Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Faure et sa gouvernance de distribution d’argent au cœur des bagarres à Kara


politique

Lalternative-togo.com | | 14 Commentaires |Imprimer Lu : 3044 fois

Après les Evala, la troisième mi-temps se poursuit, avec son cortège de dégâts. C’est encore l’argent facile de Faure Gnassingbé qui est au centre d’importantes destructions de biens et de déchirements sociaux à Kara.

Selon des informations, les domiciles de Wella Hèyou, chef canton de Landa et du préfet du Golfe, Awaté Hodabalo, originaire de la localité, ont été saccagés la semaine dernière par les jeunes dudit canton. Au cœur du mécontentement, la gestion d’une enveloppe laissée par Faure Gnassingbé lors de son passage aux Evala.

Cette forme de gouvernance dont les Gnassingbé ont le secret et qui consiste à balancer, comme à des affamés, quelques billets de banque, vient encore de démontrer ses effets pernicieux. Si des jeunes n’ont pas réclamé bruyamment leur part des millions déposés par Faure Gnassingbé, cet aspect de la « troisième mi-temps » des Evala passerait inaperçu. Et puisque l’affaire est désormais au-devant de l’actualité, parlons-en !

Cela fait des dizaines d’années qu’on organise les Evala avec faste. Dieu seul sait combien de centaines de millions sont dilapidées chaque année dans et autour des Evala. Responsables d’institutions, membres du gouvernement, directeurs centraux, directeur de sociétés d’Etat, se mobilisent chaque année en début des vacances pour aller se livrer à une véritable débauche financière à Kara. Certaines représentations diplomatiques se voient obligées, elles aussi, d’y participer et d’y mettre des moyens financiers. Les importants flots de liquidité pendant les Evala ne laissent pas indifférentes les sociétés commerciales privées qui se ruent elles aussi à Kara pour prendre leur part.

Des centaines de millions sont ainsi dépensées chaque année à Kara. Et pourtant, la vie n’est toujours pas plus rose qu’à Bè (où il n’existait pas une pareille fête) ou dans d’autres localités du pays où les fêtes ne mobilisent pas autant de monde. Au contraire, dès que les moteurs des 4x4 reprennent la descente sur Lomé, la vie semble s’arrêter dans cette partie du Togo. En attendant les prochains Evala, la misère redéploie ses ailes sur cette ville dont certains fils sont aux commandes du pays depuis un demi-siècle.

Si on fait un calcul rapide avec les chiffres de 15 millions avancés par la presse, on peut aisément se rendre compte que près de deux cent millions ont ainsi été distribués à tous les cantons de Kara dans la seule semaine dernière. Si on y ajoute le budget de l’organisation des luttes, et les budgets parallèles, on peut imaginer le niveau de la débauche. Rapporté au nombre d’années depuis le démarrage de ces fastueuses célébrations, le scandale prend toute son ampleur.

Aujourd’hui, à Kara, la morgue du CHU est en panne. Pas de scanner. Tous ceux qui ont besoin de scanner ont le choix, soit de traverser la frontière à l’Est pour aller dans le Bénin, soit dévaler 400 kilomètres pour se rendre à Lomé. Et ce ne sont que quelques exemples. Il est inconcevable que la région de la Kara continue de manquer de certaines structures de base, alors même que chaque année, on vient dilapider l’équivalent du budget d’un hôpital moderne entier ou de toute une université. D’ailleurs, il faut le savoir, si plusieurs ONG ou missions diplomatiques préfèrent investir dans les autres régions, et se contenter de quelques actions de saupoudrage dans la Kara, principalement dans la Kozah, c’est parce qu’elles estiment que cette localité n’a plus vraiment besoin d’aide. Mais Dieu seul sait que, fini les élections et les Evala, la population est abandonnée à la même misère que celle des autres localités. Et parfois même pire.

En réalité, lorsqu’on se met à répartir 15 millions par la taille de la population de tout un canton, ce qui revient à une seule personne ne vaut pas plus que quelques tours chez la vendeuse de la bière de mil locale accompagnée de quelques morceaux de viande. Une fois cet argent dépensé, le jeune se retrouve avec ses soucis quotidiens et toujours dans la même situation de « mendiant ». Rien finalement comme impact sur le quotidien dudit jeune, et par ricochet sur toute la population. Si à Landa ou ailleurs à Kara, les jeunes ont été si violents dans leur réclamation, c’est en fonction de leur dénuement, de leur détresse sociale. Et leur réaction est une manifestation de l’instinct de survie.

Si justement des jeunes togolais en sont encore à quémander des « magnanimités présidentielles » pour espérer vivre mieux, c’est la conséquence d’une politique désastreuse du clan qui dirige le pays et qui, pendant qu’il s’embourgeoise de jour en jour, contraint la majorité faite de jeunes à une vie pernicieuse de mendicité sans fin.

