Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Thomas Koumou rebondit sur les flux financiers illicites qui minent l'économie




economie et finances

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer Lu : 2519 fois

Dans la sous-région, le Togo vient en troisième position après le Nigéria et la Cote d'ivoire en terme de pays assujetti aux flux financiers illicites. Se basant sur ces résultats d'une enquête de Global Financial Integrity, l'économiste Thomas koumou démontre à quel degré la mauvaise gouvernance, la corruption constituent une pierre d'achoppement à l'émergence de nos pays. lire!

J'espère que vous avez tous passé un très bon weekend. Je viens de participer au sommet citoyen de la CEDEAO organisé par les Universités Sociales du Togo. J'ai promis de publier mon intervention qui porte sur le thème " bonne gouvernance, croissance inclusive et cohésion sociale". Je vous prie de trouver ici la première partie.

Avant d’aborder la mauvaise gouvernance, synonyme d’inégale répartition des richesses produites dans nos états, constituant de fait une entrave à la véritable cohésion sociale, il nous parait essentiel de rappeler à nouveau la faiblesse ou l’insuffisance des taux de croissance économique réalisés par nos états. Nous n’avons cessé à Veille Economique de mettre l’accent sur la faiblesse des taux de croissance économique des pays de l’Afrique subsaharienne en générale et ceux de la CEDEAO en particulier. Au-delà de cette insuffisance, les performances économiques de nos états sont inconstantes dans le temps.

Selon le document du Fond Monétaire International (FMI), intitulé, les Perspectives économiques régionales - Afrique subsaharienne - un changement de cap s’impose, les moyennes des taux de croissance économique (2015-2017) seraient respectivement pour la zone UEMOA, le Ghana et le Nigéria, de 6,5%, 5,3% et 2,83%. Nous estimons que ces taux de croissance sont faibles non seulement parce que nos états ont des niveaux de PIB relativement faible, mais aussi des paramètres tels que le taux de croissance démographique et le taux d’inflation qui annihilent l’effet de la croissance.

En termes de variabilité, on note que sur 14 ans (2004-2017), l’UEMOA, le Ghana et le Nigeria enregistrent respectivement 1,91%, 3,13% et 2,71%. Ceci montre clairement l’inconstance de la performance de nos économies entraînant de fait un niveau de risque élevé de ces dernières.

Lorsqu’on se trouve à ce niveau de taux de croissance économique et que l’on considère les paramètres tels que la croissance démographique, le taux d’inflation et le détournement massif des deniers publics (corruption), il devient évident qu’il n’y aucune chance que les populations puissent ressentir les fruits de cette croissance. Les investigations de Global Financial Integrity (GFI) sur les sorties des flux illicites des pays en développement, illustrent parfaitement l’impact négatif de la corruption sur nos économies. Selon GFI, sur 10 ans (2004-2013), les sorties de flux illicites de certains pays se présentent comme suit :

 Le Nigéria (10ème rang mondial, 178 040 millions de $ us soit 26,37% de toute l’Afrique subsaharienne),

 La Cote d’ivoire (48ème mondial, 23 344 millions de $ us, soit 12 255 milliards de FCFA),

 Le Togo (49ème mondial, 22 293 millions de $ us, soit 11 704 milliards de FCFA).

En dehors du Sénégal et du Libéria, les autres pays de la CEDEAO peuvent être considérés comme de bons élèves. Les ressources illicites qui sont sorties des pays de l’Afrique subsaharienne entre 2004 et 2013 représentent 674 977 millions de $ us soit 354 362 925 000 000 FCFA. Pour ce qui concerne la CEDEAO, ce montant représente 267 287 millions de $ us soit environ 140 325 675 000 000 de FCFA. Le Nigéria, la Cote d’ivoire et le Togo qui représentent les trois meilleurs de la CEDEAO, totalisent 83,68% de ce montant.

En définitive, pour boucler cette première partie, nous estimons qu’avant de penser à une hypothétique redistribution des richesses gage d’une cohésion sociale, il faut mettre en œuvre des politiques économiques à même de créer davantage de richesse. Au demeurant, cette insuffisance et inconstance de la croissance économique de nos états à pour cause première, la mauvaise gouvernance.

