Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Djimon Oré persiste et signe : Forcer la main au pouvoir à aller vers une « transition politique »




politique

GLOBAL ACTU | | 11 Commentaires |Imprimer Lu : 3578 fois

Les réformes politiques, notamment constitutionnelles, institutionnelles et électorales que réclame le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et pour lesquelles cette coalition politique de cinq (5) partis politiques de l’opposition sera encore dans les rues de Lomé ce jeudi, sont des réformes « à minima » qui ne changeront rien au Togo.

Ces propos sont du président du Front populaire pour la démocratie (FPD), Djimon Oré sur une radio locale ce mercredi.

Le député à l’Assemblée nationale propose qu’on « force » la main au pouvoir de Faure Gnassingbé à ouvrir un dialogue national pour la mise en place d’une « constituante », en lieu et place de ce qu’il qualifie de « fameuse » commission de réflexion sur les réformes politiques, présidée par Awa Nana-Daboya.

Pour y arriver, poursuit-il, il faut mobiliser et sensibiliser la population togolaise sur ses responsabilités. « Une fois que le peuple togolais sera conscient de ses responsabilités, il va réclamer qu’on aille vers une transition politique pour un règlement d’ordre global des problèmes », a-t-il ajouté.

Le FPD a commencé sa sensibilisation de la population par la préfecture de l’Ogou. « La population avec laquelle nous avons discuté, est entièrement d’accord avec nous », pense-t-il.

Cette proposition de la mise en place d’une constituante qui va déboucher sur une transition politique, n’est une chose nouvelle au FPD. Depuis quelques années, M. Oré se dit convaincu que seule cette alternative est convenable au Togo.



Autres titres

Togo des témoignages sur les bastonnades et l’incendie du siège du pnp 
Togo le siège du pnp à agoè incendié 
Togo un délestage pour une arrestation musclée 
Plus de nouvelles



 11   GNAROU | Jeudi, 3 Août 2017  - 7:8
  Réponse à 8-Le Patriote5
  Ce nullard de Djimon est amnésique ou quoi ??
De combien de transitions politiques ce pays en a besoin pour se democratiser ??

Ce pays a dejà connu une transition . Un transition Pendant laquelle les tenants de l'ancien pouvoir n'avaient meme plus droit à la parole .
Mais les opposants ont tout fait pourque le regime retrouve ses forces !!!

De n'importe quoi ce Djimon Oré !!


 10   X. Dilish | Mercredi, 2 Août 2017  - 20:38
  « Une fois que le peuple togolais sera conscient de ses responsabilités..."
_____________
le Togo est le seul pays au monde où les députés aprés s' être augmenté leurs revenus de 85% rappelle aux peuple ses responsabilités.
En bref les députés togolais de l' opposition sont payés par le peuple juste pour lui dire ses responsabilités ?

 9   mimi | Mercredi, 2 Août 2017  - 19:15
  Comment Forcer la main au Pouvoir à aller vers une « transition politique » OU les REFORMES?
Pour moi c'est par la force ou par la mobilisation populaire.
Pouvons nous utiliser la force? C'est possible.
Mais utilisons ce qui est pour le moment a notre portee: la mobilisation populaire
On ne peut avoir pitie a un peuple qui ne veut pas se liberer.
Ceux qui se disent opposants et sont contre cette forme de lutte, qu'est ce qu'ils proposent.
Ah! par exemple, le Car dit qu'il a la METHODE. Qu'est ce que c'est? Je crois que c'est du bluff! Le Car, saboteur de la lutte democratique
Comme dit le leader de PNP, chacun doit mobiliser a son niveau. L'idee n'est pas mal.

 8   Le Patriote5 | Mercredi, 2 Août 2017  - 18:32
  Les réformes politiques, notamment constitutionnelles, institutionnelles et électorales que réclame le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et pour lesquelles cette coalition politique de cinq (5) partis politiques de l’opposition sera encore dans les rues de Lomé ce jeudi, sont des réformes ''à minima''. Djimon Oré raison quand il propose une transition politique pourtant aux lendemains de la conférence nationale cette chance a été donné tout de même à l'opposition! Elle l'a gaspillé. L'opposition a -t-elle appris de cette expérience? Rien n'est sur. Mais dans la réalité cette proposition est utopiste car comment un Pdt élu va accepter faire une transition.

