Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo 'Nous utilisons des mots différents, mais nous disons la même chose', dixit Brigitte Adjamagbo


politique

iciLome | | 47 Commentaires |Imprimer Lu : 5551 fois

Depuis quelques jours, des bruits courent que les responsables de la coalition des partis CAP 2015, Groupe de 6, PNP, Santé du Peuple et CAR ne s’entendent pas vraiment sur la stratégie efficace à adopter pour en finir définitivement avec le pouvoir de Lomé II. En conférence de presse ce lundi matin à Lomé, ces leaders politiques ont mis les choses au clair. Ils ont coupé court aux supputations et rassuré l’opinion.

"S’agissant de la question de divergence qu’il y aurait entre nous, je peux vous assurer, chers concitoyens, qu’il n’y en a pas. Nous utilisons des mots différents, mais nous disons la même chose", a laissé entendre, d'entrée de jeu, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Présidente du CAP 2015.

Selon Jean-Pierre Fabre, à l'heure actuelle, ce serait une erreur de vouloir "uniformiser" l'opposition togolaise. Ce qui importe, c'est l'atteinte de l'objectif fixé au départ débouchant sur la formation de cette coalition 14 partis.

"Nous sommes pour le moment 14 partis. Chacun avec son histoire et son tempérament. L’erreur serait qu’on nous uniformise. Nous avons une position, c’est le retour à la Constitution de 92. Il y en a qui disent que le chef de l’État doit partir. En tout cas, moi c’est mon tempérament. Et je ne vais l’imposer à mes collègues. Mais ce qui est sûr, nous avons un objectif commun", a indiqué le chef de file de l'opposition.

Pour Jean-Pierre Fabre, la coalition CAP 2015, PNP, Groupe des 6, Santé du Peuple et CAR ne subira pas le sort qu’avaient subi les autres blocs politiques (CST, FRAC…) qu’on a connus par le passé.

« Je sais que nous n’aboutirons pas au même résultat comme les fois passées », a-t-il soutenu.

Rappelons que demain mardi, cette coalition des 14 partis politiques convie les populations togolaises à se mobiliser massivement au Palais des Congrès (siège du Parlement) pour exprimer leur ras-le-bol vis-à-vis du régime cinquantenaire.


KG.



Autres titres

Togo encore un mort à bafilo... 
Togo "togo debout" veut reprendre le flambeau de la lutte 
Togo alerte ! expédition punitive des bérets rouges dans des maisons à bafilo : 4 compatriotes arrêtés, passés à tabac, détenus sans soins à la prison civile de kara 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 47   CREZUS | Mardi, 12 Septembre 2017  - 2:52
  la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux…


Bonjour Peuple vaillant du Togo, te voila du nouveau a un moment très décisif de ta lutte contre le régime cinquantenair et dictatorial. Pour combien de temps verras-tu tes fils et filles tombés devant toi? Tes enfants qui ne demandent que la Liberté. Le sang ne cesse de couler depuis la lutte des “ indépendances “ jusqu’à ce jour. A chaque fois l’oppresseur trouve le moyen de réprimer tes enfants avec une barbarie sans précédent dans le sang. A partir d’aujourd’hui rien ne doit plus être comme avant. Nous allons appliquer la loi du Talion. (Oeil pour Oeil, Dent pour Dent). Nos soit disant Force de l’ordre qui n’ont aucun respect pour la vie humaine ne méritent pas aussi du respect a leur tour. Sachez ceci peuple togolais, ils ont les gourdins et les armes. C’est vrais mais vous pouvez aussi les combattre en utilisant votre ruse. Ne cherchez pas loin. Nous avons des oeufs et des caniveaux, faites en usage. Utilisez les oeufs pourris et je sais que vous savez comment les faire. En plus de cela servez-vous des eaux usées des caniveaux et metter les dans des sachets plastique. Si un des soit disant Forces de l’ordre vous agressent, jeter des oeufs pourris et eaux usées sur eux. Quand ils iront a la maison ou au Camp avec des odeurs nauséabondes, ile réfléchiront la prochaine fois avant de venir jeter des gaz lacrymogène dans les maisons des gens. Ca c’est une des stratégies que les population du Venezuela utilisent pour résister devant les militaires de leur pays la-bas. Ce sera aussi notre manière de maudire ceux qui nous manqueront du respect parce que l’uniforme et tout ce qu’ils portent sont payés par notre argent. Ils nous doivent du respect.
Faisons la guerre aux Oeufs pourris et aux eaux usées des caniveaux a tous ceux qui agressent le people dans leurs marches pacifiques. La lutte continue. Tous demain a l'assemblee nationale.

 46   Jenesuis pasFort | Mardi, 12 Septembre 2017  - 0:59
  Si j'etais le president Faure,je ferai un discours televise pour inviter la classe politique a un peu plus de patience et au peuple de respecter les regles republicaines tout en leur signifiant que j'ai compri leur message.Je leur dirai de donner une chance a la revision constitutionnelle et je donnerai des instructions qu'elle soit retablie reellement..Je prendrai l'engagement de leur promettre de finir le mandat social et de parachever toutes les initiatives engagees(Developement a la base,constructions d'hopitaux ,d'ecoles et la creation d'emploi)..