Puisse la Divine Providence veiller sur nous et marcher à nos cotés

Thomas Dodji Nettey KOUMOU
Veille Economique



Autres titres

Togo togocom en chiffres 
Togo thomas koumou : « …la politique économique ne nous permet à ce jour d’espérer une amélioration » 
Togo thomas koumou à propos de togocom : « il apparaît des incohérences graves dans les chiffres annoncés par les gouvernants » 
Plus de nouvelles



 10   Pragmatism | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 20:28
  Réponse à 8-Atalolo
  Tu as raison sur ce point. Le case de Kako Nubukpo le prouve. C'est l'une des choses que je reproche a ce president. Lui jeune et eduque devait savoir que s'entourer de gens qui ne peuvent que te dire oui (meme quand tu es sur la mauvaise voie) est une guarantee d'echec. Que ce soit dans la vie ou dans la gestion d'une entreprise, et evidement d'un pays.
Tout leader a besoin des gens capable d'innovation, capable de challenge leurs collegues et superieurs, capable de dire non quand il le faut. Malheureusement pour notre pauvre pays, ce genre de personnes sont reprimande, limoge, voir meme enferme. ceci va aussi pour l'Afrique en general.

 9   sen | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 20:26
  La corruption endémique est le mal de notre pays. Malgré les efforts beaucoup reste à faire pour sortir de l'ornière. Tant que l'impunité aura droit de cité dans notre pays, il n'y aura pas d'amélioration

 8   Atalolo | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 19:49
  Réponse à 2-Pragmatism
  Faure ne donne pas de poste aux intellectuels ayant un esprit critique et d' analyse. Mais, il en fait cadeau au gens qui pensent comme lui. Des voleurs et détourneurs des fonts publiques pour des pays d' outre-mer. Sinon comment expliquez-vous la disparité socio-économique qui existe dans nos sociétés togolaises ? D' où vont ces détournements de fonts publiques? Messieurs les véreux qui défendent à coups de bec ce régime moribond?

 7   GNAROU | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 15:12
  "Tu sais ce qu'on peut faire avec pres de 900 Milliards de CFA par an au Togo sans compter que l'Etat aurait pu prélever le quart en impots soit plus de 200 milliards en plus dans les caisses de l'Etat?"

L'idiot pensent que cet argent est mis dans les Djembé pour traverser les frontieres ou quoi ??
Les banques de la place assurent ce service et percoivent des taxes.
De ces taxes , les banques font des benefices et payent les impots à l'Etat !!

De quoi vit un pays comme la Suisse champion des flux illicites ???

Quand on est idiot de naissance ....rien je dis bien rien nebpeut vous enlever cette idiotie !!

Donc l'Etat ghanneen ne sait pas prelever les impots sur les flux illicites ??
Le Ghana est un paradis recomnu comme tel dans certains milieux financiers !!
Le Grand Nigeria ne sait pas le faire ??

Pour detourner et sortir 11 mille milliards par sur 10 ans, il faut etre capable de les produire !!!
Et pour savoir si le Togo est capable de cette prouesse, il faut connaitre son PIB !!

Pour faire plus simple encore pour certains idiots , On ne peut pas vous voler 5000 f si vous ne les avez pas !!









 6   GNAROU | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 14:45
  Réponse à 4-Abladjo
  Abladjo,
Je ne te repondrai pas sur ce sujet !!
Pourquoi il y a tant d'idiots dans ce pays ???

 5   Amalgame | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 14:30
  Réponse à 2-Pragmatism
  Tooujous la confusion dans la tete de certains. C'est dommage!

Chacun fait son travail et la segregation des taches permet un bon development. Mais comme au Togo on veut corrompre tout le monde, je te comprends parfaitement ayant ete forme' dans les laboratoires de RPT-UNIR.

Koumou fait un bon travail. Evidemment ca va gener les mangeurs de chiens de la Republique.

 4   Abladjo | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 14:8
  Réponse à 1-GNAROU
 
Au lieu de sauter wouya wouya, tu sais ce qu'on appelle un flux financier illicite?

