense!

 8   Victor | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:38
  Vous n'avez rien vu pour le moment, vous recoltez ce que vous aviez semer, pourquoi cest a Be que cela se passe?

 7   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:21
  Bonjour,

Je n’ai qu’un seul message à ce régime infâme et à l’énergumène bât@rd Faure Gnassingbé ce matin….quitte le pouvoir avant qu’il ne soit trop tard.

Ton régime inique est aux abois et n’a plus RIEN à proposer au peuple togolais après 40 années de tyrannie de ton analphabète de papa et 12 ans de ton régime inique.

Nous allons maintenir la pression à l’extérieur comme à l’intérieur jusqu’à ce que tu sois mis aux arrêts.

Ton régime despotique est sérieusement ébranlé par les gigantesques marches de protestions du souverain peuple togolais les 6 et 7 septembre 2017.

Tu as assez opprimé et méprisé ce peuple. Ne force pas son destin. Déjà, les pressions extérieures s’accumulent. Des langues commencent par se délier sur le continent pour appeler à ton départ inconditionnel. Ceci n’est pas un bon présage.

Evite donc à notre pays et au Togo la catastrophe annoncée en abdiquant immédiatement et en te mettant à la disposition du souverain peuple togolais pour conduire une transition pacifique jusqu’à l’organisation d’un scrutin équitable où tu ne te présenteras pas. La souveraineté appartient au peuple togolais et non à un énergumène bât@rd comme toi.

C’est la seule condition qui puisse encore te garantir une situation atténuante. Tu n’as plus de crédibilité pour gouverner ce pays. Le peuple togolais l’a clairement exprimé. Seule la violence anim@le et barbare restent ton seul moyen pour maintenir un semblant de contrôle et de paix sur ce pays comme ce fut le cas à Bè…mais là encore, pour combien de temps???

Je convie les leaders de l’opposition togolaise, la classe politique togolaise, le peuple togolais, à maintenir la pression jusqu’au départ pur et simple de ce chenepan. Faure Gnassingbé doit partir sinon ce serait un désastre pour le pays.

Il faut rester absolument FERME. D’ores et déjà, les manifestants doivent de se munir dorénavant d’acide pour les prochaines marches. L’acide peut s’obtenir très facilement sur place à Lome. Il ne faut plus faire aucun cadeau à ces abrutis de policiers affamés. Il faut riposter avec tout ce que vous avez.

Le très minable Faure Gnassingbé, fils de l’assassin et analphabète dictateur Gnassingbé Eyadema devrait réfléchir bien longuement avant de lancer ses sauv@ges à la poursuite des populations aux mains nues. Nous connaissons tes nombreux enfants. Nous allons les traquer tous comme des gibiers et il n’y aura pas de pitié au moment venu. Les rapports onusiens et des droits de l’homme de 2005 sont aussi sur la table.

De toutes les façons, quel que soit l’issue de cette crise ce chenepan ainsi que ses sbires répondront de leurs crimes…il faudrait que ceci soit vraiment clair. Nous, on ne dort pas…on récupère toutes les images des violences, on identifie leurs auteurs, les vidéos, les déclarations, etc., sur internet, qui serviront à des fins pénales. A bon entendeur, demi-mot.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 6   Bèviwo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:10
  Je remercie vivement le Ministre Emile Dadzie pour cette sortie au nom de la communauté Bè (Amoutiévé, Bassadji, Bè, Akidessewa, Baguida, Avepozo, Kpogan, Aflao, Agoenyivé).
Nous demandons aux chefs catons de Bè, Amoutivé, Agoenyivé, Aflao, de reagir vivement a ces comportements inciviques et inhumains envers leur communauté.
Togbui Louis Aklassou, il est temps que tu te depatisse du pouvoir et prouver que tu es un chretien engagé, membre du renouveau. Libère toi et denonce les comportements inhumains envers ta population.

 5   sen | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:35
  Si les faits sont avérés, cela est regrettable que de tels actes continuent d'avoir droit de cité dans notre pays. Les forces de l'ordre doivent faire preuve de retenue et éviter les barbaries. De toutes facons, les yeux du monde entier sont braqués sur le Togo, et c'est une très mauvaise publicité qui nous dessert actuellement.

 4   El Niño | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:58
  Réponse à 3-Abladjo
  La LTDH, la CNDH doivent recouper toutes ces images et allégations de tortures et les convoyer à la CPI. Tôt ou tard, les auteurs répondront de leurs actes.

 3   Abladjo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:49
  Réponse à 2-Astuces Caca
 
Nous devons maintenir une vigie jusqu a ce que ce régime tombe.

Mon Abladjo appelle tous les togolais ou qu'ils sont, a observer ce qui suit:

A midi pile au Togo, 12h GMT,

Tout togolais ou qu'il soit, dans la rue, dans la circulation, au travail, a la maison doit observer 2 minutes de silence a la fin desquelles il doit chanter l'hymne nationale.

- Que tu sois au travail, si tu ne peux pas le faire, sors de ton travail, vas dans une rue indiscrete et fais le.
- Que tu sois dans la circulation, arretes ton véhicule et fais le.
- Que tu sois a la maison, sors devant ton portail dans la rue et fait le. Si tu ne peux pas sortir, fais le qu'en meme.

Il faut arreter toute activité dans le pays pendant 2 minutes tous les jours. Suivi de l'hymne "Terre de nos aieux"


C'est une vigie qui permettra de maintenir la flamme allumée et une pression permanente sur le régime.


Restons vigilents et mobilisés


Faites distribuer par les réseaux sociaux .


Vaincons ou mourons.


Merci

 2   Astuces Caca | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:46
  Sortez avec vos cacas dans les manifs et lancez-les sur les forces de sécurité, vous verrez !

 1   Avouantheboss | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:44
  Pour une fois, je suis d'accord avec les Bè. A Avéto le 08 septembre, il y a eu des échauffourées. Sachant que Bè Avéto est le seul endroit au monde où on chie en plein air, les mecs sont déjà dans le caca là-bas et et va les embêter? Non! Il ne faut pas aller à Avéto. Laissez les dans leurs merdes!!!
Lol!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com