Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Halte aux injures tribalistes et consorts : Elles peuvent affecter et compromettre notre succès




opinions

- | | Commenter |Imprimer Lu : 1526 fois

HALTE AUX INJURES TRIBALES ET CONSORTS : ELLES PEUVENT AFFECTER ET COMPROMETTRE NOTRE SUCCÈS.

====================

Il est de notre devoir de maintenir la pression sur ce régime décadent car lui donner du répit n'est pas une bonne stratégie pour la libération de notre cher pays. Le pénible souvenir des conditions dans lesquelles s'est déroulée la grève générale illimitée de 1992-1993 suffit amplement pour que nous relevions, jusqu'au plafond, le niveau des efforts à fournir si nous tenons à faire partir ce régime.

L' ATLMC attire sérieusement l'attention de tous les leaders de l'opposition sur 3 points essentiels :

1-L' exigence sans équivoque aucune de la démission pure et simple de M. Faure GNASSINGBÉ.

2- Aucune nouvelle négociation avec ce régime en vue d'un quelconque accord politique n'est plus possible.

3- La libération sans condition du Dr Sama Kossi, Secrétaire général du Parti National Panafricain (P.N.P.) et de tous ceux qui ont été arrêtés arbitrairement.

*

Les injures abondent sur les réseaux sociaux et dénaturent la notion de pacifisme qui constitue l'épine dorsale de ce grand mouvement de contestation politique. Débarrassons notre légitime colère de cette espèce de vindicte qui peut nous diviser, nous affaiblir et faire déraper notre marche glorieuse vers la libération de notre cher pays ! Les conséquences en seraient regrettables et inimaginables. L'injure n'embellit rien car elle ne se pare pas de noblesse. En réalité, elle n'élève ni celui qui l'émet ni celui à qui elle est destinée.

Les ethnies sont des fleurs sacrées qui ornent l'humanité. Elles en sont le scintillement même. Elles sont aussi fragiles que fascinantes et doivent être protégées par nos soins, c'est-à-dire ceux que chacun d'entre nous a le devoir d'apporter pour assurer la beauté du bouquet que nous constituons. Leur juxtaposition sur la terre qui nous a vus naître relève d'un ordre que nul d'entre nous n'a le droit de perturber. Donc, "aimons-nous les uns les autres" comme les exigences de la vie en société nous le rappellent constamment.

Ceux qui opposent les ethnies entre elles sont de potentiels criminels qui n'ont encore rien compris à leur passage sur cette terre. Au contraire, nos ethnies doivent pouvoir jouir de la fécondation mutuelle qui émerge naturellement de leur coexistence pacifique.

La puissance et la beauté du verbe doivent correspondre avec le destin radieux vers lequel nous voulons conduire notre pays.

Pour l'histoire, ce fut l'Association Togolaise de Lutte contre la Manipulation des Consciences (ATLMC ) qui a oeuvré inlassablement en 1991 pour éviter que nos frères Kabye fussent maltraités à Sokodé lors des douloureux événements qui les avaient secoués dans la partie septentrionale du Togo. Lors des événements sanglants de Sotouboua de mai et juin 1992, elle s'est employée très activement à éteindre rapidement les braises qui étaient restées en suspension dans l'atmosphère de Sokodé. Ce conflit avait été fabriqué pour opposer les Kabye et les Tem qui vivaient pourtant en paix entre eux.

Ce fut encore elle qui a, le 30 mai 1992, réuni nos frères Éwés au service des Affaires sociales à Sokodé pour étudier le contenu d'un ténébreux tract qui leur adjoignit l'ordre de quitter instamment la région centrale. Elle a rassuré ses invités et a pris de sommaires mesures pour leur sécurité. L'ATLMC rappelle à tous ses militants et à toutes les populations que Sokodé, par sa position géographique, doit demeurer un cadre de paix où aucun groupe ethnique n'a jamais été persécuté. Il doit en être ainsi partout dans notre cher pays. L' homme est un trésor que partout la société doit protéger et reconnaître selon les lois qu'elle a érigées.

L' ATLMC ne saurait admettre que ces actions qui ont contribué à préserver la paix hier soient menacées aujourd'hui par des propos dont certaines personnes ne semblent pas percevoir l'extrême gravité.

Elle s'insurge avec virulence contre ce comportement. Nul ne doit porter la responsabilité d'avoir contribué, de telle ou telle manière, à l'échec de notre entreprise politique. Dénoncer n'est pas injurier. Les spécialistes en la matière pourraient nous instruire et nous aider à améliorer notre contribution à la paix sociale sans laquelle notre bonheur serait un leurre.

Elle invite, avec considération, tous les lutteurs à respecter toutes les entités ethniques quelle que soit l'importance de leur dimension démographique ou culturelle. C'est le devoir fraternel à remplir avec plaisir pour notre bonheur commun.

C'est à l'unisson et dans l'indispensable concertation que toutes les volontés qui exigent vraiment l'alternance politique doivent agir.

*

Le Togo est un pays essentiellement croyant. Notre Constitution le reconnaît. La soumission à DIEU est recommandée aux croyants. Est-ce un fait de soumission que de lui demander "de tuer telle ou telle personne" comme si nous étions devenus ses censeurs ? Ceci constituerait une forfaiture inédite ! Aucun croyant ne voudrait commettre une telle faute. L' acte de passer de cette attiude de soumission à celle de censeur de DIEU, ne nous classe-t-il pas parmi les plus dévoyés des croyants ? En fait, celui qui s'inscrit dans une marche pacifique est un homme de paix ! Donc, nous devons le prouver dans nos comportements et dans nos discours.

Dans la concertation pour l'amour de notre pays, nous vaincrons ! ! !

Puisse DIEU bénir nos recueillements individuels prescrits par la coalition de l'opposition et nous assister dans la grande marche pacifique qui reprend demain sur toute l'étendue du territoire national.

Fait à Bremen (Allemagne), le 24 août 2017.

Pour le Bureau National,
Le Président
S.-R. AYEVA

L'AUTEUR
S.-R. AYEVA
.


Autres titres

Togo editorial de mr raoul dagba : la saga du régime de faure 
Togo chronique : et pourtant, le togo se réveillait ! 
Togo lettre d´un jeune tem de sokodé à son frère militaire 
Plus de nouvelles




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com