Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Droit de vote de la diaspora : En entendant l'argument du crabe…


opinions

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 1005 fois

DROIT DE VOTE DE LA DIASPORA : EN ENTENDANT L’ARGUMENT DU CRABE…

Rassurez-vous, je ne veux pas écrire un commentaire du roman d’Ahmadou Kourouma, En attendant le vote des bêtes sauvages ( Seuil 1998), quoique la situation dont je veux parler, bien réelle, ressemble à celle décrite dans cette œuvre de fiction et quoique je me sois surpris moi-même en train de rire du fait réel, comme j’avais beaucoup ri en lisant le roman de l’écrivain ivoirien.

Je ne ris donc plus. Non seulement parce que la situation est bien dramatique et traduit celle dans laquelle est plongé et baigne le Togo, mon pays, mais aussi parce, je suis concerné par le sujet à plus d’un titre.
D’abord, l’homme qui est le brillant auteur de cet argument de crabe, c’est-à-dire d’une de ces bestioles qui marchent à reculons est « ministre » du Togo ! Ou du moins, il est ainsi reconnu et nommé par ceux, surtout des étrangers, à qui cela est égal de savoir comment on acquiert ce titre sous les Gnassingbé. Lui-même n’avait-il pas accumulé, accroché grade sur grade sur le poitrail de sa tenue militaire ? Chaque pays mérite les dirigeants qu’il a, nous dira-t-on.

Bon, mais revenons au « ministre ». Il se présente ainsi, c’est sûr, lui-même sur sa carte de visite. Peut-être a-t-il aussi affiché sur cette carte d’autres titres comme par exemple ceux de licencié en… diplôme de,…ingénieur en…, docteur en… Légitime, non ? En tout cas, cela ne me regarde pas tellement, puisque je ne suis pas habilité à aller vérifier la manière dont il a obtenu ces diplômes. Mais l’homme qui émet la « réflexion » klatchaa…kliyaa…kliyaa dont nous parlerons a dû faire des études, donc a appris au cours de longues années à réfléchir.

Il explique, justifie ainsi le fait que, ni sous le règne du père, ni sous celui du fils Gnassingbé, qui ont duré au total cinquante ans, personne n’a jamais songé à prendre quelque disposition que ce soit pour instituer le droit de vote des citoyens vivant à l’étranger : ce droit, dans la plupart des pays démocratiques du monde où il existe, y compris ceux d’Afrique, est le même pour tous les citoyens, quels qu’ils soient, où qu’ils soient, à l’intérieur, comme à l’extérieur du pays. Où se situe le problème concernant le Togo ? Voici l’argument du « ministre » : parmi les Togolais vivant en Allemagne, certains ont pris la nationalité allemande ! Bien entendu un jugement un peu plus nuancé aurait tenu compte des Togolais qui, même en Allemagne, en France, aux États-Unis, au Canada ou au Japon n’ont qu’une nationalité, celle leur pays d’origine. Bon, passons sur l’autre caractère très réducteur de l’argumentation qui ne retient de la situation générale des Togolais vivant à l’étranger que le cas de ceux résidant en Allemagne. Le « ministre » en question ne parle pas des autres pays d’accueil : Belgique, Grande Bretagne, États-Unis. France, Japon, Russie…pays d’Afrique…Peut-être aurait-il volontiers œuvré pour que le droit de vote soit accordé aux citoyens togolais vivant dans ces pays-là…Mais, pas pour ceux installés en Allemagne. Et qu’en est-il des citoyens qui, en plus de la nationalité togolaise, détiennent un passeport américain, anglais, belge…japonais pour diverses raisons ? Bien entendu, il n’intéresse pas le « ministre » de disserter sur ces raisons. Toujours est-il que l’État togolais ne leur réserve pas un meilleur sort.