Dans l’absolu, on ne peut jamais développer une localité en y balançant des millions ou des milliards d’origine obscure, sans un plan rigoureux de développement holistique. Un plan, bien loin des distractions publiques mises en scène par une certaine Victoire Tomegah-Dogbé. Ce n’est donc pas une surprise que Kara, malgré les milliards engloutis dans l’organisation des Evala, ne connaisse pas un meilleur sort que les autres localités du pays.

Tant que les ressources publiques resteront prises en otage par une minorité qui attend que les autres citoyens, comme des « bouffons », viennent se produire en spectacle devant eux avant qu’elle ne lâche quelques millions, il faudra s’attendre aux genres de tensions qui ont provoqué des dégâts dans les maisons d’Awaté Hodabalo, et du chef canton, considérés par les manifestants comme tentant de confisquer leur bonheur. Ainsi, il faut le comprendre, la misère et ses conséquences n’épargnent plus personne, ni aucune localité au Togo



Autres titres

Togo mobilisation du peuple togolais pour sa libération : l’unicité d’action de l’opposition doit être sincère 
Togo répression des manifestants du pnp : des atrocités commises sur ordre de yark damehame 
Togo répression des manifestants du pnp : des atrocités commises sur ordre de yark damehame 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 14   Le Vrai Jay Bon Jeu | Jeudi, 3 Août 2017  - 0:51
  Réponse à 12-Robby
  Encore une fois Merci au posting # 12 Robby.

Ici-lbas lome.com , ces pauvres conards se prennent pour des vrais leche-culs du regime tortionnaire, assassin .. et qui avec tribalisme a' l'appui sont gene's jusqu'aaaaaa !!!! quand Robby leur crache la verite' !

Souffrez que la verite' vous embarasse !! sinon vous laisserez les internautres lire les uns , les autres meme si cela est derangeant et embarassant !

 13   tom | Mercredi, 2 Août 2017  - 23:4
  Réponse à 10-LeChe
  Togolaise ' togolais , eyadema comme son fils ont pris le pouvoir dans le sang. L argent que vs prenez de leur main est souille' donc attention. Merci beaucoup

 12   Robby | Mercredi, 2 Août 2017  - 14:8
  Honte à vous Icilomé de faire de la censure. Lorsque des gens tiennent des propos haineux insultant et ethnocentristes on ne vous voit pas. Mais dès lors qu'on essaie de vous apportez une contradiction dans la plus respectueuse des formes, vous sortez vos haches pour supprimer les post. J'ai la confirmation que vous êtes un site tendancieux. Ca sera désormais sans moi. Je sais que vous ne me regretterez pas mais moi aussi.

 11   Abladjo | Mercredi, 2 Août 2017  - 12:41
  Réponse à 8-Jacques Akata
  Mon frere,
Je peux comprendre ton inquiétude mais relis bien le texte et tu verras que le "Bouffon" ne s'adresse pas uniquement aux jeunes de Kara mais a tous les Togolais, animateurs, humoristes, artistes, chefs cantons et toute autre personne a qui cette calamité qui est a la tete du Togo jette des billets de banque.
Dans ce cas ce sont les jeunes de la Kosah qui au dela de leur culture et de leur tradition ont été transformés en "Bouffons" par cette main souillée qui vient leur jeter a la figure des miettes du pillage du pays. Imaginer Trump aussi milliardaire qu'il est aller jeter des millions dans des counties des USA ou Merkel qui est pauvres aller donner des millions a se partager entre habitant d'une commune.

Que des negreries. Achats de conscience et avilissement suite a la paupérisation menée pendant 50 ans an par la minorité prévaricatriste.

Ces millions déversés dans la Kozah resemblent plus a une éponge de vinaigre tendue a la bouche de quelqu'un qui a soif et qui réclame de l'eau.

Avec plus de 200 millions de FCFA par an investis dans la Kozah sur 12 ans de reigne de Woabé Calamité, ce qui ferait plus de 2 milliards, la Kozah devait avoir un visage de grande ville et non celui d'un gros village parsemé d'ilots de citadelles de la minorité.

Ces millions devaient servir a autre chose qu'a la consommation individuelle car apres avoir tournés dans la Kozah et satisfait des désirs basiques, ces millions reviennent a Lomé dans les poches des alladjis et des libanais qui tiennent le commerce du gros car 90% de ce qui se consomme dans la Kozah comme produits manufacturés vient de Lomé.

Que reste - t-il dans la Kozah apres que la fete soit finie?

Rien.

 10   LeChe | Mercredi, 2 Août 2017  - 11:3
  Réponse à 3-Major Kouloum, preft de
  Arrêtez vos mensonges. Vous tenez cette information d'où ?