Si j'etais le president Faure,j'inviterai la classe politique a une table de discution ou nous aurons a definir et a discuter des plans qui feront le bonheur du peuple togolais.Je deverouillerai un peu plus les institutions pour donner une chance a une transition apaisee donnant a une garantie amnistique au gouvernement actuel,au cas ou mon parti (UNIR)ne gagna pas la presidentielle prochaine.
Je continuerai mes projets d'apaisement et de reconciliation et je donnerai une grace presidentielle aux detenus politique ,y compri mon frere Kpatcha.
Je ferai raisonner mes nombreux conseillers(BARQUE,MEY,GIL, DEBASH,NAT et autres)et leur faire savoir que les temps ont evolues et que nous devons aller dans le sens de l'aiguille d'une montre..

A KATANGA,BAWARA,YARK,TCHAO et toutes les puissantes mains,du regime,je leur dirai de moderer un peu leur declaration incendiaire qui ne m'avantage plutot pas..L'histoire nous enseigne que les tors d'un regime ne sont attribues qu'aux presidents,pendant que les beneficieres du regime oublies

Nous avons la force ,le pouvoir l'argent et l'armee derrière nous,mais toute situation peut basculer a n'importe quel moment..

La vrai force est de se faire petit devant un plus petit,et ce n'est pas une fablesse.

C'est domage que je ne suis pas le president FAURE,et je n'aimerai pas que mon TOGO connaisse un triste sors dans son histoire.
Que la misericorde eclaire tout un chacun pour une issue heureuse au peuple togolais..
DIEU benisse la terre de nos aieux.

 45   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 22:42
  Nous invitons tout le peuple togolais, du nord au sud de l’est à l’ouest, à sortir encore massivement demain, 12 septembre 2017 devant l’Assemblée nationale. Que personne ne vous intimide. Préparez-vous avec les moyens que vous avez et régler le compte à tout policier chenepan ou militaire affamé qui cherchera à vous brutaliser. La victoire vous appartient. Saisissons ces dernières chances pour libérer la patrie de l’ogre qui l’étreigne depuis 1963. Tous les togolais/togolaises de l’extérieur, sans exception, sont derrière vous et vous apportent tout leur soutien et salutation fraternelle. Nous sommes très fiers de vous pour votre dévouement les 6 et 7 septembre 2017. Nous gardons une pensée spéciale pour les morts et les blesses ; mais cependant, ce n’est donc pas le moment de faiblir. Notre pays aura son temps pour faire le deuil et rendre gloire à tous nos héros. Continuons par maintenir le pays sur toutes les ondes. Restons mobiliser pour foutre ce b@rdel de régime analphabète et pillard dehors. 50 années de règne sans partage, avec toutes les richesses de ce petit pays, notamment son phosphate et son port en eau profonde, le seul d’ailleurs dans toute la région, et le Togo ne dispose pas d’un centre hospitalier moderne….une véritable honte nationale. Le régime animalier et tyrannique des Gnassingbé, du père au fils, a été une calamité et une faillite aussi bien pour le Nord, le Sud que l’Ouest et l’Est.

Bonne nuit chez vous et que les ancêtres écoutent nos prières.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 44   Maximus DJITRI | Lundi, 11 Septembre 2017  - 21:59
  Regardez moi ces faineants d'opposants podozans.
On vous dit une marche pacifique de 3 jours continue pour faire tomber le regime et vous allez proclamer une marche de 2 jours.

Avez-vous une fois entendu parler de : "ENOU MOU NONA ADOKPO ETON(3) DJI GLIINA WO"
Traduction rapide: " 1 marmite ou une poele a 3 pieds ne se renverse jamais"

Et referez-vous a l'interview de Dr Kampatibe et du Prof Guogue a leur retour de Dapaong.
Ils ont bien dit que le 6 ie le premier jour de la marche, les gens n etaient pas trop sortis pcq le regime avait organiser une campagne d'intoxication.

Mais le 7, ie 2eme jour des manifs, la prefecture de Tone et de Dankpen etait plein a craquer de monde demandant le depart pur et simple de faure gnassingbe.

Ce qui veut dire que plus les jours passent sans incidents plus les gens laissent tomber la peur pour sortir.

Ce qui maintient aussi la pression sur le regime nazi de faure gnassingbe.

Voila que ces ingnares de la republic se reunissent pour annoncer des manifs de 2 jours pour encore finir a Dekon dans les gaz lacrymogenes.

il faut une marche de 3 jours pour faire tomber faure gnassingbe et non une marche de 2 jours.

MESSIEURS RESSAISSEZ VOUS SINON CE SERA UNE FOIS ENCORE UN ECHEC CUISANT ET VOUS SEREZ OBLIGER DE FUIRE ENCORE LE TOGO.

 43   Hummmm | Lundi, 11 Septembre 2017  - 21:53
  Réponse à 8-AmeMonla
  Fabre a pris le devant et vous espérez encore des miracles ?


 42   Rebel | Lundi, 11 Septembre 2017  - 21:21
  mon coeur bat déjà avec .....et le car ne sentendent......en tout cas hmmmm!

 41   Togolais | Lundi, 11 Septembre 2017  - 20:44
  Réponse à 37-EB_Toutmosis3
  Voilà des comportements de complexé, c'est triste.. Quand tu seras redescendu de la où tu es perché, on pourra discuter, pourvu que d'ici là, ça ne soit déjà troppp tard.. Souris un peu là, makou laaaaa éleveur de cochon.
Hihihi

 40   Milegos etc | Lundi, 11 Septembre 2017  - 20:9
  Les gens doivent se preparer avec des milegos de la date de l'eau medicament etc de petits couteaux

 39   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 19:43
  Réponse à 26-urgence
  Ecoutez…oublier cette histoire d’état d’urgence. Il n’y a AUCUNE clause dans notre Constitution de 1992 ou celle-là même unilatéralement modifiée par le régime tyrannique des Gnassingbé en 2002 qui prévoit l’Etat d’urgence.