Il m’est simplement impossible de faire cette réflexion très réductrice, étroite même, en entrant dans la logique du dénommé « ministre » qui est avant tout envoyé en mission pour combattre par son raisonnement un parti, le PNP fondé par un ancien réfugié togolais en Allemagne. Ce parti en effet, parmi ses revendications principales, réclame haut et fort le droit de vote de la diaspora. Et, n’est-il pas massivement financé et soutenu par des Togolais vivant en Allemagne ? L’argument du ministre est lumineusement obscur…et retentissant, c’est-à-dire abasourdissant ! Tout aussi retentissant que le grondement du tonnerre. Dans un conte africain, deux hommes cheminent ensemble. Ils entendent tous deux gronder le dieu du tonnerre, Shango chez les Yoruba, Hebiesso chez les Adja-Ewe. L’un d’eux, impressionné, tremble. Pour le rasséréner, l’autre lui dit simplement : « Le ver danse », abrégeant ainsi le proverbe : « Tu vois le ver ramper et tu dis qu’il danse, mais c’est sa manière de marcher ». On peut appliquer le même proverbe au comportement du « ministre ».En l’entendant parler, certains s’indignent en disant qu’il use de mensonge, de mauvaise foi, d’arguments spécieux. Mais, en fait, c’est sa manière d’exister. Pour ne plus raisonner comme un crabe, l’homme en question aurait simplement dû cesser d’être ministre des Gnassingbé, tout comme le ver, pour ne plus ramper devrait cesser d’être un ver. Mais comme ledit ministre n’a pas lui-même la force de renoncer à son titre de ministre, il faut qu’il continue de raisonner ainsi. Ne lui dites pas que le droit de vote est basé sur un principe humain universel qui s’exerce dans des conditions définies par une loi, qu’il s’agit pour la République togolaise (sommes-nous encore dans une République depuis que les Gnassingbé se sont arrogé le droit de tout régir selon leur bon vouloir au Togo ?) de discuter des conditions de l’exercice de ce droit, de prendre des mesures qui soient claires pour tous et d’instituer ce droit en sorte que quiconque aurait à le contester soit renvoyé aux clauses de cette loi. Demander tout cela à un « ministre » des Gnassingbé est trop pour lui. Car, la base de sa réflexion n’est aucunement la loi, mais l’existence des Gnassingbé. Or, les Gnassingbé ignorent royalement les lois. Ils ne se conforment qu’à celles leur garantissant leur existence royale.

Le pauvre « ministre », que voulez-vous qu’il fasse dès lors ?

En entendant l’argument du crabe…et en attendant le vrai grand débat (ainsi s’appelait l’émission à laquelle participait ledit ministre), et un plus grand débat sur le sujet dans le cadre des institutions d’une République togolaise encore à reconstruire, il ne nous reste qu’à avoir honte. Douloureusement honte ! Un peu dans le sens où on dit en mina : « la honte du crocodile, c’est la honte du varan ». Crocodile et varan sont des espèces voisines. Même la tortue moins violente et plus réfléchie que le crocodile et le varan appartient à la famille des reptiles. Comment me défendrais-je d’être du même pays que le « ministre », raisonnant comme un crabe, un être qui marche à reculons ? Nous sommes toujours dans le bestiaire, bien entendu.

Sénouvo Agbota ZINSOU


L'AUTEUR
Sénouvo Agbota ZINSOU
.


Autres titres

Togo chronique de kodjo epou: indignez-vous, soldats togolais! 
Togo togolais, tu es désormais débout et tu ne fléchiras plus ! 
Togo faure gnassingbé, rpt/unir, armée: conservation du pouvoir à tout prix sur fond de mensonge et de terreur 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 1   Ballistik A2 | Jeudi, 7 Septembre 2017  - 10:59
  Voici la liste des 108 POURFENDEURS du Togo !
A diffuser a grande vitesse et a grande echelle !!!!

