Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La supercherie d'amendement constitutionnel de Faure GNASSINGBÉ à la date du 12 Septembre 2017: La supercherie grossière de trop!




opinions

iciLome | | 2 Commentaires |Imprimer Lu : 1421 fois

Par K. Kofi FOLIKPO [1]

Le régime archaïque de Faure GNASSINGBÉ a cru pouvoir émousser la détermination populaire en annonçant dans la précipitation un avant-projet de révision constitutionnelle visant quelques articles dans la constitution qu'il s'est taillée sur mesure à travers des charcutages illégaux et anti-démocratiques.

Le double objectif pour ce plan foireux et mort-né est non seulement de s'adonner comme d'habitude dans le dilatoire en croyant gagner du temps, mais aussi et surtout de tenter de se dédouaner vis-à-vis de l'opinion publique internationale en voulant faire croire que Faure GNASSINGBÉ aurait la bonne volonté politique et que ce sont les partis politiques de l'Opposition politique ayant des Députés à l'Assemblée Nationale qui demanderaient à la fois les réformes politiques mais feraient en même temps du blocage dans le débat parlementaire pour leur mise en oeuvre.

En effet, les caciques du régime archaïque et moribond de Faure GNASSINGBÉ savent très bien que la majorité parlementaire qu'ils se sont frauduleusement octroyé ne peut pas à elle seule adopter l'avant-projet de loi fallacieusement introduit à l'Assemblée Nationale, puisque le règlement intérieur de cette Assemblée Nationale stipule que l'adoption des projets de loi doit se faire avec au moins deux tiers des voix des Parlementaires.

La première myopie politique suicidaire des caciques du régime à travers l'élaboration de cet avant-projet de loi à la hussarde consiste à continuer de croire naïvement et par une condescendance puante que c'est une faveur qu'ils accordent au Peuple Togolais en introduisant fallacieusement cet avant-projet de loi pour un amendement sélectif d'une constitution défigurée.

Leur deuxième myopie politique suicidaire consiste à croire naïvement pouvoir tendre ainsi un piège aux Députés de l'Opposition parlementaire qui rejetteront naturellement cet amendement sélectif, afin que les médiocres brailleurs éternels du régime puissent répéter encore devant les médias que la non-adoption de cet amendement provient du refus de ces Députés de l'Opposition parlementaire.

Leur troisième myopie politique suicidaire consiste à formuler cet avant-projet de loi en ignorant royalement et par une condescendance puante les revendications légitimes actuellement formulées par l'Opposition extra-parlementaire et par la très grande majorité des Forces Vives de la Nations tant au TOGO qu'au sein de la Diaspora Togolaise à travers le monde qui manifestent massivement en ce moment pour exprimer très clairement ces revendications citoyennes légitimes.
L'autisme politique suicidaire dans lequel Faure GNASSINGBÉ et son régime s'enferment actuellement face à ces revendications légitimes et leur fuite en avant habituelle dans l'espoir vain de jouer sur le temps pour faire émousser la très grande mobilisation populaire actuelle donnent plutôt l'argument objectif, la fervente motivation et l'encouragement aux Forces Vives d'exiger son départ pur et simple.

La conception archaïque de l'exercice d'un pouvoir d'État usurpé par Faure GNASSINGBÉ et sa basse-cour leur fait croire naïvement que la violence militaire et policière ajoutée aux emprisonnements arbitraires et au musellement de la population à travers la coupure des télécommunications et des nouvelles technologies de l'information peuvent leur permettre de continuer à se maintenir en place contre la Volonté populaire, alors que des Voix autorisées sur la scène politique régionale et internationale leur donnent déjà le signal d'alerte afin qu'ils quittent très vite la chose politique avant que cette chose politique ne leur soit vaillamment arrachée par le Peuple Togolais souverain.

Introduire dans l'état actuel des choses un avant-projet de loi pour l'amendement précipité d'une constitution déjà gravement défigurée n'est pas seulement synonyme d'une moquerie suicidaire envers le Peuple Togolais souverain. Mais c'est aussi une manière inconsciente par laquelle Faure GNASSINGBÉ et son régime archaïque prouvent encore une fois à l'opinion publique nationale et internationale qu'ils sont gravement en retard sur le monde et qu'ils se trompent dangereusement d'époque!
Car la Jeunesse Togolaise en 2017, l'Élite Togolaise en 2017, l'environnement technologique et social en 2017 et l'évolution politique à l'échelle planétaire en 2017 n'ont plus rien à voir avec les années de plomb longtemps révolues du régime de tyrannie et de terreur de Gnassingbé-père-et-fils!