 9   Gogo | Mercredi, 2 Août 2017  - 11:2
  People stupide et humilié.

 8   Jacques Akata | Mercredi, 2 Août 2017  - 11:2
  Tant que les ressources publiques resteront prises en otage par une minorité qui attend que les autres citoyens, comme des « bouffons », viennent se produire en spectacle .......
Parler ainsi d'un peuple et de sa culture enlève en votre article son caractère informatif et dénote d'une ethnophobie. Même si le pouvoir politique a pervertis les luttes Evala, ça n'enlève en rien son caractère culturel et identitaire d'un groupe ethnique du pays. Les jeunes que vous traitez de "bouffons" ne vont pas dans la lutte pour se faire de l'argent mais pour affirmer leur appartenance à une ethnie en respectant et pratiquant avec honneur et fierté sa culture.
Je crois donc que vous en tant quant homme de presse devriez faire preuve de respect des cultures différentes de la votre. Ayez suffisamment de recul pour ne pas confondre une ethnie à un parti politique (regroupant toutes les ethnies du pays) au point de manquer d'égard à ses pratiques culturelles.

 7   Robby | Mercredi, 2 Août 2017  - 10:40
  Réponse à 7-Robby
  Je parlais de la société OGAR Assurance

 6   Sankara | Mercredi, 2 Août 2017  - 10:8
  ce n'est qu'une question de temps, ca peut prendre des semaines, des mois, des années, mais ce qui est certain, tôt ou tard, Faure et son régime disparaîtra.
Votre armée ne vous sauvera pas, l'Israël ne vous sauvera pas. A bon entendeur salut.

 5   triste | Mercredi, 2 Août 2017  - 9:28
  c'est triste qu'un chef de l'Etat se comporte de la sorte venir donner 15 000 000 fcfa à des 15 cantons ça fait 225 000 000 fcfa en plus des motos à des soit disant champions en plus 800 000 fcfa et papier de stage alors il ya pas scaner pas de morgue pas de stimulant au chu ,les étudiants reclament on les baillonent ,les fonctionaires reclament meme chose ,il n'a qu'à nous dire si c'est kara seul qui lui a reélu alors il ya plus de 42 ethnies et pourquoi leur fete ne lui concerne pas c'est ici de dire les autres ethnies de se reveiller sinon c'est bete de les voir suivre comme ça comme des moutons de panushs ,quand il ya évala on amene les soit disant chef canton de chaque localité les donner quelques miettes et ils tournent avec des pagnes au coup etles autres les boubous façonnés pensant que la vie est finie .wait and see
Source :triste...

 4   tedlesaint1 | Mercredi, 2 Août 2017  - 9:13
  Il faille que les cadres et les dignitaires de nos localités cherchent un tant soit peu à instituer une relation de confiance entre eux et les populations qu'ils dirigent. La méfiance et la suspicion ne sont permettent pas un dialogue franc et sincère. D'après les informations à notre disposition c'est ce déficit de confiance qui a entrainé ces violences dans le canton de Landa. Ces violences n’ont pas lieu être entre les fils et filles d'un même canton, quel que soient les divergences, il faille faire les choses de manière pacifique, la violence n'est pas la solution, elle n'apporte que destruction, désolation et représailles. Il est très important que les chefs traditionnelles et autres cadres de nos cantons et village cherchent à mieux communiquer avec leurs administrés pour éviter que les rumeurs prennent le pas sur la vraie information et que ceci débouche sur des violences.

 3   Major Kouloum, preft de K | Mercredi, 2 Août 2017  - 8:41
  Faure vien de nommer le celebre MAJOR KOULOUM, le nouveau prefet de KPELE AKATA... on verra bien ce que diront Isabelle AMEGANVI et la population de Kpele-Akata......!!!

Le Togo est en purification!!!

 2   Nietzsche | Mercredi, 2 Août 2017  - 8:33
  Lorsqu´on fait sauter les classes à ses enfants et qu´à la fin cet enfants obtient un diplôme « kpayo « C`est à dire sans aucune valeur, surtout lorsqu´il s´agit d´un MBA et bien ne soyons pas surpris par leur agissement.
Quel Gâchis ce miabé aucune vision.Vraiment dommage

 1   X. Dilish | Mercredi, 2 Août 2017  - 8:15
  Regrettable ce qui est arrivé !
Recevoir ou donner de l' argent ne cause des dégâts que lorsque le partage entre les bénéficaires n' est pas équitable.
Avec d' autres formes de dons ou en cas d'héritage les mêmes problèmes peuvent se poser si inéquitabilité il y a pendant la distribution.
Les emplois fictifs dans d' autres pays encouragent-ils l' effort ?


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| Les piscines tubulaires| | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com