1. YARK Damehane (Officier assassin des FAT à ne plus présenter au public),
2. BOUKPESSI Payadowa (à ne plus présenter au public),
3. BAWARA Gilbert (à ne plus présenter au public),
4. GNASSINGBÉ Faure Essozimna (à ne plus présenter au public),
5. GNASSINGBE Mey (à ne plus présenter au public),
6. GNASSINGBE Neme (à ne plus présenter au public),
7. GNASSINGBE Afeignindou (à ne plus présenter au public),
8. KLASSOU Selom Komi (à ne plus présenter au public),
9. LORENZO Guy Madjé (à ne plus présenter au public),
10. IBRAHIMA Meimounatou (à ne plus présenter au public),
11. GNOFAM Ninsao (à ne plus présenter au public),
12. IHOU David Ekoude (pseudo-expert en "sécurité" pour le système de prédation),
13. KOKOROKO Dodzi (pseudo-juriste du système de prédation),
14. NANA DABOYA Awa (pseudo-juriste du système de prédation),
15. AYASSOR Oteh (un cerveau-pivot des crimes financiers du système),
16. KADHANGA Abalo (Chef d'Etat Major Général des FAT, parrain des assassinats),
17. TITIKPINA Mohamed Atcha (Officier-tortionnaire des FAT à ne plus présenter),
18. TITIKPINA Hamza ("dauphin" de l'Officier-tortionnaire),
19. AMEDJOGBE KOUEVI Henriette (icône pour la profanation des Moeurs et Valeurs),
20. AWADE Ataféiman Ingrid (un cerveau-pivot des crimes financiers du système),
21. AWADE Hodabalo (Officier des FAT massacreur des populations de Mango),
22. BEGUEDOU Juliette (un cerveau-pivot des crimes financiers du système),
23. BITENIWÉ Kouma (Officier tortionnaire des FAT à ne plus présenter),
24. TCHAO Christophe (un cerveau-pivot des crimes financiers du système),
25. TABIOU Taffa Issifou (traficoteur de simulacres d'élection pour le système),
26. KODJO Edouard Edem Kodjovi ("grand architecte" du système de prédation),
27. DEBBASCH Charles ("grand architecte" du système de prédation),
28. DUSSEY Robert ("grand architecte" du système de prédation),
29. KOULOUM N'ma Bilizim (Sous-Officier massacreur des FAT),
30. MASSINA Yotroféi (Officier tortionnaire des FAT à ne plus présenter),
31. PANASSA Awoki (Officier des FAT connu pour ses trafics d'influence),
32. KASSAWA Koulemaga (super Officier-geôlier impitoyable des FAT à l'ANR),
33. ALAHARÉ Djimedi (Rambo des FAT volontairement aveugle à l'aéroport de Lomé),
34. FOLI-BAZI Katari (à ne plus présenter au public),
35. BATCHANA Essohanam (pseudo-historien révisioniste au service du système),
36. DZILAN Jean-Baptiste (alias Dimas Dzikodo, alias Peter Tchalawou),
37. YOVODEVI Kouessan (journaliste-griot alimentaire du système de prédation),
38. ALEMDJRODO Kossi Kagni (écrivain-griot alimentaire du système de prédation),
39. ADJAHO Luc Russel (faux prédicateur laudateur du système de prédation);
40. KPABRE Silly (à ne plus présenter au public),
41. WIYAO Evalo (propagandiste révisionniste du système de prédation),
42. BABINA Nicolas (propagandiste révisionniste du système de prédation),
43. LATTA Kokou Matthias (griot du système pour la diffusion de contre-vérités),
44. BONFOH Abass (propagandiste révisionniste des massacres génocidaires),
45. NATCHABA Fambaré Ouattara ("toiletteur" de la Constitution de 1992),
46. NATCHABA Kanka Malik (fils et "dauphin" du "toiletteur" de la Constitution),
47. KODJO Gabriel Messan ("architecte" du "toilettage" de la Constitution)
48. AHOOMEY-ZUNU Arthème (à ne plus présenter au public),
49. BARQUÉ Barry Moussa (à ne plus présenter au public pour sa nuisance cynique),
50. MALLY Komla (à ne plus présenter au public) ,
51. KANEKATOUA Yao Patrice (à ne plus présenter pour sa nuisance cynique),
52. SAMA Koffi (à ne plus présenter au public),
53. AGBO Bloua Yao (prédateur discret d'une rare nuisance au sein du système),
54. BAFAÏ Batoulatiyena Etienne (Fossoyeur de la SNPT et de la BTCI),
55. LAWSON Cinna (à ne plus présenter au public),
56. SOLITOKI Esso (à ne plus présenter au public),