Les Députés de l'Opposition parlementaire sont sans doute bien conscients de la sordide supercherie planifiée par Faure GNASSINGBÉ et son régime archaïque pour ne pas tomber dans leur piège à con.
Certains parmi ces Députés ont même déjà fustigé publiquement la démarche dilatoire et grossière de Faure GNASSINGBÉ et de sa basse-cour en soulignant clairement que ce sont les pseudo-députés de ce même régime archaïque et moribond qui avaient déjà rejeté toute discussion parlementaire sur la question de la réforme constitutionnelle.

On peut donc espérer que ces Députés de l'Opposition parlementaire ne vont si facilement se mettre dangereusement l'ensemble des Forces Vives de la Nation Togolaise et l'Opposition extra-parlementaire sur le dos en allant approuver aveuglément à l'Assemblée Nationale un amendement constitutionnel sélectif et trompe-oeil qui ne résout en rien les problèmes ambiants et cruciaux que représente le maintien de Faure GNASSINGBÉ et de son régime moribond en place.

Ils doivent donc savoir que la Lutte contre le violent régime prédateur de Faure GNASSINGBÉ ne se fait plus dans un Hémicycle figuratif jouant le piètre rôle d'une vulgaire chambre d'enregistrement des desiderata morbides d'un minable Tyran et de sa basse-cour en manque d'orientations et de repères.

Ils doivent savoir que cette Lutte est désormais dans l'Arène citoyenne, se fait dans la rue, sur les lieux de travail, dans les garnisons, dans la Diaspora Togolaise à travers le monde, et que seul le départ rapide de Faure Essozimna GNASSINGBÉ et de sa basse-cour moribonde pourrait arrêter.


Lenzburg (SUISSE), le 11 Septembre 2017.


L'AUTEUR
K. Kofi FOLIKPO

[1] Contacts:

PYRAMID OF YEƲE
CH-5400 Baden (SUISSE)
E-Mail: Kofi.Folikpo@hotmail.com
Téléphone: +41' (0)76' 391' 55' 45


Autres titres

Togo la sérénade politique de faure gnassingbe au togo est terminée 
Togo révolution togolaise : phase 5 
Togo lettre ouverte aux chefs des partis politiques de l’opposition : que votre oui soit oui, que votre non soit non 
Plus de nouvelles



 2   Asafo | Lundi, 11 Septembre 2017  - 10:42
  "Les Députés de l'Opposition parlementaire sont sans doute bien conscients de la sordide supercherie planifiée par Faure GNASSINGBÉ et son régime archaïque pour ne pas tomber dans leur piège à con.
Certains parmi ces Députés ont même déjà fustigé publiquement la démarche dilatoire et grossière de Faure GNASSINGBÉ et de sa basse-cour en soulignant clairement que ce sont les pseudo-députés de ce même régime archaïque et moribond qui avaient déjà rejeté toute discussion parlementaire sur la question de la réforme constitutionnelle.

On peut donc espérer que ces Députés de l'Opposition parlementaire ne vont si facilement se mettre dangereusement l'ensemble des Forces Vives de la Nation Togolaise et l'Opposition extra-parlementaire sur le dos en allant approuver aveuglément à l'Assemblée Nationale un amendement constitutionnel sélectif et trompe-oeil qui ne résout en rien les problèmes ambiants et cruciaux que représente le maintien de Faure GNASSINGBÉ et de son régime moribond en place.

Ils doivent donc savoir que la Lutte contre le violent régime prédateur de Faure GNASSINGBÉ ne se fait plus dans un Hémicycle figuratif jouant le piètre rôle d'une vulgaire chambre d'enregistrement des desiderata morbides d'un minable Tyran et de sa basse-cour en manque d'orientations et de repères.

Ils doivent savoir que cette Lutte est désormais dans l'Arène citoyenne, se fait dans la rue, sur les lieux de travail, dans les garnisons, dans la Diaspora Togolaise à travers le monde, et que seul le départ rapide de Faure Essozimna GNASSINGBÉ et de sa basse-cour moribonde pourrait arrêter." KKF

Rien à ajouter pour tout citoyen togolais qui aime véritablement son pays.
Un seul mot d'ordre: "Dehors ces gens-là!"

 1   Le Vrai Jay Bon Jeu | Lundi, 11 Septembre 2017  - 5:13
  " Je ne vois pas le Rapport "...... clamait-il ! Hiiiiiiiiii

Pauvre faure,, je croyais que cette taupe courageuse et patriotique !!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com