Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Blaise Ayao Amoussou-Kpeto fustige les incohérences du FMI au Togo




economie et finances

iciLome | | 5 Commentaires |Imprimer Lu : 3092 fois

L’Expert financier, Blaise Ayao Amoussou-Kpeto, à travers une analyse pertinente, montre l’hypocrisie qui caractérise le plan d’ajustement structurels du Fonds Monétaire International (FMI), surtout au Togo avec la signature il y a quelques jours de la Facilité élargie de crédit (FLEC). Lisez plutôt !

La rhétorique des ajustements structurels du FMI sont de retour. Après la Grèce et plus récemment les pays de la zone BEAC, la zone cousine de l'UEMOA dans la zone Franc tant décrié en ce moment, c'est au tour de mon pays, le Togo de subir les diktats du FMI. Oui, j'avais salué la signature de l'accord avec le FMI que le Conseil d'administration de cette institution vient d'approuver.

Mais contre seulement 241,5 de dollars US de facilité élargie de crédit (FEC) sur 3 ans, le FMI impose au Togo ses conditinnalités archaïques et rébarbatives, au lieu d'imposer des conditions claires de bonne gouvernance, de meilleure gestion des finances publiques et de lutte contre la corruption, le FMI demande l'audit des 2 banques publiques UTB et BTCI et une étude sur l'évasion fiscale. Or ces deux banques sont sur un programme de privatisation depuis 2008.

De ce fait, elles ont été auditées par des grandes firmes d'audit pour le compte des candidats investisseurs mais aussi par la commission bancaire de l'UEMOA, le Gendarme des banques et la zone BCEAO. Tous les rapports sont disponibles; que cherche encore le FMI avec cette condition de rétropédalage ?

Pour l'évasion fiscale, plus besoin d'audit coûteux, les pistes sont là, claires pour remonter directement aux fraudeurs et renflouer immédiatement les caisses de l'État. Tous les marchés publics sont connus mêmes ceux qui n'ont pas fait l'objet d'appels d'offres. Tous les attributaires sont donc connus, les paiements qu'ils ont reçus au titre de ces marchés peuvent facilement être retracés sur les comptes du Trésor Public ou dans les banques domiciliataires de ces marchés. On peut donc ainsi connaître ces attributaires de marchés aussi bien publics que privés qui n'ont pas payés les taxes et impôts sur les marchés ainsi que tous les fonds qui ont fait l'objet de transferts frauduleux à l'étranger.

Pour les agents économiques qui ont acheté/vendu par exemple des actifs immobiliers sans acquitter les impôts et taxes sur les plus-values de cession, les traces sont dans les livres des banques. Je viens ainsi de faire une bonne partie des audits que demande le FMI. Que recherche réellement le FMI par ces conditionnalités d'un autre âge?

Je crois que le FMI doit se réformer lui-même en recherchant les conditions proactives et innovantes et en allant droit au but en définissant clairement les conditions d'une bonne gouvernance et d'une meilleure gestion des finances publiques aux États pour qu'ils aillent au bout de leurs potentialités de croissance et de plein emploi. C'est à ce prix que le monde qu'on va laisser aux générations futures sera meilleur.

Blaise Ayao Amoussou-Kpeto



Autres titres

Togo togocom en chiffres 
Togo thomas koumou : « …la politique économique ne nous permet à ce jour d’espérer une amélioration » 
Togo thomas koumou à propos de togocom : « il apparaît des incohérences graves dans les chiffres annoncés par les gouvernants » 
Plus de nouvelles



 5   ABC | Dimanche, 6 Août 2017  - 17:50
  Les indices de marché sont effectivement susceptibles d’impacter positivement (à la hausse) ou négativement (en baisse), un portefeuille d’actifs ou un portefeuille de valeurs mobilières, même en zone UEMOA, sous égide BRVM ou pas.

Une entreprise auditée il y a un, deux ou trois ans, peut ainsi faire l’objet d’un nouvel audit de consolidation, d’infirmation ou d'actualisation.

Monsieur l’auteur, nous ne sommes pas tous des illettrés au Togo.

Dans ce cas précis, que reprochez-vous au FMI ?

Revoyez votre copie monsieur l’auteur.

 4   XXX+ | Vendredi, 4 Août 2017  - 10:51
  Monsieur, dans un monde où la finance est globalisée, les actifs et les valeurs mobilières des grandes sociétés, cotées ou non cotées en bourse, sont soumises à des fluctuations en termes de bonification ou de dépréciation de portefeuille d'actifs ou de valeurs mobilières.

Dès lors, un audit réalisé il y a quelques années, en vue d'une cession, peut parfaitement à titre prudentiel, faire l’objet d’un nouvel audit contradictoire et/ou plus approfondi.

Le FMI exerce toutes les prérogatives dont cette Institution est dotée.

Stop your bla-bla-bla !

 3   GNAROU | Vendredi, 4 Août 2017  - 10:14
  D'aucuns vautours ont crié ici que ces banques n'ont jamais eté auditées !!

Comment un privé qui veut reprendre une banque ne commande pas au préalable un audit ??

La FMI , c'est le bâton du colonisateur . Ils donnent des injonctions humiliantes pour les pays en difficultés.

Mais comme chez tout bon usurier , si vous n'y allez pas , vous ne serez pas humiliés !!
Il est temps que le gouvernement commence par gerer ce pays comme une épicerie !!

Trop de gaspillage , trop d'amateurisme dans la gouvernance !!

 2   Gallouzo | Vendredi, 4 Août 2017  - 10:2
  Cher Monsieur, merci de votre analyse si analyse pertinente.
Mais qu'est ce qui vous empêche d'écrire directement aux responsables du FMI, par exemple à son représentant au Togo et également à Mme Christine Lagarde pour leur soulever ces manquements liés aux facilités de crédit élargies accordées au Togo notre cher pays à nous tous.

Merci

 1   xxx | Vendredi, 4 Août 2017  - 8:54
  Je cite l'auteur "Je viens ainsi de faire une bonne partie des audits que demande le FMI".

Mais non, mais non monsieur ! Vous avez seulement listé, vous avez seulement énuméré, quelques points et termes de références comptables susceptibles d'avoir fait l'objet d'audit, et qui pour autant, pourraient à nouveau faire l'objet d'une réévaluation d'audit approfondi.

Vous n'avez dès lors, procédé à aucun audit monsieur.

Arrêtez de prendre tous les lecteurs de ce site pour des zozos.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com