 7   STALONE | Mercredi, 2 Août 2017  - 17:30
  Mr DJIMON ORE quand tu étais au gouvernement tu ne criais pas au voleur il a fallu qu'on t'éjecte pour que tu commences à crier à l'opposant. Honte à toi parce que c'est la preuve que tu ne roules que pour ton ventre. espèce de traitre

 6   GNAROU | Mercredi, 2 Août 2017  - 14:13
  Que les deputés rendent l'argent qu'ils volent au peuple chaque mois !!

2 millions pour un deputé dans ce petit pays pauvre , c'est trop !!!
C'est par ce geste que le peuple commencera par croire en nos hommes politiques !!

La minorité pilleuse qui rassemble toute la classe politique togolaise n'a pas de lecons à donner à ce peuple meurtri !!

 5   Clement Gavi | Mercredi, 2 Août 2017  - 13:22
  'Les réformes politiques, notamment constitutionnelles, institutionnelles et électorales que réclame le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et pour lesquelles cette coalition politique de cinq (5) partis politiques de l’opposition sera encore dans les rues de Lomé ce jeudi, sont des réformes « à minima » qui ne changeront rien au Togo.' Djimon Oré

Les questions que je poserai au sieur Djimon seraient:
Quel est l'impact en terme de réformes constitutionnelles et institutionnelles, etc, sa propre participation alors membre de l'UFC comme Ministre de la Communication au gouvernement du 'pouvoir'?
Dans quelle mesure la coopération entre l'UFC de son ex chef, Gilcrist Olympio et le régime RPT/UNIR a signifie t-elle les réformes constitutionnelles et institutionnelles que Monsieur Djimon trouve aujourd'hui déterminantes?

Djimon Ore est l'un de ces Togolais qui n'ont aucun courage de leur conviction, car il était bien content en tant que Ministre de la communication et s'énerve aujourd'hui de sa mise à l'écart à la suite des élections législatives, qui n'étaient en réalité que des fraudes.

Djimon Ore n'est pas crédible. Il a quitté l'UFC en considérant que Gilchrist Olympio en désignant les ceux et celles de son parti qui participeront au gouvernement après ces législatives, ne l'avait pas choisi. C'est pour cela qu'il a claqué la porte de l'UFC. Djimon Ore est un opportuniste.

 4   JO | Mercredi, 2 Août 2017  - 11:19
  C'est là que tu te rends compte de l'opportunisme et de l'hypocrisie de ce monsieur !!!!

Comment on force la main d'une dictature ? Soit disant que les réformes réclamées par les autres sont des réformes à minima !!!
Qui ne sait pas que c'est pas par ce que il y aura deux tours d'élection , limitation de mandats , réformes de la cour constitutionnelle, réformes de la CENI, validation du fichier électoral , que le Togo deviendrait la France ? Qui ne sait pas que c'est pas par ce que il y' aurait des réformes constitutionnelles et institutionnelles que le Togo sortirait de ses problèmes et retard de depuis 50 ans ? Que l'économie togolaise deviendrait comme par enchantement une économie prospère ?

Et si ce minimum le régime en place n'arrive même pas à les concéder , on lui force la main comment ?

Et maintenant il vient parler de mobilisation, et d'explications au
Peuple alors le même personnage trouve que quand on appelle les populations à sortir dans les rues , que c'est du folklore !!

Et bien il a commencé sa mobilisation dans'l'ogou, dans son fief !! Pourquoi pas ? C'est normal . J'espère qu'il viendra mobiliser les gens de lome , qu'il ira à sokode , a vogan, aneho, a Kara etc....

Franchement le togolais est mauvais , mais le politicien togolais est sournois !!!

 3   Opposition | Mercredi, 2 Août 2017  - 11:5
  Ce menteur n a rien à dire quelle transition il faut aller faire ta transition avec Gilchrist Olympio espèce de nulard

 2   Bombe | Mercredi, 2 Août 2017  - 10:26
  J'aimerais rappeler à ce monsieur qu'il n'y de transition politique en Afrique qu'après un soulèvement populaire ou une rebelion etc..
Alors descends sur terre.
Je suis d'accord quant à la sensibilisation de la population qu'elle court en restant inactive...
Ce régime tue le peuple par d'autres moyens sans utiliser les armes.

 1   2W | Mercredi, 2 Août 2017  - 9:44
  La meilleur maniere de voir les choses.


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com