Il faut savoir que dans l’état actuel des choses, qu’on proclame l’état d’urgence ou pas au Togo, il n’y a pas grande différence. Ceci va simplement écorner davantage l’image du Togo comme un pays profondément instable et un aveu d’impuissance de ce régime inique.

L’état d’urgence est décrété quand une démocratie ou un Etat légalement et légitimement constitué est menacé.

Le régime togolais est un régime purement illégitime. Il doit son existence actuelle grâce à l’APG et aussi à l’accord politique ufc/rpt dont les clauses sont d’ailleurs royalement violées depuis 11ans pour le premier et depuis 7 ans pour le second. Et donc, le Togo n’est pas une démocratie.

Ecoutez, ce régime est complètement aux abois. Il y’a des choses que nous ne pouvons pas révéler ici mais il faut savoir que le très minable Faure Gnassingbé ne peut plus gouverner le Togo. Il partira d’une manière ou d’une autre, ce n’est qu’une question de temps. Faut surtout pas minimiser l’effort des Togolais à l’extérieur I am telling you….les gens travaillent sérieusement pour en découdre une fois pour de bon avec ce régime tyrannique. Le reste c’est juste de l’intimidation.

J’invite TOUS les togolais à sortir massivement à l’appel de l’opposition pour foutre ce régime b@rdélique dehors c’est la seule solution pour accentuer les pressions extérieures et intérieures.

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 38   Hutimi | Lundi, 11 Septembre 2017  - 19:28
  Ils payeront pour la barbarie et les assassinats.

 37   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 19:21
  Réponse à 20-Togolais
  Petit ignare d’analphabète….tu t’addresses à qui ??? Est-ce que nous avons élevé les cochons ensemble ??? Vas discuter avec tes semblables de canailles….d’ailleurs tu ne comprends pas grand-chose au français, abruti !!!

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 36   Parcomètres | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:46
  TOGO /Exclusif : Pacôme Yawovi Adjourouvi, qui est-il vraiment ?

Quand un régime bâtard et sanguinaire est aux abois, il ne fait qu’appel à un enfant bâtard pour lui venir au secours. Ici nous allons fait cas d’un certain Pacôme Adjourouvi d’un père inconnu et d’une mère togolaise originaire de la ville de Noèpé.
Pour la petite histoire, le sieur Pacome Yawovi Adjourouvi ne connait pas son vrai père. Sa mère revendeuse de sel à Lomé, tombe enceinte d’un individu d’origine béninoise. Ce dernier a disparu quand on lui apprend la nouvelle. Et c’est le petit frère de l’auteur de la grossesse, qui vivait à l’époque dans le quartier Tokoin-Soted à Lomé, pas loin du camp militaire (RIT), qui avait pris en charge sur tous les plans la femme enceinte jusqu’à la naissance de Pacôme. L’enfant bâtard a grandi dans la misère et a connu une enfance et une jeunesse très difficile et misérable à Lomé, dans la maison de son oncle pas loin du Camp RIT. Aujourd’hui l’oncle en question vit à Abidjan (Côte d’Ivoire).
Par chance, Pacôme Yawovi Adjourouvi quitte Lomé pour atterrir à Ivry, une banlieue parisienne en France, pour se chercher et continuer ses études. Devenu un sans domicile fixe (SDF) et dormant sur le trottoir en Ivry, Pacôme a été sauvé et aidé par la communauté togolaise très solidaire de cette ville.
Après ses études, il devient un avocat et ouvre son cabinet, toujours à Ivry, et habitait à l’époque dans le même immeuble avec le couple Emmanuel Valls. C’est là où ils se sont connus et familiarisés. Devenu Adjoint au maire de la ville d’Ivry par la force des choses, Pacôme Adjourouvi a complètement oublié la communauté africaine et surtout togolaise qui l’avait sauvé de la misère et lui avait permis d’être à cette place qu’il occupe aujourd’hui à la mairie. Son cabinet d’avocat ne marche plus et il a des difficultés financières. Son ami d’immeuble Emmanuel Valls, fut entre-temps nommé Premier ministre. Il ne calculait pas Pacôme Adjourouvi, mais c’est au moment où l’ancien PM a eu l’idée d’être candidat pour les élections présidentielles et souhaitait se rendre dans quelques pays en Afrique, y compris le Togo, c’est là qu’il a fait appel à Pacôme Adjourouvi, pour que ce dernier l’aide et l’introduise auprès du pouvoir en place, dans le but de rencontrer Faure Gnassingbé, chef de l’Etat togolais, afin d’avoir de l’argent pour sa campagne présidentielle en France. Puisque quand les deux se côtoyaient dans l’immeuble par le passé, Pacôme disait à Valls qu’il avait fréquenté avec Faure Gnassingbé, et que c’est son ami personnel.
Le deal est conclu et Pacôme promit à Emmanuel qu’il fera tout pour qu’il rencontre le chef de l’Etat togolais pour avoir l’argent qu’il lui faut. Mais à condition qu’il ait une commission, et dès qu’il est élu président de la République française, de faire tout pour que lui il soit nommé Premier ministre au Togo.
Pacôme Adjourouvi, multiplie les contacts et arrive à avoir le rendez-vous avec Faure Gnassingbé pour la rencontre et la visite d’Emmanuel Valls à Lomé. Au cours de sa visite à Lomé, l’ex-Premier ministre français reçoit 5 milliards FCFA auprès de Faure Gnassingbé, pour sa campagne en France. Et c’est Pacôme Adjourouvi qui est chargé de faire cette transaction. Pacôme prend sa commission comme conclu au départ.
Emmanuel Valls éliminé aux primaires des Socialistes pour l’élection présidentielle, l’espoir de Faure Gnassingbé tombe dans à l’eau, ainsi que la nomination de Pacôme Adjourouvi au poste de Premier ministre au Togo. Pour sauver la face, le Chef de l’Etat togolais nomme le sieur Pacôme Yawovi Adjourouvi comme son conseiller, avec la promesse de faire de lui par la suite ministre de la Justice où Directeur général de Togo Télécom – aujourd’hui en voie de transformation.
C’est à ces fins que Pacôme Yawovi Adjourouvi multiplie les sorties médiatiques sur les chaines françaises pour dédouaner et sauver le régime dictatorial de Faure Gnassingbé, dans l’espoir d’une suite favorable auprès du fils de Sabine et Etienne.
Pour rappel, Pacôme Yawovi Adjourouvi est propriétaire d’une maison dans la ville de Noèpé pas loin de celle de feu Atsu Koffi Améga, ancien Président la Cour constitutionnelle. C’est là que vit sa mère et lui-même passe les vacances quand il est au Togo.
D’après nos investigations, depuis que Pacôme Adjourouvi roule pour le régime RPT/UNIR, il est logé à Lomé par le régime. C’est la capitale togolaise que ce dernier quitte directement pour aller faire des émissions sur les chaînes françaises à Paris. Et juste après, il revient à Lomé. Tout cela, aux frais du contribuable togolais.