57. MEBA Essohana (à ne plus présenter au public),
58. TOMEGAH-DOGBE Sedemeho Victoire (à ne plus présenter au public),
59. ESSAW Koffi (à ne plus présenter au public pour sa nuisance cynique),
60. TCHAKPÉLÉ Aklesso (Officier tortionnaire des FAT, alias "Tel-Aviv-Connection"),
61. SIGNA Edjamtoli Kpiki (Officier tortionnaire des FAT),
62. KEMENCÉ Oyomé (Officier des FAT escroc et faussaire),
63. TCHALLA Pitang (à ne plus présenter au public pour sa nuisance cynique),
64. GERMANOS Raymond (Officier français pédophile recyclé dans les FAT),
65. FINEL Bruno (propagandiste français du site www.republicoftogo.com),
66. SODOKIN Koffi (cerveau-pivot des crimes financiers du système),
67. EKOUE Dédé Ahouefa (icône pour la profanation des Moeurs et Valeurs),
68. DAMMIPI Noupokou (à ne plus présenter au public pour sa nuisance cynique),
69. YÈDO Madougou Rekya (une Béninoise dans les réseaux financiers du RPTUNIR),
70. BIKASAM Petchetibadi Sam (à ne plus présenter au public),
71. ADEGNON Kodjo Fogan (Officier-prédateur des FAT à ne plus présenter),
72. POYODI Essolissam Blaise (pseudo-juriste du système de prédation),
73. ASSOUMA Aboudou (pseudo-juriste du système de prédation),
74. INOUSSA Bouraïma (à ne plus présenter au public),
75. TRIMUA Christian (pseudo-juriste du système de prédation),
76. BAGNA Ogamo (le premier fossoyeur de l'OPAT, puis de l'OTP),
77. TEVI-BENISSAN Patrick Date (le "faiseur de roi" à la Présidence),
78. WALLA Edjaïde Bernard (parrain de la surfacturation des TP dans le système),
79. WALLA Koffi Kadanga (le fossoyeur des Travailleurs togolais et de la CNSS),
80. LAOKPESSI Pitalouna-Ani (Officier-tortionnaire des FAT),
81. SONGNE Badjona (Officier des FAT fossoyeur de la Santé publique au TOGO),
82. EDJABA Essomanam (Officier des FAT accrocs de trafics d'influence),
83. AKPAMOURA Koffi (Officier des FAT connu pour ses trafic d'influence nuisibles),
84. AGADAZI Ouro-Koura (Officier-ministre prédateur des FAT),
85. MENSAH Sabine (génitrice et conseillère secrète de GNASSINGBÉ Faure E.),
86. MONPION Matéindou (Officier-Préfet prédateur des FAT),
87. MANGANAWE Dadja (Officier-Préfet prédateur des FAT dans le Dankpen),
88. BAKALI Bawubadi Didier (Officier-Préfet prédateur des FAT dans la Kozah),
89. ASSIH Banafey Rémy (Fossoyeur des Editions Nationales du TOGO),
90. PEKEMSI Kudjow-Kum (Fossoyeur de la Loterie Nationale du Togo),
91. TAGBA Romain Atafeitom (Fossoyeur de Togotelecom)
92. PELLO Esso Charles (ancien tortionnaire des FAT, toujours en stand-by en Europe),
93. BARITSE Dametoti Etienne ("dauphin" de Moussa BARQUÉ dans le système),
94. NUBUKPO Kako (Intermédiaire du système avec la Haute Finance internationale),
95. SOGOYOU Bekeyi Essohanam (parlementaire escroc et faussaire du système),
96. KOGOE Akrima S. (cerveau-pivot d'une rare nuisance économique et électorale),
97. SAGBO Kodjo Félix G. (homme des réseaux obscurs du système auprès de l'UE),
98. PETCHEZI Patrice (Fossoyeur cynique de la Caisse des Retraités du Togo),
99. KULOH Kodjo (Sous-Officier tortionnaire patenté des FAT à l'ANR),
100. PALI Yao (Officier tortionnaire patenté des FAT à l'ANR),
101. KADANGA N'Guwaki (Sous-Officier tortionnaire patenté des FAT à l'ANR),
102. ADDI Kpatcha (Sous-Officier tortionnaire patenté des FAT à l'ANR),
103. DAMA Dramani (alchimiste spécialiste du reformatage de l'archaïsme politique),
104. MELEBOU Koffi (Préfet spécialiste des recrutements obscurs dans le Golfe),
105. ABOKA Kossi (spécialiste de la gestion chaotique du Foncier dans le Golfe),
106. MEMENE Seyi (Officier des FAT spécialiste des fausses factures pour l'État-Major),
107. OURO-BANG'NA Nassam (Officier des FAT spécialiste des transactions douteuses),
108. SANI Yaya (Argentier douteux spécialiste du maquillage des g


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com