Ici on te parle de la partie illicite des flux financiers sortant du Togo. l'équivalent du budget de l'Etat par an de 2005 a 2015 qui fuit le Togo pour des destinations exotiques ou occidentales.

On ne te parle pas de tous les flux. Apprend a lire hooo!

Tu sais ce qu'on peut faire avec pres de 900 Milliards de CFA par an au Togo sans compter que l'Etat aurait pu prélever le quart en impots soit plus de 200 milliards en plus dans les caisses de l'Etat?

Avec ton mongole de Woabé Calamité qui sucre 14 milliards par an pour sa presidence de merde. Tu sais combien de société on peut créer avec juste 2 milliards par an de cette sommes sans compter les hopitaux?

La question n'est pas de sortir les togolais de la pauvreté, la question est que ces sorties de flux financiers sont un des freins au développement du pays.

 3   Abladjo | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 14:5
 

Au lieu de sauter wouya wouya, tu sais ce qu'on appelle un flux financier illicite?

Ici on te parle de la partie illicite des flux financiers sortant du Togo. l'équivalent du budget de l'Etat par an de 2005 a 2015 qui fuit le Togo pour des destinations exotiques ou occidentales.

On ne te parle pas de tous les flux. Apprend a lire hooo!

Tu sais ce qu'on peut faire avec pres de 900 Milliards de CFA par an au Togo sans compter que l'Etat aurait pu prélever le quart en impots soit plus de 200 milliards en plus dans les caisses de l'Etat?

Avec ton mongole de Woabé Calamité qui sucre 14 milliards par an pour sa presidence de merde. Tu sais combien de société on peut créer avec juste 2 milliards par an de cette sommes sans compter les hopitaux?

La question n'est pas de sortir les togolais de la pauvreté, la question est que ces sorties de flux financiers sont un des freins au développement du pays.

 2   Pragmatism | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 13:25
  Si J'etais Faure, je vais donner a des personnes comme celui la, qui aime critiquer et denoncer sans rien apporter a l'edifice de la nation, une opportunite de prouver leur valeur. Pardon, donne le un projet, ou un poste avec des responsabilites bien definies, et on va voir. C'est tres facile de jouer au professional quand on est sur les bancs.

Il me rappele les republicains aux etats unis qui ont passé 7 ans a denoncer Obamacare, et promettre que l'annuler sera leurs premiere besogne des qu'ils prennent le pouvoir. Dieu merci, le people leur a accorde le pouvoir absolu, le controle total du government. Ils sont toujours incapbable de delivrer leur promesse, car la realite est differente.

Le Togo regorge d'intellectuels, et en produit plus chaque annee. Les chiffres de croissance economiques, et flux financiers illicites, tout le monde avec un access a internet peut les trouver. C'est bon de faire des analyses. Mais c'est encore mieux de conclure avec des approches de solutions concretes et pratiques. A bon entendeur...

 1   GNAROU | Mercredi, 19 Juillet 2017  - 13:16
  C'est quoi un paradis fiscal ??

Est-ce que cet d'economiste fait des recherches ou il se base sur des conneries du GFI ??

Lome est une plaque tournante des capitaux du monde entier !
Cela ne veut pas dire que tout les capitaux qui sortent du pays y ont eté produits comme l'ANC l'a laissé croire à ses moutons !!
On ne peut pas detourner ce que le pays n'est pas capable de produire !!

Mais il faut dire que ce KOUMOU a fait des progres en reconnaissnt le niveau tres faible de l'appareil productif togolais!
Il faudrait donc produire plus de la richesse avant de la partager !!

Quand je regarde le budget togolais, je me dis qu'il faudra 500 ans pour sortir les togolais de la pauvreté !!

La misere n'est pas prete de nous lacher !!

Les flux illicites massifs sont à rechercher du coté des BAHAMAS, DU LUXEMBURG, DE MONACO, DES ETATS UNIS de la Suisse etc..etc..
Ce sont des paradis fiscaux officiellement reconnus!

L'argent sorti de ce pays ne nous appartient pas .....il est en transit ...!!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com