La Nouvelle

 35   Clement Gavi | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:43
  'Pour Jean-Pierre Fabre, la coalition CAP 2015, PNP, Groupe des 6, Santé du Peuple et CAR ne subira pas le sort qu’avaient subi les autres blocs politiques (CST, FRAC…) qu’on a connus par le passé.'

Sauf que par le passé, il y avaient le COD 1 puis le COD 2 sous la tyrannie du père et qu'après Mr Gnininvi Léopold président de la CDPA alors et Me Agboyibo, président du CAR ont tous fini par se joindre à la dictature du fils la légitimant et en ruinant par là même le dynamise de la lutte pour la libération du peuple Togolais.

Alors, c'est dans l'acte que l'homme peut espérer se réaliser comme absolu. Il faut absolument résister cette sanglante tyrannie.

 34   El Niño | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:43
  Réponse à 33-ZSX
  Oü sont les hommes de Dieu dans tout ça ????
Oü sont les zinzins qui ont procedé à la purification l'autre fois??? Heureusement qu'apres leur 'purification' les togolais ont les yeux grands ouverts..

 33   ZSX | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:37
  Réponse à 32-etat d'urgence
  Tu penses que tu es intelligent avec ce que tu postes?

 32   etat d'urgence | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:35
  Réponse à 31-Mawunyigan
  L'état d'urgence est, en France, une situation spéciale, une forme d'état d'exception permettant aux autorités administratives (ministre de l’Intérieur, préfet) de prendre des mesures restreignant les libertés comme l'interdiction de la circulation ou la remise des armes à feu de certaines catégories. Les mesures les plus sévères sont les assignations à résidence, la fermeture de certains lieux, l'interdiction de manifester et les perquisitions administratives de jour et de nuit. Ainsi, il dessaisit l'autorité judiciaire de certaines de ses prérogatives. Contrairement à l'état de siège, il n'implique pas les forces armées.

Créé en 1955 pour faire face aux événements liés à la guerre d'Algérie, l'état d'urgence a été appliqué trois fois durant cette période. Il est ensuite appliqué trois fois en outre-mer durant les années 1980, puis en 2005, en raison d'émeutes dans les banlieues. Enfin l'état d'urgence est en vigueur depuis le 14 novembre 2015 en raison des risques d'attentats ; prorogé plusieurs fois, sa fin est actuellement prévue au 1er novembre 2017.

 31   Mawunyigan | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:24
  Réponse à 27-ANAKONDA
  Mon cher ami, assez de blabla, soyons réalistes enfin.. Chaque fois qu'il faut obtenir une victoire d'étape, on préfère celle de l'étape d'après. Aujourd'hui il est question simplement que les principes de la démocratie s'enracinent et les institutions qui les pilotent soient crédibles pour plus d'équité et de justice.
Limitation des mandats à 2 et présidentielle à 2 tours. Tout autre objectif est déjà voué à l'échec et risque si on ne prend garde de contrarier le principal.
A bon attendeur...

 30   DJONDO | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:22
  Réponse à 28-a lire
  Qu' est ce que la situation de la France vient foutre dans la sauce du Togo?

 29   Love | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:20
  Réponse à 26-urgence
  L' ETAT D' URGENCE ? EST CE QUE LE TOGO EST EN GUERRE? EST CE QU'IL Y A EU DES ATTENTAT AU TOGO?

QU'ILS CONTINUENT LEUR AMALGAME, CA CHANGERA RIEN A LA DÉTERMINATION DU PEUPLE SOUVERAIN TOGOLAIS. ILS POUSSERONT LE PEUPLE A PRENDRE DES DÉCISIONS QUE PERSONNE NE SOUHAITERAIT.

 28   a lire | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:19
  Réponse à 10-DJONDO
  L'état d'urgence est, en France, une situation spéciale, une forme d'état d'exception permettant aux autorités administratives (ministre de l’Intérieur, préfet) de prendre des mesures restreignant les libertés comme l'interdiction de la circulation ou la remise des armes à feu de certaines catégories. Les mesures les plus sévères sont les assignations à résidence, la fermeture de certains lieux, l'interdiction de manifester et les perquisitions administratives de jour et de nuit. Ainsi, il dessaisit l'autorité judiciaire de certaines de ses prérogatives. Contrairement à l'état de siège, il n'implique pas les forces armées.

Créé en 1955 pour faire face aux événements liés à la guerre d'Algérie, l'état d'urgence a été appliqué trois fois durant cette période. Il est ensuite appliqué trois fois en outre-mer durant les années 1980, puis en 2005, en raison d'émeutes dans les banlieues. Enfin l'état d'urgence est en vigueur depuis le 14 novembre 2015 en raison des risques d'attentats ; prorogé plusieurs fois, sa fin est actuellement prévue au 1er novembre 2017.

 27   ANAKONDA | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:17
  Réponse à 20-Togolais
  dixit " mais demander le départ de Faure est chimérique..."

On verra c' est tout.

 26   urgence | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:17
  Réponse à 13-EB_Toutmosis3
  INFO URGENT...L ETAT D URGENCE SERA DECRETE CETTE NUIT ET TOUTES LES MARCHES INTERDITES

 25   DANGOTE | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:16
  Réponse à 21-Zana
  Cher frère, je n'aime pas vraiment JP Fabre, mais cette fois je pense que vous lui aviez mal compris. Ce qu' il dit est que nous ne sommes pas au moment de parler d'uniformité, l'objectif est de concentrer toutes les énergies sur la cause principale, c'est à dire les objectifs qui ne sont que les deux mots d' ordre.
Lorsque ces objectifs seront atteint, l'opposition s' organisera en conséquence. Je pense que nous devons éviter de mettre les charrues avant les boeufs.
Finissons la lutte engagée, obtenons les résultats puis on parlera d'autre chose après.
Lorsqu' on gère un projet et que les objectifs sont déterminés, il faut travailler et n'atteindre que les objectifs tracés, pas divaguer ou chercher à faire de l'amalgame. Je pense qu' il y a des gens qui vont plus vite que la musique et ca ne marche pas comme cas.
J'ai aussi l'impression que c'est le problème Togolais qui aiment trop melangef des choses incapable de focus sur les objectif tracés.
Nous avons du travaille devant, retour à la constitution de 1992 et départ de Faure, pour atteindre ces deux objectifs, il y aura des sacrifices, alors l' heure n' est pas a de divagation.

 24   Hihi | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:12
  Réponse à 13-EB_Toutmosis3
  Pendant que les gens vont manifester pendant des jours ici au pays, d'autres comme vous serez tranquillement en train de vaquer à vos occupations.
Qui va leur donner à manger s'ils ne travaillent pas pendant 5 jours ? Qui va les soigner lorsqu'il seront blesses?
Assez de blabla.. Le Togo est une réalité très différente des autres pays...

 23   Hihi | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:9
  Réponse à 13-EB_Toutmosis3
  Pendant que les gens vont manifester pendant des jours ici au pays, d'autres comme vous serez tranquillement en train de vaquer à vos occupations.
Qui va leur donner à manger s'ils ne travaillent pas pendant 5 jours ? Qui va les soigner lorsqu'il seront blesses?
Assez de blabla.. Le Togo est une réalité très différente des autres pays...

 22   ANAKONDA | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:6
  Réponse à 19-Mawunyigan
  Je pense que certains d'entre nous n'avaient jamais vu la puissance d'un peuple souverain. Je sais que le peuple Togolais avait essayé plusieurs fois et ce peuple avait perdu plusieurs membres de familles. Mais ce qu' il faut savoir est que le peuple Togolais vient de se réveiller et ce peuple avec sa diaspora a beaucoup appris et ce peuple est très déterminé.
Arrêtons de parler de ce que veut les opposants et ce que veut le peuple Souverain.
Comme déjà écrit, les deux mots d'ordre ne sont pas les mêmes, retour à la constitution de 1992 quand bien important n'est pas la même chose que le départ de Faure Gnassingbé. Cette exigence du peuple souverain est non négociable et vous verrez que si le peuple est vraiment déterminer, Faure quittera le pouvoir.
Je comprends votre réticence et scepticisme, mais vous serez surpris, car, cette fois ci, le peuple souverain est déterminé. Même si' il faut que ca dure un an, deux ans ou plus, le peuple aura ce qu'il veut, Faure quittera le pouvoir.

 21   Zana | Lundi, 11 Septembre 2017  - 18:0
  Manifestants éternels qui n'ont pas ou n'auront rien à tirer de ces jeux là, vous avez entendu?
Jean Pierre lui même dit de ne pas les uniformiser. Ce qui veut dire de ne pas penser qu'ils sont un. Comment en lutte dispersée on peut atteindre le même objectif? Ils ne pensent qu'à eux.. Regardez vous même ...Allee à l'assemblée demain! Les prisons sont entrain d'être réceptionnées. Ils cherchent des clients...

 20   Togolais | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:56
  Réponse à 13-EB_Toutmosis3
  Qui a demandé concession ? Hahaha, ça commence à venir! Tout le monde veut limitation de mandats et présidentielle à 2 tours...mais demander le départ de Faure est chimérique...

 19   Mawunyigan | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:51
  Non, vous trompez le peuple, vos différents MOTS pour dire vos stratégies, révèlent clairement vos MAUX actuels.
JPF et ATCHADAM savent pertinemment que FAURE ne va pas quitter le pouvoir ( ce qui serait un non sens) aujourd'hui. Autant négocier pour qu'il ne se représente pas en 2020, quoique rien ne l'y oblige.
Il y aura réformes avec limitation de mandats et présidentielle à 2 tours, EKPA!
Place maintenant à la bataille entre les opposants pour les municipales et législatives... Hihihi

 18   Asafo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:48
  Il n'y a pas d'armes plus puissantes que l'écriture et ces gens commencent à mesurer cette réalité.
Ils avouent à demi-mot avoir des divergences, le pistolet d'écrits de certains d'entre nous sur leur tempe.

L'essentiel, c'est qu'ils l'avouent et se ressaisissent rapidement, car cette fois-ci, nous les surveillons comme du lait sur le feu.

Le Souverain Peuple Togolais leur demande tout simplement d'exécuter Sa Volonté.
S'ils échouent, ils seront morts politiquement. Je leur en donne la garantie.

 17   DJONDO | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:28
  Je sais que nous devons éviter de critiquer ce groupe, car, au moins pour la première fois, l'opposition s'est regroupée en une seule. Donc félicitation et surtout je suis content de voir que CAR vient de les joindres.

Toutefois, vous devez écouter le peuple et le mot d'ordre du peuple. Je comprends que vous êtes des politiciens et que vous devez éviter de faire des déclarations creuses, mais et surtout mais, "DÉCLARER QUE VOUS VOULEZ LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET LE DÉPART DE FAURE" ne sera pas une mauvaise chose.
Les deux ne sont pas la même chose et pourquoi?

Pour ce qui concerne le retour à la constitution de 1992, c'est pour permettre à ce pays de retablir la democratie et elle permettra de rétablir les institutions qui pour le moment ne marchent pas.

Concernant le départ de Faure, c'est le peuple qui l'exige et non vous. Vous ne faite qu' agir au nom du peuple. Le peuple exige le départ de Faure car, 50 ans d' une même famille à la tête du Togo ca suffit et ce message est claire comme l'eau est simple à comprendre.

En conclusion, vous, l'opposition vous avez votre doléance, le peuple vient d'ajouter sa propre doleance non negotiable . Je ne vois pas ou est le problème pour vous les membres de l'opposition qui fait un bon travaille ensemble.
Pour me répéter, les mots d'ordre sont les suivants:

RETOUR A LA CONSTITUTION DE 1992 ET DÉPART DE FAURE GNASSINGBÉ.

 16   DJONDO | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:28
  Je sais que nous devons éviter de critiquer ce groupe, car, au moins pour la première fois, l'opposition s'est regroupée en une seule. Donc félicitation et surtout je suis content de voir que CAR vient de les joindres.

Toutefois, vous devez écouter le peuple et le mot d'ordre du peuple. Je comprends que vous êtes des politiciens et que vous devez éviter de faire des déclarations creuses, mais et surtout mais, "DÉCLARER QUE VOUS VOULEZ LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET LE DÉPART DE FAURE" ne sera pas une mauvaise chose.
Les deux ne sont pas la même chose et pourquoi?

Pour ce qui concerne le retour à la constitution de 1992, c'est pour permettre à ce pays de retablir la democratie et elle permettra de rétablir les institutions qui pour le moment ne marchent pas.

Concernant le départ de Faure, c'est le peuple qui l'exige et non vous. Vous ne faite qu' agir au nom du peuple. Le peuple exige le départ de Faure car, 50 ans d' une même famille à la tête du Togo ca suffit et ce message est claire comme l'eau est simple à comprendre.

En conclusion, vous, l'opposition vous avez votre doléance, le peuple vient d'ajouter sa propre doleance non negotiable . Je ne vois pas ou est le problème pour vous les membres de l'opposition qui fait un bon travaille ensemble.
Pour me répéter, les mots d'ordre sont les suivants:

RETOUR A LA CONSTITUTION DE 1992 ET DÉPART DE FAURE GNASSINGBÉ.

 15   Akonta | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:24
  Wanted! Dead or Alive!
Qui a les nouvelles du pigmée de Témédja, j'ai nommé docteur Foldingue, alias FROPATO, alias Quinté-Quarté, alias autres pseudos féminins farfelus sur ce site?
Il semblerait que son employeur Faure Gnass l'aurait mis en congé technique durant sa tournée alimentaire avec la petite vieille Awa Nana, mais le fraudeur national a besoin de lui urgemment en ce moment pour ses "expertises" en "géostratégie sécuritaire"!
Quiconque l'aurait retrouvé mort ou vivant est priée de l'amener au poste de police le plus proche, moyennant une forte récompense!

 14   Patience | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:22
  Réponse à 7-sen
  Dixit;
"Apparemment ceux qui reclament démocratie ne veulent pas passer par les voies démocratiques."
________
tu as vu juste. Gilchrist Olympio a essayé de les mettre á l' école de la démocratie peine perdue !
L' ennui est qu' ils avaient tous été éduqués á l' école du RPT parti unique.
Ils n' ont v´cu aucune autre expérience politique à par le RPT dont il ont adopté les méthodes tout en criant être des démocrates
La mère Fabre par exemple fut baronne du RPT ...

 13   EB_Toutmosis3 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 17:7
  Les leaders de l’opposition togolaise doivent rester FERMES. Il n’y a plus de concession à faire à ce régime. La seule voie de sortie de crise est la démission de Faure Gnassingbé et sa disposition pour conduire une transition pacifique jusqu’à l’organisation d’un scrutin équitable où il ne doit plus se présenter. Le souverain peuple togolais a perdu la foi aux dirigeants actuels.

Encore une fois, nous appelons vivement M. Gilchrist Olympio et le reste de la classe politique togolaise à se joindre à ce mouvement et à lâcher ce mythomane de Faure Gnassingbé. MM. Edem Kodjo, Agbéyomé Kodjo, Koffigoh, Dégli, Boko, etc…où êtes-vous ???? Où est le clergé togolais ??? Jusqu’à quand allez-vous rester muets????

Ablode Gbadza!!!

Vie, Santé, Force et Unité !

 12   AVOUIN | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:53
  MESSAGE A LA DIASPORA TOGOLAISE CONCERNANT RÉUSSITES DIASPORA DE DUSSEY

Diaspora Togolaise, l'heure est grave, nous vous supplions de retirez tous vos candidatures de reussites diaspora 2018. Le peuple Togolais a besoin de vous pour concentrer nos énergie sur la libération du Togo. Pas question de mélanger des pâtes a la salage, donc, réussites diaspora doit attendre.

 11   Affaire à suivre | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:50
  Tout ces commentaires c'est toujours derrière l'ordinateur et cela me fatigue. Vous qui écrivez faites un effort d'aller prendre le devant et ensemble nous foncons jusqu'à la liberté finale. Vous vous cachez les uns vont mourir et vous allez revenir au pays pour vous faire des intellectuels de l'occident.

 10   DJONDO | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:39
  Je sais que nous devons éviter de critiquer ce groupe, car, au moins pour la première fois, l'opposition s'est regroupée en une seule. Donc félicitation et surtout je suis content de voir que CAR vient de les joindres.

Toutefois, vous devez écouter le peuple et le mot d'ordre du peuple. Je comprends que vous êtes des politiciens et que vous devez éviter de faire des déclarations creuses, mais et surtout mais, "DÉCLARER QUE VOUS VOULEZ LE RETOUR DE LA CONSTITUTION DE 1992 ET LE DÉPART DE FAURE" ne sera pas une mauvaise chose.
Les deux ne sont pas la même chose et pourquoi?

Pour ce qui concerne le retour à la constitution de 1992, c'est pour permettre à ce pays de retablir la democratie et elle permettra de rétablir les institutions qui pour le moment ne marchent pas.

Concernant le départ de Faure, c'est le peuple qui l'exige et non vous. Vous ne faite qu' agir au nom du peuple. Le peuple exige le départ de Faure car, 50 ans d' une même famille à la tête du Togo ca suffit et ce message est claire comme l'eau est simple à comprendre.

En conclusion, vous, l'opposition vous avez votre doléance, le peuple vient d'ajouter sa propre doleance non negotiable . Je ne vois pas ou est le problème pour vous les membres de l'opposition qui fait un bon travaille ensemble.
Pour me répéter, les mots d'ordre sont les suivants:

RETOUR A LA CONSTITUTION DE 1992 ET DÉPART DE FAURE GNASSINGBÉ.

 9   CHEF 2 FILE DIASPORA | Lundi, 11 Septembre 2017  - 16:4
  JEAN PI, ARRÊTES DE NOUS SAOULER AVEC TES HISTOIRES DE CONSTITUTION DE 92, APG .......PATATI PATATA

NOUS VOULONS LE DEPART PURE ET SIMPLE DE FAUREVI DU POUVOIR.

DANS QUELLE LANGUE DEVONS NOUS TE LE DIRE.

TIKPI, DIT LUI EN KOTOKOLI. IL COMPRENDRA SÛREMENT.

JEAN PI, ARRÊTES

FAURE DÉGAGE 1 POINT C'EST TOUT.

50 ANS ÇA SUFFIT. POINT.


 8   AmeMonla | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:54
  L'objectif on le connait c'est la fin de ce regime d'un autre siècle. La question est la suivante comment atteindre cet objectif defini?
Manifester devant l'assemblée nationale, c'est ca la stratégie pour atteindre notre objectif?

Pensons deux secondes... a ce scenario:
1- la population se deplace demain
2- Les forces du mal les attendent et pire les tiennent à distance de l'immeuble
3- Les forces de mal comme à l'habitude commencent à bastonner et violenter les gens
4- Les leaders de l'oppositions comme d'habitude sont les premiers a disparaitre puis.... silence radio!
5- Après une demie journée de bastonnade, la population rentre et c'est encore la meme histoire.

Y commence à en avoir marre! des marches et manifestations stériles à répétition. Quelle est la stratégie? Des questions simples à nos leaders de partis:

1- Qu'est ce qu'on s'attend exactement d'une manifestation devant l'assemblée nationale?
2- Est ce qu'une manifestation devant l'assemblee nous permettra d'atteindre notre objectif?
3- Quel est le plan B si les forces du mal usent de violence?

Vous avez le soutien de la population mais a force de mal utiliser cette force de la masse, vous finirai par la perdre. Alors quelle est la stratégie? Nos morts et nos blesses s'accumulent, On commence à s'impatienter.

 7   sen | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:42
  Apparemment ceux qui reclament démocratie ne veulent pas passer par les voies démocratiques. Faure ne partira pas par la rue car il est arrivé par les urnes. NOus sommes tous d'accord qu'il faille revenir à la formule originelle de la constitution de 1992, mais de grace évitons de la surenchère en tenant le discours populiste comme quoi faure doit immédiatement quiiter ou ne plus se présenter. Vous risquez de commetre la meme erreur qu'en 2012 et 2014. Et après c'est pour venir dire que unir fait le dilatoire. Que l'opposition joue également franc jeu et abandonne les ambitions personnelles.

 6   meister001 | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:33
  ces gens la s'en foutent royalement du peuple togolais, c'est juste des opportunistes ayant pour but de faire fortune sur le trone du togo... C'est pas eux qui vont faire plier le gouvernement, Faure a encore de beau jours devant lui !
Le leader du PNP a la carrure mais je ne pense pas qu'il ai les cojones (la maniere dont il se cache et a peur ) pour mener le peuple a sa "liberation"...
Ceux qui pensent que c'est en virant Faure que tout les problemes du togo vont disparaitre...
Le systeme politique ENTIER du togo est pourri, que ce soit pouvoir ou opposant.. On est vraiment dans une merde NOIRE ici au togo... Peuple maudit, pays maudit...

 5   Nunyala | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:33
  De mon côté, j'ai comme l(impression que les opposants manquent encore de quelque chose. Ils doivent savoir qu'une manifestation de deux jours ne peut jamais faire tomber un régime comme celui du Togo. Pour arriver à faire plier Faure Gnassingbé, il faut une manifestation continuelle et soutenue, pacifique d'abord puis violente au fur et à mesure. Ils ont peur de la violence, voilà pourquoi ils courent d'après les concerts de paix dont on a vraiment pas besoin. Le ventre affamé n'a point besoin de discours de paix, c'est la guerre de où trouver la subsistance pour aujourd'hui et demain.
Préparez-vous chers opposants et cherchez à vous fabriquer des armes de tous azimuts que vous brandirez lors des manifs pour voir comment les soldats déballeront et s'effaceront au moindre bruit. Le sodja togolais est le plus poltron de la planète terre.
PROGRAMMEZ DES MANIFS DE CINQ JOURS ET PLUS DE MANIERE CONTINUE ET VOUS ALLEZ VOIR LES RESULTATS TANGIBLES ET EFFICACES. Si les soldats exercent encore la barbarie et des voies de fait sur les civils, il n'y a qu'une seule façon de les dissuader: s'attaquer aux enfants, femmes, pères et mères de tout soldat que vous connaissez dans votre quartier, ils renonceront ainsi à faire exposer leurs familles à la vindicte populaire gratuite.
On doit s'attaquer aussi à tout convoi de personnalités Unir et leurs domiciles dynamités par des cocktail molotov et autres, comme cela, ils plieront rapidement bagages, je vous assure. L'esclave ne qui ne prend pas son destin en main ne mérite pas qu'on s’apitoie sur son sort. Montrez à l'autre que vous êtes aussi dangereux. A bon entendeur, demi mot.

 4   Maximus DJITRI | Lundi, 11 Septembre 2017  - 15:8
  Regardez moi ces faineants d'opposants podozans.
On vous dit une marche pacifique de 3 jours continue pour faire tomber le regime et vous allez proclamer une marche de 2 jours.

Avez-vous une fois entendu parler de : "ENOU MOU NONA ADOKPO ETON(3) DJI GLIINA WO"
Traduction rapide: " 1 marmite ou une poele a 3 pieds ne se renverse jamais"

Et referez-vous a l'interview de Dr Kampatibe et du Prof Guogue a leur de Dapaong.
Ils ont bien dit que le 6 ie le premier jour de la marche, les gens n etaient pas trop sortis pcq le regime avait organiser une campagne d'intoxication.

Mais le 7, ie 2eme jour des manifs, la prefecture de Tone et de Dankpen etait plein a craquer de monde demandant le depart pur et simple de faure gnassingbe.

Ce qui veut dire que plus les jours passent sans incidents plus les gens laissent tomber la peur pour sortir.

Ce qui maintient aussi la pression sur le regime nazi de faure gnassingbe.

Voila que ces ingnares de la republic se reunissent pour annoncer des manifs de 2 jours pour encore finir a Dekon dans les gaz lacrymogenes.

il faut une marche de 3 jours pour faire tomber faure gnassingbe et non une marche de 2 jours.

MESSIEURS RESSAISSEZ VOUS SINON CE SERA UNE FOIS ENCORE UNE ECHEC CUISANT ET VOUS SEREZ OBLIGER DE FUIRE ENCORE ETOGO.

 3   Abladjo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:55
  Réponse à 1-Astuces Caca
 

Nous devons maintenir une vigie jusqu a ce que ce régime tombe.

Mon Abladjo appelle tous les togolais ou qu'ils sont, a observer ce qui suit:

A midi pile au Togo, 12h GMT,

Tout togolais ou qu'il soit, dans la rue, dans la circulation, au travail, a la maison doit observer 2 minutes de silence a la fin desquelles il doit chanter l'hymne nationale.

- Que tu sois au travail, si tu ne peux pas le faire, sors de ton travail, vas dans une rue indiscrete et fais le.
- Que tu sois dans la circulation, arretes ton véhicule et fais le.
- Que tu sois a la maison, sors devant ton portail dans la rue et fait le. Si tu ne peux pas sortir, fais le qu'en meme.

Il faut arreter toute activité dans le pays pendant 2 minutes tous les jours. Suivi de l'hymne "Terre de nos aieux"


C'est une vigie qui permettra de maintenir la flamme allumée et une pression permanente sur le régime.


Restons vigilents et mobilisés


Faites distribuer par les réseaux sociaux .


Vaincons ou mourons.


Merci

 2   CLAUDE | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:55
  Réponse à 1-Astuces Caca
  Ce qu' 'il faut, c'est des cocktails molotovs. on l' utilisera lors des prochaines manifestations.

 1   Astuces Caca | Lundi, 11 Septembre 2017  - 14:48
  Sortez avec vos cacas dans les manifs et lancez-les sur les forces de sécurité, vous verrez !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com